Auparfum

Bruise Violet

Sixteen92

Flacon de Bruise Violet - Sixteen92
Coup de cœur
Note des visiteurs : (5 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Riot Flrr

par , le 3 août 2017

Du fin fond de son Texas, Claire Baxter est aussi férue de contes de fées, de sorcellerie que d’opéra. Autant d’ingrédients excentriques et contrastés qui prennent vie dans ses extraits de parfum.

Bruise violet, hommage au mouvement rock Riot Grrl, semble hurler un féminisme punk et un glamour aguicheur avec une énergie brute.

Une violette dodue et exubérante, escortée par quelques zestes de pamplemousse acidulé, dessine les contours d’une bouche pulpeuse et charnue, parée d’un rouge à lèvres carmin débordant légèrement. La fleur se fait feuille de violette, évoquant les notes vertes, aqueuses et grasses du concombre, tandis que l’iris installe ses notes beurrées et poudrées, et la rose, son aura cosmétique rétro. Une punkette tatouée en bas résille déchirés, et ceinture cloutée, mais qui n’aurait pour autant pas oublié d’être tendre ni romantique.

Lauréat des Art and Olfaction Awards dans la catégorie Artisan en 2017

Bruise Violet fait partie de la sélection de la Box#4 Auparfum, datée mai-juin 2017

__

Extrait de parfum, 53,70 euros/30ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Sarah13

par , le 21 décembre 2017 à 21:56

Bonjour à tous,

J’aime ces parfums maquillage, dodus et réconfortants. Mais je n’ai pas accroché avec Bruise violet. Peut-être parce que je trouve Incarnata d’A.Lebreton superbe et plein d’un "je ne sais quoi" qui dépasse cet aspect maquillage. Ici, je ne sens qu’un vieux rouge à lèvres carmin. Couleur superbe, certes, mais qui sur moi n’évolue pas et reste confiné dans cet aspect poudreux ou la violette et la rose (que je n’apprécie pas particulièrement en parfumerie) se renvoient l’ascenseur. Au fil de la journée, il finit par me dégoûter complètement. Bref, un parfum dans la lignée de Lipstick rose, Putain des palaces, Incarnata... mais en moins abouti je trouve.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 décembre 2017 à 23:02

Joli classement dodu Sarah13...et comme vous je vote Anatole Le Breton pour le haut du podium...

Incarnata et l’Eau Scandaleuse sont 2 fantasmagories odorantes à mon nez qui m’évoquent sans équivoque un univers ultra-féminin : le boudoir ou ce coin de salle d’eau, ce coin de chair ou de baiser rouge-cerise et ses effluves de produits cosmétiques pour le premier ; le second, le dressing et son mélange d’odeurs qui s’ envolent avec ces bruits d’étoffes sous la main matinale et exploratrice de celle qui murmure "que vais-je porter ce jour ?"...

Je garde Grimoire, Bois Lumière, l’Eau de Merzhin pour ma peau et mon plaisir perso....J’offre Incarnata et l’Eau Sandaleuse à celles que j’aime !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 décembre 2017 à 18:12

Totalement d’accord avec vous AdRem et j’aime beaucoup la description que vous faite de mes 2 coups de cœur que sont Incarnata et l’Eau scandaleuse. Deux parfums indéniablement féminins pour moi (féminité fantasmagorique, certes) avec un côté charnel, voire érotique. D’ailleurs cet aspect "luxurieux" semble le fil conducteur de tous les parfums d’A.Lebreton.

Et que dire de Grimoire....chef d’oeuvre incontestable de la parfumerie actuelle, (qui pour le coup est plutôt masculin). Il ne me va pas mais je l’ai offert à mon conjoint. Quel envoûtement !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

simba

par , le 15 septembre 2017 à 19:57

Ce parfum me fait penser à Incarnata d’Anatole Lebreton, avec son odeur de rouge à lèvres. Mais avec un côté moins poudré. Je sens également une pointe piquante qui rappelle le gingembre. En fond, c’est du cuir synthétique. Un rouge à lèvres, dans un sac en skai, qui côtoie un paquet de chewing-gums au gingembre. J’adore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

del

par , le 13 août 2017 à 16:53

Je le teste en ce moment. Pour moi on a du pamplemousse, on a des notes talquées très équilibrées, de la violette et de la rose enlacées. Mais alors qu’est-ce que l’entrée est moderne ! Je ne sais pas si c’est le pamplemousse mais alors il réveille la construction à l’ancienne de ce parfum qui me fait vraiment penser à Jardins d’Armide Oriza.L.Legrand. Au bout d’un moment j’y ai senti le concombre comme évoqué par Jeanne Doré qui peut-être allège aussi la composition et surtout qui la rend "amusante" ?
La seule petite critique que j’ai à faire, c’est que je m’attendais à une tenue plus spectaculaire (compte tenu de sa concentration). En effet je le trouve un peu évanescent sur moi. Il faut que j’aille coller mon nez dans mon creux de bras pour le sentir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 août 2017 à 20:19

Bonjour del,
C’est étonnant comme nos expériences peuvent être différentes. J’ai été très déconcertée par les notes de tête de Violet bruise, très "betterave" humide et concombre sur ma peau. Trois ou quatre heures après vaporisation, elles étaient toujours très présentes sur ma peau. Mais l’émerveillement était vraiment total en fin de journée. Douze heures après, le doux laitage de violettes piqué de quelques roses rayonnait avec une intensité et une présence vraiment exceptionnelles. Quelques réminiscences de concombre surgissent parfois. Mais je dois dire que ce parfum m’impose vraiment patience car les plus beaux moments qu’il me réserve se font pratiquement attendre toute une journée. C’est de ce fait peut-être l’un des plus tenaces et présents que j’ai jamais expérimentés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 août 2017 à 20:34

Bonsoir Adina, je vous rejoins sur le fait qu’il peut se faire désirer ! Ce soir je le sens sur moi un peu comme s’il était là sans y être. Maintenant que vous parlez de betterave je la visualise aussi ! Mais ce que je préfère c’est son entrée pamelos-talc-poudre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

rose de nuit

rose de nuit

a porté Bruise Violet le 23 novembre 2017

Sa note :
simba

simba

a porté Bruise Violet le 10 octobre 2017

Sa note :
simba

simba

a porté Bruise Violet le 21 août 2017

Sa note :
del

del

a porté Bruise Violet le 13 août 2017

Sa note :

à la une

Sel de vétiver

Sel de vétiver - The Different Company

Comme l’argent, le sel n’a pas d’odeur. Céline Ellena en a pourtant retranscrit la saveur pour The Different Company.

en ce moment

il y a 7 heures

Lui : un Caron trempé dans Myrrhe Ardente ! Joli Guerlain, très agréable à porter. Pour le(…)

il y a 11 heures

...je n’arrivaiS ... (rhooo)

il y a 12 heures

Ah ben voilà le parfum qui m’a fait coller le nez sur mon écran et dont je n’arrivait pas à(…)

Dernières critiques

Splendiris - Dusita

Lueur poudrée

Fleur d’oranger & Lilas délicieux - 100Bon

Comme une fleur d’oranger bleu clair et crue

Bois d’Ombrie - Eau d’Italie

Fin d’après-midi d’un faune

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019