Auparfum

Jean-David

Ses avis

Mont de narcisse

le 11 mars 2019 à 17:50

Voilà qui donne bien envie de le découvrir, ma chère Juliette !

Une Robe de Zibeline

le 19 janvier 2019 à 17:26

Sans oublier Indochine de Parfumerie Générale (Pierre Guillaume) !

Une Robe de Zibeline

le 10 janvier 2019 à 06:46

C’est l’un des parfums qui, parmi les différentes boxes qu’il m’a été donné d’acquérir, m’ont le plus chaviré. Voilà de l’extraordinaire, et du follement sensuel. Parfum d’une diva extravagante, d’une artiste géniale et fantasque.

Attaquer le soleil Marquis de Sade, le parfum qui fait mal, par Etat Libre d’Orange

le 3 décembre 2018 à 18:15

Quelques heures plus tard, Attaquer le soleil me tape vraiment sur le système. J’envoie valser mes vêtements et cherche sous la douche une libération.

Attaquer le soleil Marquis de Sade, le parfum qui fait mal, par Etat Libre d’Orange

le 3 décembre 2018 à 11:36

On aura voulu créer du jamais senti, et l’on y aura, en quelque sorte, réussi. L’essence de ciste fortement dosée est fascinante de puissance camphrée, mentholée, aromatique. Mais ce bloc buissonneux, fleuri et méditatif était trop beau. Il fallait rester fidèle à l’esprit - provocateur - de la marque : (...)

Rochas se laisse (re)pousser la Moustache

le 25 novembre 2018 à 18:30

Je crois percevoir un peu d’ironie chez vous, chère Adina. Mais une ironie douce, comme le veut votre prénom.

Vetiver Extraordinaire

le 24 avril 2018 à 07:49

Cher Farnesiano, merci de tout cœur de ces conseils très précieux. En général, en matière de mélanges, je me fais plutôt l’avocat de l’accusation, avec cet argument : "Imagineriez-vous mixer une symphonie de Bruckner avec une polyphonie bantoue, ou un ragtime de Scott Joplin avec un Kyrie grégorien ?" (...)

Vetiver Extraordinaire

le 23 avril 2018 à 19:43

Une admirable cantatrice me dit qu’elle aimerait trouver un parfum réunissant des notes de vétiver, d’encens et un accord fougère. Auriez-vous quelque idée, mes très chers ?

Rahat Loukoum

le 19 avril 2018 à 11:30

Un peu lourd, manquant de subtilité ? Mais pour qui aime s’empiffrer de loukoums, de makrouds, de roses des sables, de cigars, de zlabias et de cornes de gazelle, qu’importe. Il y a un temps pour tout, dit l’Ecclésiaste, un temps pour la subtilité, un temps pour la gourmandise (du moins aurait-il pu (...)

Eau de Gentiane Blanche

le 12 avril 2018 à 19:23

Je découvre avec beaucoup d’intérêt vos commentaires sur cette eau, mais je dois avouer ne pas partager votre enthousiasme, du moins pour l’heure. De ma part, il s’agissait d’un achat "aveugle", fondé sur les témoignages d’amis qui apprécient l’Eau de narcisse bleu - que j’aime beaucoup - et qui (...)

Le rêve d’Orient, par Hermès

le 8 mars 2018 à 16:53

Bien d’accord avec votre thèse générale : la rémanence fait partie des qualités et du "niveau" d’un parfum. J’en dirais autant du sillage. Mais je ne partage pas votre impression quant à Equistrius et à Après l’ondée : sur ma peau, du moins, la rémanence est parfaite : ils m’accompagnent toute la journée, (...)

Y, le nouvel homme créatif par Yves Saint Laurent

le 11 septembre 2017 à 12:34

Mettons YSL sur notre liste de marques à nationaliser, pour sauver le patrimoine olfactif français, et garantir des lancements qui fassent honneur à notre tradition de créativité et de qualité.

Parfums à voir & à lire

le 5 septembre 2017 à 11:23

A ceux que la nouvelle, le conte et la fiction courte intéressent, je me permets de signaler la création, il y a deux jours, de ma revue néo-naturaliste en forme de blog : Onuphrius (http://onuphrius.fr/) Gageons que le parfum s’y invitera de temps à (...)

Gabrielle, le Chanel universel

le 5 septembre 2017 à 11:01

Pour ma part, je le trouve dérangeant, précisément. Son conformisme m’insupporte. Après l’avoir testé hier, son sillage m’a accompagné dans la suite de la journée, et tandis que je l’oubliais, il se rappelait à moi, entêtant de bêtise. "Tiens, mais qu’est-ce que ce parfum bon marché, qui apparaît soudain ? (...)

Nuit de Bakélite, tubéreuse nocturne par Naomi Goodsir

le 23 juillet 2017 à 18:09

Merci beaucoup, cher Passacaille, pour ce texte qui est plus qu’une critique. Vos impressions donnent bien envie de découvrir à son tour cette nuit, et tous ses atours.

Les parfums de la honte

le 23 juillet 2017 à 15:39

Cléa... ma mère le portait, et l’on en avait même une bougie, à la maison. Je me souviens même du jour où ma mère fit brûler cette bougie, sur la commode de l’entrée de notre maison de Villemomble, et de ce que j’avais mangé le midi, ce jour-là : du thon à la tomate (je vous assure que c’est vrai, on garde (...)

Les parfums de la honte

le 23 juillet 2017 à 09:35

Littérature, et non littérarture ; il fallait une rature.

Les parfums de la honte

le 23 juillet 2017 à 09:33

Bravo, petite Folle de Roses, votre confession est un joli morceau de littérarture, et m’a fait bien rire ! Mais vous savez, Yves Rocher n’est pas nécessairement le signe indubitable de la damnation olfactive. J’ai d’ailleurs gardé l’assez bon souvenir de Chèvrefeuille, qui était une chose naturelle, (...)

Green

le 20 juillet 2017 à 11:19

Salut, les amis. Quelqu’un d’entre vous aurait-il un avis sur Flowerhead de Byredo ? La pyramide annoncée semble bien alléchante ; quant aux commentaires en anglais postés sur Fragrantica, ils sont extrêmement contrastés. J’aimerais connaître vos opinions (...)

Les gagnants des Prix de l’Olfactorama 2017, cinquième édition !

le 16 juillet 2017 à 15:21

J’avoue ma consternation quant au choix de Galop et de L’Envol. J’ai trouvé le premier atroce et le second confondant de banalité. De si beaux titres auraient pu donner lieu à de bien belles créations.

Ses articles

Olivier Durbano, des parfums inscrits dans la pierre

Olivier Durbano est un créateur de bijoux, et de parfums. Entretien avec un voyageur à la curiosité toujours en éveil, ardent spiritualiste, épris des minéraux et de leur symbolique.

Patricia de Nicolaï : « Pour une parfumerie d’auteur »

C’était un bel après-midi de novembre à Paris. Aventuriers en quête de nouvelles sensations olfactives, nous nous sommes donné rendez-vous à la boutique des Parfums de Nicolaï. La première du nom, celle du 69, avenue Raymond Poincaré, où Patricia de Nicolaï créa Vanille Tonka, Week-end à Deauville, Le Temps d’une Fête ou Sacrebleu. Belle, élégante et (...)

Marc-Antoine Corticchiato : l’empire d’essences

Dans l’univers contrasté de la parfumerie d’auteur, Parfum d’Empire se signale par l’originalité de son esthétique : son créateur, Marc-Antoine Corticchiato, évoque les grandes passions qui transportent, non seulement l’individu, mais les civilisations. Passions spirituelles, charnelles, force, conquête et douceur infinie : tout dans son œuvre porte (...)

Maurice Roucel : « La création est un partage »

L’auteur de Dans tes Bras, Musc ravageur et Iris Silver Mist se confie à auparfum.

Ses parfums

Serge Noire

Jean-David a porté ce parfum le 6 janvier 2015

L’Interdit

Jean-David a porté ce parfum le 29 septembre 2014

à la une

Wanted girl

Wanted girl - Azzaro

Une fleur d’oranger sucrée caramélisée arrosée de muscs propres, à la créativité proche d'un pétard mouillé.

en ce moment

hier

Oui, La Cologne Mugler en vaporisateur

il y a 2 jours

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

il y a 2 jours

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Lyon

Divine Lyon

Lyon (69)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019