Auparfum

Carat de Cartier, croqueuse de diamants

par - , le 30 août 2018

Mathilde Laurent, parfumeur de la maison Cartier, « fait irradier la lumière en une myriade de facettes florales » avec Carat, un parfum aussi rayonnant qu’un diamant.

Lorsque Mathilde Laurent est arrivée comme parfumeur maison chez Cartier, cette phrase de la Princesse Bibesco adressée à Jeanne Toussaint l’avait marquée : « Qui êtes vous ? Vous qui parfumez les diamants ? ». Lorsqu’elle a dû travailler un parfum sur ce thème, la phrase lui est alors revenue comme une obsession.

De la même manière que Cartier sublime les pierres « en faisant entrer et danser la lumière », Mathilde Laurent a conçu Carat comme « un parfum qui rayonne d’autant de feux qu’un diamant ».
Pour retranscrire cette image de mille et une couleurs, elle a sélectionné sept fleurs dont la combinaison, fraîche et vivante, constitue une « odeur blanche, pure et limpide ».

Chaque fleur a été soigneusement choisie pour se superposer à chaque couleur de l’arc-en-ciel, et au final créer un « arc-en-fleurs ».
Le floral frais, dans son flacon « pur et simple, à l’image du sillage », est une superposition de notes de violette, jacinthe, ylang, jonquille, chèvrefeuille et tulipe, qui nous invite à apprécier chaque couleur olfactive comme si l’on regardait les facettes d’un diamant.

Carat Eau de parfum : 62 euros/30ml, 90 euros/50ml et 130 euros/100ml

Premières impressions

Mathilde Laurent propose un floral à la fois grand public et bien construit, de la même manière que L’Envol constituait une proposition classique et qualitative au milieu d’un paysage masculin morne et répétitif. Une fleur multi-facettes, abstraite, aérienne et transparente, avec des notes de violette, de cassis et de lilas amandé, et juste ce qu’il faut de fruits verts et aqueux et de muscs propres pour plaire à un public féminin en quête d’une élégance fraiche et facile à porter.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Demian

par , le 21 octobre 2018 à 08:29

Décidément, Mathilde Laurent et moi, ça ne fonctionne pas du tout. J’aurai préféré que Cartier maintienne Le Baiser de Dragon plutôt que cette vague odeur de fleurs cotonneuse qui disparaît totalement au bout d’une heure. Le départ était pourtant prometteur, bien vert, craquant, mais ça ne dure que quelques secondes. Après La Panthère et son odeur de fruit synthétique que je ne supporte pas, Cartier me déçoit vraiment.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2018 à 18:53

Bonsoir Demian
Je comprends tout à fait votre point de vue pour le partager également.
J’aime beaucoup Le Baiser du Dragon et c’est bien dommage qu’il ait été discontinué ; heureusement qu’on le trouve encore sur le net...je n’apprécie pas non plus La Panthère, aucune émotion mais surtout je ne lui trouve pas de personnalité, c’est étrange car je devrais soit l’aimer -ou pas- et mon nez y est indifférent... j’ai l’impression de sentir un sent-bon générique que je serais bien incapable de reconnaître sur quelqu’un.
Quant au petit dernier, je ne l’ai senti que sur mouillette et je l’ai trouvé très lumineux, transparent comme un diamant d’un blanc exceptionnel, si limpide que de suite je me suis dit que ceux qui n’aiment pas spécialement se parfumer, qui privilégient la discrétion, seront séduits par ce genre de fragrance ; vos propos quant à sa tenue confirment mes craintes : il ne tient pas la route.

Petite anecdote personnelle : mon père aime beaucoup les parfums et c’est toujours un plaisir de lui en offrir car il porte ceux que je lui offre (et que j’aime donc, comme Méchant Loup de l’Artisan Parfumeur, Au Masculin de Lolita Lempicka , et plus récemment Déclaration de Cartier ; il vient de s’en racheter un flacon.
Mais le plus surprenant c’est que ma mère, pas fan de parfums et qui ne se parfumaient quasi jamais (sauf depuis l’an dernier où elle a eu un coup de coeur pour l’Aqua Allegoria Pamplelune) m’annonce, tout enthousiaste, qu’elle a découvert Carat, et me demande si je le connais !
Je le vois bien sur elle. Une fragrance pas entêtante et qui reste sage ...
Ce midi, repas de famille, elle le portait et me montre son décolleté un peu rouge : allergie selon elle :-(
La parfumista que je suis n’a pas pu s’empêcher de lâcher un "ah mais c’est à cause de ça que l’IFRA massacre les parfums, surtout la mousse de chêne qui n’est plus arghhh"
En tout cas pas de problème quand elle porte Pamplelune ; en attendant, Carat sera vaporisé sur vêtements .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 octobre 2018 à 14:03

Bonjour mesdames, je me permets de participer à votre échange sur Carat que j’ai porté pendant quelque trois semaines en septembre. Je peux vous assurer que la tenue est au rendez-vous. En fin de journée,c’est un fond de chèvrefeuille teinté de subtiles notes minérales qui s’alanguit sur ma peau. J’ai déjà évoqué la dimension multifacette de ce parfum qui me rappelle d’autres créations tout en ayant sa personnalité bien à lui. Dernièrement, j’ai eu l’occasion de redécouvrir Hiris d’Hermès et la ressemblance avec une certaine facette de Carat est saisissante. (J’ai porté les deux fragrances sur les deux poignets pendant une journée)
Enfin, pour rebondir sur l’anecdote de votre maman, Caroline, j’ai vécu la même déconvenue : Carat me donne de terribles rougeurs, plaques et démangeaisons. Je devrai m’abstenir de le porter à même la peau, ce que j’ai beaucoup de peine à concevoir. :(

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 octobre 2018 à 18:45

Bonsoir zapakh
Je n’ai jamais porté Hiris d’Hermès, mais je crois qu’il est introuvable en boutique maintenant... j’aurais bien comparé les deux.
Carat tient certainement mieux que ce que je ne pense, je n’ai pas fait de test en échantillon sur une journée entière...
Quant aux rougeurs, il doit y avoir un composant qui pose problème à certaines peaux en effet. Quel dommage !
Perso j’adore pulvériser entre la peau (bien hydratée au préalable) et le tissu. C’est ainsi que le parfum tient le plus longtemps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 octobre 2018 à 07:30

Bonjour Caroline !
C’est étrange ce que vous dites à propos d’Hiris car je l’ai réessayé au comptoir Hermès du Printemps il y a à peine deux-trois semaines. Son flacon à étiquette bleu outremer trônait fièrement parmi les créations historiques ;)
Et quant à votre conseil d’application du parfum, j’ai beau respecter ce rituel en utilisant au préalable un lait hypoallergénique sans parfum trouvé en parapharmacie, rien n’y fait. Cet ingrédient (lequel ?) est vraiment redoutable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 octobre 2018 à 09:51

Bonjour à vous, c’est très ennuyeux cette histoire de rougeurs, quelle frustration quand on aime un parfum de ne pouvoir le porter sur la peau...vous ne devez pas être les seules du coup à réagir à Carat, espérons que le message remontera.
De mon côté j’ai retenté l’aventure avec Carat qui ne m’avait pas tout à fait conquise à notre première rencontre, et mes impressions se confirment. Il est agréable, mais il me lasse et m’indiffère là où Hiris continue de m’émouvoir et de m’enchanter avec son côté un peu vert au départ contrasté par son aspect enveloppant qui continue à évoluer de manière très sensuelle après quelques heures. Chez Carat, je dénote de plus un petit quelque-chose de plastique-synthétique qui me dérange après vaporisation un poil trop généreuse. Pas de rougeurs à l’horizon sur ma peau mais je ne l’ai pas porté plusieurs jours d’affilée.
Connaissez-vous l’Heure promise de la même maison, crée aussi par Mathilde Laurent ? Lumineux et chic aussi, un peu moins ’blanc’ mais tellement délicat.. magnifique !! (mais très mauvaise tenue sur moi, sinon j’aurais cassé ma tirelire sans hésiter pour celui-ci, quitte à manger des pâtes pendant un mois :) )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Co-Line

par , le 17 octobre 2018 à 21:28

BonsoIr,

Une vendeuse me l a proposé car je voulais renouveler mon Chloé et tester Nomade..
Qu’en pensez vous ? Tient il la journee ? Convient il pour une jeune femme de 27ans ?

J’ai entre temps testé Narciso Rouge..

Je cherche un parfum élégant sans sucre ..

Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 octobre 2018 à 17:13

Co-Line,

Vous pouvez franchement commander à l’aveugle, si vous le trouvez à un bon prix. Il correspond bien à ce que vous aimez et cherchez.
Lumineux, transparent, élégant avec un beau sillage et une longévité tout à fait acceptable. Il a un petit air très chic et en peu classique. Intemporel. Personnellement je trouve qu’il a réussi ou Gabrielle et cette pauvre Joy ont échouées. Et encore plus abouti que Twilly et Bloom.
Vraiment tres beau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

poivre rose

par , le 27 septembre 2018 à 11:54

Bonjour,
C’est vrai qu’il est joli et lumineux ce Carat, mais je ne suis pas sûre de lui trouver une vraie signature, il a des airs de déjà vu pour moi, avec des flots de muscs. D’ailleurs il me fait pas mal penser à Hiris (que j’adore), l’accord iris-musc m’a frappée, l’Iris n’est pourtant pas listé dans la critique du parfum, mon cerveau l’imagine peut-être.. bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 septembre 2018 à 11:25

Bonjour poivre rose,
Vous avez senti juste : il y a bel et bien de l’iris dans cet arc-en-fleurs (sept fleurs pour les sept couleurs de l’arc-en-ciel).
Pour le porter depuis près de deux semaines, je peux vous assurer que Carat a de la personnalité. Multifacette, il m’évoque comme à vous d’autres fragrances - je le trouve à mi-chemin de L’Eau d’Hiver et de L’Eau des Merveilles Bleue - tout en étant signé. C’est un parfum faussement simple et brillamment construit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 octobre 2018 à 15:23

merci zapakh pour vos ces précisions sur la présence de l’iris. J’adore ce mot : arc-en-fleurs..et vos impressions sur Carat me donnent bien envie d’aller le découvrir d’un peu plus près :) Je ne connais pas l’Eau d’Hiver et cela fait un moment qu’elle sur ma liste de parfums à aller découvrir, du coup j’ai regardé à nouveau sa critique dans Au Parfum et elle me fait rêver.. !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zapakh

par , le 25 septembre 2018 à 07:30

Bonjour,
Je porte Carat depuis une semaine. Lumineux, frais, doux, "facile", léger mais bien présent, minéral (à moins que ce soit une vue de l’esprit ? ), c’est le parfum idéal pour le mois de septembre, mois de fatigue post-été. Une belle énergie. On respire, on rayonne ! Belle journée +++

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mam'isa

par , le 20 septembre 2018 à 12:25

Bonjour, J’ai testé ce matin Carat, et j’aime beaucoup, beaucoup. Un fleuri faussement simple, pas sophistiqué. Il n’est pas surchargé, mais tient très bien. Il évolue très agréablement, peut-être avec une petite note aqueuse. Il me parait être dans la continuité de l’Envol, lui aussi très élégant sans agressivité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par , le 7 septembre 2018 à 19:48

Senti hier, je rejoins les commentaire précédents : mais comment Mathilde Laurent a-t-elle pu restituer aussi bien le côté scintillant et lumineux du diamant ? Respect.
Et ce parfum porte divinement bien son nom.
Il est effectivement multi facetté, radieux, léger.
De la légèreté et du pimpant, de la clarté avec un côté frais printanier.
Senti sur mouillette seulement, je me demande quelle est sa longévité sur peau ... en tout cas je pense qu’il aurait dû sortir quelques mois plus tôt.
Bien que différents, Carat me rappelle l’Eau Première par son côté souriant et primesautier.
Niveau qualité, Ce Carat vaut largement un 1,00 D / F (flawless) pour reprendre les critère de classification des pierres ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2018 à 19:54

Je l’ai essayé cette après-midi et trouvé sublime de luminosité et de fraîcheur. Je me suis dit que c’était ce à quoi je m’attendais quand j’ai lu le descriptif de Joy de dior.
Côté tenue, je dirais que c’est un parfum de peau, mais testé rapidement à regarder tester. En tout cas je n’ai pas réussi à identifier de fleurs...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 septembre 2018 à 17:21

Ravissant, vraiment. A la fois élégant et simple. Je perçois dans ce bouquet le chèvrefeuille, mais c’est tout, c’est plus une image globale qui s’en dégage. Je trouve que c’est un parfum radieux, il me fait penser à un beau jour d’été, près d’une rivière, le matin, quand l’air est vif et le ciel bleu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 août 2018 à 12:19

Bonjour il me fait penser à Essence en plus aérien. Tenue exceptionnelle. J’aime beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 22 heures

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

sigisbée a commenté Loulou

il y a 2 jours

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 4 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019