Auparfum

Vanille Galante

Hermès

Flacon de Vanille Galante - Hermès
Note des visiteurs : (12 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Un air de vanille

par Jeanne Doré, le 13 février 2009

Comment faire un parfum autour de la vanille lorsqu’on n’aime pas cette matière ? Loin de la noyer sous d’autres ingrédients afin de la masquer, Jean-Claude Ellena a, comme à son habitude, préféré la disséquer, l’épurer, pour n’en garder que ses facettes préférées : épicées et florales.
Le résultat, est comme on peut s’y attendre, minimaliste, aéré, subtil mais évolutif.
La toute première impression est florale et aérienne, une sensation d’atmosphère parfumée, peut-être due à quelques matières magiques comme l’Hedione. Puis la vanille apparaît très vite, sous la forme d’un sucre vanillé aux facettes poudrées biscuitées et farinées (on n’est pas loin d’un Bois Farine), qui évoque une gousse de vanille grattée à la pointe du couteau ou un vieil rhum ambré parfumé par le temps. L’accord floral resurgit alors de manière plus flagrante, à travers un lys épicé, qui, associé à des salicylates, évoque les douces effluves d’une huile solaire. Enfin, se dessinent les notes boisées, santal et vétiver, dont les facettes fumées restent cependant discrètes.
L’exercice s’apparente un peu à la nouvelle cuisine moléculaire des chefs comme Thierry Marx, qui aurait ici inventé un soufflé translucide de crème aux œufs présentée sous forme de poudre. Savoureux mais expérimental.
L’apparente légèreté du parfum se confirme malheureusement à l’essayage. La vanille stylisée est bien là, sur la peau, sur le vêtement, mais dans l’air, rien ne vole. Cette vanille est peut-être galante, mais peut-être aussi un peu timide.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

BoeingMan2b

par BoeingMan2b, le 2 novembre 2017 à 21:21

" Voilà, elle est là, la vanille ! "
Elle est ici, à l’île de la Réunion, sur les étables de marchés, entre les mains fraîches et délicatement noircies des commerçants qui la prônent et la vendent tout au long de la matinée.
Ces gousses noires, qui ont bercé mon enfance, dans les souvenirs les plus exotiques que me comptait ma maman, m’émerveillent dès que j’ai la chance de les cuisiner... Que dis-je ? De m’en servir le plus dignement possible, tant cet or noir est à mes yeux le plus "cher" du monde, le plus "cher" de MON monde, tant je me surprends à l’apprécier.

C’est ici ce que je retrouve dans cette douce senteur elleniste, une gousse secrètement desséchée, renfermant dans ses milliers de grains enchevêtrés, l’authenticité et la fraîcheur florale pourtant très boisée de la vanille, celle dont on rêve, celle dont on se délecte sans pour autant l’avoir plongée dans un univers trop sucré de gourmandises.
Cette vanille-là et brute dans toute sa délicatesse  ! Elle prouve d’une légère apparition, qu’elle est assez noble pour se passer de sucre et de tout autre artifice qui la dénaturerait. Comme une maman viendrait apaiser son nouveau-né en pleurs, c’est comme ça que rassure Vanille Galante dans toute sa senteur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par BoeingMan2b, le 23 novembre 2017 à 20:26

Je profite que personne n’ait lu mon commentaire pour remarquer l’horrible faute de mon correcteur d’orthographe... *étales des marchés*

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 4 mai 2016 à 23:42

Je suis sous le charme absolu du lys éblouissant de Vanille Galante, ce parfum au nom trompeur...

Certes, j’aurais souhaité plus de sillage, un parfum moins intimiste mais ça ne m’empêche pas de lui attribuer 4 étoiles sans hésitation !

Ellena est un magicien de la subtilité olfactive. Grâce lui soit rendue pour l’émotion que sa création me procure :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance 3, le 5 mai 2016 à 12:45

Je reconnais la beauté et la finesse de Vanille Galante, mais il y a une note aqueuse qui me dérange vraiment.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 5 mai 2016 à 13:40

... Une note qui moi m’enchante et rend ce parfum rafraîchissant :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sleep2dream

par sleep2dream, le 5 octobre 2011 à 18:26

Ca y est, je suis folle amoureuse d’Ellena.
Ca m’aura pris des années, à force de persévérance !
Cette vanille est extraordinairement complexe ; à chaque fois que je l’essaye sur ma peau (vaporiser très généreusement) elle est différente.
La note la plus frappante est celle de banane verte, tantôt mêlée au lys, ce qui la rend légère et délicatement fleurie, tantôt verte et gourmande (si si ! gourmande mais extrêmement raffinée). Comme un dessert ayant une odeur très subtile qui exploserait en bouche, après avoir ajouté un mélange d’arômes en quantité infime. Oui j’avoue, j’adore mettre des huiles essentielles dans ma pâte à crêpes !
Plus le temps passe et plus je l’aime : la vanille se dévoile peu à peu sans jamais tomber dans la facette que l’on connaît.
A force je la trouve sensuelle, complexe par ses changements subtils, c’est ma définition du parfum de peau.
Par contre, point d’épices ou de bois sur moi, je me demande ce que ça donne !
Un vrai chef d’oeuvre, qu’il faut absolument prendre le temps de décortiquer (à première vue, c’est une banane pas très mûre !).
Il tient 3-4 heures je dirais, après la peau est légèrement sucrée mais pour moi il est temps de s’en asperger à nouveau.
Par contre je ne comprends pas les prix chez Hermès : il semble maintenant plus rentable d’acheter les petits formats ? (100 euros pour 60 ml, 170 euros pour 100 ml)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 5 octobre 2011 à 18:27

http://nouveleuphorbia.blogspot.com/2011/09/vanille-galante.html

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par sleep2dream, le 5 octobre 2011 à 19:10

Merci Patrice, superbe article ! Avec Google je ne l’aurais pas trouvé, tu fais bien de l’avoir posté ici !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 5 octobre 2011 à 19:15

Merci à toi ! ;)
C’était juste mon petit moment "je fais ma pub" ! ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 7 octobre 2011 à 12:06

Merci Patrice, et félicitations pour votre blog ! Ne soyez pas si modeste, vous avez raison de faire de la pub, si ce n’est ici, alors where else ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 24 juillet 2011 à 16:08

Au 3è jour passé en compagnie de Vanille Galante, je reviens faire un petit debrief de la chose.
La tenue en est excellente, le parfumage du soir était encore présent au réveil. Sur mon chèche, elle est meilleure encore.
Par contre, pas de diffusion délirante façon boule de chaleur à la Shalimar ou à la Noir Epices, ni de volute à la Encens Flamboyant.
Et un parfumage abondant au départ, ce qui personnellement m’enchante puisque je suis très frustrée de n’utiliser mes autres petits qu’à dose homéopathique, faute de quoi je dois repasser par la case douche illico.
Enfin, VG est très exclusive, il m’a été impossible de lui associer un soin corporel parfumé, faute de quoi elle s’éteignait (le lait corps vanille R&G testé est orienté gourmand et dénature complètement le parfum).
Je ne vote pas de nouveau, mais je maintiens volontiers les 3 étoiles.
Elle m’a donné une grande envie d’aller refaire un tour du côté de l’Eau Duelle...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 22 juillet 2011 à 09:03

J’aime pas trop la vanille... trop redondante sur ma peau.
Quand je suis allée découvrir les Hermessences, j’ai donc souhaité tout découvir sauf Vanille Galante et Ambre Narguilé.
Le "challenge" (tu parles) était de trouver 4 fragrances pour me constituer un coffret découverte.
Premier candidat, Iris Ukiyoe : que d’eau que d’eau ! Recalé.
M’ont bien plu l’osmanthe (mais cata sur peau), le paprika (très iris), le poivre (bien rendu) et le vétiver (impeccable).
En bout de course, la conseilère étant très amicale et coopérative, je me suis dit : allez the full monty ! Donc l’ambre : même effet que celui de Parfums d’Empire, alcool à mort, donc non.
Et enfin, la vanille. Gros choc, y’a de la madeleine dans l’air : à la pulvérisation, un rhum arrangé assez fugace, puis une gousse de vanille non préparée, comme j’ai pu la sentir plus jeune dans les serres tropicales du jardin des plantes où j’étais, stagiaire, affectée aux soins aux orchidées. C’est vert-fleurs blanches, avec un côté fruit et épices à peine esquissé, une note moite (ou concombre ?). Et au global c’est un peu fumé et pas du tout sucré (pas de patisserie en vue).
C’est très bien fichu, l’évocation est plaisante et originale. Bravo.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 5 mai 2011 à 17:45

Aujourd’hui, j’ai enfin sentit le vetiver de Goutal... On m’avait prévenu qu’il était "différent", et c’est vrai qu’il a une texture très particulière. Un truc m’a chiffonné tout l’après-midi, il me rappelait un parfum, mais lequel....?

 

J’ai percuté il y a quelques instants : c’est exactement le même effet que Vanille Galante de Hermès, avec plus de sillage, plus de tenue, et surtout un prix moins insolent.... Donc si vous avez craqué pour l’hermessence, hésitez encore un peu, allez sentir le vetiver, sait-on jamais....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 5 mai 2011 à 18:21

Ah j’ai jamais fait le lien ! Mais perso, il m’a jamais marqué le vétiver de Goutal...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 5 mai 2011 à 18:26

Fichtre, un vétiver qui sent la vanille ?? Une vanille qui sent le vétiver ?? Non, je plaisante, j’ai bien aimé les parfums de Goutal et me suis acheté Ninfeo mio qui va m’habiller de vert et jaune cet été.

 

J’ai surtout aimé la concentration, la tenue et les prix des parfums de cette marque, une vraie bonne affaire par les temps qui courent. Je vais y retourner demain après-midi re sniffer la gamme, je risque de refaire des folies ;0)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vivi Snow, le 12 mai 2011 à 11:43

Bonjour Jle,
J’ai eu ce qu’on peut appeler un coup de foudre pour cette maison dès ma première visite avec Dau et Miroulette. Un vrai bonheur !
Par contre, j’ai toujours un peu de mal avec le vétiver MAIS Habanita est en train d’apprivoiser mon nez : une vanille mariée à un vétiver qui me fait de l’oeil, j’en deviens dépendante. Comme quoi, tout arrive à qui sait attendre...
Prochaine visite chez AnniGou, je teste ce fameux Vétiver (oui, je vais oser, même si je frise du nez rien qu’à l’idée ^^) qui sent la Vanille Galante selon Phoebus. Tu m’as intriguée Phoebus !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 12 mai 2011 à 15:08

Vivi,

En vétivers y’a que l’embarras du choix. Guerlain, Encre noire de Lalique fait par Francis Kurdjian, une merveille, celui des Editions Frédéric Malle imaginé par Dominique Ropion, vibrant et animal, celui tout en douceur d’Hermès appelé Vétiver Tonka avec la patte Ellena, celui barré mais assez rigolo d’Etat Libre d’Orange qui s’appelle Fat Electrician par Antoine Maisondieu et j’en passe.

 

Je dois aller sentir celui de Goutal mais j’ai peur de repartir au minimum avec Sables en plus...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 12 mai 2011 à 15:30

Jle, encre noire de lalique est œuvre de Nathalie Lorson ( voir son interview sur auparfum, elle est si fière de son vétiver qu’il serait injuste de le lui retirer au profit du déjà méga-productif francis kurdjian, qui au passage travaille très peu le vétiver je crois, obsède qu’il est par le neroli, la rose et les muscs, et autres substances plus ou moins hot et animales que vous avez superbement décrit dans votre critique !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 12 mai 2011 à 19:14

Ca m’apprendra à répondre depuis le travail sans vérifier ce que je tape et sans me relire. Bien fait !! Rendons à Nathalie ce qui lui appartient et comme on dit en pareille circonstance, au temps pour moi.

 

Cela dit ce parfum est une très, très belle réussite et utilisé avec de la Vanille comme celle de Guerlain et une touche de Tonka toujours de chez Guerlain, il donne un habit de senteurs hivernales splendide et vibrant.

 

Merci pour la correction.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 12 mai 2011 à 19:21

Marrant, Jle, tous ces mélanges..mais pourquoi pas. Le vétiver de Guerlain contient de la tonka il me semble, peut-être va-t-il plus dans le sens que vous/ tu désires/ez que l’encre noire ? Ou c’est la dimension sèche, au contraire, de l’encre noire qui est recherchée ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 12 mai 2011 à 15:44

Vivi, Jle, il faut aller sentir le vétiver goutal. Jicky l’aime moyen mais il faut l’essayer au moins, pour ma part c’est mon vétiver favori. Et sinon, je pense que Phoebus a perçu un lien au niveau de la texture, ou alors c’est un je-ne-sais quoi d’epices qui lui a fait faire le rapprochement, mais il n’y a pas un seul soupçon de vanille dans ce vétiver, loin s’en faut ! Par contre vivi, il faut en passer par la peau ! Mais pas d’inquiétude, d’une part ça ne fait pas mal ( hehé), et d’autre part c’est un vétiver travaillé non dans sa dimension racineuse, terreuse, mais verte et iodée. Un bout de vacances, dans une maiSon avec un vert jardin, mais qui surplombe la mer, d’où une pointe épicée iodée. Vétiver est le grand frère de sables, il est aussi légèrement poivré, mais tellement moins colérique, il a été mieux élevé. Il a parfois moins de conversation, mais il ne parle pas pour ne rien dire. Il faut aller à sa rencontre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vivi Snow, le 12 mai 2011 à 15:53

Bonjour Eh-Andy,
C’est vraiment un beau plaidoyer pour le vétiver. J’irai le sentir avec moins d’a priori et d’appréhension. Vraiment superbe description qui donne envie de s’y frotter le nez !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 12 mai 2011 à 16:23

Ah nan mais je l’aime bien. D’ailleurs je l’ai ressenti en mode Vanille Galante, et j’ai pas vraiment trouver de liens. Je vais réessayer en tout cas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jle, le 12 mai 2011 à 19:20

Vous êtes vache avec moi, je viens d’acheter coup sur coup Bois Farine, Je suis un homme et Antihéros, mon budget parfums pour mai est atteint... Si je le trouve bon ce Vétiver et comme je veux aussi acheter Sables, je vais attaquer celui de Juin !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par eh-andy, le 12 mai 2011 à 19:28

ahaha, désolé Jle, désolé... Mais ce Vétiver est réellement une petite merveille, à mes yeux, et n’en déplaise à Jicky qui par un brusque effet de volte-face fait semblant de l’aimer aujourd’hui, on ne sait pourquoi, sans doute pour m’amadouer mais je ne sais pas encore quel soutient il attend de ma part.. (ahahaha, Jicky, je te taquine !). Non sérieusement ce Vétiver est une perle rare, mais c’est vrai qu’il paye pas de mine au tout début, il paraît banal presque, léger tout au moins. Mais il faut lui donner la chance de la peau, essayer quelques heures avec lui, il s’installe vraiment très bien sur la peau, conférant à celui (ou celle d’ailleurs) qui le porte une élégance surannée, bien que peu opulente.
.
Quant à Sables je ne dirai rien, j’ai peur déjà d’être quelque part un peu à la source de la valorisation qu’il connaît un peu aujourd’hui parmi les auparfumistes (oui je me vante mais je suis assez fier, parce qu’il mérite tellement d’être connu que je ne peux que me réjouir..). Je conseillerais simplement, de le sentir, rien que pour essayer.. (Dieu que je suis mauvais)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 13 janvier 2011 à 21:58

Au risque de choquer, plus je sens Vanille Galante ces derniers temps et plus en tête je sens le... le marchand de poisson ^^

C’est à moitié horrible, dans le sens où je peux plus le sentir sans penser à ça.

Je vois l’animal gris avec ses écailles, c’est réellement étrange. Il me semble que c’est la facette lys...

 

La camomille de l’ukiyoé, le jambon de Brin de Réglisse, le poisson de Vanille Galante... JC Ellena, repondez nous : mettez vous que des matières nettes dans vos parfums ? ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Alice, le 13 janvier 2011 à 23:44

Ah ! J’ai senti Vanille Galante pour la première fois sur peau aujourd’hui et très vite, je ne sentais plus que la marée. Une odeur de mer pas mal réussie en fait ! Je me croyais devenue folle, ça me rassure de ne pas être la seule ;) Peut-être que ce parfum s’appelle "galante" à cause de l’île de Marie-Galante et que c’est voulu, ce côté aquatique ? Pourquoi pas, JC Ellena dit aimer les "illusions olfactives"...

 

En revanche, je ne sais pas s’il s’agit du lys ou pas (j’ai du mal à m’imaginer ce que ça sent, le lys, en fait), mais je me disais que ça pouvait être une facette de la vanille. Ca m’a rappelé la fois où j’ai mangé une cuillerée de vaniline pure en cours de bio. J’avais en tête que vanille=sucré, mais en fait c’était salé/amer, beaucoup trop fort et immangeable. Mais peut-être que mon analyse est fausse parce que je ne sais pas reconnaître beaucoup de composants.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Maxxxx, le 14 janvier 2011 à 00:56

Voilà qui éveille ma curiosité... je ne suis pas sur de l’avoir sentie cette vanille galante, ou alors en fin de parcours de notre sniffathlon de décembre et je n’en ai gardé aucun souvenir. Je le mets sur ma liste pour mon prochain passage à Paris :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 20 octobre 2010 à 16:25

Je ne suis pas vraiment fan mais...Je trouve ça intéressant qu’un parfumeur travaille une matière qu’il n’aime pas ! On obtient forcément quelque chose de jamais vu.

Donc cette vanille est noyée dans les fleurs blanches, et ça donne un ptit effet "cuir souple couleur pêche" pas désagréable. Mais je sais pas pourquoi, ça m’inspire aussi de loin l’odeur des ballons de baudruche (que je déteste vraiment...). On ajoute un pouvoir de diffusion quasiment nul à ce bilan mitigé ...Et ça fait pencher Vanille Galante du côté "pas pour moi" de la balance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Phoebus, le 22 novembre 2010 à 20:42

J’ai enfin cerné ce qui me rendait perplexe dans ce parfum...C’est cette note (discrète mais présente) de banane un peu verte ! Ca arrondit encore plus la fragrance ... Et c’est ce qui m’inspirait les ballons de baudruche.

Mais je l’aime un peu plus maintenant, je me suis surpris à porter mon échantillon plusieurs jours de suite, il m’a eu à l’usure lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

The Rebel Gardener

par The Rebel Gardener, le 21 septembre 2010 à 12:08

J’ai profité d’un trou dans mon emploi du temps pour partir à la découverte de ces Hermessences. Je n’en ai senti que 4 pour l’instant, celles qui m’intriguaient le plus : Vétiver Tonka, Rose Ikebana, Brin de Réglisse et enfin, cette Vanille Galante. Et j’ai été vraiment surprise par cette composition, tout d’abord parce que j’ai vraiment beaucoup de mal avec la vanilles, et ensuite parce que j’étais un peu influencée par les avis divergents que j’ai pu trouver sur auparfum.

Donc la vendeuse me tend la touche et je sens. Tout d’abord, des notes florales blanches, très douce un peu vertes. Ok, je savais d’avance que j’aurais affaire à un floral plutôt qu’à un oriental. Puis une vanille toute douce, transparente et légère, un peu comme du sucre glace mais sans l’aspect sucré et écoeurant traverse la composition. Je me réjouis. Et la, finalement, je suis prise par une odeur qui m’est étonnement familière, et que je recherchais depuis des lustres, à savoir la véritable odeur des fleurs de jasmin sur leur plante.

D’habitude, le jasmin est traité comme une fleur entêtant exhalant ses senteurs le soir tombé, mais ce jasmin (et non pas un lys comme j’ai pu le voir souvent) serait un jasmin d’hiver. Ce parfum a l’odeur exacte des journées de Noël que je passais en famille chez ma tante, laquelle avait toujours, pour Noël, un jasmin fleuri dans la véranda. Il embaumait véritablement toute la pièce, mais pour le sentir, il fallait aller dans cette véranda, dont la température était plus fraîche que celle de la maison, donc l’odeur est pour moi reliée à la sensation de fraîcheur. Quelle joie de tomber sur une émotion olfactive aussi magnifiquement incarnée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 19 septembre 2010 à 18:45

J’ai porté Vanille Galante ce week end. Connaissant sa faiblesse, j’avoue ne pas avoir lésiné sur le dosage. Puis il a bien tenu, bref, tenue normale !

 

Mais j’ai énormément senti le lys ! Mais mon dieu ce que ça sentait booooon... Le départ est très lys, poudré, et épicé. Mais c’est vraiment THE fleur blanche ! Une sensation très agréable.

Limite après je sentais la vanille que très discrétement. Ce parfum est une ode au lys, de manière sublime.

 

Je préfère plus ce lys au Lys Mediterranée de Edouard FLéchier aux EDPFM. En fait c’est différent. Celui ci est solaire, l’autre iodé et marin. Puis je suis plus dans l’ambiance solaire en ce moment.

Donc je rajoute une étoile, parce que c’est une bonne surprise. Tiens, je vais le remettre demain pour la peine !

 

Vive l’odorat !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

Solance

a porté Vanille Galante le 24 juin 2018

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Vesper

Vesper

a porté Vanille Galante le 15 décembre 2016

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Vanille Galante le 21 septembre 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Vanille Galante le 6 juillet 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Solance

Solance

a porté Vanille Galante le 4 mai 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :

Styrax

a porté Vanille Galante le 13 septembre 2015

doudou

doudou

a porté Vanille Galante le 22 août 2015

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
doudou

doudou

a porté Vanille Galante le 21 août 2015

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Clara Muller

Clara Muller

a porté Vanille Galante le 2 août 2015

Titulaire de plusieurs diplômes en littérature, histoire de l’art et commissariat d’exposition, spécialisée en art moderne et contemporain, critique indépendante et rédactrice pour la revue olfactive (...)
Clara Muller

Clara Muller

a porté Vanille Galante le 21 juillet 2015

Titulaire de plusieurs diplômes en littérature, histoire de l’art et commissariat d’exposition, spécialisée en art moderne et contemporain, critique indépendante et rédactrice pour la revue olfactive (...)
Quelques fleurs

Quelques fleurs

a porté Vanille Galante le 25 mai 2015

Adoratrice de parfum mais pas une parfumista. Petite culture olfactive qui ne demande qu’à grandir. Lectrice de la blogosphère parfumée mais peu disserte car n’ayant pas grand chose à dire mais (...)

à la une

La fleur d'oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

La fleur d’oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

Après les muscs et la vanille, l’ex-directrice du développement parfums chez Guerlain poursuit l’exploration de ses matières premières favorites.

en ce moment

il y a 15 minutes

Oui. C’est un des plus beaux parfums de Gucci et de la parfumerie des années 2000. Son flacon(…)

il y a 1 heure

Merci. Je dois le finir j’en ai encore mais .....nostalgique de cette odeur que je ne retrouve(…)

il y a 2 heures

Bonjour, Sa production est arrêtée depuis longtemps. Il vous reste les sites de vente(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Paris Parfums

Paris Parfums

Toulon (83)

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019