Auparfum

Chloé

Chloé

Flacon de Chloé - Chloé
Note des visiteurs : (36 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Miel de rose

par , le 11 février 2008

Oui, le nouveau Chloé est un floral trendy, commercial et facile à porter. Mais non, le nouveau Chloé n’est pas un vulgaire clone déjà senti cent fois les trois dernières saisons. S’il devait cependant m’évoquer d’autres parfums, ce serait pour ma part un kaléidoscope de Stella (LA marque fashion-hype concurrente), L’Eau d’Issey, et For Her.

« La promenade dans la roseraie » évoquée dans la presse est plutôt bien réussie : un accord de rose humide, frais, naturel et aérien qui évoque une rosée matinale, associée à du muguet, une note piquante et épicée de poivre rose et des fruits juteux, mangue, pamplemousse et litchi, au goût sucré et amer. Un aspect miellé, floral et suave comme un nectar prolonge l’accord rosé fruité dans un équilibre joliment orchestré, grâce aux facettes vertes et épicées, qui évitent l’écueil de l’overdose de sucre. L’évolution sur la peau reste fraîche et très féminine, pour aboutir progressivement à un fond ambré, boisé et chypré, avec toutefois un effet relativement froid et métallique. Le seul point négatif à lui reprocher serait donc ce côté un peu trop “aseptisé” à mon goût, une impression de lessive, un poil trop propre, qui peut plaire mais qui aurait peut-être mérité un petit supplément de notes chaudes, sensuelles et musquées, histoire de se dévergonder un petit peu...

Chloé est finalement un lancement grand public honorable, qui, avec un joli flacon, un support publicitaire plus que confortable, des égéries bien choisies (les actrices Clémence Poésy et Chloé Sevigny et la top-model Anja Rubik), connaîtra sans doute un beau succès, tout en évitant le piège du copié-collé olfactif intégral. Comme quoi, quand on veut...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 10 août 2019 à 02:19

Bonjour. Je porte ce parfum depuis plusieurs années. il a ce côté pluie fine d’été et en même temps un côté poudré, voire "poussiéreux". Il me fait penser à une véranda ancienne, un peu humide, emplie de bibelots et de poupées de porcelaine délaissées depuis longtemps. Bon, c’est ce que j’y vois en tous cas. Je l’adore. De nombreuses personnes me complimentent lorsque je le porte, souvent des hommes d’ailleurs. J’ai 38 ans et je trouve qu’il a un côté rétro et moderne, type femme active, fraîche, dynamique mais émotive, sensible voire sensuelle. Un peu nostalgique aussi, donc pas si juvénile que ça. Bien qu’il puisse parfaitement aller à de jeunes filles.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kinoi

par , le 8 octobre 2017 à 15:05

J’ai découvert le parfum "roses de Chloé" avant le Chloé et je le préfère, justement propre, mais sans ce côté lessive, avec un peu de chaleur en plus... l’avez vous également senti ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Pénélope

par , le 27 janvier 2016 à 13:30

Parfum sans risque, qui a le mérite de m’avoir fait aimé la rose en parfumerie pour la première fois. Mais effectivement, comme cela a déjà été dit il a un côté trop propre, trop savon. Je ne pense pas que je le rachèterai. Par contre j’adore le flacon sûrement mon préféré juste devant Mitsouko et celui type de Chanel pour le N.5. Et vous, quels sont vos flacons préfères ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 mars 2015 à 17:13

Mes références miel c’est Miel de Bois alors là vraiment je ne vois pas. Pour moi ce parfum c’est un sent-bon passe-partout, très générique, aucune personnalité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 mai 2013 à 20:42

Bonjour à tous !
Je prends - un peu timidement - la parole pour la (presque) première fois sur ce forum, que je lis assidument et avec passion depuis bientôt trois ans maintenant.
Ma mère m’a transmis très tôt l’amour du parfum (en témoigne sa collection absolument démentielle de flacons, amoureusement nettoyés et exposés dans la salle de bain de la maison familiale : c’est une BOULIMIQUE de parfums). Après le grand Tartine et Chocolat petite fille (et quelques passages entre temps par la parfumerie de supermarché, parmi lesquels quelques bons comme Vanderbilt ou Maroussia), elle m’offre pour mes 12 ans mon premier vrai parfum : Les Belles de Ricci, une très jolie fragrance verte pour une jeune fille - qui n’existe malheureusement plus. Puis vinrent Miracle (premier choix personnel, à l’entrée au lycée ! J’adorais ce que j’appelais à l’époque "sa senteur poivrée", je me sentais chic et femme, loin devant mes copines en baggy...), Noa, Elle YSL (ok, il sent un peu le médoc, maintenant que vous le dites, mais l’hiver sur une fourrure je l’aime bien), Light Blue l’été en alternance avec Sicily, For Her avec passion et depuis peu : le N°5 en Eau Première (et un désir : L’heure bleue, sorte de Graal personnel qui m’effraie encore). Avec une constante : l’oscillation permanente, hésitante, infoutue de se décider entre des fragrances de jeune fille en fleur (que j’étais encore il y a peu) et des sillages plus "femme", plus dangereux, moins rassurants. Un tiraillement qui trouvera peut-être sa résolution avec l’âge (j’ai 26 ans, je me sens encore dans un "entre deux" assez pénible olfactivement...!). Giorgio Beverly Hills, par exemple, me fascine : mais ouch, quel bulldozer ! Il faut pouvoir tenir la route...
Et au milieu de tout ça, donc, un passage désespérément loupé par Chloé - à mon plus grand regret. Car à sa sortie, quel choc ! Une fragrance estampillée "girly" mais pas sucrée, pas bonbon, pas régressive ni abêtissante - chic, quoi. Moi qui n’aime pas tellement la rose... Quelle belle interprétation, ici ! On ne sentait que lui dans touts les Galafs. Mais voilà, justement : je le trouve atrocement entêtant. Je lui trouve un côté âcre-astringent qui tape sérieusement au crâne, et comme (mon flacon de 90ml acheté illico - ouais je fais pas les choses à moitié) j’attendais son évolution, me disant "Ca va passer... Faites que ça passe..." je découvre avec stupeur qu’il n’évolue absolument pas (sur moi, en tout cas). Complètement statique, aucun développement, pas de rondeur, rien qui vienne altérer cet espèce de bouquet acide et immuable - presque mortuaire du coup. Résultat : il rejoint la liste des parfums que j’adore mais ne peux pas porter (bien placé à côté des tubéreuses : ah la la, quel regret éternel d’avoir dû renoncer aux Jardins de Bagatelle !). Donc ce sera trois étoiles seulement mais vraiment, une très très belle surprise tout de même, pour une création qui ne se fout pas de la gueule des gamines (si vous me permettez l’expression. Non mais c’est vrai quoi, un peu de respect Messieurs les parfumeurs, même si vous ciblez des consommatrices entre 15 et 20 ans !)
Pardon d’avoir été si longue, et encore merci pour ce site rare, où il fait bon vagabonder !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 mai 2013 à 22:38

Bonjour Judith, merci et bienvenue sur auparfum !

Avez vous essayé la version "l’eau de Chloé" ? Une rose un peu vintage, moins asphyxiante et surtout moins portée que le Chloé !

Il ne faut pas avoir peur de dévoiler la femme qui est en vous, mais je reconnais qu’on peut parfois adorer un parfum sans pour autant être capable de le porter...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2013 à 16:02

Merci pour ce conseil, Jeanne : je l’ai testée l’autre jour, mais elle est effectivement plus désuète, n’a pas cette modernité que j’aime tant dans la rose de Chloé... Tant pis, je referai peut-être un essai dans quelques années : il paraît que parfois, les tolérances olfactives changent au cours de la vie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 mai 2013 à 23:45

Il est logique que vous soyiez attirée par giorgio si vous l’avez Ete par Jardins de Bagatelle (hélas vous nous dites qu’il ne vous convient pas).

Giorgio est une belle fleur d’oranger tubereuse comme JDB. J’aime les deux passionnement.

Je suis heureuse que vous soyiez attirée par l’heure bleue. Ca n’est pas une question d’âge. C’est une rencontre (un parfum de 101 ans !!!) alchimique entre une peau, une personnalité et un parfum poudré oriental. Testez-le !

Attendez les réactions autour de vous. Et bonnes recherches dans votre quête du parfum de Femme !

Chloe ne m’est jamais allé, dommage !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2013 à 16:23

Merci, Vol de nuit, pour votre réponse ! Je suis heureuse de pouvoir rencontrer des gens capables de me dire ce qu’en non spécialiste, j’ignore moi-même précisément : c’est-à-dire le point commun entre les parfums que j’aime, donc les notes qui me séduisent.
J’ignorais que Giorgio était une fleur d’oranger, mais cela explique sûrement pourquoi je l’aime. Je l’ai porté pour la première fois l’autre jour : finalement, je me sentais bien ! J’y vois un peu un genre de pendant féminin de Kouros (que j’adore et offre souvent) : une odeur un peu brutale, légèrement vulgaire, sexuelle tout en étant élégante.Mais j’ai incommodé quelques personnes de mon entourage : ça ce n’est pas évident à assumer...
Quant à L’heure bleue, je suis contrainte d’y renoncer pour le moment car ma collègue le porte depuis toujours, et c’est chez elle une véritable signature... Mais dès que je mute, je me l’offre ! Je trouve incroyable la grande modernité de ce parfum si ancien, cette rondeur extrême et pourtant (moi qui n’aime pas tellement les orientaux) pas écoeurante, crémeux mais pas suave... Quelle enveloppe charnelle il crée autour de soi ! Je le trouve tout autant parfum de peau que parfum à sillage (ma collègue s’en arrose et... eh bien c’est un bonheur de sentir la pièce envahie par ce nuage poudré ! Je dois être beaucoup plus prudente avec mon N°5...)
C’est drôle, car Giorgio et L’Heure bleue contiennent tous deux de la tubéreuse, qui décidément m’attire autant qu’elle me dérange, mais ici elle ne m’incommode pas. Grâce à la présence dans les deux également de la fleur d’oranger, que j’adore - elle - sans réserve ? Mystère...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Marie-mila

par , le 11 janvier 2013 à 20:56

Je le portais avant, ma mère ne l’aimait pas au début mais elle a fini par l’aimer. Certaines de mes amies l’aiment aussi. Pour ma part, il était agréable, et ça me rappellait Paris, là où je l’avais acheter pendant des vacances. C’est mon premier parfum, je le portais vers 13-14ans.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 janvier 2013 à 20:20

Il y a encore un flanker avec un joli flacon me semble t-il. Par contre je l’ai senti, beurk, on dirait un vulgaire parfum cheap, mais sous toute réserve car mon odorat n’est pas au mieux.. Ceci dit, j’ai quand même eu l’impression que ce parfum était mauvais ! Idem pour le dernier Valentino, encore un flanker écoeurant et cheap aussi..... Bref, hâte de sentir enfin Jour !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 janvier 2013 à 02:43

Après le gourmand écoeurant, la mode à venir va être sur les tout petits floraux tout mimis mignons... Valentina Acqua Floreal, Balenciaga Paris Rose, L’Eau de Cartier goutte de rose et j’en passe.

 

Sans sucre, certe, mais bon...

 

Bonjour Marie-mila, bienvenue sur auparfum !

Se dire que j’ai commencé auparfum à votre âge... regardez ce que suis devenu !! (fuyez, pauvre fou !!! ;)

 

Une question juste : vous le trouvez OU le parfum de Justin Bieber ? j’ai toujours été... "curieux" ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 avril 2011 à 18:30

Avez-vous senti la nouvelle version limitée de ce parfum ? Autant je n’avais pas spécialement aimé la version "originale", autant j’ai totalement craqué pour le nouveau parfum...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2011 à 15:30

Il y a une nouvelle version de ce parfum ?
Autant j’ai du mal à supporter (sur moi) Chloé car il me donne très facilement mal à la tête, autant j’aime la version Intense, que je trouve plus profonde, plus riche sans cette fameuse note qui m’indispose.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par , le 2 juin 2010 à 11:21

Un floral doux et agréable, qui sent plutôt bon même si il n’a rien de vraiment original. Le gros hic c’est qu’il ne tient vraiment pas longtemps, dommage. Mais cela doit dépendre des peaux certainement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 11 avril 2010 à 12:54

Moi aussi je lui trouve une dominante lessive. Mais dans le genre "odeur de propre", je lui préfère nettement "Summer by Kenzo", et dans le genre "rose fraîche", comme je l’ai dit plus haut, "Rosa Magnifica" me plaît davantage : je trouve cette eau plus sensuelle et surtout moins acide .Cela dit, la ténacité du nouveau "Chloé" m’impressionne ... même si je préfère l’ancien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2010 à 14:17

J’ai vu sur un site internet qu’il existait deux versions de Chloé :
l’une appelée Chloé classique avec un flacon rouge
l’autre, appelée Chloé , avec le flacon à noeud présenté sur ce site.
J’ai regardé la composition de ces 2 versions : elles sont bien différentes, la première (Chloé classique étant à base de chèvrefeuille, jasmin, Ylang Ylang...)
Avez-vous déjà senti cette version "classique" ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2010 à 16:54

Oui, je connais cette version (la première, datant de 1975). Le liquide est orange foncé et le parfum est "fleuri-riche", considéré comme un soliflore tubéreuse, et il rappelle (comme le fait très justement remarquer Rebecca Veuillet-Gallot) les gâteaux "Chamonix". Dans les années 70, il avait beaucoup de succès tout en étant déjà rétro pour l’époque. Et aujourd’hui : hop, supprimé ...et remplacé par un autre jus qui n’a rien à voir ! Je pense qu’on peut encore se le procurer via internet. Peut-être est-il encore en vente dans d’autres pays.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2010 à 17:36

Si je me souviens bien, il était signé Karl Lagerfeld et le bouchon de l’extrait représentait deux arums. C’était un vrai fleuri capiteux (tubéreuse, effectivement) assez troublant parce qu’il était présenté comme très jeune fille, très Anaïs Anaïs, alors qu’il était beaucoup trop capiteux, selon les critères des années’70, pour une jeune fille.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mars 2010 à 11:05

Pour tout vous dire, j’aime beaucoup ce parfum (je l’ai en version eau de parfum ), mais il me fait penser trés fort à ma lessive SKIP pour ne pas la citer (la bouteille bleue).
Je dirai que c’est un parfum "lessive"...suis seule à avoir cette avis ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mars 2010 à 21:42

Bonsoir Juju, non vous n’êtes pas seule ! moi je lui trouve plutôt un petit côté Ariel... mais je ne suis pas spécialiste des lessives !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Delseh

Delseh

a porté Chloé le 20 janvier 2018

Sa note :

lisornella

a porté Chloé le 16 mai 2017

Sa note :
naturamortua

naturamortua

a porté Chloé le 3 septembre 2016

Sa note :

stephyfanou

a porté Chloé le 20 mai 2016

Sa note :
Co-Line

Co-Line

a porté Chloé le 4 mai 2016

Sa note :
Pénélope

Pénélope

a porté Chloé le 27 janvier 2016

Jeune femme amatrice de parfums. Je suis à la recherche du nouveau jus qui deviendra LE mien, au passage j’aime apprendre sur l’univers du parfum, coulisses et (...)
Sa note :
Pénélope

Pénélope

a porté Chloé le 26 janvier 2016

Jeune femme amatrice de parfums. Je suis à la recherche du nouveau jus qui deviendra LE mien, au passage j’aime apprendre sur l’univers du parfum, coulisses et (...)
Sa note :

AlizeeL

a porté Chloé le 6 octobre 2015

Sa note :

à la une

Byzance

Byzance - Rochas

Aliénor Massenet et Maurice Roucel réinventent le classique de Rochas à travers une toute nouvelle formule, qui ne manque pas d’intérêt ni d’originalité.

en ce moment

Petrichor a commenté Byzance

il y a 3 heures

J’ai du mal à regretter Byzance. Je le range dans ces floraux très années 80-90, avec leur note(…)

S9 a commenté Byzance

il y a 5 heures

Une nouvelle qui me perturbe plus qu’elle ne m’enchante ... quand on touche à la composition d’un(…)

il y a 18 heures

Vraiment envie de l’acheter à l’aveugle celui la !

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019