Auparfum

Angel Eau Sucrée : vers l’infini et l’au-delà du gourmand !

par - , le 26 juin 2015

Après avoir caracolé de longues années en tête des ventes, Angel semble avoir souffert ces derniers temps d’une concurrence féroce dans la catégorie “parfum gourmand” dont il se targue pourtant d’être avoir été le pionnier, en 1992.

Relégué à la 7ème place du classement des parfums féminins en France pour l’année 2014, (ce qui n’est pas non plus la cata) Angel a encore perdu deux places par rapport au classement de l’année 2013.

Le lancement d’Angel Eau Sucrée pourrait bien être une riposte à cette dégringolade commerciale, une sorte de petit message subliminal du genre « Hey, c’était moi le premier gourmand, alors j’ai le droit d’être encore plus sucré que vous ! »

Il est vrai que de Bonbon de Viktor&Rolf à Candy de Prada en passant par Sweet de Lolita Lempicka, on a assisté récemment à une surenchère dans le champ lexical du glucose.

Et de plus en plus, les marques jouent sur ce registre du « plaisir régressif » de la gourmandise, de la candeur, donc de la jeunesse, et du sexy, évoqué par la tentation du sucre...

Pour Angel Eau Sucrée, il est évoqué « une gourmandise pure sucre » pour « combler notre appétit olfactif » grâce à « une profusion d’effets gustatifs »...

Pour cette version « plus gourmande que gourmande » l’argument de la fraîcheur se traduirait par un départ de notes de fruits rouges dans un accord “sorbet”.
On retrouve ensuite dans la liste des ingrédients les fameuses notes caramélisées et meringuées, ainsi que la “signature” Angel, patchouli et vanille.

— -
Angel Eau Sucrée de Thierry Mugler
Edition Limitée 2015, disponible jusqu’à épuisement des stocks.
50 ml - 65 euros

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 29 juin 2015 à 14:30

C’est quand même rudement étrange ce concept "Eau d’été" (supposée etre plus rafraîchissante) ventant délibérément l’adjonction de sucre à ce qui était déjà bien assez sucré... Le marketing n’a de cesse de m’étonner tous les jours un peu plus.

Bien sûr, il y en aura toujours pour adorer la barbapapa par 38°à l’ombre...
— Garçon, un chocolat chaud !....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par , le 27 juin 2015 à 23:49

Je supporte déjà pas le Angel normal alors je n’imagine même pas la version eau sucrée....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 26 juin 2015 à 22:50

C’est le même parfum que la version 2014 qui était déjà abominable. Néanmoins, si c’est LaBileestVertisant, on peut au moins dire qu’il y a différents effets gustatifs assez variés (c’est surtout le cas pour la tête fruitée) qui l’évitent de le rendre trop simpliste. Mais entendons-nous bien hein, c’est très très laid.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2015 à 09:47

Je pensais qu’il y avait au moins une petite différence entre la version 2014 et celle de 2015... quoi qu’il en soit, je ne suis déjà pas très Angel, alors je passe mon chemin pour les "desserts Mugler"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Jasmin de pays

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Lorsque Jean-Claude Ellena se frotte à la reconstruction d'un jasmin grandiflorum de Grasse, on touche à la perfection.

en ce moment

Belami a commenté Fahrenheit

il y a 5 heures

Pas de provinciaux qui ont une idée la dessus ?

il y a 13 heures

Confinée et sans télétravail, mais censée remplacer un absent parmi ceux dont la présence reste(…)

il y a 13 heures

Bonsoir, un peu pareil pour moi ; tous mes parfums me regardent avec perplexité ... quoi ?(…)

Dernières critiques

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

Jasmins Marzipane - Lancôme

Récital de pétales

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019