Auparfum

Débuts musqués pour la nouvelle marque de Sylvaine Delacourte

par - , le 17 novembre 2016

Après 25 ans passés chez Guerlain, la directrice artistique Sylvaine Delacourte a désormais quitté la maison, et vient de lancer une nouvelle marque, qui porte son nom.
Ayant fait ses premiers pas avec Jean-Paul Guerlain lors du développement de Champs-Elysées, elle a entre autre contribué à la création de L’Instant, le premier Guerlain signé par un parfumeur extérieur, puis Insolence, les deux avec Maurice Roucel, et travaillé sur les premiers parfums de la collection L’Art et la Matière.
Elle partage depuis 2009 ses expériences et ses connaissances sur l’univers de la parfumerie sur le blog espritdeparfum.com.

Cinq premiers parfums sont rassemblés autour d’une Collection nommée Muscs : Dovana, Florentina, Lilylang, Smeraldo et Helicriss.
Sylvaine Delacourte, qui a toujours aimé les muscs blancs, qu’elle décrit comme des « matières très difficiles à dompter », a voulu avec ces compositions montrer toutes les facettes qu’ils pouvaient offrir. Ses parfums sont présentés comme des portraits olfactifs singuliers, marquants mais sans être « des coups de poing olfactifs », un peu comme un panorama de ses souvenirs personnels.

Dovana ou « la douceur d’un pétale léger comme une bulle de savon » : Sylvaine Delacourte a voulu y retranscrire l’odeur pure de savon de son enfance, « symbole de pureté et de fraîcheur ».
Florentina : « une tendresse poudrée et veloutée », à la recherche d’un parfum attachant et « un clin d’oeil à l’odeur du talc » de son enfance.
Lilylang : « généreuse caresse du soleil sur la peau », souvenir olfactif de l’île de la Réunion, Sylvaine Delacourte voulait créer « une odeur de peau et de sable mêlés ».
Smeraldo : une fragrance « comme l’air frais du matin » combinant la « douceur des muscs » et la « fraîcheur du végétal ».
Helicriss : petit souffle venu de Corse, il recrée l’odeur du maquis, « très chaude et chaleureuse ».

La Collection Muscs est à découvrir à travers l’Expérience Découverte lancée sur le site de Sylvaine Delacourte.

* Le site de Sylvaine Delacourte : www.sylvaine-delacourte.com

Collection Muscs, Eaux de Parfum, 100ml/135€

* Florentina a fait partie de la sélection de la Box Auparfum #2

Premières impressions

Une première collection plutôt réussie, sans prétention, avec une simplicité et une cohérence dans laquelle on retrouve la “patte” de l’ancienne directrice artistique qui n’a jamais caché son goût pour les muscs et les notes poudrées.
Ma préférence va à Florentina, un poudré crémeux et cosmétique très rouge à lèvres, comme un hommage à l’Heure Bleue, et Dovana, un musc duveteux et savonneux dans la lignée d’un White Linen.
Tandis que Smeraldo est plus un musc végétal avec une impression de suc vert en tête, Helicriss explore l’immortelle et ses notes typiques de curry, avec un fond chypré musqué un peu vintage. Seul Lilylang me semble moins intéressant : une vanille florale exotique et amandée un peu trop sucrée et déjà vue à mon goût…

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Doblis

par , le 20 novembre 2016 à 19:52

Yaouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Et là c’est la bonne nouvelle : Sylvaine Delacourte quitte enfin Guerlain !
Je n’en pouvais plus de ses éternelles notes de guimauve, de muscs blancs, de pralines, de pistache, de dragées, de sucreries de gosses qui font des parfums assez pastels bien trop mièvres.
Même si je considère L’Instant et Insolence comme d’excellents parfums.
Mais je n’en pouvais plus de ses éternelles notes chéries dans les parfums féminins et masculins.
J’espère que Thierry Wasser va pouvoir nous sortir des parfums bien plus intéressants et ancrés dans l’historique Guerlain !
Je n’ai pas encore testé Un Dimanche à la Campagne et j’espère qu’il va enfin créer un nouveau parfum qui ne soit pas un éternel flanker de La Petite Robe Noire.

Quant à la collection de Sylvaine Delacourte, j’irai quand même la tester par curiosité même si j’attends bien plus de la collection de Jean-Paul Guerlain.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 novembre 2016 à 08:54

Bien d’accord avec vous Doblis, j’ai pensé la même chose que vous sans oser l’écrire -_^
Esperons que le sucre ajouté ces dernières années plus que de raison à la guerlinade (entre autre) sera moins dosé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 novembre 2016 à 16:53

Mais il faut oser Thelittlebox :-)
Surtout dans cet espace libre de censure !
Et même si elle a rajeuni certainement la marque.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2017 à 16:57

J’ai reçu les échantillons. J’aime vraiment "Florentina", un poudré charmant, doux et élégant. Il y a vraiment quand on le sent, surtout au départ un effet de texture "poudre", comme un voile qui vient chatouiller le nez, quand on a passé la houppette, et que quelques grains de poudre flottent dans les airs. "Dovana " est très agréable, mais j’aime moins son évolution, je le trouve plus linéaire. Il est cela dit aussi très réaliste, un vrai souvenir du savon Dove de notre enfance. "Lilylang" est un joli parfum, agréable, mais qui a mon sens est trop une redite de "Terracotta" le Parfum... Pour ce qui est des parfums plus "masculins", j’ai apprécié "Hélicriss", il est vrai que j’aime tant l’immortelle que je partais avec un apriori favorable...
J’ai une vision d’ensemble positive de la collection, et un vrai coup de coeur pour "Florentina".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2017 à 17:25

J’ajouterais que "Florentina" me rappelle beaucoup "Love" de Chloé, mais en plus subtil, plus raffiné, et moins monolithique. Et le parfum de madame Delacourte a également une douceur, un moelleux que le Chloé n’a pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2017 à 17:39

Ça serait sympa de rajouter ces commentaires au post "florentina"qui existe déjà,histoire de regrouper les avis sur ce parfum.Merci.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2017 à 19:32

Dans la mesure où je ne commentais pas que "Florentina", il m’a semblé plus pertinent d’insérer ces commentaires à cet endroit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 juin 2017 à 05:08

hummm, tentant

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Louis Vuitton égrène les Heures d'absence

Louis Vuitton égrène les Heures d’absence

Le sellier présente cette onzième addition à sa collection féminine comme « une invitation à se laisser aller et à profiter des moments où le temps est en suspens ».

en ce moment

il y a 8 heures

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

hier

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

hier

Et a ma maigre petite échelle, je boycotte ces marques ou ces groupes, a cause de leurs(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019