Bleu

Chanel

Note des visiteurs :

( 25 votes)

128 avis

Blues du businessman

par Jeanne Doré , le 23 août 2010

Guerlain a eu son Homme, YSL a choisi L’Homme, Dior son Homme Sport, et il n’y avait guère plus que Chanel pour oser sortir depuis quelques années des masculins pas forcément passionnants, mais pour autant pas ennuyeux, voire intéressants, toujours dans la lignée de sa dernière franchise phare en date, Allure pour Homme.

Rassurez-vous, c’est fini ce temps là, Chanel a aujourd’hui droit lui ausi à son masculin mainstream-qui-sent-l’homme-le-vrai-rasé-de-près : il s’appelle Bleu.
Vous en avez sans doute déjà entendu parler, peut-être même que vous avez déjà lu des choses pas gentilles dans la presse, heu... sur d’autres blogs, mais vous n’arrivez toujours pas à croire que Jacques Polge et Christopher Sheldrake aient vendu leur mouillette au diable, et bien si.

La première explication plausible qui vient à l’esprit est qu’après avoir saturé un marché occidental traversé par la crise, un bon moyen de relancer un business un peu en perte de vitesse, c’est aller draguer du côté des Chinois et des Indiens qui commencent à se parfumer comme des adolescents découvrant leur premier Axe, c’est à dire beaucoup, et si possible avec des parfums frais, virils et surtout pas compliqués. Non pas qu’ils aient mauvais goût, mais quand on veut leur vendre le rêve Chanel à portée de main, il vaut mieux s’assurer qu’il plaise à tout le monde et surtout ne pas prendre le risque de se planter.

Ainsi, Bleu me fait un peu penser à un Américain trentenaire du New Jersey, sportif, musclé, le sourire brillant, le cheveux lisse, l’ongle propre et la basket bien blanche, poli, courtois, serviable et toujours de bonne humeur. Pour venter les mérites d’un dentifrice, il est parfait. Essayez de partir en week end avec lui, quel ennui !

Bon, pour la description, je vais faire simple : un départ hespéridé de citron et de pamplemousse pétillants, à la limite pas dérangeant s’il ne se noyait pas rapidement dans une soupe de lavande mentholée et boisée sombrant dans les pires méandres de la parfumerie de mousse à raser mass market. La qualité des matières premières est peut-être supérieure à la moyenne, mais au service d’une telle fougère de base, elle ne sert plus à grand chose.

On croirait sentir une composition tout droit sortie d’un générateur automatique de parfum grand public devant plaire à un maximum d’hommes sur la terre.
Le jour où une telle machine sera inventée, je pense qu’elle ne fera malheureusement pas moins bien.

À propos de l'auteur

Jeanne Doré

J’ai co-fondé auparfum.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !

Voir son profil
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Nymphomaniac, le 24 décembre 2013 à 15:55

Peuurkk ! No comprendo l’intérêt de cette potion...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Guillaume83, le 11 novembre 2013 à 12:15

Bonjour à tous, nouveau ici mais m’interessant à la parfumerie depuis une 20aine d’année, quelle surprise et déception de voir que mon parfum actuel (Bleu de Chanel) est si mal perçu :-( Pour ma part, il est vrai je ne le trouve pas exceptionnel. J’ai porté Kenzo Air pendant des années mais aujourd’hui même dans tous les outlets du monde il est introuvable et j’ai été long à retrouver une fragrance sympathique et agréable à porter au quotidien, hiver comme été, ne serait ce que pour aller travailler de façon discrète mais personnelle aussi... Sortie de Bleu, je l’ai comme vous trouver insipide, ininteressant, sans caractère... puis quelques temps plus tard, je l’ai senti à nouveau et je l’ai perçu différemment (une question de peau peut être ??!), toujours est il qu’il est mon compagnon quotidien depuis 10 mois, que j’en ai vidé plusieurs flacons déjà et que depuis longtemps enfin on me demande ce que je porte car cela est agréable (pas arrivé depuis mon fameux Kenzo Air...)... Au final, j’aime ce Bleu certes peu engagé mais d’un confort élégant et moderne. Il n’est pas à la hauteur des grands de Chanel certes mais en parfaite adéquation avec la clientèle de notre époque qui porte des marques avant de porter des odeurs, et mon Bleu me semble bien au delà de toutes ces nouvelles valeurs commerciales (diesel, boss, prada et cie), je pense que je l’aime pour un moment encore.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 11 novembre 2013 à 22:32

- Bonsoir, Guillaume83. Bleu n’est pas un mauvais parfum, loin de là ! Avec Chanel, on est sûr de ne pas porter n’importe quoi. Mais il n’apporte rien de bien nouveau dans cette famille traditionnelle que sont les fougères. Ils sont virils, propres, bien élevés, mais trop sages à mon goût. Bleu est parfait en toutes circonstances, idéal pour le bureau, formaté pour le jeune cadre sportif, quoi. Formaté, oui, pour plaire au plus grand nombre. Vous serez certes distingué mais vous ne vous distinguerez pas de la grande foule des messieurs ou jeunes gens qui se parfument tous les matins pour aller au travail.
- Cependant, à vous lire, je sens un véritable attrait pour le parfum. Pour rester mainstream, et dans une autre famille, celles des boisés, je vous conseillerais d’essayer par exemple l’Eau de Nuit d’Armani. N’étant guère fou de cette marque, j’ai été très agréablement surpris par cette sortie au printemps dernier : à la fois sobre, élégant, un rien mystérieux, étrangement chaleureux et sensuel. Laissez-le vous apprivoiser progressivement, donnez-vous le temps d’admirer son évolution au fil des minutes, des heures. Bon article de Jeanne Doré sur ce site :
http://www.auparfum.com/?eau-de-nuit
Belle découverte !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Guillaume83, le 30 novembre 2013 à 16:18

Bonjour Farnesiano,

Merci pour vos conseils et votre avis qui m’a rassuré (un peu...).
J’ai été ce matin même testé l’eau de nuit et, que dire, surpris oui car je ne suis guère fan d’Armani moi non plus... Un départ surprenant et qui m’a plutôt plu, puis, malheureusement, en laissant le parfum prendre, voilà la déception qui arrive et presque l’écoeurement. Le départ m’a semblé assez nouveau, surprenant, une note de réglisse agréable et assez masculine chic, puis une sorte de lenteur et de platitude apparaît, le parfum ne change plus, il stagne, sans évoluer, j’ai juste trouvé qu’il se "sucrait" à peine.... au final je trouve presque qu’il ferait un meilleur féminin, je ne pense pas que beaucoup d’hommes adoptent l’eau de nuit au quotidien (même pour 1 jour je crois que je ne le tolèrerai pas sur ma peau malheureusement). En fait il me fait penser à un Spice Bomb qui oublie de s’ouvrir, d’éclater, d’évoluer tout en mouvance pour aller fuser avec des notes bien différentes. Entendons nous bien je ne suis pas fan de spice bomb du tout (trop fort, écoeurant, difficile à porter) mais au final s’il est moins "classe" et discret que l’eau de nuit, je le trouve finalement plus abouti et vraiment plus nouveau pour qui ose.... Le départ (pour moi réglisse mais je me trompe peut être) m’a également fait penser à un des lolita pour homme (eau de minuit ou qq chose du genre) également basé sur la même note de départ, là non plus rien à voir mais des ressemblances pour moi assez flagrantes... Ensuite, et je crois que c’est ce qui me déplait c’est le côté assez fort qui apparaît et là : blocage, une légère impression de one million bling bling soit un mal au crâne assuré (ne le supportant pas sur les autres je ne voudrais l’infliger !)
Je suis ouvert à vos autres suggestions, c’est toujours un plaisir de découvrir les conseils de passionnés et connaisseurs :-)
D’ailleurs j’en ai profité pour tester In...fectus, je rejoins l’ensemble des avis du groupe et je le qualifierai de Vu, Revu, Encore vu et surtout au regard du tarif courrez chez Carrefour vous offrir un Axe cela sentirai sans doute meilleur et pourra paraître plus original. En résumé mon Bleu est dans ma salle de bains pour encore un moment, classique, passe partout mais quand même tellement agréable par rapport à toutes ces horreurs que veut nous vendre le marketing et les diverses marques qui décrédibilisent elles même leur savoir faire et leur engagement en parfumerie. Petit clin d’œil à la conseillère du Marionnaud qui n’a cessé de faire tester "La Vie est Moche" à chaque cliente entrante (ouf je suis un homme j’ai réussi à esquiver :-) ).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 30 novembre 2013 à 21:22

Bonsoir Guillaume !

 

Vos mots sont très justes sur Armani Eau de Nuit ! Vous venez de rencontrez les... bois ambrés ! (Ou "bois qui piquent", "bois qui pulsent" et vous défoncent le cerveau en mode Saw :p). Utilisés en doses massives dans One Million, on les retrouve de plus en plus dans la parfumerie masculine, et ont la fâcheuse tendance à "bloquer" l’évolution d’un parfum.

 

bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Guillaume83, le 30 novembre 2013 à 22:55

Content d’être compris par un PRO ;-)
Enchanté Jicky, et bonne soirée à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 1er décembre 2013 à 14:04

Bonjour, Guillaume. Merci pour ce "retour" bien senti et judicieusement développé. Connaissez-vous Déclaration d’un Soir de Cartier ? Une des meilleures surprises que le monde de la parfumerie dite masculine nous offrait l’an dernier. Opium vous parlera de cette perle beaucoup mieux que moi : voir son article sur ce site. Splendides épices, nobles bois, un magnifique parfum. Bonne découverte !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Guillaume83, le 2 décembre 2013 à 12:15

Encore un grand merci Farnesiano, j’en profite pour remercier Jicky également, vous êtes mes précieux conseils sur ce forum fort agréable et qui m’entraîne vers de belles découvertes.... Du coup, je me suis rendu chez ce cher "Douglas" ce matin et j’ai testé le Fameux Déclaration d’un soir ainsi que l’eau de Narcisse bleu (les critiques suivront), puis quelques autres mais pas trop pour bien imprégner les spécificités de chacun... Merci, et grâce à vous tous, en ce moment mon proverbe fétiche se tourne vers le "à vos nez, prêts, partez !"
A bientôt

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 2 décembre 2013 à 21:00

Bravo, Guillaume, pour votre conseil stimulant qui est en droite ligne avec la devise de Jicky ou plus exactement sa joie de sentir et son exhortation à nous entraîner à plonger nos nez dans de nouvelles senteurs : " Vive l’odorat ! "

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par anthony, le 15 juillet 2013 à 05:26

moi je l’aime bien et on m’a toujours complimenté quand je le mets surtout les femmes !!!! le tout n’est pas d’Être un expert mais de refléter sa personnalité à travers une odeur c’est le plus important je crois ;mais bon j’aimerai avoir vos avis si vous devriez choisir entre le Male de Jean Paul Gaultier et le Allure de Chanel Edition Blanche lequel me conseillerez vous ? celui qui sent le plus longtemps,qui est doux,viril,et qui à le succès auprès des meufs of course ! Merci d’avance

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par incense, le 15 juillet 2013 à 10:12

Bonjour Antony !
Je me permets de te répondre, sur les questions concernant le choix entre Le Mâle et Allure ed Blanche.
Tu vas vite comprendre qu’il n’y a pas UNE réponse, ce sont deux bons parfums, solides, de qualité, etc... Mon choix personnel, aujourd’hui, irait vers le Chanel, avec son magnifique citron en tête.
MAIS... car il y a un mais ! Déjà, pourquoi restreindre ce choix à 2 parfums uniquement ? nous somme beaucoup ici à pouvoir tenter de te guider vers des parfums de séphora ou marrionaud tout aussi bons, qui pourraient te surprendre, te plaire... Et le plus important : c’est TOI qui choisira le parfum qui te ressemble, et te semblera naturel ! Ecoute les conseils pour aller tester, mais n’écoute que toi pour choisir !
Je pense que les "meufs" aiment aussi les parfums moins sentis, plus originaux... Tout dépend de la manière dont tu portes ou assumes TON odeur.
Donc quelques rapides conseils complémentaires tous assez différents (a tester absolument au moins une heure sur ta peau, le mieux est d’essayer de demander des echantillons) :

- Midnight in Paris (Van Cleef & Arpels)

- Eau de Narcisse Bleu (Hermes)

- Guerlain Homme

- Fahrenheit et ses déclinaisons (Dior)

- Egoiste, Egoiste Platinum et Anteus (Chanel)

Déjà, tu vas avoir du travail ! ;-)

Au plaisir de lire tes commentaires sur chacun de ces parfums, et ainsi tenter de t’aiguiller au mieux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par anthony, le 16 juillet 2013 à 04:08

Bonsoir
j’apprécie vraiment tes conseils j’essayerai de les appliquer au plus vite ;En fait je n’ai pas une grande expérience en matière de parfum même si je m’y intéresse depuis ;j’étais plus déodorant genre nivea,axe et autres.mon premier parfum a été le Hugo Boss et il était très bon je l’ai utilisé pendant longtemps puis récemment j’ai opté pour le Bleu de Chanel qui ne fait pas l’unanimité apparement sur le forum.je me suis procuré les échantillons du Male et de Chanel ED Blanche sincèrement le deuxième m’as mis une claque !!!il est juste parfait je crois que mon choix a été fait là ! Néanmoins j’ai juste une petite question à te poser:si tu devais choisir un parfum pour tout le reste de ta vie ça sera lequel ?
au plaisir de te lire

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Mado33, le 15 juillet 2013 à 21:02

Entre les deux, le choix est difficile selon moi. Je préfère le premier mais il a semble t-il été reformulé - et pas dans le bon sens - donc comment donner un avis ? Avez-vous senti Spice Bomb ? Il est franchement réussi. Dior Homme Cologne n’est pas transcendant mais pas mauvais non plus, bref il est pas mal je trouve. Dans un esprit différent, Luna Rossa est disons très classique, pourquoi pas ? Terre d’Hermès est superbe, je ne vois pas d’autre terme pour le qualifier. Il joue sur la dualité terrestre : féconde/aride avec beaucoup de subtilité et se porte facilement. Il y a aussi Tom Ford Noir, Jules de Dior ( c’est un ancien parfum mais il a énormément de présence et de caractère, pas de votre génération certes et alors ?^^ ), et puis... Il y a les Guerlain et là je pense qu’il faut prendre le temps de tous les tester parce qu’ils sont vraiment à part. Pour moi, il y a toujours eu les Guerlain et les autres, du moins dans mon esprit car dans les faits et de facto^^ j’aime les parfums en général et de façon inconditionnelle. Mais bon pour Guerlain oui il faut prendre son temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Kanasukre, le 9 août 2011 à 14:29

Avant de m’intéresser au parfum, je portait du diesel (non pas les tomates !), et un ami m’avait dit que lui il portait un parfum "mieux", bleu de chanel.

Après l’avoir senti, je retrouve comme beaucoup d’entre vous ce sentiment : Rien.

Certes il "sent bon", mais comparé à d’autres parfums masculins de Chanel que j’ai pu sentir celui fait vraiment très bas gamme.

Le parfum m’a paru très très commun, et je suis sur qu’on peux trouver un parfum qui se rapproche sans payer la marque Chanel.

Vite senti vite oublié

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par godiskom, le 16 mai 2011 à 00:03

bien alors je me suis un peu excité et réjouie d’avoir eu le temp d’aller en parfumerie aprés une longue et pénible absence et la je demande à la jeune demoiselle de la boutique de me sortir ces nouveautés et alors elle ma proposé 3 parfums ,en me bondant les yeux elle ma pchiter les deux poignet plus le creux du coude puis elle ma proposé de bien les apprécies à l’éxterieure de la boutique pour revenir avec un avis décidé et pensé aprés quelques heures
bien le temps est écouler mais je pence que j’avais déjas fais mon choix sur un ,le parfum du poignet droit qui étais se fameux BLEU de Chanel frais ,riche ,captivant.
Et pour les deux autres c’étais un gucci dont je ne me rappelle plus le nom et le 2éme étais pas mal mais pas asser comme je les aimes pas trop de caractère et un peu douillet c’est un jardin sur le toit d’hermes

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dreamparfum, le 5 avril 2011 à 23:46

A mon tour de donner mon avis. Comme vous tous pratiquement, j’espérais beaucoup de ce Chanel, mais j’ai été vraiment déçu de la part d’une marque qui par le passé faisait des parfums vraiment originaux et qui sont devenus des emblèmes. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il est détestable, qu’on a envie de v.... quand on le sent, mais il est banal au possible. Une fougère médiocre, revue et revue, dénuée d’originalité. Je met 1 étoile car à mon avis on est pas pris d’écoeurrement, c’est juste que c’est hyper basique. Quel dommage que de si grandes marques s’adonnent aux lois honteuses du marketing, tel que Dior, YSL, Chanel, Guerlain (à mon grand regret pour une véritable maison de parfumeurs), sachant que deux d’entre elles sont la propriété du groupe LVMH, qui ne lésine certainement sur le marketing pour vendre, qui s’intéresse uniquement à son chiffre d’affaires, à l’instar de l’Oréal. Navrant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par orphée, le 13 janvier 2011 à 21:19

Pour se consoler de ce "Bleu" qui nous semble trahir l’esprit des parfums Chanel, achat aujourd’hui pour moi du grand classique "Pour Monsieur" de Chanel, (version "originale" edt 1955 et non concentrée). Grand classique mais si peu porté, en tout cas moins que ses contemporains "Eau Sauvage" ou autres... Et encore moins de nos jours si l’on a en dessous de la soixantaine.
Revient alors tout "l’esprit" Chanel : élégance, raffinement, luxe discret d’une fragrance qui n’est pas là pour en jeter, mais simplement pour faire corps subtilement avec celui qui le porte. On pourrait craindre le côté vieillot : il ne faut pas. C’est en quelque sorte pour qui aime la parfumerie et la distinction un retour aux sources. Un peu comme si un amateur de cinéma après avoir usé toutes les nouveautés de ces dernières années revoyait "Casablanca" avec Humphrey Bogart, ou bien un amateur de littérature qui relirait le début de "La Recherche du temps Perdu’" de Proust ("Longtemps je me suis couché de bonheur...") après avoir lu l’intégral de Christine Angot...!
Un parfum qui a cette ultime et rare élégance ; il vous laisse exister à côté et avec lui. Trop souvent un parfum par sa fragrance et son caractère précède la personnalité de celui qui le porte. On est d’abord cette odeur avant d’être nous-même. Il en jette comme on dit ! A l’inverse, les nouvelles tendances donnent des parfums linéaires que l’on dirait interchangeables. Ici, rien de tout ça : la justesse d’une fragrance luxueuse mais délicate.
Un parfum référence, model du genre, et qui plus est pour la petite histoire qui accompagne toujours un parfum de sa légende et de son mythe : le seul masculin senti et choisi par Coco Chanel de son vivant... C’est toujours émouvant, et on ne peut pas s’empêcher d’y penser lorsqu’on le porte...
Revenez-y : on ne s’en lasse jamais ! Et ça fait du bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 13 janvier 2011 à 21:49

Hélas, j’aimerais... Mais l’actuelle version reformulée me semble infréquentable : bien trop acide ! Ma déception fut grande lorsque je l’ai senti récemment : ce n’est plus celui que j’ai aimé et je renonce.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 27 décembre 2010 à 22:27

Bonsoir El. Je peux ajouter que je me considère comme un fanatique de la parfumerie et je porte et j’assume complétement le Guerlain Homme évoqué au début de l’article !

C’est un parfum plutôt lynché par le communaut parfum et pourtant je le trouve splendide, équilibré et tout... J’essaye même de les convertir ! Puis à côté je porte mes "chefs d’oeuvre" plus confidentiels comme Dans Tes Bras. de Maurice Roucel aux Editions de Parfums Frederic Malle.

Le conseil que je dit : continuer d’explorer la parfumerie ! Venez régulièrement, vous verrez c’est passionnant ! Et peut être que la vous trouverez votre bijou (vous savez je suis sur que y’en a qu’on commencé pire qu’avec Bleu (au hasard... Azzaro pour homme ? je sais je suis méchant ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 28 décembre 2010 à 00:50

Non non non !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dau, le 29 décembre 2010 à 15:50

Azzaro pour homme n’est pas commencer, c’est toucher le fond.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 29 décembre 2010 à 22:55

Oui, même si le pire est toujours possible !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 27 décembre 2010 à 22:12

Bonsoir El, j’espère que vous êtes déjà rassuré, mais si cela peut vous reconforter davantage : n’ayez pas peur de vos propres goûts ! Bleu a surtout déçu la "communauté parfum" qui attendait autre chose du nouveau grand masculin Chanel, mais etant donné le succés fulgurant de ce parfum (dans les meilleurs ventes presque partout dès sa sortie) on pourrait difficilement dire qu’il sente mauvais :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 27 décembre 2010 à 20:22

Parfaitement d’accord avec Hangten et Phoebus, qui, j’espère, vous ont rassuré. Portez-le, mais faites aussi le test de parfums frais pas trop puissants d’autres marques, notamment autour des niches. Vous pouvez très bien apprécier de porter Bleu pour certaines occasions et vous tourner vers quelque chose qui vous semble plus raffiné pour d’autres !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lire la critique de Coco Noir

Coco Noir

Mademoiselle in black
Après différents essayages attentionés, l’impression initiale se stabilise : Coco Noir est bien un Chanel. Mais Coco Noir n’est pas l’héritier de Coco.... "Faire du Chanel" est un acquis bien maîtrisé (...)
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Coromandel

Coromandel

Patchouli de peau
Coco aimait les paravents chinois et on la comprend, rien n’est plus splendide qu’un Coromandel, le nom désormais générique donné aux modèles chinois ornés de laques dont la finesse et la beauté ont fait (...)
Note des visiteurs :

(7 votes)

Lire la critique de Antaeus

Antaeus

Anti-Bleu
Le sous-titre de ce premier parfum de Jacques Polge en 1981 pour Chanel aurait pu être "cuir duel" tant la notion de dualité est celle qui caractérise le mieux Antaeus. 95, tel est le nombre (...)
Note des visiteurs :

(11 votes)

Lire la critique de Gardenia

Gardenia

Dame au camélia
Entre Chanel N°22 et Bois des Îles, Coco Chanel décidait en 1925 de créer un soliflore innovant, inspiré du gardenia, à défaut de camélia, sa fleur emblématique, qui ne libère hélas aucune odeur. Le (...)
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Beige

Beige

Jersey chic
Le dernier Exclusif de la rue Cambon reprend le nom d’un des parfums d’un triptyque lancé en 1930 par Coco Chanel, Beige, qui était alors accompagné de Bleu et Rouge, en référence à une collection de (...)
Note des visiteurs :

(7 votes)

Lire la critique de Cuir de Russie

Cuir de Russie

Le Sacre de l’Hiver
Certains parfums agissent sur vous comme des bombes à retardement. Vous les connaissez par cœur, depuis longtemps, mais sans vraiment les aimer, puis un jour, sans raison apparente, ils vous (...)
Note des visiteurs :

(10 votes)

Lire la critique de Coco Noir

Coco Noir

Mademoiselle in black
Après différents essayages attentionés, l’impression initiale se stabilise : Coco Noir est bien un Chanel. Mais Coco Noir n’est pas l’héritier de Coco.... "Faire du Chanel" est un acquis bien maîtrisé (...)
Note des visiteurs :

(8 votes)

Lire la critique de Coromandel

Coromandel

Patchouli de peau
Coco aimait les paravents chinois et on la comprend, rien n’est plus splendide qu’un Coromandel, le nom désormais générique donné aux modèles chinois ornés de laques dont la finesse et la beauté ont fait (...)
Note des visiteurs :

(7 votes)

Lire la critique de Antaeus

Antaeus

Anti-Bleu
Le sous-titre de ce premier parfum de Jacques Polge en 1981 pour Chanel aurait pu être "cuir duel" tant la notion de dualité est celle qui caractérise le mieux Antaeus. 95, tel est le nombre (...)
Note des visiteurs :

(11 votes)

Lire la critique de Gardenia

Gardenia

Dame au camélia
Entre Chanel N°22 et Bois des Îles, Coco Chanel décidait en 1925 de créer un soliflore innovant, inspiré du gardenia, à défaut de camélia, sa fleur emblématique, qui ne libère hélas aucune odeur. Le (...)
Note des visiteurs :

(4 votes)

Lire la critique de Eau Noire

Eau Noire

Maquisard
La rencontre improbable d’une fougère ambrée et d’un cachou Lajaunie au détour d’une balade dans le maquis corse. L’Eau Noire est sans doute la création la plus surprenante et la plus audacieuse de la (...)
Note des visiteurs :

(9 votes)

Lire la critique de Geranium pour Monsieur

Geranium pour Monsieur

Fil du rasoir
Il fallait oser, Frédéric Malle l’a fait Si vous vous étiez déjà fait une petite idée de l’odeur de ce Geranium pour Monsieur d’après les premières descriptions, vous pouvez tout oublier. Dès la première (...)
Note des visiteurs :

(12 votes)

Lire la critique de Guerlain Homme

Guerlain Homme

Géant Vert
C’est avec un peu de retard que je me lance dans la critique de ce nouveau Guerlain qui aura déjà fait couler beaucoup d’encre ici, et j’en suis presque honteuse tant les internautes l’ont déjà (...)
Note des visiteurs :

(23 votes)

Lire la critique de Kouros

Kouros

Nuit Fauve
Un rumeur dit que dans le brief qu’Yves Saint-Laurent envoya aux maisons de parfums, il était demandé aux parfumeurs de recréer l’odeur des draps après l’amour. Dans la lignée d’Azzaro pour homme, et (...)
Note des visiteurs :

(7 votes)

Lire la critique de Azzaro pour homme

Azzaro pour homme

Fougère macho
Pilier incontournable du marché français, et référence absolue de la fougère basique et virile très en vogue dans les années 70, Azzaro pour Homme incarne pour moi une sorte de caricature du parfum (...)
Note des visiteurs :

(12 votes)

en ce moment

Anna a commenté Eau de Narcisse Bleu

il y a 5 heures

Oh, c’est une multitude d’émotion en bouteille...vous avez compris. La tenue(…)

effluves a commenté Eau de Narcisse Bleu

il y a 8 heures

Bonsoir Anna, Eau de Narcisse Bleu, Panthère que je viens de faire(…)

Anna a commenté Eau de Narcisse Bleu

il y a 8 heures

Je suis déjà arrivé a la conclusion que nos nez sont des frères... J’ai(…)

ERigby a commenté Bottega Veneta

il y a 11 heures

A l’image de son flacon, je le trouve élégant, sobre et lumineux. C’est(…)

ERigby a attribué 4 étoiles à Bottega Veneta

il y a 11 heures

à la une

Oriental Collection - Yves Saint Laurent

Collection Bling et Toc

La collection orientale d’Yves Saint Laurent ne connaîtra pas la clémence de nos nez. Dans l’arène, le pouce est résolument... baissé !

dernières critiques

Lire la critique de Black

Black - Comme Des Garçons

Messe noire

Loin de la caricature, un retour à la quintessence de l’univers chic et sobre de Comme des Garçons.

Lire la critique de Vierges et Toreros

Vierges et Toreros - Etat Libre d’Orange

La Belle est La Bête

Un combat chorégraphié entre une belle fleur faussement fragile, et une bête pas si facile à apprivoiser. A déconseiller aux âmes sensibles.

Lire la critique de Satine

Satine - Lalique

Noeud-noeud meringué

"Entre gourmandise et addiction", Satine de Lalique ne révèle rien d’autre qu’un propos creux et une identité olfactive banale.

actualités

Guerlain met sa Terracotta en bouteille

le 22 avril 2014

Pour fêter les 30 printemps de sa célèbre poudre Terracotta, Guerlain relance une édition limitée baptisée Terracotta Le Parfum.

"Save Perfume’s Soul" : la pétition pour que le parfum ne rende pas l’âme !

le 17 avril 2014

Les réglementations européennes vont-elles détruire la parfumerie ? ou simplement modifier les étiquetages. Quoi qu’il en soit, la résistance s’organise.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Un parfum sensuel comme un voile de fumée...

par tibre

J'ai porté une myriade de parfums, mais je cherche aujourd'hui un parfum sensuel, peut-être même animal avec une note dominante fumée...

discutons-en

Oud, ami ou ennemi ?

par Jeanne Doré

Le oud en parfumerie n’est-il qu’une mode opportuniste ou va-t-il devenir un "nouveau genre global" ?