Auparfum

Bonbon

Viktor & Rolf

Flacon de Bonbon - Viktor & Rolf
Note des visiteurs : (9 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Diabète alerte

par , le 23 septembre 2014

Bonbon est un parfum que nous attendions presque avec tendresse... Enfin, un parfum qui nous promettait d’assumer d’être bêtement ce qu’il était : un bonbon. Un parfum absolument pas prétentieux (sans discours autour d’un iris factice totalement fallacieux) qui annonçait franchement la couleur et tenait fièrement et haut le drapeau du glucose ! (Nous en parlions entre nous depuis des mois...)

Pourtant, voilà encore une déception. Mais, pas là où on l’attend. J’ôte immédiatement toute forme d’espoir à nos lecteurs : Bonbon sent bien le sucre ou, plutôt, est effectivement sucré. Mais, là où on supputait une friandise, pas forcément fine soit, mais cohérente dans son propos, voilà que Viktor and Rolf appelle "Bonbon" ce qui est dans les faits plutôt un "yaourt". Ou, plus précisément, un biscuit vanillé très sucré trempé dans du yaourt à la pêche tiède. Un seul "vrai" type de bonbons me vient à l’esprit : les bonbons Campinos, ces bonbons au lait aux striures blanches et roses, qui mêlent saveurs beurrées de crème fraîche et fraise synthétique. Ou éventuellement un caramel au beurre salé.
En dehors de ses notes de tête très hespéridées (empruntées à Amor Amor ?) qui pourraient éventuellement surprendre, ce Bonbon n’est au final qu’une sorte de mix entre La Vie est Belle qui aurait fusionné avec Flowerbomb sa matrice, ou n’importe quel autre sucre en fusion du marché du moment, depuis Pink Sugar jusqu’aux centaines d’autres, trop nombreux pour être listés ici.

Nous nous attendions à quelque chose de facile, sans panache mais assumant fièrement ce que c’est. Voilà quelque chose de sucré, mauvais et écoeurant, et qui, comble du n’importe quoi, ne sent même pas exactement ce que cela devrait sentir ! Bonbon est non seulement un vilain copieur, mais assez hors sujet.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Nez inexpert

par , le 4 juillet 2018 à 23:38

Les vendeurs ne s’enquièrent jamais de quel échantillon on préférerait : ils distribuent des gourmands à tout le monde. Comme c’est gratuit, il serait goujat de refuser. Pourtant, un type de 44 berges qui est venu flairer Opium, Diorissimo, Miss Dior originale et Baiser volé, cela devrait mettre la pupuce à l’oreille. Rien à faire. Alors, pourquoi n’ai-je pas refilé ce millilitre de Bonbon à ma gonzesse ? Parce qu’elle a bon goût, que je l’aime et la respecte. Pourquoi pas à une amie qui aime porter des confiseries ? Pour ne pas me rendre complice de la propagation de cette épidémie. Me voici donc à porter cette pâtisserie Carrefour pour quelques jours, juste pour ne pas gâcher. Diem perdidi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2018 à 05:22

Bonjour Nez inexpert !
Mais arrêtez de vous faire autant de mal ! Personne ne vous oblige à vous infliger un truc pareil. Voici ce que vous pourriez faire : gardez toutes les "sucreries" qu’on vous offre en état neuf. Repérez la parfumerie où, de préférence, vous faites ou ferez vos achats et qui est très souvent en manque d’échantillons. Et lors de votre prochain passage allez leur proposer vos petites fioles toutes neuves contre un, deux ou trois petits tubes de votre choix. Essayez de vous présenter avec des petits tubes vides- ou observez si votre parfumerie ne procède pas déjà à la fabrication maison d’échantillons- et vous pourrez repartir délesté de vos horreurs mais doté de quelques petits échantillons bien choisis.
Il est probable que ces dames refusent dans un premier temps, mais si vous arrivez avec une bonne quantité d’échantillons, il est possible qu’elles reconsidérent votre proposition. Allez, bonne chance et arrêtez l’empoisonnement olfactif : le vôtre et celui de votre entourage !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2018 à 17:06

Ah que merci ! Je pense aux mots de Gambardella, dans un belle scène de La grande bellezza : "La più sorprendente scoperta che ho fatto subito dopo aver compiuto 65 anni è che non posso più perdere tempo a fare cose che non mi va di fare."

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 juillet 2018 à 11:38

Dans ce cas Nez inexpert, mettez en pratique cette belle philosophie plutôt que laisser un bizarre sens de l’économie vous dicter un comportement masochiste : ne vous encombrez pas d’horreurs olfactives. Et plutôt que de vous plaindre des échantillons qui vous sont offerts, dites clairement aux vendeuses ce que vous voulez ou pas. Belle journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2018 à 17:39

Des échantillons de One Million, Gold, Bling, Bling Pailleté, Privé, Exclusive, Penthouse, Billionaire, Collector, Escada Sorbet Papaye, Coctail Paradis, Fiesta Karaoké, Mariachis Juice, Hugo Boss Boss Debottled, Rebottled, Bottled United et Reunited, Sport, Extreme, Testostérone, Ice, Fresh, Tonic, Fanta, J’adore, or, argent et bronze, extrait, absolu, fantastique, suprême, extraordinaire, ordinaire, divinement et angéliquement exclusif (je ne peux pas croire que de gens sont payés pour trouver ce noms) je dépose à la caisse du prochain magasin si la vendeuse a l’air sympa. Elles sont toujours ravies.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 juillet 2018 à 17:52

Mon truc pour recycler les échantillons indésirables :
. En verser le contenu dans un petit verre à cognac,
. Plonger dans ledit verre des cubes de bois jusqu’à ce qu’ils s’imbibent,
.Puis utiliser les cubes ainsi parfumés dans le dressing, les WC, l’entrée, la voiture etc.
Nickel pour parfumer les petits endroits et rechargeable à l’infini.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juillet 2018 à 07:44

Et si on n’a pas de cubes de bois, on peut aussi parfumer des cailloux poreux, ou des morceaux de terre cuite. L’hiver, je pose un récipient rempli d’un peu d’eau sur le poêle à bois et j’y ajoute le contenu d’un échantillon de parfum. Bon, c’est plus clean avec des huiles essentielles, mais ça parfume tout autant le salon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 juillet 2018 à 10:00

Si Boss sortait le Debottled, Rebottled, le Bottled United et Reunited, j’irais sincèrement les sentir, ils arriveraient à prouver qu’ils ont un sens de l’humour, ou peut-être même une once d’humanité. Ce qui serait une première, ça doit faire huit ans que je n’ai pas senti de parfum Boss (hormis peut-être la collection exclusive), et ça fait huit ans que je n’en ai pas envie !

À moins que l’un/l’une d’entre vous arrive à me convaincre du contraire ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par , le 9 juin 2015 à 23:00

Bonsoir,

Quelqu’un à déja croisé celui-ci dans Paris, à chaque passage en boutique je jette un oeil sans jamais le trouver.

Merci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 juin 2015 à 01:16

Sur Paris, je l’avais croisé dans la boutique Viktor & Rolf sur le faubourg saint honoré (j’étais rentré spécialement pour le parfum, ce qui est un acte à souligner pour le phobique des magasins de vêtements que je suis et quand on connaît le résultat). Mais sinon je ne l’ai jamais vu en dehors. Ce qui est plutôt cool en fait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 juin 2015 à 10:33

Merci Jicky, j’irais jeter un œil à l’occasion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vesper

par , le 27 septembre 2014 à 21:21

C’est amusant de le trouver chroniqué ici.

Prêt au départ en ce mois de juillet, j’arpentais la boutique duty free de l’aéroport quand je suis tombé sur ce flacon annoncé ici même.
Mon gamin (encore lui) a trouvé le flacon trop fun.
Quand il a posé la question "Ça sent comment ?", j’ai jeté la mouillette et l’ai conduit vers le Jardin sur le Toit qu’il aime tant.

Pour ma part, je n’y ai saisi que le caramel. Un caramel épais.
Je me suis laissé dire que la phobie des allergènes qui nous gâche notre plaisir olfactif n’était pas une lubie de l’Union Européenne mais de l’OMS qui trouve le sujet plus ludique que l’ebola (je m’excuse ici si mes propos sont polémiques). Le diabète est pourtant un de ses chevaux de batailles. Vraiment je ne comprend pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

cuiretmusc

par , le 24 septembre 2014 à 22:32

Bonsoir Opium, je suis vos critiques avec encore plus d’assiduité peut-être que celles des autres rédacteurs du site, car j’ai remarqué que nous étions souvent attirés par les mêmes réalisations (j’ai fait ainsi de magnifiques découvertes).
Ce qui m’amène à me poser une question "existentielle", tant je trouve ce "Bonbon" a priori si éloigné de vos goûts habituels (je me trompe peut-être) : comment les rédacteurs de AuParfum décident-ils de rédiger une critique ? Est-ce un choix concerté (une sorte de partage du "travail" sur les nouveautés), ou un hasard dû à vos pérégrinations dans les parfumeries ?
Belle soirée à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 18:07

Bonsoir CuiretMusc.
Merci beaucoup pour votre adorable compliment.
Le choix se fait en fonction des envies du moment de chacun. Parfois, il est concerté, parfois il émerge d’une envie personnelle. Nous scrutons un peu les nouveautés, repensons à des choses passées. Il n’y a pas vraiment de règle.
Si un parfum nous interpelle suffisamment en positif ou en négatif pour qu’on parvienne à poser des mots dessus, alors, une critique est rédigée. ;-)
En fait, ne sont pas critiqués les parfums moyennement inspirants, l’inspiration ne vient pas, donc, pas de texte ni d’avis.
Bonbon a pour lui "l’avantage" d’être suffisamment intéressant dans sa "laideur" et assez hors de propos pour m’avoir inspiré quelques mots retouchés par Jeanne pour davantage de cohérence.
Ecrire sur des choses négatives n’est pas vraiment pas notre tasse de thé. Mais, parfois, cela est nécessaire. ;-)
J’espère avoir répondu au mieux.
Bon début de soirée à vous également.
Encore merci.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2014 à 22:13

Bonsoir Opium, et merci d’avoir bien voulu lever le voile sur ce mystère ! ;) La critique intelligente, positive ou négative, est particulièrement difficile. Je vous envie, tous, de trouver les mots. Certains parfums ne m’inspirent rien de plus qu’un gros "pouah" massif (critique peu constructive, je la garde pour moi). D’autres m’inspirent des choses plus précises, mais j’ai tellement peur de dire des bêtises que je les garde pour moi également. Je ne devrais peut-être pas. Les vendeuses des grandes chaînes de parfumerie ne se gênent pas, elles, pour nous asséner des c...ries : à propos d’Habanita

 : "Vous voulez sentir ÇA ?!!! Mais c’est un parfum de vieille ! Vous devriez plutôt essayer : (cocher la bonne case)
- Lady Peuchère
- No
- La Mort est moche...

Voilà, donc il me paraît totalement incongru de dire que je trouve Féminité du Bois affreusement miélé/sucré, que les notes de tête de Bandit me font penser à des dessous de bras masculins après une séance de sport, que Alien, Angel, Paris ou Poison sont pour moi le summum de la vulgarité, que l’Air du Temps ... Bref, certains parfums sont comme du Véronique Sanson. Ils sont peut-être bien faits, mais je n’aime pas. Et je souffre de ne pas savoir argumenter pour dire pourquoi ;) Difficile d’oser affirmer son opinion quand elle va à l’encontre de celle des amateurs éclairés. Je sens que je vais me défouler via les petites étoiles :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2014 à 10:47

Je l’ai testé (sur touche seulement) il y a quelques semaines et je dois dire que, même si ce n’est pas ma cam, ce n’est pas le pire des gourmands du marché. Il m’évoque une sorte de madeleine aux fruits (?) plus qu’un bonbon effectivement ! J’ai juste halluciné sur son prix (123€ les 100ml)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 18:00

Bonjour Bruno.
C’est le problème que nous avons entre nous souvent : comparativement à ce qui se fait de pire, on pourrait se dire que c’est moins affreux, l’atroce n’est pas atteint à nouveau. Mais, personnellement, l’inesthétisme de ce Bonbon, ou madeleine aux fruits ou yaourt, est bien largement suffisant pour moi en plus d’être assez hors-sujet.
Et, quant au prix, nous sommes bien d’accord ! Combien de paquets de bonbecs industriels on peut se payer avec 123 euros ? ^^
Bonne fin de journée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

hangten

par , le 23 septembre 2014 à 21:59

Bonsoir Opium !

Je n’ai pas senti celui-là... Mais quelques autres, oui ; dont Antidote (qui ne protège de rien) et Spicebomb (the grenade) . A chaque fois, le même verdict, déjà senti, un mélange de tout et de rien, et à l’arrivée, mauvais, mauvais, mauvais. Et puis c’est tout.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:57

Bonjour Hangten.
Je t’avoue avoir plutôt apprécié Spicebomb, qui détonne et dénote comparé aux autres.
Mais, je ne suis même pas sûr qu’il te soit utile de perdre ton temps à découvrir ce parfum, passe ton chemin, tu en tireras probablement la conclusion que tu réalises habituellement ("mauvais, mauvais, mauvais")... ^^
Bonne fin de journée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 23 septembre 2014 à 20:49

Bonjour, en fait moi je m’appelle Bonbon et je pensais être dans la plus vomitive lignée des Prout Sugar, La Bile est Verte et autre HorreurBomb. Mais en fait, je suis complètement idiot comme pinrfim, je comprends même pas que s’appeler Bonbon à la rigueur ça peut être rigolo quand justement tu sens le bonbon mais en fait... Bah non ! Je sens le gros yaourt informe !

Apres l’année des sodas en 2013, décidément 2014 est celle des yaourts. Il y a les très beaux yaourts abricotés et travaillés en profondeur (Jour Absolu et Rosabotanica si on extrapole), les yaourts qui sont de fausses bonnes idées (Premier Délice) et... Il y a les yaourts périmés, ceux avec le suc lacto-fermenté vomi par un confiseur dépressif à la Black Opium et Bonbon. Bref, un hors-sujet aussi laid, grotesque et tout simplement mauvais fait juste flipper quant à la direction que prend une certaine parfumerie. Surtout quand on voit le niveau de 2014, plutôt élevé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:54

Salut Jicky.

Mouahahah ! Tu m’as bien fait rire, ce sera au moins ça de gagné !
Inutile de préciser à quel point je partage ton opinion.

Maintenant, selon moi et comme c’est le cas pour toi, ce sucre est très lacté et vire yaourt, ce qui est profondément vomitif pour moi aussi. Mmmmmhhh, le joli rototo au lait de bébé... Charmant ! Et tellement qualitatif d’avoir pour modèle du yaourt ! Le seul terme qui me vient à l’esprit est "beurk" (pour ne pas dire autre chose). Désolé, mais le rejet pour ce mauvais yaourt tiède ou cette glace fondue au caramel tiède est total. De la Danette au caramel et du yaourt aux fruits, à la fin d’un repas, pourquoi pas, mais ailleurs...
Puis, après, le syndrome mono-sucre étouffe-chrétien à la Flowerbomb / La Vie est Belle parce que faire un mauvais yaourt industriel, c’était encore trop compliqué et qu’il faut finir dans la simplicité = sucre.

J’aurais bien envie de reprendre le terme utilisé par une parfumeuse appréciée lorsqu’elle a découvert une des nouveautés de cette année la qualifiant de "dég...asse", mais, je m’abstiendrai, ce parfum ne mérite que peu d’intérêt. Le souci, ça va être de devoir supporter les transports en commun où, dans chaque wagon bondé il y aura 4 à 10 ou plus parfums comme celui-ci en train de "cuire" dans le wagon, comme si on visitait une usine de galettes Saint Michel en permanence.

Que le parfum soit ramené systématiquement à de la nourriture, et cheapissime qui plus est, n’a pas fini de me navrer. Ce qui est mauvais en termes alimentaires, de la "bouffe" en somme, de la "malbouffe" en réalité, ne peut pas être considéré comme "noble" quand c’est versé dans un flacon tant c’est abêtissant.

Et puis, en être hors de propos au point de ne pas différencier un bonbon d’un yaourt, j’aurais presque envie d’ajouter aussi qu’il faut être bien... non, je ne vais rien ajouter de plus, tu l’as fait. ^^
C’est encore un parfum bien nul.

À très vite.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Hermeline

par , le 23 septembre 2014 à 19:09

"la couleur rose du flacon et son design ultra-niais", je reprends vos mots Iris tant ils décrivent bien cet objet et plusieurs autres flacons destinés aux femmes....enfin, non aux gamines éternelles dans des corps de femmes.
Je n’ai pas encore senti cette fragrance, qui n’est sans doute pas encore disponible chez moi, mais détestant les parfums glucosés, je me doute un peu de ma possible réaction. Mais outre les composantes ultra artificielles de plusieurs sorties, ce qui m’agace de plus en plus est cette infantilisation des femmes et cette adéquation simpliste de la féminité et du rose. En résumé, j’en ai marre des jus roses qui me font penser au conformisme vestimentaire imposé aux très jeunes enfants : le bleu pour les garçons, le rose pour les filles.... Et puis, on n’a plus 5 ans ! Et si on y ajoute une orgie de rubans, de boucles, des insectes "mignons" et autres bidules, là vraiment je conclue que les responsables du marketing considèrent les clients comme de jeunes bambins mal dans leur peau d’adulte (et même de jeune adulte) encore accroché à l’univers kitch d’Hello Kitty.
Look enfantin (quoique parfois avec des références plus sexy de lolita) et jus ultra sucré et surtout chimiquement sucré, ça laisse une drôle d’impression, dans mon cas un malaise même. En bref, on est loin de l’univers que Gabrielle Chanel proposait à une époque où l’émancipation débutait dans les difficultés. Allez y comprendre quelque chose...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:48

Bonjour Hermeline.

À propos de la couleur toujours rose pour les filles, comme ça elles sont trop kawaï et trop "sensuelles". Je vais répéter l’idée que j’ai survolée plus bas, à l’image de la pub en même temps et des nouvelles "icônes" du moment (rajouter un "n" pour être plus juste ? #vachard) : ils auraient pu choisir "Nicki Minable" ou "Je-neuh-suis-plus-qu’une-paire-de-fesses-qui-twerkent-ridicu- Lopez", ce serait du même acabit. Mais, ceci serait encore un autre débat.
Comme vous, Hermeline, les jus roses pour les filles me gonflent un peu (comprendre pas mal). Bref.

Bonne fin de journée.
Merci pour votre message.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 septembre 2014 à 15:19

Dans la suite de mes recherches de parfum je me suis aventurée chez N***é ou une gentille hôtesse m’a généreusement offert un ruban parfumé avec Bonbon... !
Effectivement, très rapidement au départ une effluve de caramel, du sucre certes...mais rien d’original ...et une tenue plus que douteuse...reste juste la sensation d’écœurement !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:45

Bonjour Nouchka.

Oui, cela sent un type de molécules qui sent le sucre.
Et s’il y a caramel, plutôt après avoir eu du Yop avant. Quelle élégance ! À l’image de la pub en même temps et des nouvelles "icônes" du moment...

Et puis, "original" aujourd’hui quand tout sent le sucre ou presque en parfumerie, non, ce n’est pas possible. Les quelques gourmands malins et originaux se font bien rares en parfumerie grand public, il faut séduire sur le plus petit dénominateur commun : Le Béghin Say ! Reste juste, effectivement, la sensation d’écœurement malheureusement !

Bonne journée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

lrisfleur

par , le 23 septembre 2014 à 14:49

En tout cas, l’opération marketing a l’air de bien fonctionner... J’ai croisé un tester de Bonbon récemment, et j’ai voulu l’essayer sur mouillette pour voir si ça sentait plutôt la guimauve ou la barbe à papa, ne m’attendant évidemment pas à mieux. Ce fut peine perdue : le tester était vide. Mais alors vide, jusqu’à la toute dernière gouttelette ! Comme si les gens s’étaient jetés dessus avec une avidité monstrueuse, hypnotisés par la couleur rose du flacon et son design ultra-niais, pour s’asperger avec jusqu’à l’overdose hyperglucosée... Je prie seulement pour que ça ne devienne pas un best-seller du style Flower Bomb, qui hante encore dans mes cauchemars tellement j’ai dû le supporter à l’époque dans les couloirs du lycée.
PS : Sur les recommandations lues sur Auparfum je viens d’acheter Le Miasme et la Jonquille d’Alain Corbin et j’ai hâte de me plonger dans l’Histoire olfactive et ses évolutions depuis le XIXe siècle !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:44

Bonjour Iris.

Je crains bien que Bonbon soit amené à devenir un best seller, au moins un temps, celui du remplacement de l’autre "ancien" best seller d’il y a moins de dix ans, Flowerbomb. Le seul truc qui devrait empêcher cette cuve à sucre ci de fonctionner est l’omniprésence de La Vie est Belle et le lancement de Black Opium. Ils devraient penser à une reconversion chez L’Oréal, ils sont devenus les premiers industriels de la production de bonbecs industriels au monde !
Là, ils doivent espérer détenir toute la production et distribution de glucose en flacons :
- La Vie est Belle pour les femmes de 20-55 ans ;
- Black Opium pour les 15-45 ans qu’elles sont trop des rebelles qu’elles aiment trop mettre 4 sachets de sucre dans leur Ricoré (Une note "café" dedans ? Même moi, je ne bois pas ce genre de café - pissou dilué à mort et sucré à ce point !) ;
- Bonbon pour les 15-35 ans un peu bobos qui auraient donc 123 euros à mettre dans du yaourt (111 pour 90 mls en fait) ;
- et Flowerbomb pour les 15-35 ans qui n’ont pas le budget pour Bonbon.

Mândieu, ça va continuer à sentir le gâteau sec beurré trempé dans du yaourt dans les métros !
Et si on passait commande de masques pour respirer ? Les foulards, étoles, chèches et écharpes vont être de sortie et seront les bienvenus ! ^^

Bonne lecture à vous. Très bon choix de livre... :-)
À bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 17:55

Le prochain flanker de V & R devrait s’appeller Flowerbombon, pour faire d’une pierre deux coups...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 18:09

Bonsoir Auguri37.
"Excellente" idée, mais, faîtes attention, ils pourraient réellement les fusionner tous les deux ! ;-)
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2014 à 18:28

Haha, je vous avoue que l’écharpe est déjà mon principal allié contre les effluves de la Vie est Belle dans le métro ou dans la rue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Bonbon le 4 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Bonbon le 24 septembre 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

hier

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

sigisbée a commenté Loulou

il y a 3 jours

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 4 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019