Auparfum

Aurélien

Carine Roitfeld

Flacon de Aurélien - Carine Roitfeld
Note des visiteurs : {#NOTATION_MOYENNE{article,#ID_ARTICLE}} (0 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Floral opiacé

par , le 20 mars 2020

Floriental maîtrisé jusque dans ses débordements, Aurélien est, plus qu’un hommage à ses inspirations, une signature.

Ce parfum, vous avez l’impression de le reconnaître, vous avez son nom sur le bout de la langue... Autant la donner au chat, sauf à avoir, un soir, croisé le sillage de Carine Roitfeld.
Car l’ex-rédactrice en chef de Vogue Paris avoue avoir longtemps superposé Opium d’Yves Saint Laurent et Fleurs d’oranger de Serge Lutens. Le style étant un art de l’assemblage à la fois inédit et fracassant de justesse, ce layering, une fois senti, tombe sous le sens. Dans le creuset d’Aurélien Guichard, ces classiques fusionnent.
Fleur d’oranger piquée d’épices, lustrée d’aldéhydes, glacée par le miroir noir de la myrrhe. Noircie par le patchouli et le castoréum comme l’œil smoky de sa créatrice. Déflorée. On rêve, sous les volutes d’Opium, comme une ombre de L’Heure bleue qui aurait troqué ses froufrous Belle Époque contre le poignard d’un stiletto et un fourreau de cuir verni. Floriental tough, maîtrisé jusque dans ses débordements, ce premier parfum de la collection « 7 Lovers » est, plus qu’un hommage à ses inspirations, une signature. Ou plutôt, une griffe, comme il sied à une création dont le nom de code, durant son développement, était « Panthère noire » – Carine Roitfeld ayant eu l’élégance, in fine, d’apposer à cette composition autobiographique le prénom de son parfumeur.

Cette critique est initialement parue dans Nez, la revue olfactive, numéro 8 - Substances addictives - octobre 2019

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Le nouveau Lutens vaut-il plus que des clous ?

Le nouveau Lutens vaut-il plus que des clous ?

La collection des Eaux de politesse chez Serge Lutens s'enrichit d'une eau de parfum au nom pas si poli...

en ce moment

il y a 12 heures

bonjour , en parlant d’œillet , connaissez vous Vitriol d’œillet de Serge Lutens ? j’avoue y(…)

il y a 13 heures

Pour ma part, je vais travailler (car je n’ai pas internet à la maison, donc télé-travail pas(…)

il y a 13 heures

Ce n’est pas une île déserte, c’est un moyen de transport bondé !

Dernières critiques

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

Jasmins Marzipane - Lancôme

Récital de pétales

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019