Chanel N°5

Chanel

Note des visiteurs :

(39 votes)

197 avis

Mythe & légende

par Jeanne Doré , le 19 mai 2007

Une vieille légende circule souvent pour expliquer que la surdose d’aldéhydes dans N°5 serait due à une erreur de pesée de la laborantine d’Ernest Beaux. Cette rumeur est démentie par la plupart des spécialistes, qui justifient plutôt cette innovation par la volonté de Coco Chanel de créer un parfum nouveau, inimitable et inégalable.
Ayant à l’origine sélectionné un accord original de rose, d’ylang-ylang et de jasmin, elle demanda à Ernest Beaux comment rendre le parfum impossible à copier. Il décida donc de le rendre le plus cher possible en augmentant tous les ingrédients les plus coûteux, ce qui l’amena à devoir ré-équilibrer toute sa formule, les notes florales ayant complètement pris le dessus. C’est à ce moment qu’il essaya d’augmenter le mélange des aldéhydes, déjà présents dans la formule, qu’il porta à 1%, dosage encore jamais utilisé dans un parfum à cette époque, ce qui constitua une révolution, et alimenta la légende qui voulait qu’il soit le résultat d’une erreur….
Ceci dit, il est réducteur d’attribuer le succès du N°5 aux uniques aldéhydes, et il serait toujours le N°5 sans les aldéhydes, qui servent surtout à mettre en valeur l’extrême qualité des ingrédients floraux, qui sont cultivés et traités de manière exclusive pour Chanel. L’ylang-ylang et le jasmin sont dominants, accompagnés de rose de mai, d’iris, de néroli, et s’étendent lentement sur une note de fond qui ne finit jamais, constituée essentiellement de vetiver, de musc, de santal et de vanille. L’accord du N°5 a été maintes fois copié, repris, transformé, et galvaudé dans toutes sortes de produits de grande consommation (la laque Elnett en est l’exemple le plus parlant), ce qui l’a quelque peu banalisé, mais je reconnais toujours son sillage dans la rue, même s’il a toujours une facette différente suivant la femme qui le porte. Coco Chanel voulait un parfum unique, il est devenu un mythe.

À propos de l'auteur

Jeanne Doré

J’ai co-fondé auparfum.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !

Voir son profil
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Manouche, le 26 octobre 2014 à 01:39

J’ai peut-être été inconsciemment influencée par la célèbre phrase de Marilyn, mais j’adore mettre une touche de Chanel 5 avant de dormir, et pas forcément en tenue d’Eve ! C’est divin même dans un mignon pyjama :)

A part ça, je trouve la dernière publicité haïssable et comme dit Bella, ça ne me "transporte" pas du tout...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 16 octobre 2014 à 19:58

Ce nouveau spot je ne l’ai visionné que rapidement hier en voyant la newsletter Chanel dans ma boîte mail.
Euh c’est du Chanel cette pub ? Alors oui il y a de belles images, Baz Luhrmann j’adore, mais là je trouve que la magie n’opère pas, ou alors de façon très inégale : des longueurs, un scénario sans queue ni tête ( en tout cas quand on le regarde d’un oeil distrait)... Je devais être fatiguée hier, ou alors ... j’ai raté un épisode lol
Bon je vais le regarder à nouveau, mais curieusement la seule image qui se dégage c’est le grand double C sur la planche de surf, là je me dis qu’il y a problème !
Le surf pour moi ça serait plus Aqua di Gio, l’Eau de Rochas, mais pas le n°5 ...
Le numéro 5 étant archi connu, ça serait sympa justement de le voir incarné par une inconnue, là le décalage serait intéressant !
Moi aussi j’adore Estella et les loups, pour moi le meilleur spot avec le "dis le que tu me détestes..." de Carole Bouquet.
Audrey Tautou dans le train était lui aussi très esthétique ceci dit.
Maintenant on a Gisele sur sa planche de surf. A suivre ... - ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 15 octobre 2014 à 11:58

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 16 octobre 2014 à 09:43

Bonjour Bella !

Pendant que sa consoeur chez Chanel, la belle Keira, remonte la Seine en hors-bord afin de récupérer son Coco Mad’ que son amoureux lui balance d’un pont (!!!!) (probablement le même hors-bord abandonné par Liv Tyler ,pour "Very Irresistible") ...........

Gisele, elle, surfe sur la vague Numero 5
(moins polluante, la planche de surf - siglée chanel) : la classe.

Bon je blague.

Gisele est belle et montre une belle palette d’émotions différentes et on la voit dans tous les aspects d’une vie de femme (sportive, en soirée, en famille).

Cependant, je suis plus réservée sur ce choix de Gisele Bundchen comme égérie, justement.
Bon ok, elle a déjà représenté Chanel pour son maquillage mais ce qui me gene, c’est qu’ elle a ete l’image du parfum THE ONE -Dolce Gabbana avant Scarlett Johansson.

Et je trouve ca dommage.
J’aurais aimé un visage neuf.
Non rattaché a un parfum different.

http://www.beaute-et-bien-etre.fr/wp-content/uploads/2008/10/thone.jpg

je trouve la pub longue (ils vont couper dedans de toute facon) un peu alambiquée.

La séquence que je trouve la plus belle est au début, sous l’eau quand on apercoit le reflet de Gisele dans l’ocean et le sigle chanel sous la planche de surf.

Mais bon, je chipotte la.... La pub est belle.

J’adore le 5 sous toutes ses concentrations. Une merveille !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 16 octobre 2014 à 10:47

Bonjour Arpège !

Je suis d’accord avec vous. J’avoue même que c’est à cause de toutes ces pub je ne l’ai pas encore le N°5 !!!! L’image ne me correspond pas... et je ne me projette pas, devrais faire une abstraction, je sais. Mais...

Je l’ai testé sur peau le N°5. L’extrait est super beau. Mais j’ai encore cette image de NK ou BP... hahahaha.
C’est vrai que la pub est super longue. Pour la télé ils vont coupé, c’est sure !

Belle journée parfumée à vous !
A bientôt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 16 octobre 2014 à 14:23

J’avoue que Nicole Kidman, j’etais assez conquise, d’autant que c’est SON parfum.
(Rien ne vaut Estella Warren/Petit chaperon rouge.) Magique !

Pour la pub tele, on va surement passer de 3 mn a 15 ou 30 secondes.

Je suppose.
Ca va faire mal... ^^

J’aime Chanel. Et leurs grands classiques.

Ils aiment le surf chez Chanel (cf : Allure Homme sport Extreme)

Il y a probablement une "lecture" d’equilibre dans la planche de surf, la force des elements qu’on utilise, avancer dans des conditions difficiles, maitrise, etc

Et l’image "saine" de la femme sportive en plus.

Un peu a l’image d’Allure et ses nombreuses facettes et egeries multiples, chaque femme peut se reconnaitre dans la Femme Numero 5 presentee : la sportive, la femme au foyer, la mondaine, celle qui vit une rupture, etc...

Avec la note positive a la fin et de seduction et distinction. Typiquement Chanel

<3

Bonne après midi en Chanel ! Coromandel ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 16 octobre 2014 à 17:06

Oui, oui , c’est très terre à terre la nouvelle video. Peut être je suis trop puriste et j’aime retrouver et reconnaitre l’univers vrai de Gabrielle Chanel. Ce parfum fait partie de l’Histoire de la Parfumerie pour moi. Il devrait pas être si terre à terre je pense. C’est trop, trop commercial pour moi et ça nous ne transporte pas (je parle pour moi évidement).
Chanel N°5 ne sera jamais un parfum "moderne" et "madame tout le monde" car c’est un Classique, Historique, Monumental, Révolutionnaire (pour son époque)...
Oui, le message de cet pub, je pense c’est "toutes les femme peuvent le porter", et, bah non, je suis pas d’accord, pas toutes ! :-))) Mais c’est le but recherché de marketing, comme souvent d’ailleurs.

Sinon Coromandel ? non pas encore :-))) J’ai encore mes deux échantillons ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 16 octobre 2014 à 19:37

Je viens de voir la pub réduite a 20 secondes voire 30 , grand max : hou la !

Toute la cohérence me semble perdue. C’était prévisible.

On a des flashs :

Gisèle sous l’eau fugitivement sous sa planche chanel. Et qui n’en finit pas de remonter a la surface. Un chanteur facon années 20. (Of course)

Pendant ce temps la, son Homme l’attend au théâtre ou je ne sais quel palace (ca va trop vite) en smoking. On la retrouve dans une voiture en pleurs et habillée comme pour un défilé Chanel.
Tres belle d’ailleurs.

Elle lit un mot :" you are the one" (ca fait bizarre quand on pense qu’elle a eté l’égérie de The One by Dolce Gabbana) et ensuite ils s’embrassent en grande tenue de soirée.

Et ben voilà....

Il manque des informations pour la cohérence. Et le temps consacré a filmer le chanteur aurait pu etre réinvesti dans d’autres plans courts.

Je suis d’accord, vouloir rendre le Numero 5 comme parfum de "tout le monde" est une erreur.

La musique est belle. Mais au final, la pub ne fait pas rever. La version longue avait une trame.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 16 octobre 2014 à 20:10

Bonsoir Arpège et S9,

Je viens aussi de laisser un autre commentaire sur la page dédier à cette nouvelle campagne de Chanel. Je vous invite à "se lire" sur cette page :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par gautier2serres, le 15 octobre 2014 à 09:36

Un grand classique que j’adore pour son odeur poudré

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par christine duflot, le 15 octobre 2014 à 09:19

j’adore ce parfum

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 10 octobre 2014 à 15:10

Juste pour l’anecdote, j’etais chez Sepho et je me tenais devant les Chanel.

Une jeune "conseillere" s’approche et me voit sentir l’ Eau Premiere (magnifique) que je connaissais déjà bien sur et qui est si lumineux. Je cherchais un eventuel lien avec Allure.

Et elle ajoute :

L’eau Premiere a ete refaite a partir de l’ancien (???) C’est une reorchestration du 1800.(?) (Et elle me montre le Numero 5)

Le 1800 ?!!!!

J’ouvre des grands yeux et elle s’impatiente en repetant : oui, celui-la, le 1800 !
(Elle me remontre le numero 5 EDP)

#andouilledecliente

Je lui dis : vous parlez du 5 de chanel ?
Elle repond en levant les yeux au ciel : oui il date de 1800
Je viens de vous le dire !
Aimable en plus, comme une amibe.

Aaaaaah boooooon ! :P

Je me demande quelle pourrait etre la date de naissance de Gabrielle Chanel d’après elle, si le Numero 5 date de 1800....

J’ai rectifie la date de sortie du Numero 5 (m’a pas crue) sure de son fait. Je vous dis que c’est le 1800 Madame ! (Zen, zen) ;)

Elle me demande ce que j’aime comme style de parfum. Je dis : parfum a l’ancienne, structure poudree, Iris.

Et je dis que j’aime les Guerlain. 24 Faubourg Hermes, First de Van cleef et Arpels, Rouge Hermes

Elle fonce sur Black Opium. (Cherchez l’erreur)

Je refuse de le tester sur peau (déjà fait, une fois de trop) ni de ressentir la touche.

Je lui parle de l’heure bleue, Chamade, Ysatis

- ok, vous aimez les parfums vieux ! (Sous entendu "de vieux")

Elle m’aura bien amusee, en tout cas. Sure d’elle. Quel aplomb !

Je suis repartie avec Shalimar Parfum initial.
Et j’en suis ravie. Je stocke ;-)

C’est bien vrai que le parfum n’a pas d’age et que ca soit Insolence ou SPI qui ciblaient tous 2 une clientèle jeune, en definitive, ils ne font pas si jeunes que ca et tant mieux. L’ADN Guerlain est la. La sensation du parfum d’epoque. C’est rejouissant.

Le fond est superbe pour SPi

Le Souffle de parfum est joli avec son sel, sa vanille sans sucre. Pas mon style mais joli.
Et j’aimerais le sentir dans la rue plutot que les sucrailles infectes

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 10 octobre 2014 à 15:26

Quant au Numero 5 Chanel, ll est superbe dans toutes ses concentrations. J’avoue une grande tendresse pour son Eau de toilette et son extrait.

Ps :

J’oubliais : d’après ma CONSEILLERE , l’eau premiere contient de l’ylang ylang alors que le " 1800"/Numero 5 ;) n’en contient pas ....

J’etais sous L72 ce matin, ca aide ! lol

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sleep2dream, le 10 octobre 2014 à 15:35

J’ai aussi stocké Shalimar Initial (mais l’eau) dès que j’ai appris les mauvaises nouvelles.
Dans cette situation je serais partie faire mon shopping ailleurs, je n’ai jamais connu une telle grossièreté !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 10 octobre 2014 à 17:08

Quand on stocke un parfum qui disparait, on aura la satisfaction de le porter presque en solitaire plus tard.

Tres agreable de ne pas sentir SES parfums sur d’autres. D’en etre les seuls depositaires (presque)

Mais y’avait plus beaucoup de parfumeries dans lesquelles trouver mon SPI et partir ailleurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sleep2dream, le 10 octobre 2014 à 17:39

Je comprends !!! Lorsque j’ai entendu les rumeurs il y a quelques mois je me suis précipitée pour racheter un flacon (surtout que j’en ai presque vidé un), mais en ce moment je le vois partout, alors je ne me rends pas bien compte que les stocks diminuent !
Je touche du bois, je n’ai jamais senti mes parfums sur quelqu’un d’autre. Je ne suis pas sûre que ça me gênerait, sauf s’il était mal porté (quelqu’un qui se serait versé une bouteille de Vol de Nuit sur la tête, ce serait assez désagréable comme expérience).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bruno, le 10 octobre 2014 à 15:40

Chère Arpège,
Comme je vous comprends, comme je ris derrière mon écran !
Je suis allé mardi chez Chez Sephora (Histoire de profiter de la remise de -25%), j’achète mon Shalimar Parfum Initial adoré ainsi que L’Heure Bleue EDT (pour ma part je ne suis vraiment pas fan de ce Souffle de Parfum qui n’a aucun lien avec son ainé en dehors de son nom) quand la vendeuse m’aborde et se propose de me conseiller en me demandant ce qui me plait.
Je lui réponds aimablement "Comme vous pouvez le voir dans mon panier, les notes poudrées de Guerlain..."
Elle me demande étrangement "Ah, vous portez des parfums féminins ?!"
Moi "Heu... oui ! Les parfums "masculins" me donnent souvent mal au crane et ne me plaisent que TRES rarement (Midnight In Paris ou Lolita Lempicka au Masculin par exemple)
Elle "Si vous aimez les notes gourmandes de Lolita Lempicka, je peux vous faire essayer Black Opium, vous allez l’adorer !"
Moi "Non, sans façon"
Elle "Je peux vous faire un ou deux échantillons au choix si vous voulez, qu’est-ce que vous aimeriez ?
Moi "Infusion d’Iris Abso...
Elle "Oh je sais ! Je vais vous faire découvrir Invictus de Paco Rabane ! Vous allez vois, il est très sympaaa hein !"
Moi "... Oui, non. Ca ira comme ça. En caisse s’il vous plait !"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par erzsébet, le 10 octobre 2014 à 16:37

Bon, même si je vous avoue que moi aussi ça me saoule que les vendeurs-euses me poussent vers les nouveautés du moment, ou alors fassent preuve d’une grande incompétence ("Ah, La Panthère, oui, non, c’est un fruité vanillé un peu poudré, très jeune" (véridique), à chaque fois je me rappelle que déjà c’est pas un métier marrant (parce que des clients infects, ils en voient défiler beaucoup, comme dans tous les autres magasins, le combo debout tout le temps + horaires fatigants + clients c’est dur), qu’ils le font rarement par passion et qu’en plus, il y a une pression de malade de la hiérarchie pour vendre plus certains parfums certaines semaines, quoique le client ai demandé. Un ami me racontait s’être senti hyper mal d’avoir fait acheter la vie est belle à une vieille dame qui cherchait quelque chose de "léger et discret pour sa petite fille".

(après, je suis en mode bisounours parce qu’aujourd’hui j’ai été quémander des échantillons de La Panthère pour me tenir compagnie dans mon voyage en Russie et que la vendeuse m’en a adorablement fait deux sans rechigner et en me souhaitant bon courage).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 10 octobre 2014 à 17:16

Suis d’accord avec vous, erzsébet. C’est pas un boulot facile et il y a des conseillères sympa et serviables aussi chez Sephora. Moi aussi je n’aime pas être saoulée mais bon, personne nous oblige d’acheter un parfum qui nous plait pas :-)
Ce qui concerne le N°5, j’ai testé l’extrait sur ma peau. Rien avoir avec l’effet obtenu sur une mouillette. Sur la peau les Aldéhydes sont moins forts, plus doux. J’ai bien senti le jasmin et l’iris poudré. Le côté "fourrure" est bien présent. Je pense y retourner et l’essayer encore une fois pour le "lire" encore mieux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lris, le 10 octobre 2014 à 17:53

D’accord, ce n’est pas un métier facile d’être vendeuse chez Séphora, mais si c’est pour être désagréable ET de mauvais conseil, autant faire autre chose ! Après, il y a des exceptions, des vendeuses passionnées qui s’y connaissent et ne se sentent pas obligées de refourguer le dernier sucré (j’en connais une comme ça). Ma stratégie maintenant chez Sephora de toute façon, quand on me demande "je peux vous aider ?" c’est de répondre "non merci, je jette un coup d’oeil" avec un gentil sourire poli et sympa. Comme ça on me fiche la paix et je gagne du temps !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bella, le 10 octobre 2014 à 18:11

Je fais pareil ! ;-) J’avoue que je croise rarement les conseillères désagréables (peut être "la chance" ?), mais par contre les incompétentes si... Je pense qu’il n’y a pas de formation correcte chez Sephora et c’est pour cette raison que ça se passe de cette manière ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 10 octobre 2014 à 17:27

Comme je vous envie pour votre comprehension.

Profitez bien de votre Panthere. J’etais en mode "sideration" ce matin.

Mais qui est ce prince hongrois ou autrichien en photo ? (Ou Russe ?) > Photo de profil : Magnifique !
Que votre voyage se passe bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par erzsébet, le 10 octobre 2014 à 18:20

Aha, vous me lancez sur une de mes passions, le cinéma soviétique ! Ce beau brun à l’air peu commode, c’est Vyacheslav Tikhonov, qui joue le Prince André dans l’adaptation de S. Bondartchouk de Guerre et Paix (1967). C’est thématique avec mon voyage et mon parfum préféré du moment, à savoir Cuir de Russie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 13 octobre 2014 à 12:31

Ah la Grande et Sainte Russie du 19e siecle (et avant) Et Guerre et Paix !

Et cuir de Russie !
Je reve de le decouvrir.

Mes reponses apparaissent un peu dans le desordre.

J’ai une abominable envie d’un nouveau Chanel ces jours ci.
Magnifique acteur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par erzsébet, le 13 octobre 2014 à 12:47

Vous ne connaissez pas Cuir de Russie ? Quel dommage, il faut vous en faire envoyer un décant ! Hélas vu ma position géographique ça ne va pas être possible pour moi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 13 octobre 2014 à 14:41

Oui, il faut absolument que je fasse connaissance avec ce grand cuir.

J’ai déjà la chapka pour aller avec ;)
En fausse fourrure, je precise

Achetee l’hiver dernier et evidemment, il a fait doux (meteo) Pas pu la mettre, encore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpège, le 10 octobre 2014 à 17:04

Et oui, c’est typique !
Y’a des exceptions, heureusement.

Tres beaux choix de parfums pour homme. J’adore aussi le poudre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par erzsébet, le 8 septembre 2014 à 19:52

Je me suis essayée, encore, a ce n°5 que je n’ai jamais apprivoisé : si j’en mets trop peu je ne le sens carrément pas, si j’en met trop... le départ me fait tourner la tête !
Ces aldéhydes on un côté piquant, presque poussièreux/medicamenteux que je n’aime pas. Mais après la première demie heure un peu douloureuse, le fond chaud vient me prendre par la main pour me réconforter, avec l’ylang puis surtout le santal et la vanille. Maintenant il ronronne doucement sur mon poignet, et le n°19 poudré dont j’avais pourtant bien plus aimé le départ me parait fade sur l’autre bras...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 1er août 2014 à 00:02

No5. Je trouve l’EDT actuelle assez moche.
Il ne reste que le côté "âcre" des aldéhydes. Les aldéhydes ne suffisent pas à faire "sophistiqué", il faut les enrober. Désolé pour les âmes sensibles, mais je me demande si ce côté âcre ne rappelle pas le sperme, (en bien et en mal).

J’ai un flacon un peu ancien * et il est émouvant.
Violette, poudré blanc abstrait, iris, rose. Délicat, onctueux, dorlotant.
Beauté classique, parfumerie classique (ingrédients de choix, équilibre harmonieux, sensation d’unité).

Sachant qu’aucun de ces ingrédients n’a subit de restrictions allergène de l’UE, c’est un problème d’approvisionnement (ou de réduction du prix de la formule pour faire des économies).
Traduction : le no5 est victime de son succès, trop de flacons vendus pour des matières limitées. J’ai envie d’infliger une petite tape amicale à Olivier Polge, et de lui dire que draguer les marchés émergeant n’est pas une excuse pour refourguer de la daube en France.
* (grand, rectangulaire, à section carrée, on vaporise en appuyant sur la tête : tournant des années 2000 ?)

L’extrait a été reformulé d’année en année, et c’est actuellement un ambre. (La vanille et l’ambre ont pris une bonne place, estompés par la moiteur de l’abstraction.) La rose et le jasmin naturels ne sont pas identifiables, mais ils sont bien là. Le rendu soyeux attestent du soins apporter à chaque ingrédient.
De prêt, l’extrait est un peu bof. (les muscs blancs sont un peu monotones) A distance, le sillage fonctionne à merveille.
(Ma mère à l’autre bout de la maison : "Ca sent super bon, c’est quoi ?" "C’est rien, je tripote mon flacon testeur du no5")
Il fait vraiment tourner les têtes, c’est tout ce qu’on lui demande. Bravo, donc.
(Et l’extrait ne fait pas veille rombière qui met du no5 pour mettre du no5)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nymphomaniac, le 21 juillet 2014 à 21:44

Ebay, avant cet été, je n’avais pas envie, et surtout j’ignorais qu’on pouvait y trouver toutes sortes de parfums. Mais c’est fantastique. J’ai acheté un flacon de 15 ml. d’extrait du N° 5 pour 55 € frais de port inclus (baudruché, authentique, assez récent), soit moins du tiers du prix "public" ! Idem avec N° 5 Eau Première (un flacon de 50 ml. pour 41 € frais de port inclus, neuf sous blister, authentique) !

J’attends par ailleurs 3 vieilleries : 2 flacons d’extrait de Balenciaga Cialenga et un de 30 ml. d’extrait de Balenciaga Le Dix... Les jus avaient encore une belle couleur sur les photos, à suivre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Thelittlebox, le 5 août 2014 à 07:17

Bonjour de bon matin,

En parlant d’Ebay, je n’y vois jamais de Guerlain en vente.
Guerlain ont-t’il interdit la vente de leur parfums ?

Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nymphomaniac, le 5 août 2014 à 10:29

A priori, oui...

Quant à Chanel, il faut faire attention : il y a des fakes (ils sautent généralement aux yeux cela dit...). Il faut lire les avis, demander des photos réelles du produit (et non se contenter de photos génériques reprises sur le net...) en cas de doute, le batch code, ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Chernabog, le 26 septembre 2014 à 09:58

Bonjour à vous,
Thelittlebox, tous les parfums LVMH sont retiré d’Ebay donc pas de guerlain, de dior, de Givenchy, de Kenzo, ... car ils voulaient éviter les contrefaçon. Mais des rumeurs circulent comme quoi on pourrait les retrouver sur Ebay d’ici peu.
Bien à vous,

Chernabog

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par macis, le 12 juillet 2014 à 18:59

Bonjour,
Je viens de découvrir le mythique number 5, offert en eau de parfum fin juin. Je le croyais un brin altier, je m’imaginais un peu " petite" encore pour le porter et passer le cap des aldéhydes, point du tout !! Ce numéro ci est un vrai doudou. Il m’a enchanté dès la vaporisation sur poignet. Il sent bon les fleurs de jardin, il est simple et lumineux. Il me fait aussi penser à Coco, et ses aldéhydes me ramènent à un savon qui m’enchantait : Cleopatra.
Le N°5 est donc pour moi une très belle decouverte. Il est fleuri, oriental et d’une beauté juste et évidente. Un bonheur estival !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par zab63, le 1er août 2014 à 19:26

Un bonheur estival, automnal, hivernal et printanier ! Vous verrez, il est parfait toute l’année, comme la plupart des aldéhydés, d’ailleurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lire la critique de Cuir de Russie

Cuir de Russie

Le Sacre de l’Hiver
Certains parfums agissent sur vous comme des bombes à retardement. Vous les connaissez par cœur, depuis longtemps, mais sans vraiment les aimer, puis un jour, sans raison apparente, ils vous (...)
Note des visiteurs :

(19 votes)

Lire la critique de Gardenia

Gardenia

Dame au camélia
Entre Chanel N°22 et Bois des Îles, Coco Chanel décidait en 1925 de créer un soliflore innovant, inspiré du gardenia, à défaut de camélia, sa fleur emblématique, qui ne libère hélas aucune odeur. Le (...)
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Sycomore

Sycomore

Vétiver sculpté
La collection des Exclusifs, qui fait revivre l’esprit de Mademoiselle Chanel depuis 1 an, s’enrichit d’un nouveau bois, dont le nom mystérieux (celui d’un grand érable majestueux) résonne comme celui (...)
Note des visiteurs :

(17 votes)

Lire la critique de Bois des Îles

Bois des Îles

Bois exclusif
Cinq années après le mythique N°5, Ernest Beaux signe le dernier parfum qu’il fera pour Chanel, et clôt ainsi, après Cuir de Russie et Gardenia, la collection Rue Cambon, relancée dans les années 80, (...)
Note des visiteurs :

(16 votes)

Lire la critique de Chanel N°22

Chanel N°22

N°5 bis
N°22 faisait partie de la même série d’essais qu’Ernest Beaux présenta à Coco Chanel lors de la création du N°5. C’est donc en quelque sorte une variation du N°5, dans une direction plus ambrée et plus (...)
Note des visiteurs :

(12 votes)

Lire la critique de Jersey

Jersey

Entre la poire et la lavande
Un parfum confortable comme le tissu auquel il emprunte son nom, où la lavande se fait raffinée, vanillée et révèle une douceur tactile de chair fruitée...
Note des visiteurs :

(10 votes)

Lire la critique de Pour Monsieur

Pour Monsieur

Dandy des bas étages
Le seul Chanel masculin créé du vivant de Coco Chanel incarne-t-il toujours cette imagerie de dandy séducteur, malgré de trop nombreuses reformulations ?
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Cuir de Russie

Cuir de Russie

Le Sacre de l’Hiver
Certains parfums agissent sur vous comme des bombes à retardement. Vous les connaissez par cœur, depuis longtemps, mais sans vraiment les aimer, puis un jour, sans raison apparente, ils vous (...)
Note des visiteurs :

(19 votes)

Lire la critique de Coco Noir

Coco Noir

Mademoiselle in black
Après différents essayages attentionés, l’impression initiale se stabilise : Coco Noir est bien un Chanel. Mais Coco Noir n’est pas l’héritier de Coco.... "Faire du Chanel" est un acquis bien maîtrisé (...)
Note des visiteurs :

(13 votes)

Lire la critique de Coromandel

Coromandel

Patchouli de peau
Coco aimait les paravents chinois et on la comprend, rien n’est plus splendide qu’un Coromandel, le nom désormais générique donné aux modèles chinois ornés de laques dont la finesse et la beauté ont fait (...)
Note des visiteurs :

(17 votes)

Lire la critique de Knot

Knot

Infusion à l’italienne
Continuant sur sa belle lancée, Bottega Veneta nous montre avec un accord savonneux et raffiné. que le classicisme peut encore surprendre.
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de Jersey

Jersey

Entre la poire et la lavande
Un parfum confortable comme le tissu auquel il emprunte son nom, où la lavande se fait raffinée, vanillée et révèle une douceur tactile de chair fruitée...
Note des visiteurs :

(10 votes)

Lire la critique de Deux Amours

Deux Amours

Amarante aimante
Réédition récente orchestrée par Thomas Fontaine, Deux Amours évoque avec brio la France parfumée des années 20 et 30, dans une splendeur rétro où explosent beaucoup de (...)
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Chamade

Chamade

Femme libérée
Quand Guerlain accompagne la libération des femmes, cela donne un parfum insaisissable aux accents fruités, verts, fleuris et ambrés.
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Cuir d'ange

Cuir d’ange

Objet céleste
Quand Hermès nous offre un miracle de ciel et de peau et nous démontre, s’il en était besoin, que le parfum est œuvre d’art.
Note des visiteurs :

(12 votes)

_Pascale

_Pascale

a porté Chanel N°5 le 28 octobre 2014
Manouche

Manouche

a porté Chanel N°5 le 26 octobre 2014
Sa note :
POUPY

POUPY

a porté Chanel N°5 le 19 octobre 2014
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 18 octobre 2014
Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 17 octobre 2014
Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 16 octobre 2014
Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
Hermeline

Hermeline

a porté Chanel N°5 le 15 octobre 2014
Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 12 octobre 2014
Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 10 octobre 2014
Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Chanel N°5 le 2 octobre 2014
Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique.
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 1er octobre 2014
Sa note :
Chernabog

Chernabog

a porté Chanel N°5 le 26 septembre 2014
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 23 septembre 2014
Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Noenrys

Noenrys

a porté Chanel N°5 le 22 septembre 2014
Absinthe

Absinthe

a porté Chanel N°5 le 21 septembre 2014
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 8 septembre 2014
Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 29 août 2014
Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 22 août 2014
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014
Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
doudou

doudou

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014
Morue des villes, doudou des chants, je partage mon temps entre ma musique, ma cuisine, mes voyages parfumés ou littéraires et les embruns de l’océan. J’aime la douceur et la vérité, la sobriété, (...)
Sa note :
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 4 août 2014
Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 3 août 2014
Sa note :
macis

macis

a porté Chanel N°5 le 1er août 2014
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 31 juillet 2014
Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 25 juillet 2014
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 21 juillet 2014
Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 9 juillet 2014
Sa note :

en ce moment

Jicky a aimé la critique de Rush

il y a 1 minute

Opium a commenté Jersey

il y a 32 minutes

Bonsoir Jicky et IrisFleur. Je crois que, justement, c’est probablement(…)

Opium a commenté Vétyver

il y a 43 minutes

Bonsoir Nounours. Non, ce parfum n’est pas arrêté a priori. (Pour une fois(…)

lrisfleur a commenté Jersey

il y a 59 minutes

Et moi qui ai mis 1h à me décider entre 2 et 3 étoiles, complètement(…)

lrisfleur a commenté Rush

il y a 1 heure

Un (petit) commentaire sur ce Rush, qui n’est plus commercialisé en France(…)

Mesqualine a attribué 4 étoiles à Habanita

il y a 1 heure

Mesqualine porte Alien aujourd'hui

il y a 1 heure

à la une

Knot - Bottega Veneta

Infusion à l’italienne

Continuant sur sa belle lancée, Bottega Veneta nous montre avec un accord savonneux et raffiné. que le classicisme peut encore surprendre.

dernières critiques

Lire la critique de Jersey

Jersey - Chanel

Entre la poire et la lavande

Un parfum confortable comme le tissu auquel il emprunte son nom, où la lavande se fait raffinée, vanillée et révèle une douceur tactile de chair fruitée...

Lire la critique de Vétyver

Vétyver - Givenchy

Vétiver d’avant-garde

Un vétiver fort et affirmé qui a dépassé la cinquantaine sans avoir pris une ride

Lire la critique de Deux Amours

Deux Amours - Patou

Amarante aimante

Réédition récente orchestrée par Thomas Fontaine, Deux Amours évoque avec brio la France parfumée des années 20 et 30, dans une splendeur rétro où explosent beaucoup de sensations.

concours

Lire la critique de Concours Bougies - Olfactive Studio

Concours Bougies - Olfactive Studio - Olfactive Studio

Olfactive Studio vous propose de tenter de gagner ses 4 bougies parfumées !

actualités

Zoologist Perfumes, visite dans un bestiaire de la parfumerie

le 29 octobre 2014

Zoologist Perfumes présente Beaver, Panda et Rhinoceros, trois parfums inspirés par la vie des bêtes...

L’olfaction, à écouter sur France Culture

le 28 octobre 2014

Une émission sur France Culture qui nous parle d’olfaction... à écouter attentivement, bien sûr !

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Un parfum discret comme la campagne anglaise

par anniedantan

Je cherche un parfum en accord avec mon âge, qui me ressemble, et qui traduise mon attachement à la campagne anglaise, la discrétion, la courtoisie, la bonne éducation.

discutons-en

Des parfums et des livres

par Jeanne Doré

Le parfum est aussi présent en librairie. Quels sont pour vous les meilleurs ouvrages qui lui sont consacrés ?