Noix de Tubéreuse

Miller Harris

Note des visiteurs :

( 1 vote)

6 avis

Coco chic

par Jeanne Doré , le 24 juin 2009

Connaissez-vous l’odeur des fleurs de genêt qui ornent les côtes bretonnes en été ? Un délicieux parfum de noix de coco lactée qui évoque la crème solaire, une véritable odeur de prédilection pour un arbuste de bord de mer.
C’est la première fois que je retrouve de manière aussi proche cet effluve estival et maritime dans un parfum. Si Noix de Tubéreuse démarre sur une accord floral jasminé un peu entêtant, avec une note de liqueur de banane, la douce effluve solaire de noix de coco apparaît doucement, mêlée à une note poudrée et crémeuse d’amande amère , qui évolue sur un iris velouté et beurré. Une atmosphère de plage imprégnée d’Ambre Solaire se propage doucement, sans tomber dans l’oriental gourmand vulgaire et envahissant. Nous sommes plutôt à La Baule qu’à Nice.
Cette Noix de Tubéreuse pourrait être un parent éloigné de Datura Noir, dans une version moins narcotique, moins exotique et moins dangereuse, une interprétation un peu plus sage et disciplinée.

À propos de l'auteur

Jeanne Doré

J’ai co-fondé auparfum.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !

Voir son profil
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Lala, le 15 juin 2010 à 17:10

Ah non, même en débarquant un an après, je ne peux pas vous laisser écrire cela : "Une atmosphère de plage imprégnée d’Ambre Solaire se propage doucement, sans tomber dans l’oriental gourmand vulgaire et envahissant. Nous sommes plutôt à La Baule qu’à Nice.". Quel préjugé ! Nous serions donc vulgaires à Nice ? Ce ne sont guère que les touristes qui envahissent nos plages l’été, se font cuire aux UV (nous profitons des rayons légers du soleil toute l’année et donc nous n’en avons pas besoin) pendant que nous fuyons vers l’arrière-pays niçois. Ce ne sont guère que les parisiennes si policées à Paris qui se laissent un peu aller, toutes émoustillées de pouvoir s’exhiber et peu habituées aux apéritifs anisés ! Et moi, la niçoise, figurez-vous que j’adore Noix de Tubéreuse (que je trouve à Nice, dans une charmante boutique "Scott et Zelda", alors qu’elle n’est pas vendue à la Baule ;-) Venez-donc à Nice, française depuis 150 ans seulement et encore empreinte du charme piémontais, vous balader au Château avec l’esprit de Nietzsche, être surprise par le parfum du jasmin au détour d’une ruelle. Eh oui, à Nice, il y autre chose que des vanilles cheap. Quant à l’oriental gourmand...il peut être délicieux, raffiné, comme cet encens, cette myrrhe et cet ambre ramenés depuis les ports d’Arabie (région où fut inventée la sensualité). Lala.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 15 juin 2010 à 22:46

Chère Lala, vous avez tout à fait raison de vous indigner, je reconnais que mes "images" sont souvent très caricaturales, et parfois à tort. En l’occurrence, j’aime beaucoup certains petites recoins de Nice, et l’aspect parfois un peu guindé de La Baule, ce n’est pas vraiment mon truc... Je voulais juste trouver deux exemples d’ambiances de plages très opposées, une bondée, populaire, où les odeurs se mêlent, l’autre plus bourgeoise et discrète, mais je ne voulais en aucun cas blesser les habitants de Nice (ni ceux de La Baule d’ailleurs, après ce message !)

Ceci étant dit, je suis ravie de savoir que vous aimez ce parfum, qui par ailleurs, convient finalement à tous les types de plage en été, pourvu qu’on le porte avec élégance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 25 juin 2009 à 08:49

J’apprécie beaucoup ce parfum, qui une fois de plus comme c’est souvent le cas chez Miller Harris, est délicieux sans être écoeurant. Pourtant, sur moi, c’est la banane que je sens ressortir, ce qui pourrait être lourd, alimentaire. Mais pas du tout, le résultat est élégant et moelleux tout à la fois. Et j’aime beaucoup, Jeanne, lorsque vous parlez d’une "interprétation un peu plus sage et disciplinée" de Datura Noir : cette phrase pourrait également s’appliquer au beau Fleuroriental, si on le comparait avec Shalimar : une réécriture à l’anglaise d’un mythe français, en quelque sorte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par zapakh, le 24 juin 2009 à 19:58

Hum tout cela me fait envie alors que je suis aujourd’hui en recherche de senteurs de "plage", "sable", "végétation littorale"... Bref, ces effluves "balnéaires" sont les bienvenus. J’en profite pour glisser une petite correction : effluve est bel et bien un substantif masculin... :O

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Domik, le 24 juin 2009 à 21:32

je porte l’entière responsabilité de cette honteuse faute ! que c’est dur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Méchant Loup, le 24 juin 2009 à 12:00

Jeanne, je me demandais justement si cette odeur si présente le long des cotes bretonnes avait été travaillée en parfum. Vous m’apportez la réponse. A découvrir très vite pour ma part. Merci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lire la critique de Fleurs de Bois

Fleurs de Bois

Promenade dans un jardin anglais
La vague verte progresse et se diversifie. Fleurs de Bois est la dernière création de la marque britannique Miller Harris, fondée par Lyn Harris, qui, de son laboratoire niché à Notting Hill, (...)
Note des visiteurs :

(0 vote)

Lire la critique de Fleurs de Bois

Fleurs de Bois

Promenade dans un jardin anglais
La vague verte progresse et se diversifie. Fleurs de Bois est la dernière création de la marque britannique Miller Harris, fondée par Lyn Harris, qui, de son laboratoire niché à Notting Hill, (...)
Note des visiteurs :

(0 vote)

Lire la critique de Satine

Satine

Noeud-noeud meringué
"Entre gourmandise et addiction", Satine de Lalique ne révèle rien d’autre qu’un propos creux et une identité olfactive banale.
Note des visiteurs :

(1 vote)

Lire la critique de Magie Noire

Magie Noire

Plus noire la nuit
Un parfum barbare et fauve, brûlant et asphyxiant, piquant et très sec, qui fait monter le sang à la tête.
Note des visiteurs :

(9 votes)

Lire la critique de Nuit de Noël

Nuit de Noël

Voyage au bout de la nuit
Un parfum confortable, délicieusement rétro et suranné, un parfum de fourrure, poudré, généreux, typique des années folles.
Note des visiteurs :

(5 votes)

Lire la critique de Eau des Missions

Eau des Missions

Spirite Tueuse Triple Vanille
Un parfum au prix si bas qu’on pardonnerait presque ça sa simplicité.
Note des visiteurs :

(1 vote)

Lire la critique de Atelier d'Orient

Atelier d’Orient

Chinoiseries Parfumées
Rive d’Ambre, Fleur de Chine, Plum Japonais, Shanghai Lily : voyages orientaux.
Note des visiteurs :

(2 votes)

en ce moment

atlas a aimé la critique de Déclaration d’un Soir

il y a 6 heures

effluves a commenté La Panthère

il y a 9 heures

Bonsoir Erzsébet, Vol de nuit est un de mes tous récents parfums. Et c’est(…)

effluves a commenté La Panthère

il y a 9 heures

Grace à ce merveilleux site j’ai fait découvrir à une amie La Panthère. J’en(…)

effluves a commenté L - Lolita Lempicka

il y a 10 heures

Vol de nuit bonsoir, Et Vol Nuit que donne- t- il sur votre peau ? Il(…)

Anna a attribué 4 étoiles à Arpège

il y a 11 heures

à la une

"Save Perfume’s Soul" : la pétition pour que le parfum ne rende pas l’âme !

le 17 avril 2014

Les réglementations européennes vont-elles détruire la parfumerie ? ou simplement modifier les étiquetages. Quoi qu’il en soit, la résistance s’organise.

dernières critiques

Lire la critique de Black

Black - Comme Des Garçons

Messe noire

Loin de la caricature, un retour à la quintessence de l’univers chic et sobre de Comme des Garçons.

Lire la critique de Vierges et Toreros

Vierges et Toreros - Etat Libre d’Orange

La Belle est La Bête

Un combat chorégraphié entre une belle fleur faussement fragile, et une bête pas si facile à apprivoiser. A déconseiller aux âmes sensibles.

Lire la critique de Satine

Satine - Lalique

Noeud-noeud meringué

"Entre gourmandise et addiction", Satine de Lalique ne révèle rien d’autre qu’un propos creux et une identité olfactive banale.

actualités

Olfactorama 2013 - Tous les résultats !

le 12 avril 2014

Vous êtes tous impatients de savoir qui sont les gagnants de l’Olfactorama 2013 et du Vote des Lecteurs ? Alors, voici tous les résultats.

Jeanne Doré met le JDD au parfum

le 11 avril 2014

Une fois n’est pas coutume, rapide coup d’oeil narcissique à la presse..

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Un parfum sensuel comme un voile de fumée...

par tibre

J'ai porté une myriade de parfums, mais je cherche aujourd'hui un parfum sensuel, peut-être même animal avec une note dominante fumée...

discutons-en

Oud, ami ou ennemi ?

par Jeanne Doré

Le oud en parfumerie n’est-il qu’une mode opportuniste ou va-t-il devenir un "nouveau genre global" ?