Auparfum

Coco Mademoiselle Eau de parfum intense

Chanel

Flacon de Coco Mademoiselle Eau de parfum intense - Chanel
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Du monde au balcon

par , le 4 août 2018

Le best-seller de Chanel se décline dans une version néo-orientale qui dévoile un peu plus de décolleté que l’original.

Chanel décline son best-seller Coco mademoiselle (2001) en version intense, revue par Olivier Polge.
La tête est toujours fraîche, orangée, fusante, plaisante car très vive et tenace. Elle se prolonge en effet durant de longues minutes pour révéler le cœur floral rose-jasmin, un brin éthéré. Le fond, lui, a été travaillé de manière nettement plus intense. Le patchouli se déploie plus profondément, tout comme les notes ambrées (vanille, tonka).
L’Eau de parfum intense vient piquer ici et là les notes boisées crémeuses de Coco noir (2012) et même celles liquoreuses et épicées de Coco (1984). L’ensemble, techniquement parfait, se révèle à la fois aérien, épuré, dense et voluptueux. Le néo-chypre est devenu un néo-oriental. Là où Coco mademoiselle affichait une certaine androgynie, la version intense dévoile plus de décolleté.

_

Eau de parfum, 137 euros/100ml
Cette critique est parue initialement dans le 5e numéro de Nez, la revue olfactive

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 12 août 2018 à 10:39

Je sais bien que Coco Mademoiselle est souvent un parfum décrié, qui a donné naissance à de nombreux clones peu réussis. Personnellement, je l’ai toujours apprécié, il est élégant, bien équilibré, et son aspect légèrement androgyne lui donne aussi un côté intéressant... justement absent de la version "intense". Je trouve cette version agréable, au demeurant, toujours élégante, et donnant une impression "qualitative" comme de nombreux Chanel. Toutefois, pour moi, c’est bien la première version qui reste la plus intéressante, plus nerveuse, plus fine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 août 2018 à 11:29

Bonjour,
Avec leurs derniers lancements, je trouve que Chanel est en perte de vitesse. N°5 L’eau ciblé gamines, Gabrielle pour les nouveaux marchés, CM Intense pour les gloutonnes et les Exclusifs en EDP pour faire encore plus de cash, comme Dior et Hermès... OK, mais si au moins les classiques avaient encore de la gueule...
J’ai adoré cette maison.
Actuellement, elle m’exaspère.
C’est la dernière étape avant l’indifférence absolue où sont déjà tombées d’autres marques.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 août 2018 à 19:19

Je suis assez d’accord avec vous, DOMfromBe. Même si Egoïste par exemple reste un magnifique parfum incontournable, tout comme le n°19 (je ne porte cependant ni l’un ni l’autre), les dernières sorties m’ont semblé bien fades. Et surtout, surtout, je ne me remets toujours pas du passage des Exclusifs en eau de parfum. Mon beau Coromandel n’est plus que l’ombre de lui-même, j’en veux réellement à la marque, car c’était un des parfums que je mettais le plus l’hiver, et je ne lui ai toujours pas trouvé de "remplaçant". (D’ailleurs, si vous avez des idées... !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 août 2018 à 10:36

Bon courage pour trouver un remplaçant à Coromandel. ce n’est pas chose aisée.
Et bien d’accord avec vous, Egoïste et N°19 sont de belles créations, que j’ai porté très souvent par le passé.
Belle journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Yseanne

a porté Coco Mademoiselle Eau de parfum intense le 5 août 2018

Sa note :

à la une

Jasmin de pays

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Lorsque Jean-Claude Ellena se frotte à la reconstruction d'un jasmin grandiflorum de Grasse, on touche à la perfection.

en ce moment

Belami a commenté Fahrenheit

hier

Pas de provinciaux qui ont une idée la dessus ?

hier

Confinée et sans télétravail, mais censée remplacer un absent parmi ceux dont la présence reste(…)

hier

Bonsoir, un peu pareil pour moi ; tous mes parfums me regardent avec perplexité ... quoi ?(…)

Dernières critiques

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

Jasmins Marzipane - Lancôme

Récital de pétales

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019