Loulou

Cacharel

Note des visiteurs :

(16 votes)

42 avis

Oui, c’est moi

par Jeanne Doré , le 25 février 2008

Neuf années après le lancement du premier parfum Anaïs Anaïs, le marché de la parfumerie, devenant de plus en plus impitoyable, amène Cacharel à lui donner un petit frère. Conçu autour d’un concept de tendresse et de séduction, Loulou représentait à nouveau parfaitement les valeurs de la marque, qui trouve en Louise Brooks l’incarnation idéale de l’esprit de Loulou : innocente et sexy, séductrice et imprévisible. Alors qu’Anaïs Anaïs était une jeune fille sage et romantique, Loulou se veut plus femme fatale. Cette féminité assumée et plus provocante se retrouve dans le choix olfactif : pour évoquer cette sensualité féminine, la vanille est choisie comme point de départ, et s’entoure de notes florales solaires (tiaré, ylang ylang et jasmin) et poudrées (iris, mimosa, héliotropine) contrastant avec un accord vert (cassis, mandarine) et, en fond, des notes puissantes et tenaces d’encens, de santal, de fève tonka et de musc.
Toute femme autour de trente ans ne peut s’empêcher de replonger en adolescence à la fin des années 80 en sentant Loulou aujourd’hui, digne héritier olfactif d’un Poison, adouci par des notes vanillées, les épices et le miel en moins, mais évoquant tout autant cette idée de fruit défendu, tel un sésame permettant d’accéder à une féminité exacerbée et voluptueuse, bien en vogue à cette époque.

À propos de l'auteur

Jeanne Doré

J’ai co-fondé auparfum.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !

Voir son profil
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par lris, le 9 août 2014 à 16:48

Une belle redécouverte ! Pour moi, ce parfum a quelque chose de régressif, de joyeux et de très agréable, qui me rassure et m’apaise... J’imagine ça impossible d’être de mauvaise humeur en portant Loulou, c’est le type de parfum qui incite au sourire. Peut-être ma prochaine acquisition ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Matthieu FURFARO DAVID, le 24 novembre 2013 à 11:27

Loulou, quel régal. J’aime toujours autant ce parfum malgré les années. Hier je l’ai fait sentir à mon ami et il a craqué. Il nous fait un peu penser à Fleur du Mâle de JPG en version homme.

Par contre, quel dommage que Cacharel est supprimé le sublime flacon non atomiseur des origines, avec sa grande flemme bleue, ne reste aujourd’hui plus que les horribles atomiseurs avec leurs formes grossières !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sophie, le 9 juin 2010 à 17:24

Loulou me faisait peur il y a quelques semaines, j’avais peur de quelque chose de trop gras, trop capiteux, aguicheur, racoleur...Exactement comme vous l’exprimez, Lys.

Et puis je me suis lancée ; juste une goutte au creux du poignet.

Bon, oui il est un peu "straight dans ta face" :) mais je le trouve très chaud et il me fascine pour son côté lourd et belle du sud ; grosses fleurs de tiarée enveloppées d’encens et de vanille... Je l’imagine sur une fille des îles à la peau très bronzée, portant des créoles... ou bien sur Betty dans 37°2 le matin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lys, le 9 juin 2010 à 15:46

Loulou....j’ai un porté ce parfum il y a de cela quelques années et maintenant je ne pourrais vraiment plus. Trop puissant du début à la fin, trop lourd, capiteux, entêtant et qui me donne la migraine, je ne lui trouve aucune finesse ni raffinement mais pour ce qui est de la tenue là il s’accroche et ne vous lâche plus.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par The Rebel Gardener, le 8 juin 2010 à 21:53

J’aime bien, mais définitivement trop puissant pour moi.

Ce qui est étonnant tout de même ; c’est qu’un tel parfum continue à survivre et à avoir son petit succès dans un flacon aussi LAID et sans avoir plus aucune publicité. Celle de l’époque avait marqué les esprits, mais aujourd’hui ... Il me semble que Cacharel n’en parle même pas sur son propre site (d’ailleurs, à croire le résultat du test proposé -pour savoir quel parfum Cacahrel me serait le plus adapté-, le parfum qui me conviendrait serait ... Scarlett. Quand j’ai vu ça j’ai failli m’étouffer de rire)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 8 juin 2010 à 22:27

Ou d’angoisse...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 8 juin 2010 à 22:32

"Vous avez une personnalité fade et insipide. Vous vivez dans l’ombre de vos grandes soeurs excentriques, LouLou et AmorAmor (peut-être auriez vous dû vous appeler ScarlettScarlett ?). Vous êtes du genre à faire figuration durant les repas de famille, et tapisserie dans les boites de nuit. Vous aimez la poire, et vous en faites une bonne, aussi. Vous êtes transparente. Vous êtes cheap. Félicitation, vous êtes SCARLETT !"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par The Rebel Gardener, le 9 juin 2010 à 17:41

Belle traduction entre les lignes de ce que les marchands d’odeurs n’osent parfois pas dire. ^^ (Quoique, je ne sais pas. Ces mecs se prennent tellement au sérieux pour vendre leurs merdes.)

C’est un peu cet effet que m’a fait la lecture du résultat, surtout que ce n’est absolument pas le genre de parfums que je porte (par exemple, là je porte Vierges et Toreros de Etat Libre d’Orange, qu’on peut qualifier de tout sauf d’insipide). Mon ego s’en est pris plein la tronche ce jour-là.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 9 juin 2010 à 19:50

J’adore !!! Très drôle et très bien vu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Céa, le 9 juin 2010 à 19:56

oups ! j’ai envoyé mon post avant de le terminer ! S’il vous plait Phoebus écrivez nous d’autres portaits phsyco-parfum comme celui-ci ! Non vraiment ScarlettScarlett j’ai adoré !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 9 juin 2010 à 20:01

J’ai adoré aussi et je vote pour cette proposition !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2010 à 20:02

Nan moi j’ai littéralement explosé de rire avec le "Vous aimez la poire, et vous en faites une bonne !"...

J’en reviens toujours pas !

COngratulation !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 9 juin 2010 à 20:39

Lol, merci merci !

D’autres portraits physico-parfumés ? Mais dites moi, ça c’est une rubrique toute trouvée pour le futur blog commun avec Jicky, non ? :)

(il y en a un que j’aime bien, je crois que c’est sur poivrebleu, où nez bavard commente les derniers lancements en leurs donnant des clichés "bogoss 1) qui sort avec PoufBlonde 3) ect..." succin mais très drôle !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 9 juin 2010 à 21:20

^^ On se comprend !!!!

Scarlett.... Bah la poire ! et Hugo... le macho !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Freyia, le 16 janvier 2014 à 19:14

Excellent !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 9 juin 2010 à 16:05

Comme quoi on a pas les même gouts. En dehors du fait qu’il soit en plastique, pour moi ce flacon est le plus beau de tous les flacons de nocipharionnaud and co. Et je ne plaisante pas : il a de l’audace, j’aime ses couelurs, son style Art Déco. Mon préféré étant le flacon Van cleef et Arpels pour homme au rayon homme, ainsi que le voyage d’Hermès.
En revanche j’ai une sainte horreur pour tous les flacons Lempicka (quelle horreur frnachement, et pas un pour rattraper l’autre), le Diesel avec la grosse main vilaine, et fuel for life pareil, sans parler des flacons de Pi et Pi néo chez Givenchy. Quant aux Lutens, ils sont d’une tristesse à pleurer, ils se rapprochent de flacons de désodorisant vendus chez Habitat.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par The Rebel Gardener, le 9 juin 2010 à 17:33

Les flacons sont souvent des questions délicates. Pour ma part, je reconnais que les Diesel, Lolita Lempicka (à l’exception du premier) et Pi sont LAIDS ! Mais il y a des specimen qui valent le coup. J’adore les flacons de Habanita, Mitsouko, L’air du temps, les Chanel et aussi ceux de Diptyque. Très sobre, les Diptyque, mais l’étiquette sérigraphiée a vraiment du charme. D’ailleurs, il m’est arrivé une fois une sale aventure avec cette étiquette puisque une foois mon Eau de Lierre achetée, je me suis rendue chez moi pour le déballer et là, paf, pas d’étiquette sur le flacon. Ca faisait un bête carré de verre, quoi. Heureusement, j’ai pu aller l’échanger en boutique quelques heures après, comme il n’était pas entammé. En tous cas, c’est bien la première fois qu’un truc pareil m’arrive.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 9 juin 2010 à 17:55

J’adore également le flacon d’habanita, magnifique ! et celui de Mitsouko est splendide !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ChrisB, le 9 juin 2010 à 20:04

Voilà un sujet intéressant non, à moins qu’il existe déjà, la beauté du flacon ? Me concernant, je trouve le flacon Loulou assez kitch dans ses couleurs (et la pub inoubliable). Il est un peu dépassé. Je trouve également les flacons de Diesel en forme de poing laids et grossiers, sans parler du One million de Paco Rabanne. Finalement, ceux qui vieillissent le mieux, se sont les flacons Chanel, qui brillent par leur sobriété. Je trouve en général les flacons de la maison Dali magnifiques. J’aime aussi beaucoup ceux de Cartier (surtout Roadster). Les (anciens) flacons de chez YSL pour les dames sont aussi très beaux (contrairement à ceux pour hommes - Kouros, Jazz - qui ont vieilli). Il y a aussi le célèbre buste de Gaultier. J’aime beaucoup le flacon Dior Homme. Mais pour moi, les plus réussis du rayon homme restent Gucci et Gucci II.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 9 juin 2010 à 20:24

C’est clair que Chanel, ça reste LA référence en terme de bon goût et de classique coté flacon. Très beau aussi : la boule noire Arpège de Lanvin. Quant à Gaultier, ok, il est sympa, mais voyons, ce n’est qu’une reprise du Shocking de Schiaparelli !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ChrisB, le 9 juin 2010 à 20:38

En général, je trouve les "refontes" de flacons en général râtées. Pour rester du côté des parfums hommes, je trouve par exemple les nouveaux Givenchy (Insensé, Xeryus et consords) ou Van Cleef (Tsar ou pour Homme), assez moyens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 8 juin 2010 à 14:27

mais quelle puissance bon sang !! ca parfum s’accroche, ne lâche plus la personne qui la porte ! Impressionnant !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 8 juin 2010 à 19:26

Il parait qu’il a eu son petit succès, à son époque ! Mais il a dû être reformulé, car ma mère l’a sentit dernièrement (le flacon lui rappelait son adolescence...) et elle a froncé des sourcils en disant que c’était différent. Et c’est pas la première à me le dire !

En tout cas, moi j’aime pas l’odeur sur mouillette et je l’ai jamais sentit sur quelqu’un...Mais je veux bien croire qu’il soit tenace, il en a tout l’air !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 11 mai 2010 à 15:57

j’oubliais la note, 4 étoiles, un parfum-palace.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par lucasdries, le 11 mai 2010 à 15:57

MAGNIFIQUE : opulent, riche, sans compromis et unique. Certaines créations contemporaines feraient bien de s’en inspirer un peu, au lieu de nous sortir du Chloé insipide (oui, c’est vrai, j’aime pas les parfums-lessives, j’ai déja mon savon de marseille pour ça).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mimisipu, le 26 mars 2009 à 21:08

Loulou est un parfum qui correspond à une femme élégante et mystérieuse. Pour ma part , je lui suis fidèle, quoique un peu délaissé pour Poison. Je reviens toutefois vers lui. Avec ce parfum, je suis sûre de moi ; il tient longtemps et son sillage ne laisse personne indifférent, que l’on aime ou pas . J’ai remarqué que les femmes critiquent plus ses senteurs que les hommes. C’est une valeur sûre et un atout pour la seduction.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Méchant Loup, le 28 mars 2009 à 15:35

Sachez que Loulou et Eden, deux Cacharel marquants et à forte identité sont disponibles à 2h30 de chez nous, de l’autre coté de la manche, à Londres, pour 10pds les 30ml... soit moins de 12€.
Quant on pense qu’en France, on nous les vends 39€, il y a matière à réfléchir sur les marges de certains... en attendant, un petit week-end ça vous dit ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 28 mars 2009 à 20:38

Pour ma part j’ai acheté il y a quelques semaines sur ebay 2 flacons de 100ml de Loulou pour 39€ chaque, soit moitié prix (ici les 100ml coûtent entre 80 et 85€ !) à un vendeur professionnel basé en Allemagne... Certes ce sont des testeurs, mais en ces temps de crise ça ne peut pas faire de mal ; )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jerryb, le 5 février 2009 à 01:31

Ne vous inquiétez pas, ils y pensent surement et ils auraient intérêt à valoriser ce patrimoine ! "Loulou .... oui, c’est moi"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Le Gnou, le 5 février 2009 à 08:57

Un spot de pub tellement connu à l’époque, qu’il a été parodié par les Nuls dans le film La cité de la peur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jerryb, le 5 février 2009 à 09:06

Je n’ai pas osé le dire mais oui, un film culte et un parfum culte qui renait ici ... et c’est tant mieux vu l’ambiance coté "nouveautés".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par tambourine, le 5 février 2009 à 10:24

et dans leurs fausses pubs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par poupinette, le 5 février 2009 à 14:04

Ah LOULOU......
effectivement, c’est la parfum d’une génération......
Je n’aime pas du tout ce qu’est devenu CACHAREL avec toutes les déclinaison d’AMOR AMOR.... et l’arret à venir d’EDEN, mais il faut cependant reconnaitre que pour rassembler les Jeunes Filles en fleur autour d’un parfum, ils sont forts..... ma fille de 8 ans rêve de "Tentation"...... car la packaging est violet, et ma nièce de 16 ne vit que par ce parfum dont elle use et abuse lourdement.... Comme quoi, commercialement....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lire la critique de Eden

Eden

Pêché original
Une sorte de "post-j’y-fous-tout" qui ne parvient pas à choisir entre la cacophonie de notes propres aux années 80 et l’épure zen qui est celle des 90’s et a pour lui de posséder une vraie (...)
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de Parfum de Peau

Parfum de Peau

Encens Brûlant
Parfum de Peau nous montre que, finalement, l’incohérence entre une fragrance et un parfum, donc entre le seul jus et l’objet tout entier (flacon, emballage, nom, publicité), n’est pas une mauvaise (...)
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Ego Facto

Ego Facto

Opéra égoïste
Pierre Aulas est conseiller olfactif pour les marques de parfums des grands groupes, et pratique également le chant lyrique à ses temps perdus. C’est d’ailleurs en chantant dans les chœurs de Carmen (...)
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de L'Interdit

L’Interdit

Breakfast at Givenchy’s
Comment dissocier L’Interdit du joli minois de son égérie Audrey Hepburn, pour qui Hubert de Givenchy décida de créer ce premier parfum, lancé en même temps que Le De (en clin d’oeil à sa particule) de (...)
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de L'Eau du Temps

L’Eau du Temps

Colombe aquatique
Si L’Eau du Temps semble de l’extérieur être une déclinaison de L’Air du Temps, il n’en est rien quand on le sent. Ce serait même tout l’inverse, s’ils n’étaient unis par la qualité et l’élégance. On (...)
Note des visiteurs :

(2 votes)

Lire la critique de Eden

Eden

Pêché original
Une sorte de "post-j’y-fous-tout" qui ne parvient pas à choisir entre la cacophonie de notes propres aux années 80 et l’épure zen qui est celle des 90’s et a pour lui de posséder une vraie (...)
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de Scarlett

Scarlett

Pâle bouquet
L’enfer est pavé de bonnes intentions... et de "déo-colognes" sans âme ni relief.
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Anaïs Anaïs

Anaïs Anaïs

Jeune fille en fleur
A une époque où les adolescentes raffolent des parfums hippies à base de musc et de patchouli, Cacharel lance sa premiére eau de toilette plutôt à contre-courant, et marque ainsi les débuts de la (...)
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Cacharel pour l'Homme

Cacharel pour l’Homme

Muscadé
Un monument de séduction. Toute la personnalité de Cacharel pour l’Homme tient dans cette note muscade sur-dosée qui apparaît immédiatement en tête, à peine précédée par un léger effet hespéridé (...)
Note des visiteurs :

(9 votes)

Lire la critique de Noa Perle

Noa Perle

Noa mademoiselle
Il y a des flankers qui ressemblent à l’original, d’autres pas du tout, et il y a parfois des flankers qui pourraient être ceux d’un autre ! C’est un peu le cas de Noa Perle, qui, comme son nom ne (...)
Note des visiteurs :

(3 votes)

Lire la critique de Modern Muse

Modern Muse

Inspiration, es-tu là ?
Une muse qui s’est un peu trop inspirée de ses copines fleuries boisées/chyprées récentes. Pas moche, mais manque cruel de personnalité.
Note des visiteurs :

(2 votes)

Lire la critique de Brit Rhythm Femme

Brit Rhythm Femme

Rhizome is love
Une lavande talquée d’iris qui signe un féminin audacieux, attendrissant, intrigant et différent.
Note des visiteurs :

(1 vote)

Lire la critique de Musc Monoï

Musc Monoï

Un été, une plage, deux possibilités
Entre le monoï et le musc, une invitée surprise en provenance directe des années 90 vient chahuter la note florale solaire classique...
Note des visiteurs :

(1 vote)

Lire la critique de Bronze Goddess

Bronze Goddess

Déesse UV
Un parfum solaire pour une invitation à la plage ou comme anti-grise mine contre la morosité des ciels souvent trop gris.
Note des visiteurs :

(2 votes)

Lire la critique de Dior Addict Eau de Toilette

Dior Addict Eau de Toilette

Welcome in Wondiorland
Jusqu’où une marque peut-elle aller pour se moquer des consommateurs ? Les "parfums" Dior tentent de repousser les limites.
Note des visiteurs :

(3 votes)

lris

lris

a porté Loulou le 9 août 2014
Sa note :

en ce moment

madameC a commenté Femme

il y a 7 minutes

Arpège bonsoir, Merci beaucoup pour votre réponse, je ne pouvais pas(…)

Jicky a commenté Modern Muse

il y a 12 minutes

Je comprends ton tiraillement, qui est plus difficile à trancher que le(…)

PoisonFlower porte Rose Barbare aujourd'hui

il y a 1 heure

PoisonFlower a commenté Modern Muse

il y a 1 heure

Je suis rassuré de lire que ton ressenti est proche du mien, car en lisant(…)

BlueJasmine porte Un Jardin sur le toit aujourd'hui

il y a 1 heure

BlueJasmine porte Un Jardin sur le toit aujourd'hui

il y a 1 heure

atlas porte Bel-Ami aujourd'hui

il y a 2 heures

erzsébet porte Arpège aujourd'hui

il y a 2 heures

à la une

Le masculin féminin

Un parfum féminin complexe pas trop fille ni trop sage...

dernières critiques

Lire la critique de Modern Muse

Modern Muse - Estée Lauder

Inspiration, es-tu là ?

Une muse qui s’est un peu trop inspirée de ses copines fleuries boisées/chyprées récentes. Pas moche, mais manque cruel de personnalité.

Lire la critique de Akkad

Akkad - Lubin

Faveur sacrée

Un ambre sculpté de lumière, merveilleux, salutaire et poétique.

Lire la critique de Dior Homme Parfum

Dior Homme Parfum - Christian Dior

Iris oublié en Orient

Pour sa nouvelle déclinaison, Dior Homme en version Parfum part vers des contrées orientales mais perd une partie de ses bagages irisés dans le trajet

actualités

Vent de Folie chez Annick Goutal

le 24 août 2014

Bourrasque enlevée ou souffle romantique chez Annick Goutal ?

L’Artisan Parfumeur chez Sephora, une nouvelle définition de la niche ?

le 19 août 2014

Après des mois de rumeurs, c’est confirmé, quelques parfums de L’Artisan Parfumeur seront distribués chez Sephora. Bonne ou mauvaise nouvelle ?

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Impressionnisme et mélancolie

par Amédée

En quête d'un parfum introspectif, figuratif, confidentiel... un parfum qui interroge plutôt qu'il ne répond...

discutons-en

Des parfums et des livres

par Jeanne Doré

Le parfum est aussi présent en librairie. Quels sont pour vous les meilleurs ouvrages qui lui sont consacrés ?