Fidji

Guy Laroche

Note des visiteurs :

(21 votes)

42 avis

Possibilité d’une île

par Jeanne Doré , le 11 mars 2011

Au début des années 80, la maison Guy Laroche n’avait pas encore été lâchement délaissée par le groupe L’Oréal comme une vieille épouse négligée, et elle était alors à son apogée, avec le succès de son iconique Drakkar Noir, (emblême suprême de la fougère fraîche et propre qui influencera à jamais toute une génération de Tahiti Bois des Tropiques...) Et bien sûr, Fidji, le premier féminin lancé en 1966, qui vivait encore ses heures de gloire.
A cette époque, lorsqu’on voulait créer un parfum évoquant ses vacances paradisiaques sur une île du Pacifique, on ne se ruait pas tête baissée, comme maintenant, sur un accord de piña colada et de milk shake à la banane (au hasard, Escada Pacific Paradise ?) ou un bouquet de fleurs tropicales sirupeuses et fruitées (heu..., Beyond Paradise ?) mais on faisait, tout simplement, un beau floral vert.
On pourrait bien croire en le sentant qu’il se serait inspiré de Chanel N°19, alors qu’il a en réalité été créé quatre ans auparavant, embarqué dans la même grande vague verte de la fin des années 60, dupliquant le fameux accord galbanum-jachinte-rose-jasmin sur fond de mousse, de patchouli et de vétiver. Mais ce qui donne à Fidji son caractère nostalgique et unique, c’est l’hommage à l’Air du Temps, à qui il vole la célèbre note épicée à la fois piquante et crémeuse de l’œillet, l’amenant sur un territoire douillet et tendre qui se fond intimement au fond chypré, poudré, musqué.
Il combine à la fois l’élégance froide d’un Chanel, la mélancolie romantique d’un Ricci, et même l’aplomb un peu aristo d’un Dior chypré (ancienne génération bien sûr...)
Fidji l’orphelin, le négligé, le délaissé, mériterait bien une meilleure place que celle des bas étages des Séphoras et consort. Si seulement il avait été soutenu par un minimum de communication et de visibilité, il aurait sans doute une situation à sa juste valeur aujourd’hui, et pourrait probalement incarner un grand classique de la parfumerie à la hauteur de ses contemporains plus chanceux...

À propos de l'auteur

Jeanne Doré

J’ai co-fondé auparfum.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !

Voir son profil
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Aryse

par Aryse, le 10 janvier 2015 à 13:10

Une île ce Fidji ? Oui mais certainement pas d’origine volcanique portant la désolation....Au contraire....

Poli comme un galet, blanc et beau comme le marbre, très féminin, ce beau parfum m’évoque le tableau de Ingres : Le bain turc, sa beauté et sa limpidité.

Une atmosphère bien chaleureuse....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 10 janvier 2015 à 12:10

Plus je porte Fidji, plus je l’aime ! Je me demande comment j’ai pu passer à côté de ce merveilleux parfum pendant tant d’années...
J’ai acheté des versions anciennes, qui à mon avis sont bien plus complexes et riches que l’actuelle eau de toilette (dont le jus est comme "délavé", doit-on y voir une relation de cause à effet ?).
En tout cas quel plaisir de le porter par cette journée quasi printanière (on avoisine les 21°C) ; un bouquet floral généreux, à la fois vert et poudré, qui me fait un peu penser à Grand Amour, lui aussi parfait avec cette exceptionnelle douceur.
Un parfum qui met du baume au coeur en cette période bien bien triste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 10 janvier 2015 à 12:29

Bonjour S9,
Heureuse de partager avec vous Fidji et Grand Amour qui font partie avec le N° 19, Chamade, Calandre, Tamango et Heure Exquise de mes parfums préfèrés. Je regrette amèrement la disparition de Vôtre de Charles Jourdan qui sans nul doute vous aurait plu.
Bonne journée à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 10 janvier 2015 à 12:39

Bonjour Tamango :-)
Oui j’avais déjà remarqué que vous aimiez les mêmes parfums que moi ! (pour cela la section "je le porte" est bien pratique)
Ca fait plaisir ! Vous êtes d’ailleurs une des seules avec moi à porter Cabochard ... ^^
Nous avons ce même amour pour les floraux ou chyprés verts, et tous ceux qui sont des bouquets de fleurs blanches.
Je ne connais pas Vôtre de Jourdan, mais si vous l’aimiez, il y a de fortes chances pour qu’il me séduise ! (ps : on peut se tutoyer au prochain post, non ?).
Bonne journée parfumée :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 10 janvier 2015 à 09:13

Bonjour Anna,
Je vais tenter de répondre à votre question. Je porte Fidji depuis plus de 30 ans (premier flacon acheté en 1982). Son évolution sur la peau et surtout sa tenue n’ont malheureusement pas résisté aux exigences actuelles. ( disparition de la mousse de chêne ?) À mon nez, l’harmonie des notes qui la composent sans qu’aucune ne prenne réellement le dessus sur les autres, peut expliquer ce que vous décrivez dans votre commentaire. Fidji est un parfum "généreux" car c’est souvent sur les autres que l’on en profite le mieux alors que sur soi, il se fait intime, discret et c’est vrai presque effacé. Un réel paradoxe. Malgré tout, je continue de le porter encore aujourd’hui, surtout en hiver. J’ai bien trop peur qu’il disparaisse.
Bonne journée à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 11 janvier 2015 à 20:42

Merci, Tamango, je me suis douté que vous m’aiderez de mieux comprendre ce que ce passe avec ce beau parfum. L’amie que le portait a des goûts similaires au miens, comme c’est une femme de l’age d’être ma mère, elle a porté un bon nombre de classiques. C’est toujours difficile de porter un parfum qu’on a connu d’abord sur quelqu’un d’autre. C’est elle qui m’a offert mon premier flacon de Rive Gauche.
Vous avez raison, je préfère Fidji sur elle, même si elle le porte rarement, autant qu’elle préfère RG sur moi. Quelque part ils s’accordent mieux aussi à nos caractères. C’était un pur hasard, je n’avais aucune attention de les comparer, tellement je les trouve différents.
J’aime tout chez Fidji, l’envol vert (galbanum, quand tu nous tiens...), fleuri, ses épicés sont divins, le fond est crémeux, boisé avec une touche d’ambre, puis je raffole la mousse de chêne...je l’adore. Rien à dire.
Quand un parfum n’est pas pour nous, c’est merveilleux de pouvoir en profiter sur des autres. N’arrêtez surtout pas de le porter !
Merci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

passe savoir

par passe savoir, le 5 janvier 2015 à 21:13

L’odeur de Maman... Un de mes premiers souvenirs de parfum, tout petit... Je lui ai offert l’année dernière, maintenant quand je la prends dans mes bras, cette odeur c’est un peu ma madeleine de Proust !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Florestan

par Florestan, le 4 décembre 2014 à 16:23

Merci Jeanne, c’est tout à fait ça. Pour moi il a toujours été un Air du Temps vert, et les 2 m’ont ravie pendant des années (lointaines).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Hermeline

par Hermeline, le 13 novembre 2014 à 22:07

Avez-vous perçu de la tubéreuse dans Fidji et dans Y ? Pour le premier, mes souvenirs sont lointains et suite à un achat à l’aveugle (prix plus que raisonnable) d’un vintage, j’ai été voir la pyramide qui en indique. Pour le 2e, j’ai une miniature et je n’ai pas trop remarqué la présence de la tubéreuse, mais l’edt dans un si petit format pourrait être altéré. Je supporte très bien cette fleur dans Arpège, la situation devient limite par contre pour Chanel 22, que je trouve superbe par ailleurs, et à l’autre bout, Fracas, Tubéreuse criminelle, Poison, il vaut mieux oublier. C’est une courte liste, mais elle donne un indicatif de mon degré de sensibilité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 14 novembre 2014 à 09:24

Pour ce qui est de Fidji, c’est un bouquet à l’ancienne, très lié et on ne détecte pas vraiment la prédominance de l’un ou l’autre composant. Moi, je n’y détecte pas vraiment la tubéreuse, même si c’est probablement elle qui donne le (petit) côté exotique à l’ensemble, bien que je perçoive plus l’ylang.

Pour Y dans mon souvenir, il est très peu floral et beaucoup plus vert et chypre, donc pour ce qui est de la présence de tubéreuse : possible mais en sourdine comme les autres fleurs.

(Mais je me base sur des souvenirs assez lointains...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Hermeline, le 15 novembre 2014 à 03:36

Merci Dau pour cette réponse
Ça me rassure, je vais pouvoir profiter pleinement de ces parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 17 décembre 2014 à 17:52

Bonjour Hermeline
Désolée je réponds un peu tard, mais oui je détecte de la tubéreuse, enfin une fleur opulente dans ce magnifique bouquet floral/ vert qu’est Fidji.
J’ai craqué récemment sur 2 flacons (pas vapo) de 115 ml chaque d’EdT, j’aimerais bien savoir de quand ils datent, en tout cas l’emballage est dans les tons marron.
Quelle splendeur ! Je viens de relire un post vieux de 2 ans que j’avais écrit à son sujet, et voilà, 2 ans plus tard je me suis enfin offert fidji, et je ne le regrette pas ...
Il est vert mais pas que, tellement poudré, riche, avec une richesse qui fait que je le porterai cet hiver quand il ne fera pas trop froid.
Quel dommage en effet qu’il n’ait pas eu la même chance que d’autres parfums, à savoir être mis un minimum dans la lumière... mais d’un autre côté, il reste donc peu porté j’imagine, et c’est un moindre mal !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vol de Nuit

par Vol de Nuit, le 20 avril 2013 à 10:39

J’ai retrouvé dans ma cave un flacon jamais ouvert de Fidji ! Je l’ouvre, craignant la maderisation de la fragrance et la, miracle : le "vieux" Fidji intact !!!

Il est vrai qu’il est resté toutes ces années dans sa boite a l’abri de la chaleur et lumière (cave a vins a l’ancienne avec sol en terre).

Il est etonnament actuel avec ses notes sucrées, vertes epicees (je parle de l’eau de parfum 100 ml).

J’irai sentir le Fidji réformulé pour comparer.

A la parfumerie hier (Sepho) toujours pas d’eau de narcisse bleu. Snif ! J’ai découvert l’Eau des merveilles et Un jardin sur le Nil du coup. Puis dans une autre parfumerie, Ninfeo mio . Le paradis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 20 avril 2013 à 12:19

Bonjour Vol de Nuit,

 

J’adore Fidji, vous êtes chanceuse ;)

Pour l’eau de narcisse bleu, généralement il est au rayon masculin en fait. Vous avez regardé sur ce rayon aussi ? ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vol de Nuit, le 20 avril 2013 à 17:13

Bonjour Jicky !

Ah la la ! Moi j’ai regardé au rayon féminin (dans le secteur des "Jardins" d’Hermes).

J’irai re-jeter un oeil sur l’Eau de Narcisse bleu et je le récupérerai après ...

Merci !!!

J’ai eu un échantillon de Un jardin sur le Nil et l’Eau des merveilles.

Je raffole des parfums de Jean Claude Ellena, il faudra que j’essaye l’Ambre des merveilles et les eaux Hermes faites par lui.

l’Eau des merveilles a l’air pas courant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 20 avril 2013 à 23:16

Ah mais Ellena c’est un des parfumeurs clef de notre époque... Indispensable ! J’adore sa série des Jardins. Je suis un peu moins convaincu par la série truc des Merveilles même si c’est (presque) toujours mieux que le dernier jus de sucre à la mode ;)

 

Allez faire un tour chez les monsieur et entre deux ou trois bois qui piquent et un lingot blingos, vous trouverez ce petit bijou ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

maena

par maena, le 13 mars 2013 à 11:22

Oui un très très beau parfum bien vite oublié et relégué sur l’étagère du bas.

Je l’ai ressenti également il y a peu et en le laissant évoluer sur paillette, je me suis aperçu que Eau d’Issey Absolue et Fidji avaient tendance à évoluer vers les mêmes notes.

Il devient malheureusement difficile de trouver l’EDP en 100ml alors que ce conditionnement vient de faire son apparition en EDT laquelle était introuvable encore l’an passé.

Finalement, il se pourrait bien ce soit mon prochain achat plutot que Jaipur Bracelet ou 10 Av GV de Balenciaga

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

matisse15

par matisse15, le 12 mars 2013 à 22:38

Souvenir ému !
Mon premier parfum, je devais avoir 15 ou16 ans ... Merci de ce souvenir !
Parfum très particulier ... Test à faire ... Que devient’il par rapport à mon odorat ??
Bonsoir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mondriana

par mondriana, le 2 février 2013 à 12:24

Ce parfum peut évoquer, sans imposer. Sa personnalité a d’autant plus de sens que la pub de l’époque montrait une femme alanguie sur une plage à la tombée de la nuit. Evocation d’un paradis et d’un ailleurs... si une goutte de chanel n° 5 suffisait à Marlyne pour aller au lit, une goutte de Fidji m’emmenait sur cette plage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lire la critique de Youth-Dew

Youth-Dew de Estée Lauder

Pour celles qui s’adonnent à Estée Lauder
Œillet, patchouli, baumes orientaux : le manifeste de la parfumerie américaine a le tempérament et la sensualité d’une diva hollywoodienne. A sentir en version vintage si (...)
Note des visiteurs :

(8 votes)

Il n'existe pas d'articles correspondants.

Lire la critique de Miracle

Miracle de Lancôme

Femme des années 2000
Après L’Air du Temps et Eternity, Miracle redéfinit le floral épicé du nouveau millénaire, dans une ambiance chaste, propre et lisse, et pourtant attachante...
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Coeur de jardin

Coeur de jardin de Miller Harris

Journée d’été
Une création réjouissante, fruitée et finement chyprée, pour une aura à l’élégance insouciante.
Note des visiteurs :

(2 votes)

Lire la critique de L'Extase

L’Extase de Nina Ricci

Dans L’Extase, personne ne vous entendra ronfler
Quand une direction artistique est effrayée par la volonté de plaire à trop de monde, elle tue toute tentative de création.
Note des visiteurs :

(6 votes)

Lire la critique de My Burberry

My Burberry de Burberry

Pluie acide
Le mythique trench-coat de Burberry réincarné en parfum s’inspirant de l’odeur d’un jardin londonien après la pluie, ça donne quoi au fait ?
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Misia

Misia de Chanel

Oser le rouge
Le premier Chanel d’Olivier Polge, une création réjouissante, pourrait marquer un tournant dans l’histoire de l’illustre Maison.
Note des visiteurs :

(15 votes)

Anna

Anna

a porté Fidji le 10 avril 2015
Sa note :
Anna

Anna

a porté Fidji le 12 mars 2015
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 12 mars 2015
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 10 mars 2015
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
Fairy47

Fairy47

a porté Fidji le 8 mars 2015
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 5 mars 2015
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Fidji le 20 février 2015
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 18 février 2015
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Fidji le 8 février 2015
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Fidji le 22 janvier 2015
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 10 janvier 2015
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Fidji le 20 décembre 2014
Née à Paris, j’ai vécu près des Buttes-Chaumont toute ma vie jusqu’à un jour de 2004 où je suis partie m’installer dans le sud de la France. Née l’année de la parution de mon parfum préféré, le n°19, je (...)
Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Fidji le 12 décembre 2014
Sa note :
Arpège

Arpège

a porté Fidji le 27 juillet 2014
Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Agenda Evénements auparfum

en ce moment

tenvis44 a commenté Bois d’argent

il y a 7 minutes

Bonjour jerem si votre parfum bois d’argent ou autre de la collection Dior(…)

Tamango a aimé Tomber en amour

il y a 1 heure

S9 a aimé la critique de Elle L’aime

il y a 1 heure

Passacaille porte Cuir de Russie aujourd'hui

il y a 1 heure

Jeanne Doré a aimé Tomber en amour

il y a 2 heures

Calygo porte Datura Noir aujourd'hui

il y a 3 heures

PHILIBERT a attribué 4 étoiles à Cologne Précieuse

il y a 3 heures

PHILIBERT a aimé la critique de Cologne Précieuse

il y a 3 heures

à la une

Miracle

Miracle - Lancôme

Femme des années 2000

Après L'Air du Temps et Eternity, Miracle redéfinit le floral épicé du nouveau millénaire, dans une ambiance chaste, propre et lisse, et pourtant attachante...

dernières critiques

Lire la critique de Cologne Précieuse

Cologne Précieuse - La Manufacture

Paradis blanc

Une Cologne précieuse, capricieuse et impertinente qui derrière une façade classique, cache bien son jeu et nous réserve quelques surprises...

Lire la critique de Coeur de jardin

Coeur de jardin - Miller Harris

Journée d’été

Une création réjouissante, fruitée et finement chyprée, pour une aura à l'élégance insouciante.

Lire la critique de Sun

Sun - Jil Sander

Sous le soleil

Un oriental peu connu en France, qui marque par sa douceur vanillée, musquée et poudrée, la transition entre les années 80 et 90, avant l'ère du gourmand...

actualités

"Synesthesia Project", l'exposition synesthésique de Gabriel Garcia et Miguel Matos

"Synesthesia Project", l’exposition synesthésique de Gabriel Garcia et Miguel Matos

le 16 avril 2015

Rendez-vous à Lisbonne, avec le peintre Gabriel Garcia et Miguel Matos, pour découvrir les liens intimes entre parfum et art pictural.

Paco Rabanne et sa déesse de l'Olympe

Paco Rabanne et sa déesse de l’Olympe

le 12 avril 2015

Dès l’été 2015, Olympéa rejoindra Invictus dans la compétition ...

concours

Concours Collection Héritage - Jean Patou

Concours Collection Héritage - Jean Patou

auparfum et Jean Patou vous proposent de tenter de gagner un des 9 parfums de la Collection Héritage.

lectures

Faut-il sentir bon pour séduire ? - 120 clés pour mieux comprendre l'odorat

Faut-il sentir bon pour séduire ? - 120 clés pour mieux comprendre l’odorat

le 23 mars 2015

Une lecture divertissante, présentée sous forme de courts chapitres truffés d'anecdotes et de notions scientifiques bien expliquées, pour en savoir plus sur l'odorat, sa place et son influence dans nos vies.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum
Tomber en amour

Tomber en amour

par Volagilité

Je recherche de la finesse, de la sensualité, de la féminité, de la légèreté, une pointe énergique et amusante.

discutons-en

Des parfums et des livres

par Jeanne Doré

Le parfum est aussi présent en librairie. Quels sont pour vous les meilleurs ouvrages qui lui sont consacrés ?