Auparfum

Après l’Ondée

Guerlain

Flacon de Après l'Ondée - Guerlain
Les Classiques
Note des visiteurs : (59 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Violette et Isabelle

par , le 15 mars 2010

Inconnu du grand public, mais adulé par tout amoureux du parfum qui se respecte, Après l’Ondée fait partie des chefs-d’oeuvre de Guerlain.

Sur la peau, il démarre sur une curieuse odeur d’essence qui se dissipe rapidement pour laisser place à une jolie violette poudrée et vintage, celle-là même dont Maurice Roucel s’inspirera pour la création d’Insolence, cent ans tout juste après le parfum de Jacques Guerlain.

Nimbé de la beauté froide de l’iris, le coeur dévoile les senteurs riches de l’œillet et du mimosa, qui rappellent le parfum épicé et montant, presque toxique, d’un bouquet de lys. Bien sûr, Après l’Ondée ne joue pas la carte de l’opulence et on imagine que ce bouquet serait couvert de cellophane, de façon à ce que son effluve ne se déploie qu’à demi et conserve sa délicatesse florale.

Le tout se prolonge sur un fond doux et crémeux d’héliotrope et de vanille, annonciateur des notes plus ouvertement ambrées de L’Heure Bleue, qui verra le jour six ans plus tard. L’extrait mettait davantage en avant cette facette enveloppante de la composition, mais comme chacun le sait ici, il a été retiré du catalogue Guerlain il y a maintenant quelques années. Une disparition que l’on ne peut que déplorer, tout comme celle de son flacon délicieusement rococo, qui donnait à imaginer ce qui pouvait orner la coiffeuse des coquettes du début du siècle dernier.

L’avis général concernant Après l’Ondée veut que sa senteur, en accord avec son nom, soit une évocation de fleurs et sous-bois humides. De mon côté, je visualise davantage un décor de serre : un tendre rayon de soleil, revenu après l’averse, vient transpercer la verrière pour éclairer et faire remonter le parfum d’un bouquet négligemment posé sur une table.

Et s’il a indéniablement des airs romantiques, voire mélancoliques, avec ses accords fleuris poudrés venus d’un autre temps, je décèle en même temps un je-ne-sais-quoi de trouble et vénéneux qui le rend intrigant.

Je l’imagine bien porté par une femme à la beauté diaphane, un peu mystérieuse et dotée d’une personnalité discrète mais affirmée. Idéalement, elle aurait les traits d’Isabelle Adjani, dont l’un des parfums préférés est... Après l’Ondée. Un choix judicieux au regard de l’image qu’elle a toujours renvoyée, qu’il s’agisse d’elle-même ou des personnages qu’elle interprète.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

billieH

par , le 1er avril 2015 à 13:01

Emmanuelle, vous allez faire une bien belle découverte. Si vous avez du mal à le trouver en parfumerie faites moi signe, je peux vous en envoyer une petite fiole, je viens de faire le plein. N’hésitez pas, c’est toujours un plaisir de faire découvrir cette merveille.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er avril 2015 à 12:29

Je ne connaissais pas ce parfum mais après avoir lu l’avis de Violette et Isabelle, je crois que je vais aller le tester en parfumerie ;) Merci pour cette nouvelle idée de parfum

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 mars 2015 à 10:40

Porté aujourd’hui en extrait datant de 1982.Après l’Ondée est (pour moi) le plus beau parfum de tous les temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Passacaille

par , le 29 mars 2015 à 22:26

Après l’Ondée, Un fumeur de pipe sait qu’il existe plusieurs types de pipes et donc plusieurs plaisirs du tabac (le premier qui ricane devra écrire cent fois le mécanisme de la réaction de réarrangement de Fritsch–Buttenberg–Wiechell !) Parmi ceux-ci un modèle a ma faveur, la pipe de méditation. La fumée vous abstrait du tumulte du monde, vous apaise dans une béatitude alentie, au rythme des bouchées de cette pipe longue, fine et doucement galbée. Vous vivez, le temps de quelques volutes, un fragment de vie solitaire et lucide au milieu du passage quotidien.

L’art pictural produit parfois aussi cet effet, quoique d’un autre ordre car effectif seulement dans une salle de musée. Les tableaux de Chardin ont cette grâce, ceux-là même qui dépeignent un personnage suspendu dans une action banale et livré à la rêverie diurne d’un moment d’absence : l’écureuse, la ratisseuse, le garçon de cave…

Après l’Ondée est un parfum de méditation. Propice à l’introspection, il plonge dans une contemplation intérieure rêveuse, presque mélancolique. Pas de tristesse, simplement – mais quels moyens raffinés pour ce ‘simplement’ – un vague à l’âme délicieux, un moment de suspension, une parenthèse intime.

Cet état je le retrouve en musique, on pourra appeler Schubert, die Winterreise chanté par Matthias Goerne, ou la polyphonie de la renaissance avec Usquequo Piger Dormies, motet de Pierre de Manchicourt chanté par l’Ensemble Huelgas (pour ceux qui suivent pas dans le fond, des chefs-d’œuvre absolus) ou Mozart ou… ou…
Mais non, la musique la plus en phase avec la grâce introspective d’Après l’Ondée nous vient d’Amérique, d’un groupe nommé Lambchop et d’un album superlatif, Is a Woman. Et au cœur du sublime, une chanson abyssale, la septième, Caterpillar.
En l’écoutant je suis au bord des larmes ; au bord, pas en larmes.

Alors quel abime s’ouvre, sans chute pourtant, en sentant Après l’Ondée, en écoutant cette balade ? Mélancolie de quoi ?

La madeleine de Proust, les pavés inégaux, la serviette empesée… sont dans la Recherche des passages souterrains dans le temps, des sensations qui court-circuitent le cours chronologique du monde pour revivre un instant du passé avec l’immédiateté du présent. Ce n’est pas cela ici, ce n’est pas un fragment de mémoire qui resurgit, aucun souvenir ne remonte à la surface, non, c’est une résurrection d’un passé dont nous n’avons pas la mémoire, de là vient ce flou, ce vague à l’âme sans objet précis. L’enfance, celle qui nous est escamotée par la disparition de la mémoire de nos premières années. Ce temps où nos mains touchent le monde, l’agrippe, mais n’en possède rien, où nos yeux surtout sont ouverts, accueillent la vie, toute, le regard concentré sur tout ! Celui qui s’en approche le plus, c’est Rainer Maria Rilke dans la huitième Elégie de Duino, poésie rude, puissante comme un torrent. Egalement, l’écrivain Christian Bobin dans la poésie en prose qu’il sème dans tous ses livres (pour les cancres, l’Autoportrait au Radiateur sera une punition exemplaire).

Dans la vie je crois n’avoir que trois fiertés. Celle, à laquelle je n’ai aucune part, qui est de porter un prénom d’Arbre. Celle de parfois réussir à transmettre à mes étudiants un peu de la passion qui m’anime et de les voir cheminer dans la vie, ce qui m’apporte une joie presque paternelle. Et puis celle incommensurable de capter le regard des enfants, j’ai l’impression de parler avec les enfants le langage des yeux et cela me comble de bonheur.

Comme Après l’Ondée.

Après l’ondée
Ciel clair
Dans l’air purifié
Hésitation fleurie
D’une mémoire perdue

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 06:06

La musique la plus en phase à mes yeux, l’Oeuvre pour piano de Debussy, peut-être Liszt aussi.

Maintenant pour l’enfance, c’est tellement personnel, je n’ai jamais aimé les enfants, encore moins quand j’étais moi-même enfant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 14:34

Bonjour Passacaille, je porte Après l’ondée depuis plusieurs années et il est simplement sublime mais je ne peux m’empêcher de lui trouver un côté plus trouble, presque inquiétant...Comme un sourire qui se veut innocent et qui ne l’est pas tant que cela...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 21:11

Bonsoir BilliH,

je vous rejoins tout à fait pour la profondeur pleine de clairs-obscures malgré la joliesse initiale. L’enfance n’est pas un monde d’innocence et de candeur, toutes nos expériences sont des chocs, des basculements.
C’est bien la double face de ce parfum qui m’évoque la prime enfance, une façon directe d’être, en même temps que la prescience de pistes indécises et incertaines. Mais l’énergie l’emporte sur le doute et surmonte l’inquiétude latente.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 21:29

Que vos lignes sont justes concernant Alo et l’enfance...j’avais aussi l’image d’une nymphette gracile qui vous attire pour mieux vous noyer. Je ne suis pas férue de musique mais pour moi, Alo me fait penser au poème d’Aloysius Bertrand, Ondine...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 21:38

Oh oui Ondine ! quel beau rapprochement.
La musique me fait vivre, et cette Ondine je l’ai connue par le triptyque de Ravel pour piano, Gaspard de la Nuit, constitué d’Ondine, du Gibet et de Scarbo. Cette nymphe bouge, scintille dans l’eau, vous rit au nez et replonge, ne laissant qu’un éclair vif-argent et votre cœur battant et amoureux.
Merci pour cette image si juste

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 21:58

Je vous envie, je suis malheureusement peu sensible à la musique. Je crois que l’introspection qu’elle peut provoquer m’angoisse. J’aime les mots, les histoires, chez moi résonnent plutôt des livres audio...
Ondine s’impose à moi pour ce parfum, je suis heureuse d’avoir pu partager avec vous cette belle image...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 22:16

Ne le soyez pas, la poésie -la beauté- se trouve par bien des voies, peu importe laquelle. Je vous comprends d’autant mieux que la personne qui partage ma vie semble vous ressembler sur ce point, les mots, les histoires, les personnages...
Mais pour ce qui est des parfums, ma récente frénésie olfactive l’a entrainé aussi dans une certaine mesure, au point de sympathiser avec la charmante Elvire des Salons Lutens pendant mes découvertes dans l’œuvre de Serge avec tous mes poignets :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 22:26

Vous me parlez d’Elvire, je pense à Lamartine...voire Brel mais je suis au maximum concernant la référence musicale. Je suis envieuse car je sais le plaisir que peut donner la musique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 22:37

Je sais que pour mon chéri la découverte de la musique passe par des liens littéraires, une histoire tissée entre un récit et les sons. Et plus on écoute plus on a envie d’écouter :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 22:45

C’est exactement cela pour moi. D’où ma préférence pour l’opéra :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2015 à 23:42

J’ai du mal à trouver des interactions entre univers olfactif et musical pour ma part... Par exemple, Ondine, ou n’importe quel andante de Mahler, ça pourrait aller avec une tonne de parfums.

En me forçant un peu, peut-être :
31 Rue Cambon : Sibelius, 4ème Symphonie (précédée de La Mer de Debussy)
Opium vintage : Wagner, Tannhaüser
N° 5 extrait : Mozart, La flûte enchantée
M/Mink : Xenakis, La légende d’Eer voire Ferneyhough, 6ème quatuor à cordes
Black (CDG) : Gesualdo, Sixième livre de Madrigaux
Dans tes bras : Boulez, 3ème sonate
Iris Nazarena : Ustvolskaya, Duo pour violon et piano (3ème partie), ou encore cette jolie "chanson" de Chinawoman : www.youtube.com/watch?v=ANmL7LvNzdw

...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 juin 2015 à 12:05

Excellent commentaire de BilleH....
Oui oui, il parait innocent, il ne l’ est pas, sage et coquin, canaille et élégant, divin oxymoron ; il est ensorcelant et sublime, et comme de nombreux parfums, il choisit sa peau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 21:03

Je viens de retrouver un fond d’Après l’Ondée, il fait pas vieux en fait, mais très rétro, c’est pas tout à fait la même chose.
Des Guerlain qui font vieux par contre, je dirais Véga et LIU, oui ils font vraiment datés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 mars 2015 à 12:24

Bonjour l’Incendaire,
Oui il est plus rétro, suranné, que vieillot. Je le porte encore aujourd’hui. Bel hommage au Printemps des Poètes...Je suis contente que vous le redécouvriez :)
Je ne connais pas Vega et Liu. Je vais me faire détester mais de mon côté celui que je trouve un peu daté bien que très beau est Mitsouko.
On m’a offert hier Insolence alors que je venais de m’acheter Après l’Ondee...c’est drôle comme coïncidence. Avec l’Heure Bleue, la boucle est bouclée.
Bon dimanche à tous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 mars 2015 à 12:52

Bonjour billie,

En effet, ce nouveau flacon d’Insolence c’est une sacrée coïncidence. Je l’aime beaucoup même s’il n’a rien de poétique. Le meilleur Guerlain depuis Samsara, avec la Petite Robe Noire.
Véga s’apparente à l’original Narcisse Noir en nettement moins intéressant, de même LIU c’est la version Guerlain du N°5’de Chanel, raté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 21 mars 2015 à 13:16

Effectivement il est plus soutenu qu’il n’était avant 2013. Il est sublime. On touche la perfection. Un must have pour les amoureux d’iris et de violette à l’âme poétique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 17:08

Il est merveilleux mais je crois tout de même qu’il fait vieux ce parfum aujourd’hui. Il y a Insolence, très moderne, mais absolument pas poétique, ça c’est clair !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 18:42

Bonjour l’Incendiaire, j’aime bien Insolence et je sais qu’il y a une filiation entre les deux mais Après l’Ondee est tellement plus beau. Je ne le trouve pas daté et je le porte avec un immense plaisir. Je trouve triste que l’on dise qu’il fait vieux mais je respecte votre avis bien compréhensible pour un parfum qui a plus d’un siècle. À porter avec un jeans pour lui donner un petit coup de jeune ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 19:53

Déjà je suis heureuse que vous le portez, peut-être devrais-je lui redonner une chance, oui il est le plus beau des Guerlain, avec mon autre chouchou, Vol de Nuit, mais trop mal reformulé pour insister.
Moi une veste Saint Laurent, un sac Céline, des chaussures Margiela, oui il faut absolument un look hyper "fashion-forward" to pull this off.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 19:57

Oui il faut porter ces parfums pour les faire vivre...je valide pour la veste et le sac Céline mais je n’ai absolument pas les moyens, malheureusement ;)
Pour Vol de Nuit, je commence mon histoire avec grâce à Anna.
Bon week end

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 20:31

J’ai le vapo de sac Vol de Nuit des années 80, c’est une merveille et quelle classe ! Comparé avec la reformulation, rien à voir, l’actuel, nettement plus androgyne, limite après-rasage pour homme.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 20:36

Je vous envie ;) concernant AlO il paraît que l’extrait était aussi très beau. En tout cas la nouvelle version en edt est encore très belle et vraiment plus soutenue en iris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 mars 2015 à 20:44

Je n’ai testé que l’extrait actuel, je ne dépenserais jamais 350 dollars pour ça.
Mon vapo de sac je l’ai trouvé sur eBay il y a deux ans, je le porte très peu, mais on en trouve encore sauf que les deux vendeurs sont japonais, je me méfie à cause de la provenance, pas envie de me parfumer avec un flacon radioactif. D’ailleurs, personne les achète, ça fait un moment déjà qu’ils sont listés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mélisande

par , le 24 février 2015 à 20:14

Pour mon premier message, je ne peux que venir poser mes mots humblement sur cette petite merveille de parfum...
Ayant longtemps porté l’Heure bleue de Guerlain avec amour et fascination, et quelque peu Insolence aussi (parfum que j’arrive difficilement à maîtriser, après plus de cinq-six ans à le porter par phases. Il provoque chez moi un effet d’attraction irrésistible et tout dans le même temps d’agacement. J’aurais tout pour ne pas l’aimer, mais pourtant je reviens souvent irrémédiablement dans ses bras, tout en pestant de ne jamais arriver à trouver le bon dosage de pshitts qui me ferait l’aimer sans remous. D’ailleurs, Alexis, c’était merveilleux de le déceler sur toi au moment de partir, lors de l’après-midi Nez Bavard sur l’ambre -c’est moi qui t’ai fait la remarque, voilà !-, première fois que je le sens sur un homme, et j’ai trouvé ça...touchant et émouvant !), c’est grâce à auparfum que j’ai découvert Après l’Ondée (que je n’ai d’ailleurs jamais vu exposé, même dans certaines boutiques Guerlain de Paris que j’ai pu fréquenter, et que ce n’est que grâce à vous que j’ai appris son existence et ai osé le demander).
Et quel coup de foudre...Je crois que c’est le parfum qui à ce jour, m’émeut le plus, en tout temps, en tout lieux, à tout moment du jour et de la nuit, que je pshitte parfois juste pour le sentir, pour un moment de douceur à la maison...

C’est un parfum tout en délicatesse et en touches pastels, jamais brutal, toujours tendre sans être mièvre...et parfois j’ai tellement besoin de ça. Pourtant, je suis une grande adepte de Lutens et de certains de ses jus un peu "brut de décoffrage".
Mais heureusement, maintenant j’ai Après l’Ondée, pour revenir sans cesse à la tendresse, pour me lover dans ses bras (petit clin d’oeil au parfum de Malle que j’ai découvert il y a quelques jours...et que j’ai encore du mal à apprivoiser, que j’ai trouvé très surprenant et très inattendu aux premiers abords, et que j’ai fini par trouver addictif après quelques heures).

C’est bien sûr Après l’Ondée que j’ai choisi récemment pour aller écouter du Debussy en concert, et l’accord était sublime...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 25 janvier 2015 à 22:04

Voila, mon dernier pschitt...je le porte une dernière fois avant le prochain flacon au printemps ! De toute beauté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2014 à 15:33

Après l’Ondée, c’est comme quand au tout début du printemps on ouvre la fenêtre après de longs jours hivernaux confinés à l’intérieur de la maison, et qu’on a cette bouffée d’air du dehors qui nous passe sur le visage et nous semble doux tout à coup. La vie semble devoir être plus souriante désormais, tout apparaissant possible à présent, comme de pouvoir rester la fenêtre ouverte pour faire entrer l’air et se sentir bien quelques instants.
C’est aussi un des parfums les plus éthérés et planants que je connaisse. Son équivalent musical pourrait être la musique des Cocteau Twins, par exemple. Avec cette même fragilité vaporeuse qu’on trouve dans la voix d’Elizabeth Fraser et ce même halo lumineux des arpèges flottants de guitare. (J’ai testé pour vous, à l’instant où j’écris ces lignes j’écoute leurs morceaux « How to bring a blush to the snow » et « Whales tails » tout en portant Après l’Ondée, et la correspondance me paraît saisissante bien que je sois loin d’être un synesthésiste)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mars 2014 à 23:53

Bonsoir à vous tous.
Je désirais laisser quelques mots rapidement pour revenir sur d.autres que j’avais laissé sur cette conversation en juin 2012...
Pour faire court, j’avais exprimé mon malheur suite à ma première rencontre avec Après L’Ondee, la grande attente que j’en avais n’avait pas du tout été comblée !
Je souhaite aujourd’hui vous dire oh combien mille fois vous aviez raison Jicky et Opium : vous aviez prédit que je changerai d’avis.
C’est peu dire. J’ai entièrement succombé à son charme. Ce parfum m’émeut comme peu le font. Il me fais fondre de bonheur à peine j’ouvre mon flacon... ! Parfois, je vais dans ma salle de bain, j’ouvre mon petit placard, et je vais le chercher dans mon "écrin à parfum", j’ote le capuchon et m’enivre... Mais stop, pas plus, un snif suffit, c’est comme si c’était un petit trésor, mon précieux, qu’il me fallait le garder le plus longtemps possible, du coup je résiste à m’en parfumer. Mais les jours où je saute le pas, ahlala quelle béatitude !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mars 2014 à 10:52

Bonjour, Alice,

je n’ai pas encore été charmé par Après l’ondée (sauf la version originelle reconstituée par Thierry Wasser et qu’on peut aller sentir à la boutique des Champs-Elysées : je ne peux que vous encourager chaudement à aller découvrir la quinzaine de parfums ressuscités !!!), mais je vous comprends tout à fait car... je suis exactement dans la même situation que vous pour Sous le vent et Vol de nuit (extrait de fin 2013) ;-))

Je n’ose pschitter... Je sniffe, presque en douce, avec un petit côté presque coupable (de tant de bonheur à portée de main ?) et ça suffit à mon bonheur ! Joie fugace, et renouvelable à l’envi !!!! Je me sens un petit côté Golum, avec mes précieux, comme vous le dites ;-)))

Mais un jour, il faudra que j’essaie de les porter car ils sont magnifiques ^^
J’ai testé sur poignet avant achat, je n’ai pas (encore) osé les porter "grandeur nature" mais je sens que ça mûrit et que le moment approche, doucement, à pas de velours, avec une espèce de certitude qui se renforce de jour en jour. Serait-ce cela, la magie Guerlain, mise en flacon ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

ana

a porté Après l’Ondée le 10 août 2020

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 19 juillet 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 15 juillet 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 7 juillet 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 24 juin 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 10 juin 2020

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 20 mai 2020

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 22 avril 2020

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 8 mars 2020

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 14 janvier 2020

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 29 octobre 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 9 juin 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 28 mai 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 22 mars 2019

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 30 janvier 2019

Sa note :

Violette

a porté Après l’Ondée le 13 janvier 2019

Sa note :

millicent

a porté Après l’Ondée le 13 décembre 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 8 décembre 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 23 octobre 2018

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 4 octobre 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 3 septembre 2018

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 22 août 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 14 juillet 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 14 juillet 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 4 juillet 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 3 juillet 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 2 juillet 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 12 juin 2018

Sa note :
Effervescence

Effervescence

a porté Après l’Ondée le 10 juin 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 15 mai 2018

Sa note :
Aberystwyth

Aberystwyth

a porté Après l’Ondée le 30 avril 2018

Deo autem gratias, qui semper triumphat nos in Christo Jesu, et odorem notitiæ suæ manifestat per nos in omni loco : quia Christi bonus odor sumus Deo in iis qui salvi fiunt, et in iis qui pereunt (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 29 avril 2018

Sa note :
Aberystwyth

Aberystwyth

a porté Après l’Ondée le 20 avril 2018

Deo autem gratias, qui semper triumphat nos in Christo Jesu, et odorem notitiæ suæ manifestat per nos in omni loco : quia Christi bonus odor sumus Deo in iis qui salvi fiunt, et in iis qui pereunt (...)
Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Après l’Ondée le 19 avril 2018

Belle du seigneur

a porté Après l’Ondée le 18 avril 2018

ana

ana

a porté Après l’Ondée le 23 mars 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 16 mars 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 9 mars 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 22 février 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 19 février 2018

Sa note :
Loblue

Loblue

a porté Après l’Ondée le 10 février 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 2 février 2018

Sa note :

narcissenoirendeuillée

a porté Après l’Ondée le 14 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 10 janvier 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 1er janvier 2018

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 29 décembre 2017

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 28 décembre 2017

Sa note :

Noctys

a porté Après l’Ondée le 27 décembre 2017

Les odeurs et moi, c’est une longue histoire. Enfant à paternel en perpetuelle vadrouille, c’est le chien de la famille qui me servait de père de substitution. Alors, encore maintenant que j’ai passé (...)
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 27 décembre 2017

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 19 décembre 2017

Sa note :
Emma Bovary

Emma Bovary

a porté Après l’Ondée le 19 décembre 2017

ana

ana

a porté Après l’Ondée le 23 novembre 2017

Sa note :
Aberystwyth

Aberystwyth

a porté Après l’Ondée le 14 novembre 2017

Deo autem gratias, qui semper triumphat nos in Christo Jesu, et odorem notitiæ suæ manifestat per nos in omni loco : quia Christi bonus odor sumus Deo in iis qui salvi fiunt, et in iis qui pereunt (...)
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 6 novembre 2017

Sa note :
Aberystwyth

Aberystwyth

a porté Après l’Ondée le 31 octobre 2017

Deo autem gratias, qui semper triumphat nos in Christo Jesu, et odorem notitiæ suæ manifestat per nos in omni loco : quia Christi bonus odor sumus Deo in iis qui salvi fiunt, et in iis qui pereunt (...)
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 28 octobre 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 22 octobre 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 12 octobre 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 10 octobre 2017

Sa note :
Pénélope

Pénélope

a porté Après l’Ondée le 3 octobre 2017

Jeune femme amatrice de parfums. Je suis à la recherche du nouveau jus qui deviendra LE mien, au passage j’aime apprendre sur l’univers du parfum, coulisses et (...)

SweetLunacy

a porté Après l’Ondée le 2 octobre 2017

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 27 septembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 8 septembre 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 31 août 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 27 août 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 14 août 2017

Sa note :
simba

simba

a porté Après l’Ondée le 9 août 2017

ana

ana

a porté Après l’Ondée le 7 août 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 30 juillet 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 26 juillet 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 12 juillet 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Après l’Ondée le 4 juillet 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 1er juillet 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 2 juin 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 24 mai 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 14 mai 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Jasminora

Jasminora

a porté Après l’Ondée le 29 avril 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 29 avril 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 10 avril 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 5 avril 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 28 février 2017

Sa note :

Muriel

a porté Après l’Ondée le 21 janvier 2017

Emma Bovary

Emma Bovary

a porté Après l’Ondée le 7 novembre 2016

Stéphanie06

a porté Après l’Ondée le 6 novembre 2016

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 24 septembre 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 11 septembre 2016

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 15 juillet 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

VictoriaCedrina

a porté Après l’Ondée le 14 mai 2016

S9

S9

a porté Après l’Ondée le 5 mai 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 9 avril 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 26 mars 2016

Sa note :
La terre et l'éther

La terre et l’éther

a porté Après l’Ondée le 7 mars 2016

La terre et l'éther

La terre et l’éther

a porté Après l’Ondée le 5 mars 2016

Madeleine Adlerberg

Madeleine Adlerberg

a porté Après l’Ondée le 26 février 2016

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 20 février 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 3 février 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
guillimot

guillimot

a porté Après l’Ondée le 15 janvier 2016

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 11 janvier 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 4 janvier 2016

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 23 décembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
mam'isa

mam’isa

a porté Après l’Ondée le 30 octobre 2015

Amoureuse des odeurs de la nature, j’ai une préférence pour les hespéridés et les parfums verts. Grâce à Auparfum, j’ai découvert les parfums Guerlain : Vol de Nuit, Mitsouko, Après l’Ondée, Chant (...)
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 10 octobre 2015

Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 7 octobre 2015

Sa note :
Raphaëlle

Raphaëlle

a porté Après l’Ondée le 7 octobre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 2 octobre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 29 septembre 2015

Sa note :
Lorema

Lorema

a porté Après l’Ondée le 27 septembre 2015

billieH

billieH

a porté Après l’Ondée le 19 septembre 2015

Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 16 septembre 2015

Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 16 septembre 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 15 septembre 2015

Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 14 septembre 2015

Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Après l’Ondée le 14 septembre 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Passacaille

Passacaille

a porté Après l’Ondée le 31 août 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Nahéma

Nahéma

a porté Après l’Ondée le 14 août 2015

mam'isa

mam’isa

a porté Après l’Ondée le 13 août 2015

Amoureuse des odeurs de la nature, j’ai une préférence pour les hespéridés et les parfums verts. Grâce à Auparfum, j’ai découvert les parfums Guerlain : Vol de Nuit, Mitsouko, Après l’Ondée, Chant (...)
mam'isa

mam’isa

a porté Après l’Ondée le 31 juillet 2015

Amoureuse des odeurs de la nature, j’ai une préférence pour les hespéridés et les parfums verts. Grâce à Auparfum, j’ai découvert les parfums Guerlain : Vol de Nuit, Mitsouko, Après l’Ondée, Chant (...)
Passacaille

Passacaille

a porté Après l’Ondée le 22 juillet 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 14 juillet 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 19 juin 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 15 juin 2015

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 13 juin 2015

Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 6 juin 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 31 mai 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 19 mai 2015

Sa note :
PuraVida

PuraVida

a porté Après l’Ondée le 19 mai 2015

zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 12 mai 2015

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 9 mai 2015

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 7 mai 2015

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 6 mai 2015

Sa note :

atlas

a porté Après l’Ondée le 5 mai 2015

zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 5 mai 2015

Sa note :
zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 4 mai 2015

Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Après l’Ondée le 24 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Après l’Ondée le 21 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
pititnez

pititnez

a porté Après l’Ondée le 15 avril 2015

je viens ici à pas de velours et du bout du nez... j’ai voyagé avec vous sur des textes poètes,des heures de lecture qui m’ont fait quérir des flacons....à l’aveuglette ! Mes compagnons fidèles (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 10 avril 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Coriandre

a porté Après l’Ondée le 8 avril 2015

Coriandre

a porté Après l’Ondée le 6 avril 2015

Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 30 mars 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
billieH

billieH

a porté Après l’Ondée le 21 mars 2015

zapakh

zapakh

a porté Après l’Ondée le 20 mars 2015

Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 19 mars 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Glòsòli

Glòsòli

a porté Après l’Ondée le 18 mars 2015

Sa note :
Mélisande

Mélisande

a porté Après l’Ondée le 11 mars 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 10 mars 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

ambre

a porté Après l’Ondée le 10 mars 2015

Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 8 mars 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
S9

S9

a porté Après l’Ondée le 6 mars 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

PHILIBERT

a porté Après l’Ondée le 2 mars 2015

Sa note :

atlas

a porté Après l’Ondée le 25 février 2015

doudou

doudou

a porté Après l’Ondée le 17 février 2015

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Sa note :
doudou

doudou

a porté Après l’Ondée le 15 février 2015

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 11 février 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Alberthine

Alberthine

a porté Après l’Ondée le 4 février 2015

Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 19 janvier 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :

atlas

a porté Après l’Ondée le 14 janvier 2015

Demian

Demian

a porté Après l’Ondée le 17 décembre 2014

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Lady Pallida

Lady Pallida

a porté Après l’Ondée le 29 novembre 2014

Sa note :
jalouve

jalouve

a porté Après l’Ondée le 25 novembre 2014

"Si nous nous sommes disparus Comme un marin qui prend les nues Pour l’océan Et qui s’enfonce au fond de l’eau L’amour emporté par les flots Les flots du temps" Damien SAEZ-On meurt de (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 20 novembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :

atlas

a porté Après l’Ondée le 5 novembre 2014

qdbp

a porté Après l’Ondée le 1er novembre 2014

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Après l’Ondée le 30 octobre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 22 septembre 2014

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
doudou

doudou

a porté Après l’Ondée le 12 septembre 2014

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Sa note :

atlas

a porté Après l’Ondée le 29 août 2014

Hermeline

Hermeline

a porté Après l’Ondée le 28 août 2014

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Après l’Ondée le 26 août 2014

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Après l’Ondée le 24 août 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Après l’Ondée le 19 août 2014

atlas

a porté Après l’Ondée le 6 août 2014

Nombre Noir

a porté Après l’Ondée le 5 août 2014

Sa note :

Eloha

a porté Après l’Ondée le 18 juillet 2014

___
Sa note :
Raphaëlle

Raphaëlle

a porté Après l’Ondée le 16 juillet 2014

atlas

a porté Après l’Ondée le 16 juillet 2014

à la une

Bloom Profumo di Fiori, le pouvoir des fleurs par Gucci

Bloom Profumo di Fiori, le pouvoir des fleurs par Gucci

La maison italienne ajoute une nouvelle déclinaison à sa ligne Bloom, lancée en 2017.

en ce moment

il y a 58 minutes

Moi aussi, j’aime bien le choix du mot "philtre", c’est pour moi une évocation de potions(…)

Petrichor a commenté Vol de Nuit

il y a 2 heures

Merci Jicky :)

il y a 2 heures

Guerlain a utilisé "philtre" parce qu’ils possédaient probablement déjà ce mot. Ils avaient sorti(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019