Auparfum

Dior Homme Cologne (2013)

Dior

Flacon de Dior Homme Cologne (2013) - Dior
Note des visiteurs : (11 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Eau Fraîche

par , le 23 juillet 2013

Parce qu’avec la mauvaise habitude qu’ont prise certains de lancer des produits pour les arrêter peu de temps après, ou de les internaliser en modifiant la formule produite précédemment ailleurs, savoir - pour un produit portant le même nom - de quoi on parle en réalité relève d’une gageure. Et à ce jeu de mélange de cartes souvent déconcertant, les parfums Dior sont devenus des champions. [Après avoir enregistré mon article, lors des (...)

"/>

"2013" ? Pourquoi accoler son année de sortie au titre de ce parfum ?
Parce qu’avec la mauvaise habitude qu’ont prise certains de lancer des produits pour les arrêter peu de temps après, ou de les internaliser en modifiant la formule produite précédemment ailleurs, savoir - pour un produit portant le même nom - de quoi on parle en réalité relève d’une gageure. Et à ce jeu de mélange de cartes souvent déconcertant, les parfums Dior sont devenus des champions. [Après avoir enregistré mon article, lors des vérifications d’usage, je me suis aperçu qu’Osmoz également précise l’année dans son titre. Comme quoi, il est bien difficile de se repérer dans "l’univers Dior"...]

Un univers Dior... un peu chaotique


Miss Dior ? Laquelle ? L’ancienne devenue "L’Originale", qui n’a plus d’originale que le nom tant elle a été rectifiée avec les années ? Ou "l’ex-Chérie" devenue "Miss Dior (la simple, qui nous complique pourtant bien la vie !), mais elle-"même" plus la "même" que par le passé alors que ce n’est "même" pas encore une adolescente. Chez Dior, le lifting est possible à cinq ans !
Dior Homme, trop "androgyne" ou trop "vieille cocotte" avec son iris dosé avec largesse a, lui aussi, déjà subi une retouche, alors qu’il n’a toujours pas fêté ses dix ans.
Et Dior Homme Cologne, tout comme la version "Sport", n’en sont pas à leur première version. En 2007 déjà était lancée la première mouture de Dior Homme Cologne. Il y a... euh... six ans. Six ans. Seulement. Puis, elle a disparu. Pour revenir sous un même nom, mais un nouveau "visage" cette année.
Difficile de suivre ? Pire qu’une saga de l’été. Même pour un habitué comme moi.
Alors, en posant des jalons ça et là, comme cette année de "cuvée" indiquée dans le titre, peut-être qu’à la manière du Petit Poucet suivant ses cailloux, nous pourrons à l’avenir mieux nous repérer et retrouver notre chemin. En somme, savoir de quoi on parle.


Comme l’original, mais pas vraiment...


Ce dont il s’agit, ici, est la nouvelle édition proposée en 2013 par Dior intitulée Dior Homme Cologne.
Le flacon, non sans rappeler le parfum Lumière Blanche au lacté ouaté de la marque Olfactive Studio sorti l’an passé, passe au blanc virginal. Le parallélépipède, déjà fort bien architecturé dans ses versions précédentes, devient carrément un superbe objet de création dans ses nouvelles teintes blanc et bleu. Mais, auparfum n’est pas l’endroit pour parler de design.
Je ne me souviens que peu de la version précédente de Dior Homme Cologne, je me rappelle simplement qu’elle était plus proche de la version originale.
Ce n’est plus le cas ici. Ne cherchez pas d’iris, il n’y en a pas ou peu.
De la trame originale subsiste simplement la sensation d’enveloppement du rhizome poudré, impression ouatée fournie ici par des muscs cotonneux dans lesquels flottent de la bergamote, une écorce de citron amer franc et un pamplemousse vague et juteux et ses fleurs. Une trace du fumé et de la note d’arachide d’un vétiver et de sa cacahuète typique transparaît brièvement, sans que je sois certain de sa présence dans la composition, bien qu’il puisse être à l’origine de cette impression de zeste de pamplemousse. Ce vétiver fait le lien avec la version précédente de cette Cologne et doit être présent pour crédibiliser la masculinité de l’"Homme" de ce "Dior".
Comme me l’a soufflé Jicky, cette impression d’un zeste ouaté n’est pas sans rappeler le traitement de la Cologne Eau d’Hadrien sortie tout récemment à la même période. Des muscs enveloppants y entourent également des agrumes lumineux, pétillants de naturel, plus doux et mieux fondus dans le nuage de muscs que dans le parfum Dior.
Il y a aussi quelque chose de l’Escale à Portofino sortie en 2008, de la même marque, et son citron jaune, vert, amer et vif. Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même et depuis Eau Sauvage et Eau Fraîche la fraîcheur boisée est une signature maison !
Et, dans l’opération de lissage - uniformisation de toute la gamme qui a lieu depuis plusieurs mois, après le lancement d’une version Dior Homme Sport qui fait un clin d’œil en tête à Fahrenheit (lui-même pourvu d’une nouvelle mouture...), il n’est pas étonnant que des nouveautés soient exploitées par un recyclage permanent "d’anciens" produits (2008, une sortie déjà si "datée"...).
Oh, et aussi un petit truc de Allure Homme Sport Cologne Sport qui existe encore, espérons pour longtemps malgré les flankers nombreux (et ressemble elle-même à Cologne de Thierry Mugler). Tiens donc...

Une tenue honorable pour une Cologne fraîche

Quoi qu’il en soit, Dior Homme Cologne, conçu autour d’une idée très simple, a un rendu assez naturel et joli. Un poil trop amer peut-être, toutefois d’une tenue plus qu’honorable pour une "Cologne fraîche". Sorte de basique, ce parfum est sans risques tout en étant agréable. "Simple mais élégant" comme me l’a dit une conseillère Dior, particulièrement bien briefée.
Ce parfum est bien fichu, au point qu’il est même pour le moment l’un des meilleurs lancements masculins de l’année, si ce n’est même le meilleur, aux côtés d’Armani pour homme Eau de Nuit, proche de Volutes et... Dior Homme ; tiens donc, l’arroseur arrosé !
Or, qu’une simple Cologne musquée moderne constituée à base d’agrumes soit l’un des meilleurs lancements masculins du premier semestre 2013 est probablement une bonne nouvelle pour Dior, mais pas pour la parfumerie grand public qui montre ici de plus en plus son incapacité à innover et à proposer de nouvelles formes, assurant ses arrières à coups d’idées sommaires et déjà vues pour parfumer les "masses".

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

the goon

par , le 22 avril 2015 à 18:01

Bonjour à toutes et à tous ! Je suis l’nouveau ;)
Je lis votre blog depuis peu (quelques mois) et me suis, par ce biais, plongé dans le monde des parfums. Merci à vous =)
Amateur débutant, non expérimenté et au nez peu exercé, je me plais à sentir toutes choses. La nature d’abord (un campagnard, on ne se refait pas), les vins et whiskys et les parfums, qui sont rattaché à des souvenirs, comme tout le monde. Bref.
Pour un 1er avis, il sera assez négatif.... =} Déjà, pour critiquer une cologne quand on n’aime pas trop l’odeur de cologne....Ça part mal. Mais les cologne classiques, avec leur côté frais et "jovial", ce n’est pas trop désagréable. Par contre ce Dior Homme Cologne, sur moi, a un effet sec, savonneux et plat ! Une cologne réfrigéré mélangé à une odeur de savon basique. Sûr, c’est frais, mais ça manque de relief et je ne l’ai pas trouvé agréable du tout ! Et où est l’Iris, lointaine Iris ? Ma peau a dit non xD

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 mars 2015 à 12:31

Bonjour à tous,

Je trouve cette eau de cologne pour homme très fraiche et élégante.
J’utilise avec plaisir cette eau de Cologne depuis environ 2 ans.
Je précise que j’ai 57 ans, mais ce produit ne me semble pas sectorisé sur une tranche d’âge
Le flacon est assez "mastoc", je veux dire une forme cubique aus arrêtes vives et bouchon dans la même ligne, le tout d’un certain poids
Mais le contenant n’est pas à la hauteur du produt, il est en rechanche au niveau de sophistication du service commercial DIOR...
Au cours de ces 2 années d’usage, pour la deuxième fois, j’ai très récemment saisi le flacon par le bouchon comme je le fais habituellement sans problème, mais cette fois, comme ça m’était une fois déjà arribvé, le flaon s’est dissocié du bouchon pourtant bien enfoncé et achuté suyr le carrelage du sol de mùa salle de bain et après un premier rebon prometteur, ; s’est hélas brisé, alors que je l’avais entamé depuis peu.
Pour la deuxième fois, environ 70 euros de parfum gaspillé pour ne pas employé un terme plhus cru.
Je trouve qu’à ce prix là, il pourrait y avoir une conception de fermeture qui soit à la hauteur d’un produit qui se réclame de luxe, et non pas d’un médiocre conditionnement d’eau de toilette de hgrande surface et bien que nenni.
Relatant mes mesaventures au magasin d’une grande chaine de parfumerie, l’interlocutrice m’avait suggéré de me rapprocher du service client DIOR
Je lui relatais donc avec mesure, amabilité et tact ces 2 mauvaises expériences, mais la respo,nsable, en fin de non recevoir me répondit aimablement qu’elle était désolée mais qu’un flacon ne se prenant pas par le bouchon, il ne saurait être question du moindre échange.
Elle n’eut pas même la proposition de m’envoyer quelqu’échantillon...
Je ne sus pas certain que m’adressant au service commercial d’un fabricant de parfums de parfums vendus en Grande surface, celui-ci ne m’aurait pas envoyé des &échantillons grande surface
Elle a disqualifié à mes yeux l’ensemble des produits DIOR.
Je serais tenté de considérer cette société qui se veut prestigieuse, comme une simple et médiocre pompe à fric

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 octobre 2014 à 22:28

Bonsoir à toutes et à tous,

Ce soir je plonge ma main dans mon coffre à échantillons :) en ressort Dior homme Cologne ! (et d’un !)
tout de suite il me fait penser à Voyage d’Hermes, je ressens le citron, son acidité presque du Yuzu légèrement piquant mais avec un coté savonneux c’est très frais très propre et pas sans me rappeler ces petites lingette rince doigts de fin de repas, il finit par s’adoucir s’arrondir et deviens d’une grande discrétion il devient élégant ! je l’imagine porté (ou l’associe...) à un homme mûr qui n’aurais rien à prouver qui es là tout simplement...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

benji87

par , le 7 octobre 2014 à 21:45

Bonsoir à tous,
je me decide enfin de faire mon premier post avec cette cologne de dior, je dis enfin car je vous lis depuis assez longtemps (2007) et je suis un addict de ce site pour vos conseils, vos avis et surtout pour vos coup de coeur qui m’ont fait découvrir de nombreux parfum depuis 2007 comme jaipur, bvlagri black, ou encore gucci 1 pur homme. Et surtout un merci particulier à Jeanne doré dont les critiques sur certain parfums m’ont fait vibrer et aussi merci a Opium pour la découverte de merveilleux parfum.
Voila désolé pour cette parenthèse que je me devais de faire je reviens sur cette cologne de dior que j’ai découvert ici (pour précision je ne suis pas un grand fan de dior que je trouve trop marketing et trop commercial mais bon...) et que je suis allé essayer et la, ça à été de suite l’extase avec cette cologne au premier abord citronnée puis avec les agrumes qui viennent ensuite, j’ai de suite adoré et ca ma rappelé un peu chanel allure édition blanche que j’ai aussi découvert ici et que j’adore, je l’ai donc mis sur ma peau et j’ai été surtout surpris par la tenue de cette cologne qui est assez tenace.
Bref j’ai été de suite l’acheter et je suis super ravi, j’ai souvent des compliments, voila en tout cas très content de cet cologne.
Merci et bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 août 2013 à 17:51

Bonjour à tous !

Juste un petit mot pour vous remercier de vos commentaires si intéressants et amusant à lire qui m’ont aidé à plusieurs reprises dans mes choix... Je vous trouve un peu sévères pour celui-ci, c’est vrai qu’il n’est pas révolutionnaire mais il est très agréable à porter et il tient plutôt bien et longtemps ce qui n’est pas si fréquent pour les parfums d"été". Je le porte moi même depuis juin et j’ai eu plein de compliments dessus.
Merci encore !

ps : des collègues à qui je racontais mes difficultés à trouver un parfum pour l’été m’ont parlé de Dune pour homme. J’ai vu qu’il existe une critique de la version féminine pourriez-vous me donner votre avis sur la version masculine ?
Amitiés

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:48

Bonsoir Guitou.
Bienvenue sur auparfum.

 

Merci pour vos gentils mots à propos des commentaires qui sont échangés ici.
A propos de Dior Homme Cologne, c’est que les internautes ici sont exigeants ; et, une simple cologne moderne, jolie, bien faite, qui tient qui plus est, mais n’est qu’un accord entre vétiver, pamplemousse et muscs (donc, somme toute assez simple), ne saura pas récolter les suffrages de beaucoup. Surtout que d’autres ont déjà fait ce genre de propositions depuis des années (Chanel, Thierry Mugler) et que Dior devra faire mieux qu’une banale cologne pour récupérer les faveurs des habitué(e)s lassé(e)s par les pratiques assez récentes de cette marque (reformulations épouvantables, remplacements de certains produits par d’autres, copies éhontées d’idées d’ailleurs...).
Mais, cette sortie est réussie : si elle vous plaît, tant mieux. Profitez-en bien. ;-)

 

A propos de Dune pour Homme, il me semble que c’est un boisé aromatique vert avec un vague effet humide (pour faire le lien avec le féminin) qui s’achève par des notes boisées toujours mais aussi vanillées plus douce. Il est assez joli et parvient à avoir de la personnalité tout en étant frais (ce qui n’est pas toujours le cas dans ce type de propositions).
Testez-le, vous verrez bien. Et, n’hésitez pas à venir nous raconter. ;-)

 

Encore merci pour vos mots.
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 août 2013 à 12:24

Bonjour Guitou, bienvenue !

En effet, Dune pour Home est un beau boisé vert, avec des notes de figue/figuier et cassis assez caractéristiques. Il a aussi un aspect aqueux, mais comme dans le féminin, c’est plus "bord de mer" que réellement "aquatique".

ça me donne envie de le ressentir, tiens !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 août 2013 à 15:54

Bonjour Jeanne ! Oh oui s’il vous plait, je serais vraiment curieux de lire votre critique de Dune pour Homme, après en avoir rediscuté avec mes collègues il parait que les notes de tête sont sublimes mais que la tenue laisse à désirer... Au plaisir de vous lire ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 août 2013 à 21:03

Bonjour Guitou, bienvenue sur auparfum !

 

Opium a tout dit, dans l’article et dans sa réponse donc je vais pas redire que DHC2013 c’est simplement normal qu’il soit pas moche ^^ (du pamplemousse et des muscs divers avec des petites notes boisées aériennes... Patrice serait là il vous dirait que c’est impossible de rater ça avec de jolies matières !). J’avoue faire plutôt parti des anti Dior, une mignonne petite Cologne ne rattrapera jamais les mensonges éhontés qui sont communiqués par cette maison qui fut pourtant mythique. Fut. Passé simple. Révolu, passé, daté, achevé.

 

Mais sachez que ce parfum reste quand même joli :) encore bienvenue en tout cas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ankalogon

par , le 30 juillet 2013 à 15:08

Hier RDV à Paris, sur ma route j’en profite pour faire un vif passage dans un magasin en surface des Halles, l’hôtesse me propose 25 % sur toute la parfumerie...
La découverte sur la peau Dior Homme Cologne est suffisante.
.
Je pulvérise le jus sur le poignet puis, retour dans les 30 C° parisien. Je pif l’effluve tout au long de ma marche vers Opéra.
Le départ est pétillant d’agrumes vétivérisante, par la suite cela se poudre à mort, un peu à la façon d’un Bois d’Argent ou d’un N°19 Chanel. Cela me fait l’effet d’une aspiration du sucre glace par le nez lors d’une dégustation de mille-feuille. Y’a un risque d’étouffement, faut faire gaffe :-)
.
PS : Pour le coup, comme je n’ai pas vibré, il est trop tenace après une demie journée :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:33

Bonsoir Ankalogon.
J’espère qu’à défaut de t’avoir fait vibrer cette "aspiration de sucre glace" musqué t’aura au moins permis de te rafraîchir lors de cette escapade dans Paris.
Il est tout à fait vrai que les muscs sont vraiment denses, assez compacts, ils sont présents, on les détecte bien et longtemps. Peut-on s’étouffer dans un nuage (de muscs) ? ^^
La ténacité, pour un "frais" est, pour le coup, vraiment bonne. Disons que si on apprécie cette cologne, on en aura pour son argent en termes de tenue ; cela est rare dans cette famille de parfums. Si on aime, c’est le bonheur ; sinon, cela se transformera en une angoisse longue durée. ^^
J’ai le même ressenti que toi (vétiver, muscs et effet poudré). Merci pour ces impressions à chaud (/froid).
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2013 à 22:35

trop naze, y sent le citron je préfère one milion,

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2013 à 23:23

Bonsoir Chevalier Servant.
Bienvenue sur auparfum pour votre deuxième message ici.
"Naze" dîtes-vous : eh bien, ce terme est assez imagé... Ce n’est pas "tout à fait" le genre de termes que l’on souhaite voir éclore trop régulièrement sur auparfum, site d’échanges qui se veulent respectueux, même si parfois animés, mais, cela a le mérite de bien nous faire comprendre que vous n’appréciez pas ce Dior Homme Cologne... ;-)
A propos du "citron", il s’agirait plutôt de "pamplemousse". A priori, vous n’appréciez pas la nouvelle mouture de Dior Homme Cologne donc. Après tout, comme on le dit, tous les goûts sont dans la nature : certains se satisfont d’agrumes et de muscs pendant que d’autres préfèrent les bois-qui-piquent. ^^
A bientôt, peut-être, à nouveau sur auparfum.
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 juillet 2013 à 20:05

Opium qui fait du Brice de Nice en chic decontracté . J’ai bien aimé. Par contre pour le dior , le fait qu’il n’est pas mauvais suffit pas ( meme pour un dior...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:26

Bonsoir Jackmon.
Merci pour le compliment pour la rédaction. ;-)
A propos de Dior (mais, cela serait aussi tout aussi valable pour pleeeein d’autres marques !), la constatation qu’il y a du mieux aurait presque tendance à faire s’emballer certain(e)s tant on n’y croyait plus du tout.
Quelqu’un m’avait précisé il y a des mois que la marque internalisait certaines formules avec pour objectif collatéral d’améliorer la qualité des matières en réinvestissant ce qui est récupéré en gains par les réalisations de certains parfums en interne. On le constate un peu dernièrement, notamment à propos de Dior Homme Cologne (2013) : les muscs, à l’image de ceux utilisés par Chanel depuis des années, sont beaux, efficaces et pas une once lessiviels.
Mais, j’ai cette conversation très souvent : Est-ce que ce qui n’est pas nul est bon ?
Bien entendu, ce n’est pas aussi simple. Mais, les bonnes surprises se faisant de plus en plus rares en parfumerie actuellement, on a parfois tendance à être assez heureux dès lors qu’un truc ne donne pas envie de vomir. Mais, de là à être enthousiaste, il ne faut pas exagérer. Sans jouer les fines bouches, une simple cologne musquée moderne n’est pas quelque chose qui (me) fait vibrer. Je reconnais toutefois que cela est plutôt pas mal exécuté et plutôt agréable à sentir. Lorsqu’il a fait très chaud il y a quelques semaines, cette proposition de fraîcheur amère qui parvient à durer m’a fait un peu d’œil.
Toutefois, que cela, sans innovation et avec une structure déjà vue et banale, soit l’un des meilleurs lancements masculins m’énerve quant à la médiocrité (pour ne pas dire nullité !) des propositions actuelles. Bref.
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:42

Oh Opium tout cela est bien tourné. Je l’ai offert à un réfractaire aux parfums, le trouvant objectivement joli, hélas même si j’ai cru vaincre cette aversion qui est sienne, encore loupé j’en ai peur, dommage car ce parfum ne méritait pas d’être relégué dans un placard !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:54

Bonsoir Mado.
Ah, flûte !, un vrai réfractaire... Vous savez quoi ? Récupérez son flacon, ce parfum est totalement mixte selon moi (il est proche de l’Eau d’Hadrien qui est bien mixte après tout... ^^) et assez joli pour se trouver chez vous.
Pas de mise au placard ! (Même pour un Dior ! C’est un parfum avant tout... Et pas mal en sus...)
Sauvez-le de l’oubli s’il le faut Mado. ;-)
En tous les cas, avec quelqu’un de difficile en termes de parfums, vous ne pouviez pas viser plus juste. Mais, comme dit le proverbe, "quand ça veut pas, ça veut pas !"...
S’il faut, je vous signe un bon de réattribution. ;-)
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 août 2013 à 11:36

Merci,
a propos grace aux precieux conseils lors d’un autre reponse j’ai decouvert portrait of a lady que je trouve excellent au niveau tenue ( subjet de la reponse ),
fraicheur et en plus parfaitement mixte .
D’autres conseils du meme genre seront le bien bienvenue
jack

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2013 à 18:15

Il ne vous rappelle pas Armani White For Him ? J’adorais ce parfum tout simple pour l’été, et il n’avait pas fait long feu. Celui-ci aura-t-il plus de succès ?...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2013 à 23:20

Bonsoir Maowel. Bon retour dans les commentaires sur auparfum. ;-)
Je ne sais pas quelle sera la durée de vie de ce parfum, chez Dior tout est possible : un parfum qui restera là durant les vingt prochaines années ou une disparition (programmée ?) dans deux semaines...
Je n’ai aucun souvenir d’Armani White For Him. Si quelqu’un s’en rappelle et souhaite nous apporter son avis, il est le bienvenu. Merci par avance. ;-)
Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juillet 2013 à 10:11

Hello Opium !

Il s’agissait d’un petit parfum, le premier à avoir eu pour ambition de retranscrire l’odeur d’un T-shirt blanc propre, si je me souviens bien. Il reposait sur une tête d’agrumes très pétillante et estivale, un coeur plus aromatique (qui ne durait pas bien longtemps, à vrai dire) et enfin un fond de musc blanc comme on en a senti des dizaines depuis. C’était très simple mais agréable (peut-être trop simple pour susciter l’envie d’en acheter un deuxième flacon, d’ailleurs, et c’est sans doute la raison pour laquelle il a prématurément disparu ?).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2013 à 00:11

Bonsoir Maowel.
Merci à propos de Armani White For Him et son odeur musquée de t-shirt fraîchement lavé. Effectivement, la description effectuée n’indique pas un parfum impérissable, mais, peut-être est-ce tout simplement la volonté de la marque Armani ne de pas s’attarder sur ce produit.
Et puis, difficile d’exister à côté d’Acqua Di Giò qui truste toujours les ventes chez Armani dans les meilleures places dans le monde. Et, difficile d’exister également, peut-être, à côté de CK One, LE musqué propre par définition et LA référence du genre... ^^
En regardant ce à quoi ressemblait le flacon, je me suis souvenu d’un ami l’ayant porté. Un vague souvenir de quelque chose de frais et musqué agréable.
Merci pour la réponse.
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2013 à 15:43

J’avais adoré Dior Homme Cologne première version (2007), une réinterprétation de Dior Homme de l’époque, en plus frais, un peu moins irisé, et surtout avec un beau néroli qui durait assez longtemps. C’était très agréable à porter et à sentir (bcp de compliments je m’en rappelle), et aussi beaucoup moins "cocotte" que Dior Homme tout en conservant l’esprit "eau de toilette irisée pour homme". Mais là franchement, cette version 2013 me paraît fainéante, et pour tout dire presque insipide. Mais voilà, il semblerait que ça plaise énormément...Alors par ici les pépettes Dior, quand il y a de la gène...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2013 à 23:19

"... y a pas de plaisir..."
Bonsoir David. Bienvenue sur auparfum pour votre premier commentaire.
Indéniablement, ce parfum n’a rien, ou que peu, à voir avec la première version sortie en 2007. Je conçois tout à fait qu’on trouve cette mouture "fainéante". Comparativement au parti pris d’un iris, fleur la plus "datée" de toutes et l’une des moins "sensuelles" même si fascinante, et, surtout, avec son effet "cocotte" poudrée imparable (accompagné, cet iris, qui plus est, d’une fleur d’oranger rarement "virile" elle aussi), une simple Cologne musquée au pamplemousse fait bien tiédasse.
Mais, aujourd’hui les flankers n’ont presque jamais plus rien à voir avec un original. Il suffit de regarder vers le côté dévolu aux féminins pour s’en rendre compte chez Dior : avec J’adore, ce sont trois familles olfactives qui sont survolées. Bon moyen pour maintenir "l’original" (si on peut dire puisqu’il a été modifié... bref...) toujours sous les feux de l’actualité ; cela permet de potentialiser la nouveauté à partir de la notoriété de l’existant ; mais, aussi, cela permet de doper le cumul des ventes avec tout un ensemble de produits comptabilisant pour un seul...
Ce lancement est simple, à la limite du simpliste. Mais, pour une fois que Dior joue dans sa propre cour - la fraîcheur qui dure - sans (trop) aller voir si l’herbe est plus verte à côté, personnellement, je ne vais pas trop m’en plaindre. ;-)
Encore bienvenue. Bonne soirée.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2013 à 00:13

Je ne savais pas qu’Allure Homme Sport Cologne Sport allait être supprimée ? Ils finissent les stocks et basta ? C’est rare chez Chanel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2013 à 23:15

Bonsoir Troudujol.
En fait, une rumeur avait circulé avec des interrogations lorsque le énième flanker de Allure pour Homme, à savoir Allure Homme Sport Eau Extrême, est sorti l’an passé. Allure Homme Edition Blanche et Allure Homme Sport Cologne Sport (quel nom tarte !) allaient-ils survivre à ses côtés et aux côtés de ceux de Allure Homme Sport (tout bêtement) ?
Lors de la rédaction de la première version du texte, je l’ai rédigée avec un bug, je voulais rectifier, mais, paumé dans les méandres du chaos Dior, j’en ai oublié de modifier les aléas de la saga Chanel, pas si simple non plus, focalisé que j’étais sur le concurrent, "star d’affiche" de cette chronique qui mobilisait toute mon attention.
Quel bordel tout ça !
Bref. C’est rectifié. La "Cologne Sport" est encore d’actualité. Espérons pour assez longtemps. Mais, Chanel ne discontinue presque pas, il est vrai...
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 17 avril 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 15 avril 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 18 février 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
paname

paname

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 6 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :

Farfadet

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 19 août 2015

KeithRichards

KeithRichards

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 17 mai 2015

Sa note :
benji87

benji87

a porté Dior Homme Cologne (2013) le 7 octobre 2014

Sa note :

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 14 heures

Bonjour Est-ce que quelqu’un se souvient d’un parfum très musqué porté par une amie dans les(…)

il y a 21 heures

Merci, cela permet aussi de se replonger dans cet excellent article !

il y a 2 jours

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019