Auparfum

Cuir de Russie

Chanel - Les Exclusifs de Chanel

Flacon de Cuir de Russie - Chanel
Les Classiques
Note des visiteurs : (44 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Le Sacre de l’hiver

par , le 26 juin 2013

Certains parfums agissent sur vous comme des bombes à retardement. Vous les connaissez par cœur, depuis longtemps, mais sans vraiment les aimer, puis un jour, sans raison apparente, ils vous explosent au visage et deviennent des coups de cœur violents et addictifs. Ce fut mon cas pour Cuir de Russie.

Créé au cœur des années 1920, dans un Paris devenue terre de refuge pour les russes blancs ayant fui la révolution et dont aimait s’entourer Gabrielle Chanel, Cuir de Russie demeure une merveille de finesse et d’équilibre. Son nom provient du traitement spécial du cuir au goudron de bouleau qui garantit à la matière une longévité exceptionnelle et une odeur caractéristique. Très populaire au 19ème siècle, ce cuir parfumé est une référence olfactive bien identifiable et connue de la société française. Zola le mentionne même dans Nana : "Toutes les boutiques lui étaient connues, il en retrouvait les odeurs, dans l’air chargé de gaz, des senteurs rudes de cuir de Russie, des parfums de vanille montant du sous-sol d’un chocolatier, des haleines de musc soufflées par les portes ouvertes des parfumeurs". En parfumerie, il deviendra un genre en soi et plusieurs maisons, telles que Guerlain ou Roger & Gallet, en auront un à leur catalogue.

Dans la classification de la Société Française des Parfumeurs, la famille cuir est un peu à part et ses représentants sont peu nombreux. Cuir de Russie ne ressemble d’ailleurs à aucun des grands cuirs traditionnels. Le patriarche de la famille, Le Tabac Blond de Caron (version vintage de 1919), lascif et décadent, est bien plus ambré avec un cœur dominé par l’œillet, le Cuir de Lancôme de 1937 est austère et sent la vieille église, sa réédition de 2007 est douce et héliotropée. Scandal de Lanvin (1933) est un cuir fumé et gras où l’iris, la mousse de chêne et le castoréum ressortent admirablement. Il y a aussi Bandit de Robert Piguet (version originale de 1944), animal et sale, qui sent la fumée de cigarette, le goudron et la vieille croute. Quant à Doblis d’Hermès (1955), il s’agit d’un cuir floral crémeux, souple et confortable.

Cuir de Russie de Chanel sublime l’odeur des bottes des soldats russes imperméabilisées au goudron de bouleau et les bouffées de tabac blond, que les femmes des années 20 commencent à fumer. Il évoque des visions fantasmées d’un Saint-Pétersbourg impérial, au crépuscule de sa gloire, symbole d’un monde disparu, des longs voyages, de Moscou à Vladivostok, des grandes forêts sibériennes glaciales et enneigées et des aurores boréales embrasant un ciel immense quelque part aux environs du cercle polaire. Il nous raconte aussi les amours de la couturière et du Grand Duc Dimitri Pavlovitch de Russie, cousin du dernier Tsar Nicolas II et assassin du Staretz Raspoutine. Enfin, je l’imagine à merveille dans les années 30 sur Marlene ou Greta Garbo, dont les beautés froides et nordiques demeurent à jamais fascinantes et énigmatiques. Cuir de Russie serait-il l’incarnation olfactive de cette âme russe si particulière tant décrite par Tolstoï et Pouchkine ? Pas vraiment, car il nous entraine également dans l’exubérance des mondanités parisiennes des années folles et possède ce je-ne-sais-quoi de très français. En somme, un parfum entre deux mondes, qui souffle le chaud et le froid.

Tel un voyage entre Paris et Moscou, Cuir de Russie prend son envol sur une tête très hespéridée, fusante et acidulée où les aldéhydes, pleins d’élan, propulsent le parfum avec une note fusante et orangée, vers un cœur jasminé et irisé très Chanel. Ce cœur floral ourlé de rose et d’ylang crémeux est rond, généreux, baumé, lumineux même, et contraste fortement avec ce qui va suivre. Les premières minutes passent et des notes cuirées, goudronnées et boisées percutent ce mur floral, pour finalement parvenir à s’imposer. C’est le moment que je préfère, lorsque Cuir de Russie s’abandonne à la dureté du bouleau et à l’animalité un peu grasse et acide du castoréum avant de planer dans les notes enveloppantes, douces et sèches du tabac blond. Le parfum s’épanouit et meurt sur cette note obsédante de bois qui brûle et se consume, à la fois opulente et évanescente comme une volute que j’imagine tournoyer dans les airs glacés d’une forêt aux confins de Iekaterinbourg. J’ai eu l’occasion de sentir chez Chanel* l’essence de Bouleau d’Albanie qui entre dans la composition du parfum. Sa puissance et sa beauté brute sans concession, m’ont, je l’avoue, fait monter les larmes aux yeux. Les amateurs à la recherche du cuir ultime peuvent être déçu ou frustré par Cuir de Russie qui est un travail autour du genre façon Chanel, donc maitrisé, et dont la parenté avec le Chanel N°5 est assez évidente. C’est ce qui fait selon moi toute sa beauté et sa singularité.

Cuir de Russie marque donc sa dualité dans sa construction où s’opposent ces notes moelleuses et confortables et ces accords boisés, cuirés, secs et fumés. L’ensemble est paradoxalement magistralement fondu et l’exécution d’une finesse qui impose le respect. L’eau de toilette est très belle, l’extrait, plus gras, fumé et animalisé, est somptueux. Contrairement à certains grands classiques, Cuir de Russie ne traine pas de mélancolie lancinante. Non. Ferme et sévère, il impose un certain maintien et une élégance un peu stricte, et ne manquera pas de vous rappeler à l’ordre, au garde à vous, en cas de laisser aller. "En avant, marche !"
 

*Les matières premières peuvent être découvertes sur demande à l’espace Chanel du 1er étage des Galeries Lafayette Haussmann où l’accueil est toujours aussi excellent.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Rokabarr

par , le 27 août 2020 à 20:05

Même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’un parfum de niche, il s’agit de mon premier "gros" achat parfumé (càd où je dépasse la barre des 100 euros). Je l’ai réalisé dans la boutique de la rue Cambon où l’accueil a été excellent. Une vendeuse passionnante et passionnée avec laquelle j’ai agréablement conversé (Christine, si vous me lisez).

Après longue hésitation entre Sycomore et 31 rue Cambon (mais la collection privée de Chanel est tellement démente que c’est un véritable supplice de choisir), mon choix s’est porté sur ce Cuir de Russie qui m’a littéralement happé par ses notes animales et langoureuses. Un vrai parfum dans lequel se lover, suave et entêtant. Devant bientôt quitter Paris, je voulais un parfum qui me rappelle cette ville et je ne suis pas déçu. J’en asperge régulièrement le bracelet en cuir de ma montre et c’est un délice, il se marie comme un baume avec ma sueur et les autres parfums que je peux porter dessus.

Etant plus attaché à la puissance évocatrice d’un parfum qu’à la matière à proprement parler (à part le vétiver), j’aime beaucoup le "concept-tradition" de Cuir de Russie, sûrement bercé, comme beaucoup d’entre vous, par les grands romans russes du 19ème s. J’apprécie également beaucoup celui de LT Piver, beaucoup plus sec, raide, rapeux. On est plus chez les moudjiks qu’à la cour de Nicolas II.

Je voudrais donc savoir s’il existe d’autres Cuir de Russie intéressants et dans quelle mesure ils se distinguent des deux pré-cités (je sais que Godet en propose un, mais je ne l’ai pas senti) ? Merci d’avance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 août 2020 à 21:42

Bienvenu à bord Rokabarr ! La force évocatrice d’un parfum est également pour moi plus importante que de m’intéresser aux pyramides olfactives.
Puisque vous aimez le Cuir de Russie de Chanel dans sa mouture actuelle, avant d’en trouver d’autres, commencer par explorer d’autres concentrations Cuir de Russie ainsi que des versions plus anciennes. L’extrait vintage était somptueux, on peut regretter que la version actuelle n’en soit qu’une pale imitation. L’extraordinaire puissance d’une seule goutte du parfum vintage embaumait tout sur son passage durant des heures.

Il existe dans un style différent le Cuir de Russie du Jardin Retrouvé, une petite marque indépendante adorable nichée dans Montmartre, très loin dans l’esprit et la géographie du 31 Rue Cambon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 août 2020 à 04:45

Bonjour,
Un peu moins russes, mais radicaux et élégants, le cuir de Cordoue brûlé par le soleil de Peau d Espagne chez Santa Maria Novella Et Knize Ten, cuir art déco très proche du défunt et cultissime Tabac blond de Caron, qui est aussi le parent de Cuir mauresque chez Tonton Serge et Cuir cannage (carnage ?) chez Dior.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 août 2020 à 16:56

Merci pour votre accueil et vos conseils.

En effet, j’ai lu à travers vos commentaires que le Chanel avait perdu de sa force au fil des reformulations. J’ai un peu peur de chiner les versions anciennes pour des questions de prix et de doutes sur la qualité du parfum. Vos commentaires font en revanche l’éloge de l’extrait actuel, qui serait la "moins pire" version. Je me tournerai peut-être vers elle quand viendra le moment de renouveler mon flacon.

Merci pour vos conseils qui m’inspirent de nouvelles escapades parfumées. Je ne connaissais pas le Jardin Retrouvé mais ce qu’ils proposent a l’air bien sympathique. Arrivé trop tard pour trouver Tabac Blond en parfumerie, je prends bonne note du Knize Ten comme alternative à cette référence mythique.
J’ouvre ma to-smell-list de ce pas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 août 2020 à 17:45

Et quand on commence, ça ne s’arrête plus...
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 17:00

C’est un vaste sujet que celui des reformulations. Parce qu’elles sont drastiques, on évoque aujourd’hui l’épineux problème exclusivement en fonction des réglementations IFRA. Toutefois il ne faut pas se faire d’illusion, des parfums comme Cuir de Russie qui sont centenaires ont été reformulés à partir des années 60,70 et 80. Comme le souligne la blogueuse Kafkaesque, lorsqu’elle s’est intéressée aux classiques Guerlain dans leur formule d’origine les plus anciennes, elle qui par exemple a toujours porté L’Heure Bleue dans les années 80, en a déduit après avoir déniché des flacons vintage très anciens qu’elle ne connaissait pas L’Heure Bleue, le vrai , celui de la formule d’origine. Par exemple pour L’Heure Bleue, à partir des années 80 l’accord cuir en fond a été remplacé par du santal, ce qui lui confère un caractère plus doux.
Quant à Cuir de Russie, entre l’actuel même en extrait et les versions les plus anciennes, c’est pratiquement deux parfums différents. L’actuel extrait est très beau mais c’est pas ça qui va embaumer avec la plus grande persistance des heures sur votre passage rien qu’en portant une seule goutte. Rien qu’au niveau longévité et projection, l’actuel faut vraiment se coller le nez dessus après 4 heures pour espérer sentir un petit quelque chose.
J’ai un peu d’expérience avec les vintages, j’ai eu quelques mauvaises surprises mais de très bonnes aussi. Je comprends que quand on débute ça puisse faire peur.

Le Jardin Retrouvé c’est une boutique adorable, allez-y avant de quitter Paris, j’aime le côté un peu décalé de la marque.

*Je ne suis pas sûre du genre de Kafkaesque, on sait peu de choses, et l’anglais qui est une langue moins genrée que le français (le neutre n’existe même pas), c’est difficile de dire elle ou il, parce que c’est pas pertinent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 août 2020 à 20:11

En effet les reformulations est un sujet complexe dans les détails desquels je ne peux pas me permettre de rentrer, n’en n’ayant pas les compétences. Ayant parcouru plusieurs pages de ce forum et plusieurs publications de Nez, je sais que beaucoup de parfums mythiques sont aujourd’hui bien différents de leur formulation originelle. J’ai pu le mesurer moi-même puisque ma très bonne amie qui m’a introduite à l’univers des parfums m’a fait sentir un fond de Jicky datant de sa grand-mère. Il a fond sale, presque fécal, qu’on ne retrouve pas du tout dans la mouture actuelle. Et je me doute qu’il n’est pas seulement question de normes IFRA mais aussi d’évolution des goûts, de moduler les fragrances pour qu’elles soient moins clivantes auprès des clientèles internationales, etc.

C’est le genre de débat qu’on retrouve également en musique. Les spécialistes diront toujours que le moyen ultime de profiter à plein du génial Rubber Soul des Beatles, c’est de se procurer un pressage mono d’époque. Idem au cinéma, où nombre de cinéphiles (pas forcément à tort) disent qu’en terme de couleur et de définition, on n’a jamais fait mieux depuis le technicolor.

Ayant beaucoup de passions et un budget pas expansible, je ne peux consacrer 150-200€ qu’à un parfum par an, ce qui me laisse le temps de fouiner, réfléchir, comparer, fantasmer.

Pour ce Cuir de Russie, il remplit sa fonction à merveille. Il m’a fait un joli souvenir car jamais je n’aurais songé un jour acheter un parfum chez Chanel (habitant les Batignolles, je suis plutôt du côté, dans l’esprit, de la butte Montmartre que du triangle d’or). Il encapsule un Paris fantasmé que je n’ai jamais connu, celui des années 30, des femmes garçonnes et des bistrots enfumés. Il a une belle rémanence sur moi, j’en sens encore les effluves en soirée. Je ne cherche pas un parfum qui projette, je le porte avant tout pour moi et suis plus attentif à l’évolution qu’au sillage. Mais je ne doute pas qu’un extrait vintage vaille le coup de narine, je vous fait absolument confiance là-dessus.

Voilà pourquoi je continue cette quête de "mon" cuir de Russie ultime (je prends plutôt le Chanel comme une déclinaison plus androgyne et portable pour moi du n°5) car cette association cuir-bouleau-notes fumées m’intéresse beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 août 2020 à 15:57

J’espère que vous aurez un jour l’occasion de vous pâmer de l’extrait vintage. Si vous parler anglais, je vous recommande la vidéo de la YouTubeuse Agnes Eva qui compare Cuir de Russie de Chanel actuel contre vintage avec drôlerie et humour.
https://youtu.be/OyK53jj0DvU

J’imagine les garçonnes de ce Paris fantasmé porter Bandit de Robert Piguet, le connaissez-vous ? J’ai longtemps porté Tabac Blond, un cuir suave, moins dominatrice que Cuir de Russie mais bien androgyne. Je l’imaginais porté par Vita Sackville-West et Violet Trefusis, anglaises mondaines libérées, insouciantes et désinvoltes qui fumaient le cigare, discutaient d’affaires, conduisaient des voitures de courses vêtues de cuir, voyageaient à longueur d’année et affichaient leurs relations homosexuelles (Virginia Woolf) plus ou moins au grand jour au désarroi de leurs maris respectifs. Les anglaises étaient très en avance sur le reste du monde à l’époque (notamment les françaises qui, rappelons-le, furent obligées d’obtenir l’autorisation du consentement marital jusqu’en 1965 pour ouvrir un compte bancaire).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 août 2020 à 16:22

L’extrait de Cuir de russie a plus de sauge (odeur de pharmacie). Ca lui donne un air de famille avec Adjatay, la tubéreuse de the different company, et Tubéreuse criminelle (et son eucalyptus). J’aime ! On évite la surdose d’IBQ, l’isobutyl-quinoline, la note cuir de remplacement, qui sent trop la boîte à chaussures et le plastique. L’EDT est centré sur l’ylang-ylang.

L’inspiration de Cuir de russie, c’est l’odeur de l’écorce de bouleau pyrogénée. Les émigrés russes à paris l’utilisait en lotion pour l’entretien de leurs cuirs au début du siècle. De ce que j’en ai compris, le brai de bouleau c’est un truc de néandertalien -ou de survivaliste-, presque un couteau suisse : colle, tannage, pansement gras pour les plaies (mais cancérigène), répulsif à moustique, colmatage de coque de bateau, amadou...

Il y a aussi du castoreum. Les notes "cuirs" c’est un peu la question de "qui de la poule ou de l’oeuf vient le premier", car le cuir a l’odeur des produits qu’on utilise pour tanner la peau. On y trouve beaucoup de notes vertes végétales.
On est proche de l’histoire de la ville de Grasse. Grasse faisait surtout de la tannerie, c’était une ville qui pue. (La pisse était réutilisée, pour son ammoniaque pour assouplir les cuirs, et fixer les teintures) Peu à peu, la vente des produits créés pour parfumer les gants et les maroquins, l’a emporté sur la tannerie. Et Grasse est devenue une ville qui sent bon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2020 à 00:48

Voilà une belle fiche technique du Cuir de Russie. J’ignorais le passé de tannerie de la ville de Grasse. Des odeurs de pisse recyclée pour son ammoniaque à la rose de mai et le jasmin de Grasse, il n’y a qu’un pas, who knew ?

Rajoutons que le Cuir de Russie c’est la vieille Russie sublimée et fantasmée de mademoiselle. Les russes exilées en France furent ses premières grandes clientes, bien avant les américaines (qui seront par la suite plus nombreuses et plus riches). Et puis ce parfum représente sa liaison avec un aristocrate russe, le grand duc Dimitri, cousin du Tsar Nicolas II.
Mademoiselle en a eu de ces aventures quand on y pense ! Elle a dû faire toute jeune un pacte avec elle-même, ne s’offrir qu’aux plus puissants et en tirer tous les avantages ! Elle me fascine, d’autant plus qu’elle était pas vraiment la plus jolie. Un peu comme Bette Davis, elle a dû faire le point un jour et se demander comment arriver à ses fins, c’est à dire réussir en tant que femme dans un monde d’hommes quand on est loin d’être une grande blonde avec des grandes jambes et des gros nichons !
Pour avoir connu quelques amies strip-teaseuses, dans une autre vie, ça ne m’étonne pas à vrai dire. Dans les strip-clubs les filles qui gagnent le plus d’argent c’est jamais les plus belles mais celles qui ont quelque chose, un je ne sais quoi .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 septembre 2020 à 03:41

Et Ernest Beaux était russe :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 septembre 2020 à 13:33

Merci pour vos précisions et ces conseils qui me donnent envie de plonger plus encore dans cette fantasmatique histoire du Cuir de Russie.
Existant plusieurs CdR chez différents parfumeurs je voudrais savoir quel est l’original et de quel parfumeur ? Qui a eu l’idée le premier ?

Si les rédacteurs d’Auparfum nous lisent, ça serait une bonne idée de dossier. Selon les éléments de base d’un CdR, on peut le traiter de différentes façons, plus ou moins boisé ou cuiré, plus ou moins sec ou voluptueux, plus ou moins fumé ou floral. Faire un point sur l’évolution de ce type de fragrance serait intéressant, et en parcourir les multiples interprétations.

Jusqu’ici je n’ai été confronté qu’au Chanel et au LT Piver et le deux m’intéressent, chacun dans leur genre. J’ai commandé des échantillons d’autres CdR (ou parfums reprenant les éléments cuir-tabac-bouleau) sur le site de Jovoy. Je suis impatient de tester tout ça cet automne !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Duolog

par , le 18 février 2020 à 15:14

Particularité de ce Chanel : qu’il pleuve, qu’il vente, qu’un soleil d’hiver - ou même de printemps - radieux éclaircisse les allées, je me fais la même réflexion, "c’est le temps idéal pour porter Cuir de Russie".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 juin 2018 à 13:32

Cher BoeingMan,

Et encore vous avez eu le privilège de faire l’expérience de la machine à parler au petit discours bien rodé des Galeries Lafayette à Paris, au cours d’une de vos escales de vols en provenance j’imagine des États-Unis ?

J’ai eu le droit à l’accueil le plus désintéressé qui puisse être imaginable au stand Chanel de Bloomingdales à New York. Je pose la simple question, quelle est la différence entre l’eau de toilette et la nouvelle eau de parfum, le vendeur me répond que c’est une eau de parfum avant de tourner les talons et de regarder dans le vide. Il a fallu également que je demande à voir le testeur, il n’était pas sur le présentatoir, ce qui me laisse penser que CdR se vend mal.
Donc malgré tout, j’envie presque votre expérience des Grands Magasins parisiens !
J’ai finalement décidé d’acheter mon flacon Cuir de Russie EDP sur le site internet de Chanel. Je n’ai plus envie d’avoir affaire à des vendeurs qui s’emmerdent royalement sur un stand.
Loin est l’époque où j’allais avec ma mère et ma grand-mère au Printemps et aux Nouvelles Galeries de ma ville, où les vendeuses de parfum n’hésitaient pas à engager des conversations autour du parfum pendant des heures. Je me souviens encore d’une vendeuse qui s’aspergait d’Opium toutes les deux minutes et qui n’arrêtait pas d’en parler. Ce monde est révolu, vendeuse vendeur de parfum a perdu son prestige d’autrefois, c’est un job de losers aujourd’hui. Un jour vous vendez Cuir de Russie à Bloomingdales, la semaine d’après vous bossez pour votre propre compte pour UBER !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 décembre 2017 à 12:17

Ayant longtemps voulu découvrir les « Exclusifs » de chez Chanel, troublé par cette collection aux si simples flacons, je me suis arrêté sur Cuir de Russie lorsque l’on me la fit découvrir.
C’était un arrêt sur image, où la douceur de la voix de la vendeuse des Galeries Lafayette se fondait délicatement dans toutes mes représentations abstraites. Elles étaient floues, masquées d’un moment fatidique où je recherchais éperdument à savoir la nature de la sensation qui m’envahit à ce moment...
Mais trop tard, la machine à parler était lancée : « ...Et donc, vous portez quoi en ce moment ? (...) C’est vrai, Vétiver Tonka est exceptionnel (...) Ho oui, les œuvres de Jean-Claude Ellena sont sublimes, il est trop fort. Je peux peut-être vous faire sentir Boy .......... »
Décidément, l’inspiration s’amusant à m’apparaître tel un « mirage » ou « un rêve errant dans la brume », n’était pas prête de se profiler à nouveau. Je rentrais donc chez moi, troublé et las de la voir se dérober à moi si souvent.

Que faire ? Me rendre à nouveau dans ces boutiques où l’on troque l’inspiration, la vraie, qui pousse à découvrir et à faire des rencontres, contre un système commercial bien rodé a en gêner les clients, OU BIEN, tenter ma chance et me faire livrer de échantillons ? La décision fut hâtivement prise.

Et c’est les étoiles dans les yeux que j’ouvrais délicatement mais mal adroitement cette belle enveloppe blanche, dans laquelle se trouvait cette merveille qui, je dois le dire, m’avait tant boulversé.

La poésie de Victor Hugo (dans « Les châtiments, L’expiation ») me revint en force, sitôt que la pulvérisa sur mon bras, et m’anima très vite d’une sombre représentation.
Un cœur très Ylang Ylang, qui rappelle la belle et stimulante aventure des soldats Napoléoniens, embarqués pour combattre en Russie, sous le froid des flocons de neiges acharnés.
Une tête fortement dépourvue de surplus, qui laisse la très rude noirceur des bottes des guerriers frapper le sol de poudreuse, à peine souillée de leur cirage. Ils courent, comme s’ils étaient devenus « maintenant troupeau ».

On est dans le feu de l’action, avec des combattants destinés à une terrible fatalité. Avec eux, dans leur marche figée dans le froid du terrible « linceul » que personnifie si bien Hugo, et contre eux et leurs blousons de cuir suédé, lentement imbibés de leurs soirées détente, où ils s’abandonnaient au tabagisme et à quelques verrées de vodka.

Dans toute la vivacité de la vie au front, leur longue attablée de la veille resurgit, pendant leur course telle une « procession d’ombres » laissant échapper finement le tabac blond de leurs blousons, et les notes si boisées des portes-manteaux sur lesquels ils les avaient entreposés aux heures d’accalmie. Sans doute se rappelaient-ils que le lendemain, il fallait repartir... Repartir, « Chacun se sentant mourir », au gré du combat contre le froid, ô combien intense !!!

Victoire Hugo me prêta sa plume pour écrire ces mots, merci à Ernest Beaux m’ayant tendrement fait ressurgir cette littérature à travers une fragrance très vive et très nordique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 décembre 2017 à 14:09

Bonjour BoeingMan2b, chouette commentaire !
moi je préférais la version eau de toilette, qui laissait plus de place au coeur floral si typique de la maison. Le Cuir de Russie n’était pas évident et c’est cela que j’adorais. La version actuelle est un poil plus premier degré, quoi.
— -
peace

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 décembre 2017 à 21:03

Bonsoir ghost7sam,
Merci beaucoup pour votre très gentil compliment :-)
N’ayant pas connu la version eau de toilette, je ne peux pas trop établir de classement avec la version actuelle, convertie.
Cependant, il est indéniable que le coeur floral dont vous parlez est aussi reconnaissable sur l’eau de parfum. La première fois, j’avais humé quelques accords proches de N°5. Et c’est là la signature de Chanel (Beaux oblige...).
Toutefois, n’étant pas vraiment fan de l’agressivité presque évidente du Ylang et de l’Iris, je dois avouer que ce qui vous gêne sur cette "révision" de Cuir de Russie fait mon bonheur. On est là dans un coeur moins entêtant, plus boisé, où les fleurs se développent sans inconduite, et somptueusement habillé de noble cuir.
A noter malgré tout que la force que développe le floral s’estompe très vite, et le cuir étant un parfum de peau... L’évanescence est réelle et Cuir de Russie se volatilise assez vite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 janvier 2017 à 22:35

Bonjour à tous,

avec la modestie du néophyte, j’apporte ici deux remarques à propos de Cuir de Russie.

Je reviens d’une boutique Chanel, où l’on m’a appris qu’Olivier Polge a converti la gamme exclusive en eau de parfum. La version edp de Cuir de Russie fait une place un peu trop belle à mon goût au Jasmin. Je le trouve trop féminin, du moins au premier contact.

Puis j’ai essayé l’extrait... C’est une merveille. Près de 3 heures après l’avoir testé sur ma peau, il vient de révéler des notes d’encens, mielleuses et cireuses... quelque chose qui évoque la célébration orthodoxe dans une vielle chapelle dont les bancs de bois auraient été cirés. Ou bien, une simple boutique d’artisans du bois dans lequel de l’encens aurait brûlé. J’aime la noblesse, le sacré et l’authenticité de ce parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jean-David

par , le 26 décembre 2016 à 20:42

A propos de Russie, quelqu’un parmi vous connaît-il les parfums d’Anna Zworykina ? Qu’en pensez-vous ? Les titres donnés à ses parfums (L’Attouchement, Dissolution...), ainsi que les "pyramides", semblent intéressants.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 juillet 2019 à 20:00

Je possède moi-même la version du Cuir de Russie d’Anna Zworykina et je peux définitevement affirmer qu’il s’agit d’une petite merveille. Je vous encourage vivement à le tester !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lieul

par , le 7 avril 2016 à 10:03

Qu’il est doux et délicat...

Je lui trouve une belle cohérence dans la ligne des exclusifs, qui sont assez réussi dans l’ensemble.
Petit Bémol pour la tenue cependant, c’est dommage j’aurais aimé pouvoir me blottir contre un peu plus longtemps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2016 à 18:58

L’extrait ! Il tient !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 avril 2016 à 20:34

Je confirme !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2016 à 14:52

c’est noté ! merci du tips hihihi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 2 mars 2016 à 22:38

Mon premier chez les exclusifs...

J’ai été très déçu la première fois que je l’ai senti, je ne m’attendais absolument pas à ça de la part de ce Cuir De Russie.

J’ai donc laissé mon échantillon aux oubliettes quelques temps, jusqu’au jour ou je me le suis vidé entièrement dessus, parce que je ne voulais pas rester sur un échec, un peu comme pour Beige.

Et ce fut la révélation, je le trouve indescriptible, je n’ai même pas envie de le décrire, Chanel arrive à toucher au sublime avec du "laid", je trouve ça génial. Pour moi Cuir De Russie a ce facteur "d’attraction répulsion", une beauté laide, imparfaite.

Au final c’est celui que j’ai pris en premier, alors qu’il m’avait complètement rebuté...

C’est peut être Chanel qui m’a le plus fait sortir de mes habitudes parfumées.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 avril 2016 à 20:13

Dans l’art, celui qui touche notre âme, il y a plusieurs chemins pour accéder à soi, peut être ce parfum vous a t’il parlé ?
Je viens de m’offrir l’extrait, cette merveille d’un autre temps si fort en tabac, en rudesse, et pourtant d’un extrême raffinement par le jasmin. Un chef d’oeuvre :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

a.littlesunshine

par , le 23 février 2016 à 09:09

J’ai pu avoir un décant de Cuir de Russie grâce à une BTesteuse, à peine senti il m’a ramené à mon enfance à Cuba, au jasmin du jardin de ma grand-mère, à l’odeur du tabac, aux rocking chair en bois sur la terrasse... Je l’adopterai même si mon compagnon ne l’aime pas. Il m’évoque des souvenirs et ramène une certaine nostalgie en pensant aux protagonistes de ces souvenirs qui ne sont plus là désormais.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 20:13

Que ce parfum est beau ! Je le porte aujourd’hui et j’ai envie de pleurer en humant un tel chef d’oeuvre ! Rarement une fragrance m’a émue à ce point.
Le départ est un sublime cuir qui épouse rapidement les divines notes florales dans la plus parfaite harmonie avec une finesse, une subtilité exceptionnelles. Ce soir, je ne suis plus chez moi quelque part en Bourgogne mais Anna Karenine ou la princesse Natasha de Guerre et Paix. Par la seule magie de ce divin parfum, je suis touchée par la grâce de l’âme russe. Inestimable ! Cette eau de toilette manque pourtant un peu de projection mais je lui pardonne ce si petit défaut.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 20:19

Il s’agit plutôt de l’idée que l’on se faisait en France de l’âme russe.
Je vous rejoins Lorelei quant à la beauté de ce parfum qui sera sans doute ma prochaine acquisition...profitez en bien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 20:32

Bonsoir BillieH,
Vous avez tout à fait raison. Étant férue de littérature, je me fais une idée certainement erronée de l’âme russe. Je vais devoir faire face à un dilemme : Cuir de Russie en EDT ou Coromandel découvert hier et qui a également fait ma conquête ! Ces deux EDT sont très différentes mais elles partagent la classe, le raffinement et le voyage en flacon.
En revanche, Bois des îles à été catastrophique sur ma peau !
Excellente soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 20:56

Lorelei, je me suis amusée avec Anna à trouver les parfums de nos héros préférés...Anna Karenine aurait pu aimer Shalimar selon nous...Je cherche encore pour Emma Bovary. Une idée ?
C’est drôle vous avez choisi les mêmes exclus que ma petite soeur. Je préfère de loin Cuir de Russie. Coromandel manque de caractère pour que je le porte. Cela n’enlève rien à sa beauté mais pas pour moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 22:45

Je m’incruste, mais pour moi Cuir de Russie, avec son aspect presque masculin, correspond assez bien aux héros de Guerre et Paix, en particulier au couple Natacha/André... mais comme j’adore Cuir de Russie, Natacha et André, je fais peut-être un amalgame !
Madame Bovary, je ne sais pas pourquoi, je la verrais bien en Femme de Rochas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 octobre 2015 à 23:23

Bonsoir Erzsébet et re bonsoir BillieH,
Je partage votre avis sur les deux héros de Guerre et Paix. Cuir de Russie m’évoque cette littérature Erzsébet.
Je songe à un Chypre pour Emma Bovary. Pourquoi pas Femme effectivement mais j’opterais plutôt pour Mitsouko que je trouve plus exalté.
Coromandel est beaucoup plus facile et moins abouti que Cuir de Russie. Il possède une tenue supérieure et un sillage nettement plus ample que CdR sur moi. J’aime son côté presque régressif et gourmand et c’est un patchouli d’une classe inouïe, très chaud. Cuir de Russie est néanmoins plus racé. J’adore ces deux superbes créations pour des raisons totalement différentes !
Je vous souhaite une très agréable fin de soirée à toutes deux.
Amicalement, Lorelei.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

héspéridés

héspéridés

a porté Cuir de Russie le 30 août 2020

Bonsoir à toutes et à tous, Bonsoir et pas bonjour car c’est le soir que je préfère porter un parfum. Seul ou accompagné, au repos, après un pschit sur le dessus de ma main, que je hume jusqu’à mon (...)
Sa note :
Duolog

Duolog

a porté Cuir de Russie le 18 février 2020

Sa note :
Aberystwyth

Aberystwyth

a porté Cuir de Russie le 29 janvier 2020

Deo autem gratias, qui semper triumphat nos in Christo Jesu, et odorem notitiæ suæ manifestat per nos in omni loco : quia Christi bonus odor sumus Deo in iis qui salvi fiunt, et in iis qui pereunt (...)
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 2 décembre 2019

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 23 avril 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 25 mars 2018

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Hugo

a porté Cuir de Russie le 17 février 2018

Sa note :

jeremysouchong

a porté Cuir de Russie le 6 février 2018

/)
Sa note :
Octave Mouret

Octave Mouret

a porté Cuir de Russie le 8 avril 2017

Sa note :
Octave Mouret

Octave Mouret

a porté Cuir de Russie le 7 avril 2017

Sa note :
Octave Mouret

Octave Mouret

a porté Cuir de Russie le 30 mars 2017

Sa note :
Fille d'Avril

Fille d’Avril

a porté Cuir de Russie le 14 mars 2017

Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 5 février 2017

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Belle du seigneur

a porté Cuir de Russie le 5 janvier 2017

Octave Mouret

Octave Mouret

a porté Cuir de Russie le 24 novembre 2016

Sa note :
Octave Mouret

Octave Mouret

a porté Cuir de Russie le 10 novembre 2016

Sa note :

Belle du seigneur

a porté Cuir de Russie le 3 novembre 2016

S9

S9

a porté Cuir de Russie le 27 mai 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
a.littlesunshine

a.littlesunshine

a porté Cuir de Russie le 14 mai 2016

Vesper

Vesper

a porté Cuir de Russie le 15 avril 2016

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Cuir de Russie le 13 avril 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Lieul

Lieul

a porté Cuir de Russie le 7 avril 2016

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 6 avril 2016

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Solance

Solance

a porté Cuir de Russie le 1er mars 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Cuir de Russie le 1er mars 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
a.littlesunshine

a.littlesunshine

a porté Cuir de Russie le 23 février 2016

S9

S9

a porté Cuir de Russie le 21 février 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 20 février 2016

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

Terre79

a porté Cuir de Russie le 31 décembre 2015

Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Cuir de Russie le 23 décembre 2015

Sa note :
Alafolie

Alafolie

a porté Cuir de Russie le 26 novembre 2015

Ma famille, mes parfums, ma vie....
Sa note :
Alafolie

Alafolie

a porté Cuir de Russie le 24 novembre 2015

Ma famille, mes parfums, ma vie....
Sa note :

Belle du seigneur

a porté Cuir de Russie le 11 novembre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Cuir de Russie le 6 novembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

lorelei

a porté Cuir de Russie le 27 octobre 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Cuir de Russie le 20 octobre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

lorelei

a porté Cuir de Russie le 20 octobre 2015

Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Cuir de Russie le 13 octobre 2015

Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 4 octobre 2015

Belle du seigneur

a porté Cuir de Russie le 28 septembre 2015

Styrax

a porté Cuir de Russie le 26 septembre 2015

Sa note :

Styrax

a porté Cuir de Russie le 20 septembre 2015

Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Cuir de Russie le 18 septembre 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 13 septembre 2015

Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 11 septembre 2015

S9

S9

a porté Cuir de Russie le 29 août 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 27 août 2015

atlas

a porté Cuir de Russie le 13 août 2015

atlas

a porté Cuir de Russie le 8 août 2015

atlas

a porté Cuir de Russie le 2 août 2015

Passacaille

Passacaille

a porté Cuir de Russie le 29 juillet 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 25 juillet 2015

Passacaille

Passacaille

a porté Cuir de Russie le 13 juillet 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Lanou

Lanou

a porté Cuir de Russie le 13 juillet 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Cuir de Russie le 16 juin 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

atlas

a porté Cuir de Russie le 12 juin 2015

Passacaille

Passacaille

a porté Cuir de Russie le 30 mai 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 27 mai 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 11 mai 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 4 mai 2015

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Cuir de Russie le 26 avril 2015

Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Cuir de Russie le 18 avril 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
Passacaille

Passacaille

a porté Cuir de Russie le 6 avril 2015

Enseignant-chercheur en chimie organique à l’Université de Versailles SQY
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 2 avril 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 2 avril 2015

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Cuir de Russie le 1er avril 2015

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 1er avril 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Cuir de Russie le 26 mars 2015

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
parenthèse

parenthèse

a porté Cuir de Russie le 22 mars 2015

Cela fait relativement peu de temps que je m’intéresse au parfum, et j’ai soif de découvrir bien d’autres merveilles olfactives. Certains ont pu me croiser à la remise des prix de l’Olfactorama 2013, (...)

atlas

a porté Cuir de Russie le 17 mars 2015

atlas

a porté Cuir de Russie le 13 mars 2015

Solance

Solance

a porté Cuir de Russie le 8 mars 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Vesper

Vesper

a porté Cuir de Russie le 3 mars 2015

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Sa note :
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 2 mars 2015

Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 1er mars 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
S9

S9

a porté Cuir de Russie le 28 février 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 28 février 2015

Poupoune1607

Poupoune1607

a porté Cuir de Russie le 26 février 2015

Véto, blogueuse, accro aux bougies parfumées et aux parfums, je poursuis mon éducation olfactive ici et là.
Sa note :
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 25 février 2015

Sa note :

a porté Cuir de Russie le 24 février 2015

S9

S9

a porté Cuir de Russie le 21 février 2015

perfume lover ... perfume addict.
Sa note :
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 7 février 2015

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Yohan Cervi (Newyorker)

Yohan Cervi (Newyorker)

a porté Cuir de Russie le 28 décembre 2014

Yohan Cervi est expert en histoire de la parfumerie moderne. Rédacteur pour Auparfum et pour Nez, la revue olfactive, il est le co-fondateur de Maelstrom Paris, laboratoire indépendant de création (...)
nathmylène

nathmylène

a porté Cuir de Russie le 21 décembre 2014

J’aime que mon nez soit aussi à l’origine de mes souvenirs
Sa note :
Yohan Cervi (Newyorker)

Yohan Cervi (Newyorker)

a porté Cuir de Russie le 15 décembre 2014

Yohan Cervi est expert en histoire de la parfumerie moderne. Rédacteur pour Auparfum et pour Nez, la revue olfactive, il est le co-fondateur de Maelstrom Paris, laboratoire indépendant de création (...)
Vesper

Vesper

a porté Cuir de Russie le 12 décembre 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Cuir de Russie le 11 décembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 4 décembre 2014

Sa note :
cuiretmusc

cuiretmusc

a porté Cuir de Russie le 15 novembre 2014

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Cuir de Russie le 13 novembre 2014

Sa note :
amand

amand

a porté Cuir de Russie le 6 novembre 2014

Sa note :
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 27 octobre 2014

Sa note :
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 22 octobre 2014

Sa note :
Poupoune1607

Poupoune1607

a porté Cuir de Russie le 10 octobre 2014

Véto, blogueuse, accro aux bougies parfumées et aux parfums, je poursuis mon éducation olfactive ici et là.
Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Cuir de Russie le 10 octobre 2014

Patrice

Patrice

a porté Cuir de Russie le 3 octobre 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)
Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Cuir de Russie le 2 octobre 2014

Hermeline

Hermeline

a porté Cuir de Russie le 29 septembre 2014

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 29 septembre 2014

Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 15 septembre 2014

Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 10 septembre 2014

Sa note :
euskalpyth

euskalpyth

a porté Cuir de Russie le 8 septembre 2014

atlas

a porté Cuir de Russie le 27 août 2014

Bella

Bella

a porté Cuir de Russie le 24 août 2014

Sa note :

marty

a porté Cuir de Russie le 24 août 2014

Sa note :

atlas

a porté Cuir de Russie le 11 août 2014

euskalpyth

euskalpyth

a porté Cuir de Russie le 29 juillet 2014

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Cuir de Russie le 11 juillet 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

atlas

a porté Cuir de Russie le 8 juillet 2014

ROBERTO

ROBERTO

a porté Cuir de Russie le 7 juillet 2014

Sa note :

Woody

a porté Cuir de Russie le 4 juillet 2014

Sa note :

à la une

Bloom Profumo di Fiori, le pouvoir des fleurs par Gucci

Bloom Profumo di Fiori, le pouvoir des fleurs par Gucci

La maison italienne ajoute une nouvelle déclinaison à sa ligne Bloom, lancée en 2017.

en ce moment

il y a 1 heure

Bonjour Petrichor, bonjour à tous, C’était un fort joli parfum que ce Philtre d’amour : un(…)

il y a 1 heure

Dans la série télévisée "Deutschland 83", l’attachée culturelle de la RDA à Bonn/Berlin Lenora Rauch(…)

il y a 3 heures

Moi aussi, j’aime bien le choix du mot "philtre", c’est pour moi une évocation de potions(…)

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019