Auparfum

Poivre Samarcande

Hermès

Flacon de Poivre Samarcande - Hermès
Note des visiteurs : (17 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Piper Nigrum

par , le 19 décembre 2007

Hommage à la ville ouzbèque, ancien haut-lieu de la route de la soie, et à l’épice la plus répandue dans le monde, dont la culture fut étendue de l’Inde à l’île de la Réunion grâce au bien nommé botaniste français Pierre Poivre au XVIIe siècle, Poivre Samarcande est un des quatre pionniers de la précieuse série Les Hermessences, vendues en exclusivité dans les boutiques Hermès.

Peut-être le plus masculin de la gamme, Poivre Samarcande est un très beau boisé épicé, sec et piquant, où les grains de poivre noirs prennent des allures de piment rouge, qui nous emmène vers un fond douillet et chaleureux, musqué et fumé.
Dans la lignée des accords boisés et épicés de Déclaration ou d’ Un Jardin en Méditerranée, mais traité de manière encore plus épurée, Poivre Samarcande est une remarquable variation sur le même thème, à la fois sobre et sombre, minimaliste et subtile.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 30 juillet 2019 à 09:35

Je porte ce parfum depuis peu, après avoir eu Fou d’Absynthe que je trouve addictif et énigmatique. Les 2 se ressemblent même si Poivre devient plus discret par la suite.... reste que je suis fou des effluves que ce poivre dégage durant la journée...
Mes autres senteurs : Dreamer de Versace, Héritage de Guerlain, Obsession de CK, Amen de Mugler, pour un homme de Caron, ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juillet 2014 à 20:43

Un très beau parfum à fleur de peau, malheureusement vendu à un prix exorbitant, et ce pour 70% d’Iso E Super et une tenue assez minimale. La fragrance en elle-même est tout bonnement addictive. Minimaliste et sensuelle, comme je l’aime.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 mars 2018 à 12:44

Je l’ai découvert ce week-end sur un ami et je suis d’accord avec vous c’est très bon et très addictif ! Je ne réalise pas sa tenue mais en tout cas il avait un très bon sillage ! J’ai vraiment aimé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 février 2014 à 09:56

Bonjour à tous !
J’étais curieux de sentir celui-ci, mais je reste définitivement réfractaire au poivre, depuis Fahrenheit !
Je découvre en ce moment les "plus masculins" des Hermessences (dixit la vendeuse) : Epice Marine est un mélange salé épicé étrange et peu séduisant, Paprika Brasil dénote trop la cuisine pour moi, quelque chose de juteux et salé à la fois, dans Ambre Narguilé je sens malheureusement trop le rhum comme dans Spiritueuse Double Vanille, J’aime l’effet cocon et doux, enveloppant de Santal Massoïa, mais quelle légèreté ! C’est bien dommage. Le plus "évident" pour moi est Vétiver Tonka, réconfortant, joyeux, un brin espiègle :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 février 2014 à 10:05

D}} accord avec vous Corto maltese ,pour moi par contre Santal Massoia sent le foin mouillé, mais Vetiver est tout en finesse et souvent je le porte avec Rose Ikebana , magnifique et tout lumineux !
Belle journée à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par , le 24 février 2011 à 16:59

Je suis complètement fan de ce parfum... malheureusement il tourne très rapidement pipi de chat sur moi.
Totalement importable du coup (ou alors juste sur les vêtements). Quelle déception après avoir eu un tel coup de coeur. :’(

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er janvier 2011 à 13:09

J’ai retrouvé un échantillon de Poivre Samarcande chez moi il y a quelques jours et je le porte avec bonheur depuis. Je trouve que c’est une merveille d’équilibre : il a ce côté sec et masculin, mais l’odeur de bois reste toujours lumineuse et réconfortante, et il s’adoucit avec le temps. J’aime aussi le côté direct et épuré - comme un dessin à l’encre de chine et au pinceau basé sur une ligne forte, ou une sculpture moderne en bois lisse. Ca donne un parfum qui ne sent pas le parfum, très distingué et original.

 

Il m’évoque toutes sortes de bois : un atelier ou une maison en construction pleine de bois encore nu, un sauna Scandinave.... le poivre s’intègre bien au parfum mais reste pour moi au second plan.

 

Je suis allée me promener dans la neige en le portant et c’était parfait. J’en ferais bien mon parfum d’hiver s’il n’était pas hors de prix. Il m’a aussi donné envie d’aller re-sentir Dolce Vita, dont je me souviens qu’il a un côté boisé très agréable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2010 à 18:38

Effectivement, pas besoin de décorum pour ce parfum vraiment très classe. A porter avec un jean et une paire de John Lobb.....!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 juillet 2008 à 18:37

J’aime également beaucoup ce parfum. Je le trouve très proche de Terre d’Hermès mais en plus "minimal". En fait, j’ai l’impression de retrouver la très belle "colonne vertébrale" boisée et épicée de Terre d’Hermès sans le "décorum" (pamplemousse...) qui l’accompagne. Je regrette toutefois une chose : son prix très élevé (non justifié à mes yeux, c’est juste une question de positionnement marketing "élitiste" alors que la qualité du produit est sensiblement la même !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mai 2008 à 01:45

Je suis également d’accord avec ces deux avis. Ce poivre est selon moi le parfum de marque connue le plus épuré du moment : si je devais le dessiner, ce serait "la ligne" ; simple, efficace, et une alliance avec la peau incroyablement fine et délicate. Il accompagne l’homme qui le porte sans l’envahir. Pour moi, c’est un parfum "d’architecte" et un vrai parfum de peau ! Du beau travail en somme, le plus subtil et le plus masculin de la gamme et je vais sans doute me laisser tenter !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ericgmd

par , le 24 avril 2008 à 01:31

Une eau de toilette unique et precieuse, boisee, intensement poivree et fumee qui sent "le fric" (au sens propre comme un billet de 100 dollars craquant neuf et au sens figure’ comme un homme tres riche).
Je suis d’accord avec vous Jeanne que c’est probablement le plus masculin des parfums de la ligne Hermessence. Le choc olfactif etait fort quand je l’ai senti pour la premiere fois a la boutique Hermes. Il m’a rappele’ les delicieux steaks bien poivres et cuits sur un feu de bois "mesquite" dans le Texas de mon enfance ! Les notes de tete epicees persistent assez longtemps mais diminuent au fur et a mesure en faveur des notes boisees. C’est plutot un parfum pour homme et pour l’hiver.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

héspéridés

héspéridés

a porté Poivre Samarcande le 30 août 2020

Bonsoir à toutes et à tous, Bonsoir et pas bonjour car c’est le soir que je préfère porter un parfum. Seul ou accompagné, au repos, après un pschit sur le dessus de ma main, que je hume jusqu’à mon (...)
Sa note :

BelAmi

a porté Poivre Samarcande le 30 juillet 2019

Sa note :

GaelT

a porté Poivre Samarcande le 2 août 2018

Sa note :

aquatique

a porté Poivre Samarcande le 15 octobre 2017

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 15 octobre 2015

Grenouille

Grenouille

a porté Poivre Samarcande le 18 septembre 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 18 juin 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 2 avril 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 19 mars 2015

atlas

a porté Poivre Samarcande le 16 mars 2015

atlas

a porté Poivre Samarcande le 16 février 2015

atlas

a porté Poivre Samarcande le 7 février 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 6 janvier 2015

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 24 décembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 5 décembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 19 novembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 6 novembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 6 octobre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 6 septembre 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 14 août 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Poivre Samarcande le 25 juillet 2014

barmassa

a porté Poivre Samarcande le 6 juillet 2014

Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

En 1994, la maison de mode fondée par la styliste japonaise Rei Kawabuko lançait son premier parfum sous la direction artistique de Christian Astuguevieille. Le début d’une longue série de créations avant-gardistes, souvent été qualifiées d’« anti-parfums ».

en ce moment

il y a 8 heures

Je trouve votre analogie avec la musique très juste, Kouros, merci ! En effet, c’est toujours(…)

il y a 22 heures

Elisabethan Rose de Penhaligon’s ancienne version, celle de 1984. Pour moi la plus belle rose de(…)

hier

Bois précieux de Molinard (1995). Un boisé chaleureux développant sans excès sur un magnifique(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019