Auparfum

Blanc

Courrèges

Flacon de Blanc - Courrèges
Note des visiteurs : (12 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

White spirit

par , le 5 novembre 2012

Courrèges aurait pu rester la marque de parfum fantôme qu’elle était devenue depuis 15 ans, après un tristement visionnaire 2020 qui semblait dire "bye bye, on se revoit dans le futur"... si deux fils de pub n’avaient pas racheté la marque récemment pour sortir la belle endormie de son morne sommeil.

Non seulement ont-ils réssucité les deux grands classiques de la marque, Empreinte, un sublime chypre floral langoureux, et Eau de Courrèges, magnifique Cologne chyprée et verveinée, mais ils les ont également accompagnés d’une “vraie” nouveauté, qui parvient cependant à trouver plutôt bien sa place au milieu de ses deux ainés.
Un parfum "blanc", quoi de plus évident pour Courrèges ? Il n’est souvent pas nécessaire d’aller chercher bien loin l’inspiration quand elle se trouve là, sous votre nez : la couleur emblématique du créateur mythique des années 60 a ainsi été habilement traduite dans la palette olfactive du parfumeur à travers un iris poudré fin et délicat, et une rose légèrement fruitée qui dissimulent sous leurs pétales un patchouli boisé, sec et discret, fil conducteur avec les autres parfums de la maison.

Blanc est un parfum assez conforme, presque BCBG, au sillage poli, sage mais affirmé, qui déploie un nuage de musc poudré et d’héliotropine crémeuse, avec juste ce qu’il faut de fond chypré pour donner cette allure un peu "vintage", rassurante, sans pour autant être vieillot.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

rose de nuit

par , le 2 avril 2016 à 15:56

parfum découvert par hasard dans un magasin "à l ombre des marques"
au premier abord un peu agressif, presque trop sucré à mon goût, puis évoluant délicatement
parfum à découvrir absolument

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Bella

par , le 7 avril 2015 à 18:31

Bonjour,

J’ai pas réussi de trouver Le Blanc...

J’ai testé aujourd’hui L’Empreinte de Courréges. Test sur poignets. J’était curieuse de retrouver mon première parfum que j’avais eu à mes 14 ans. C’était au début des année 90". Ca date, hein :-))))

Je trouve que la version actuelle est plutôt réussie. C’est assez proche d’original, enfin il me semble.
La note épicée est bien là, cumin et coriandre je crois ; la verdeur intense et boisée (galbanum ?) reste présente.
Je ne sens pas trop des aldéhydes (je sais pas il y en a ?).

Si quelqu’un pourrait me renseigner sur les notes je serai très reconnaissante, merci d’avance !!!

Dommage qu’il n’y pas d’article dessus sur AP. Ca serait intéressant de voir des avis d’autres auprfumistas ^_-

P.S. Le packaging orangé-rose-fluo ne colle pas du tout, pour moi..., au style de ce parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2015 à 18:40

Coucou Bella, quel dommage je viens de donner Blanc à une amie mais je peux essayer de lui demander un échantillon. Sinon j’ai le In Blue nouvelle version si tu veux le découvrir...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2015 à 19:01

Hello billieH,

J’ai découvert In Blue aussi cet aprèm’. Merci pour ta proposition quand même ! J’ai un échantillon aussi ;-) Il est beau mais pas sure qu’il est dans mon registre. Faut que je le réessaie. Par contre L’Empreinte est tout a fait dans mon style de parfums. Vert vert vert et épicé comme j’aime. En plus, je peux dire, c’est la base olfactive de mes goûts de parfums. C’était mon premier parfum :-) Alors forcément ça laisse les traces.

Je sais pas si il est encore en production le Blanc... il est nulle part. Mais c’est pas bien grave.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2015 à 19:12

Je l’ai acheté sur showroomprive 17e fpi il y a un mois mais comme toi j’aime le vert. Je ne suis pas fan de Blanc que j’ai acheté à l’aveugle, de fait je l’ai offert vendredi dernier ! Pour le In blue, je l’ai en 50 ml, je l’aime vraiment bien, je le porte avec plaisir. Par contre je ne connais pas Empreintes. J’essaie de te dégotter Blanc. Je sais que Tamango l’a aussi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2015 à 23:26

C’est très gentil, merci !!!! Sinon je regarderai à l’aéroport dutyfree prochainement ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par , le 1er février 2015 à 11:49

Il est à 15e sur showromprivee port offert ! Évidemment j’ai craqué...Après In blue que j’aime bien (je l’attends). Bon week end

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er février 2015 à 13:25

Super, merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er février 2015 à 14:11

Mais de rien ! Port offert avec le code SUNNY à partir de 40e. Et promis je ne travaille pas pour eux. Et en eau de parfum 90 ml en plus !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er février 2015 à 14:40

Oh zut j’ai commandé mais je n’avais pas le code pour le port gratuit ! Dommage merci à vous BillieH pour le tuyau. Bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PoisonFlower

par , le 30 août 2014 à 11:57

Je ne sais pas trop où poser ma question, aussi comme elle concerne Courrèges...

Je voulais savoir si la réédition de Courrèges in Blue (semble-t-il renommé In Blue pour l’occasion) était déjà disponible sur Paris et si oui, où ? D’avance, merci pour votre aide. ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 12:05

Bonjour PoisonFlower,

Si vous n’avez pas de réponse d’ici lundi, je passerai à la boutique Courrège lundi midi, je travail juste à coté :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 12:20

Merci, c’est bien aimable de votre part ! :-)

J’aime bien les Courrèges, enfin je ne connais pour l’instant que l’Eau de Courrèges, Blanc et surtout Empreinte, chypré cuiré androgyne à souhait qui sait se faire suave, ce qui n’est généralement pas gagné avec les représentants de cette sous-famille olfactive ! Et puis le flacon emblématique de la maison avec sa grosse boule en guise de bouchon (épuré, moderne, intemporel) me fait craquer... ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 12:29

Moi aussi j’ai une tendresse particulière pour ces Courrège, j’avais un flacon de 15ml d’Empreinte quand j’étais petit, j’adorais le sentir. Ce mini flacon doré avec la boule doré me donnais l’impression de posséder quelque chose de valeur, ça me fait replonger en enfance ^^.
Blanc porte bien son nom, il me plait également, dommage qui je ne le sente pas longtemps sur moi.

je vous tiens informée :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 12:34

Je crois qu’il arrive le 1er septembre ! Donc lundi normalement c’est bon ;)
Je crois que Newyorker va lui réserver un article, en tout cas c’est une franche réussite selon moi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 12:43

La marque est-elle proposée aux Galeries et/ou au Printemps Haussmann ? Je ne me souviens plus...

Pour In blue, si je lis entre les lignes, c’est plus une réécriture qu’une réédition totalement fidèle à l’original, non ? Oups, ne coupons pas l’herbe sous le pied de Newyorker et attendons sagement son article qui devrait répondre notamment à cette question !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2014 à 13:52

Hello !
Normalement c’est pour Lundi. et franchement, c’est une pure réussite, mais je n’en dis pas plus, je planche sur l’article :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2014 à 13:01

Coucou,

Il est dans la boutique Courrège avenue François 1er depuis 10 jours déjà :).
La gentille vendeuse m’a indiqué que pour le moment elle n’avait pas d’échantillon, ou alors elle n’a pas voulu m’en donner :D.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2014 à 13:17

In Blue comme çà, sur mouillette depuis 10 minutes, j’y sens une pivoine au cassis avec beaucoup de bois de santal, le parfum est riche et la diffusion excellente. Peut-être un autre fruit mais je n’arrive pas mettre un nom dessus.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Olivia

par , le 27 novembre 2012 à 20:44

Heureusement qu’on m’a dit que c’était une nouveauté, sinon j’aurais juré que ce parfum était plus ancien. Il me fait penser à un autre parfum mais impossible de me rappeler lequel... Je l’ai trouvé vraiment très joli au début mais il a un côté poudré que je trouve un peu étouffant à la longue (pourtant généralement j’aime bien les parfums poudrés c’est étrange).
Je ne connaissais pas du tout les parfums Courrèges, il va falloir que j’aille sentir les autres.
Le vendeur a tenu à me faire sentir une nouveauté apparemment qui s’appelle Rose et qui d’après la perfumista en herbe que je suis ressemble beaucoup à l’odeur des gels douches à la pêche. Enfin peut-être que je me trompe totalement ! Quelqu’un l’a senti ?
Allez, trois étoiles pour Blanc même si je ne le porterai pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 novembre 2012 à 20:57

Ohmondieu ! C’est mon premier message ici et je n’ai pas salué bien bas tous les auteurs qui écrivent des articles fabuleux et tous les contributeurs addicts au parfum (et non pas Dior Addict hein...).

Bonsoir à tous donc :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 décembre 2012 à 19:42

Bonsoir Olivia.

 

OhMyF*ckin’G*d !!! Vous allez recevoir une réponse bien tardive, j’en suis désolé.
Tout d’abord, merci beaucoup pour vos chaleureux compliments auxquels l’équipe d’auparfum et moi-même sommes un peu "addicts" (sans Dior).
Merci, donc, pour vos gentils mots et, je vous souhaite une bienvenue (bien trop tardive), sur auparfum.

 

Blanc a bien une aura qui rappelle des parfums d’une autre époque.
Il est joli, mais, son traitement d’irisé poudré modernisé par patchouli et nouveaux matériaux est, peut-être, ce qui explique cette sensation de suffocation alors que vous appréciez les parfums poudrés en général.
Empreinte est un joli aldéhydé qui se poudre également, mais, sans étouffement. Et, bien que n’ayant pas bien connu la version passée de l’Eau, elle m’a semblé qualitative sur mouillette avec son aura d’eau chyprée des années 70. Encore des parfums d’une autre époque...

 

Qu’est-ce donc que ce parfum, intitulé "Rose", c’est bien cela ? Pour la marque Courrèges également, ou pour une autre ? Personnellement, cela ne me dit rien pour le moment...

 

Bonsoir à vous Olivia.
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2013 à 00:19

Bonsoir :)
 
Ohlalalala, c’est à mon tour d’être désolée, je ne m’étais pas aperçue que vous m’aviez gentiment répondu et souhaité la bienvenue ici ! Merci beaucoup donc !!!
 
J’ai senti Empreinte rapidement et il m’avait en effet semblé d’une autre époque (pour mon plus grand plaisir d’ailleurs, j’aime bien les parfums qui font voyager dans le temps et l’espace), il faudrait que je l’essaie pour voir.
 
Quant à Rose, oui c’est bien de Courrèges qu’il s’agit, mais PERSONNE n’en a entendu parler (mais je n’ai pas rêvé, je l’ai vu en rayon aux Galeries Lafayette, ha !).
http://www.fragrantica.com/perfume/Courreges/Rose-de-Courreges-17030.html
Enfin, de toutes façons, ce n’est pas exactement un chef d’oeuvre :D
 
Merci encore (bien tard) pour votre message !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 février 2013 à 20:36

Bonsoir Olivia.

 

Vous êtes bien sympa de faire l’effort de me répondre, c’est très cool de votre part. Merci beaucoup à vous pour votre retour !
Et aussi pour votre réponse et le lien concernant ce Rose de Courrèges qui est arrivé jusqu’aux Galeries Lafayette mais pas jusqu’à mes yeux. Je vais tâcher de faire attention la prochaine fois que je vais passer par les Grands Magasins.

 

Toute la gamme Courrèges, rééditions et nouveauté, semble regarder vers le passé.
Comme je le répète souvent : "Le jour où on me fournira un billet de voyage(s) qui m’apporte plus de destinations que le parfum, alors, et seulement alors, j’arrêterai cette passion..." !
Encore merci à vous aussi. ;-)
A très vite. Bonne soirée Olivia.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Opium

par , le 14 novembre 2012 à 21:13

Bonsoir à tou(te)s.

 

Jeanne parvient à faire ce que je ne sais pas faire. Un article bref et précis.

 

Malheureusement, comme New-Yorker et Patrice, après un démarrage de ce parfum que je trouve intéressant, avec une aura un poil rétro, cohérent pour la relance d’une marque des années 60 en plus, il y a une note qui pose problème. Le sillage se réduit, mais, en même temps, un effet poudré crayeux strident, au lieu d’être doux et confortable, comme une craie passée sur un tableau noir ou une clé sur la carrosserie d’une voiture, émerge et stridule derrière la poudre. Il s’agit probablement de l’accord entre patchouli et iris qui les rend râpeux. Pas assez doux et enveloppants ; trop stridents pour moi. Dommage, car tout avait plutôt bien commencé.
Mais, toujours 10 000 fois plus harmonieux que La Bile Est Verte auquel il ressemble étrangement. En moins (puissant) et en (bien) mieux ! ;-)
Malgré tout, malgré cette note un peu dissonante à mon oreille/nez, le parfum reste une jolie sortie.

 

Quant aux rééditions, n’ayant qu’un très lointain, et encore plus vague, souvenir de Empreinte et de l’Eau, ce que j’en ai senti sur touche m’a semblé qualitatif : un effet "eau chyprée 70’s" très naturelle pour l’Eau et un bel aldéhydé un peu métallique, pas trop gras, plutôt "fer à repasser" pour Empreinte. Belle cohérence pour ces trois lancements, à mille lieues des propositions voisines des linéaires.

 

Ne m’étant pas fait un vrai avis sur Blanc, je préfère ne pas voter...
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Patrice

par , le 8 novembre 2012 à 21:52

Senti deux fois, à quelques semaines d’intervalle, et toujours le même constat : ce parfum s’effondre totalement !
Le départ est très joli, irisé comme il faut, pas exceptionnel mais qui sort de l’ordinaire, cependant il joue les imposteur car en moins de deux, il tombe dans un fond chypré, certes, mais chypré fruité quelconque, voir même pas très fin.
Dommage, ça avait bien commencé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 novembre 2012 à 22:13

J’ai un peu le même ressenti, je ne lui trouve rien de spécial. Mais il faut que j’aille le sentir rien que pour lui, chez Nocibé l’atmosphère est plutôt confinée et j’ai pu manquer quelque chose. Le flacon est joli, très Courrèges mais le jus point d’interrogation ? Je l’ai souvent dit, mon regret c’est ce fameux Courrèges in Blue, typique de ma génération, apparemment il a été oublié c’est dommage. Il y a un net retour aux années 80-90 en ce moment, peut être que l’on aura la chance de voir d’autres parfums renaître, Courrèges in Blue datant de ces années là justement. On assiste au come-back ( loupé certes ) de Ivoire, les anciens parfums reviendront-ils ? Si c’est pour ressembler à Ivoire, pas la peine mais sait-on jamais avec d’autres parfums mythiques ou moins mythiques, marquants de toute façon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2013 à 16:28

Bonjour Mado, vous trouverez facilement Courrèges in Blue sur le net. Et je sais que Courrèges travaille actuellement à sa réédition. Je viens de trouver en brocante un flacon des années 80. C’est un parfum complexe, difficile à décrire, très fondu. Pour moi, un grand floral aldéhydé métallique, froid, un peu aromatique sur un fond boisé vetiver santal. Dans l’esprit, il me rappelle un peu Rive Gauche, Calandre et même Fidji (oeillet). J’aime beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2013 à 17:19

Même si nous somms d’accord pour dire que Rive Gauche est quand même beaucoup plus moderne !

Oh wait.

#PrivateJoke

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2013 à 17:35

Après l’ondée ? Trop moderne. Moi je me suis arrêté au 16ème siècle pour les parfums. #privatejokecanadienne

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2013 à 18:49

Hello

Merci pour cette info cruciale^^ car je ne l’avais pas vu en parfumerie ! J’ai aperçu Blanc, Rose, un autre aussi mais jamais Courrèges in Blue.
Il est puissant, difficile à porter mais quel parfum !
Bonne soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Yohan Cervi (Newyorker)

par , le 7 novembre 2012 à 17:32

La résurrection de Courrèges : Voilà enfin un évènement qui réjouit (et c’est pas rien actuellement en parfumerie). Ça me fait d’autant plus plaisir que je suis très attaché à cette marque, mes grands parents tenaient une boutique Courrèges dans les années 70 à Dijon. Je n’étais pas né mais ils m’en parlent aujourd’hui avec bonheur et ils ont pu conserver quelques vêtements et flacons de parfums (et pour vous répondre, Géraldine, je trouve le nouvel Empreinte intègre à la formule d’origine). J’adorais aussi leurs parfums Sweet, Courrèges in Blue, 2020 (fleuri fruité tout mignon) et Niagara ( qui sent les bonbons la Vosgienne, très original).
Blanc est une jolie nouveauté, vraiment dans l’air du temps dans sa construction mais avec un petit côté rétro bien présent. La tête et le cœur sont indéniablement fleuris et fruités, j’y sens du litchi et du cassis, mais c’est plutôt fin et ça ne prend pas le dessus sur le fond ultra musqué. Les fruits viennent accompagner une rose bien présente. Je sens par contre cet "iris" chimique un peu râpeux que l’on retrouve dans La vie est moche. J’aime moins, ça me donne mal à la tête rapidement. J’ai cru percevoir en filigrane des aldéhydes qui donnent à l’ensemble une petite envolée "rétro". Par contre, le patchouli je le sens très, trop légèrement, et après des heures. La rémanence est excellente je trouve.

Espérons que cette renaissance sera pérenne. Mais il va falloir du travail et une belle communication pour faire connaitre l’identité, l’héritage de cette maison à la jeune génération car elle était tombée aux oubliettes depuis trop longtemps. J’espère qu’il en sera de même avec Patou. Ca y est ça bouge. Ils ressortent bientôt l’Huile de Chaldée et l’Eau de Patou. Et apparemment peut être l’année prochaine les parfums historiques « ma collection » !!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 novembre 2012 à 21:31

Bonsoir Newyorker.

 

Merci pour la réponse à Géraldine et pour notre culture sur tes impressions à propos de Empreinte. Un parfum intègre à ce qu’il a été, chose rare. Enfin !
Très touchante la brève histoire familiale. ;)

 

Bon, parlons peu, mais parlons bien : Patou revient ! ! ! ! ! ! !!! !! !! ! ! !! !! ! !!! !!!!!! !! !!!! !! !!!!!
Mode buggé.
Un "elfe" m’a permis d’acquérir un peu de Chaldée... Comment dire...
D
I
V
I
N
...
Et, je me rappelle très bien du flacon de l’Eau de Patou, que je trouvais vilain il y a "biiiiip". Et, aujourd’hui, la plupart de ces flacons que je trouvais laids, je les adore... Plus ça ressemble à un bouchon en plastique des années 80-90, voire même avant, plus je suis content.
Merci d’avoir partagé cette information avec nous.
Bon, je "touche de l’œillet" pour le retour de Que Sais-Je, Vacances, Moment Suprême et même Colony, qui n’est pas un beau parfum contrairement aux autres qui se posent bien là, mais, est meugnôn tout plein avec sa note ananas en boîte Saint-Mamet, 70 ans avant les fruitchoulis rouges Teisseire !
Et si ce sont TOUS les parfums "Ma Collection" qui sont réédités, il y aura quelques fans hardcore qui seront ravis. ;-)

 

Je pense que je vais passer la nuit en Chaldée tiens...
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 novembre 2012 à 14:32

Est-ce que quelqu’un a senti Empreinte ? Ca vaut le coup de nez ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 novembre 2012 à 16:14

Bonjour !
j’ai essayer empreinte. Je ne connais pas la version ancienne donc je ne peux vous dire s’il a changé. ce que j’en ai pensé : une odeur un peu forte au départ, assez cuirée mais pas aussi subtil que cabochard. Une note me dérange un peu, je ne sais laquelle. Il fait très sec, il me pique le nez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 novembre 2012 à 21:43

Oui Géraldine Empreinte mérite bien qu’on s’y attarde.
Ce qui le caractérise c’est sa verdeur qu’il conserve jusque dans le fond, et que les notes boisées réchauffent et "contiennent" en quelque sorte. Idem pour la rose que je ressens comme bridée et heureusement.
Ce n’est pas un parfum qui évolue, tout est rapidement à sa place.
Si je devais le résumer je dirai vert, chaud, harmonieux.
Sinon on le trouve encore sur internet dans son ancienne version et le must : le dégoter en extrait...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 novembre 2012 à 12:21

Amalia, tu parles de la version actuelle ou vintage ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 novembre 2012 à 13:23

Je parlais de la version actuelle qui n’est vraiment pas mal (je l’ai achetée) mais je pense que le prochain flacon sera VBS ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 novembre 2012 à 12:11

Eh oui Jeanne, je suis tout à fait d’accord, enfin une nouveauté mainstream qui fait plaisir à voir.
Comme je le disais dans mon blog, Blanc doit se laisser apprivoiser avant de révéler ses délicates facettes.

Ce jus me fait vraiment penser à une étoffe blanche et douce donc tout en cohérence avec le concept, ou de manière plus personnelle à l’image que j’ai de flocons de neige, en écartant l’aspect "froid" et en ne conservant que le côté doux et cotonneux.

Bref je pense que ce sera une de mes prochaines acquisitions.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 novembre 2012 à 18:33

Hello,

Je l’ai senti il y a déjà un bon moment, il ne m’avait pas vraiment plu mais j’avais senti beaucoup d’autres parfums ce jour là. On le trouve uniquement dans certaines parfumeries ici, il faudra que je tente à nouveau. J’aurais bien aimé une réédition de " Courrèges in Blue " tellement en vogue à une époque. Quant à " Empreinte " je ne m’en souviens plus, de quoi retourner chez Nocibé.
C’est le temps des coffrets, un truc infâme est sorti chez l’Occitane fleur des merveilles ( ? ) ou merveilleuses, ça sent le fruit confit une véritable horreur alors que la marque peut faire dans le joli.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

rose de nuit

rose de nuit

a porté Blanc le 16 mars 2018

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 18 février 2018

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Blanc le 16 février 2018

Sa note :

Aesh

a porté Blanc le 11 février 2018

Tamango

Tamango

a porté Blanc le 11 janvier 2018

Sa note :

Aesh

a porté Blanc le 16 décembre 2017

rose de nuit

rose de nuit

a porté Blanc le 4 juin 2016

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Blanc le 18 avril 2016

Sa note :
rose de nuit

rose de nuit

a porté Blanc le 2 avril 2016

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 14 septembre 2015

Sa note :
missmuffin

missmuffin

a porté Blanc le 10 septembre 2015

Sa note :
missmuffin

missmuffin

a porté Blanc le 1er septembre 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 19 juin 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 22 mai 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 22 avril 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 5 avril 2015

Sa note :

Coriandre

a porté Blanc le 3 avril 2015

missmuffin

missmuffin

a porté Blanc le 3 avril 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 9 mars 2015

Sa note :
Tamango

Tamango

a porté Blanc le 6 mars 2015

Sa note :

sandracha

a porté Blanc le 24 février 2015

missmuffin

missmuffin

a porté Blanc le 15 décembre 2014

Sa note :
missmuffin

missmuffin

a porté Blanc le 16 octobre 2014

Sa note :
pythie43

pythie43

a porté Blanc le 23 juillet 2014

Amatrice de parfums depuis longtemps, mais novice dans leurs connaissances détaillées ! Mon chouchou depuis toujours : Jaipur bracelet ( Boucheron ). Mon chouchou du moment : La Panthere (...)
Sa note :

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

framboisine a commenté Euphoria

il y a 16 heures

J’ai Forbidden Euphoria... qui traînait au-dessus de mon armoire...je l’ai ressorti car c’est une(…)

il y a 2 jours

Bonjour Est-ce que quelqu’un se souvient d’un parfum très musqué porté par une amie dans les(…)

il y a 2 jours

Merci, cela permet aussi de se replonger dans cet excellent article !

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019