Auparfum

Dusita part en quête de sérénité avec le Pavillon d’or

par , le 23 décembre 2019

La créatrice thailandaise s’est une nouvelle fois inspirée de la poésie de son père Montri Umavijani pour sa nouvelle création Le Pavillon d’or.

Depuis 2015, Pissara Umavijani rend hommage à la parfumerie classique avec sa marque Dusita, à travers des compositions élégantes à l’aura vintage. Après Mélodie de l’amour, La Douceur de Siam, Le Sillage blanc ou encore Splendiris au printemps, la créatrice autodidacte présente cette fois un parfum « inspiré par une quête très humaine du bonheur et de la paix intérieure ».

Le Pavillon d’or fait écho à ces vers de Montri Umavijani, écrits alors qu’il voyageait à Taïwan :

« Will I ever have a chance
to sleep by the River of Love,
look on the mountain of Long Life,
and dip my vision in Sun Moon Lake
to be able to live more happily
in just any confinement. »

Cette nouvelle eau de parfum évoque « la joie pure de la sérénité, de la confiance en soi et de la tranquillité d’esprit », avec des notes de menthe citrata (un hybride de menthe poivrée et de menthe aquatique, à l’odeur citronnée), chèvrefeuille, boronia (une fleur australienne aux accents fleuris, boisées et légèrement fruités), encens, thym blanc, bois de santal et chêne anglais.

Eau de parfum 170 euros/50 ml, 240 euros/100 ml

Premières impressions

Pissara Umavijani reste fidèle à son esthétique raffinée et rétro. Plus qu’un paisible lac taïwanais bordé de montagnes, Le Pavillon d’or évoque une étoffe richement ouvragée tout droit sortie des appartements d’une élégante du siècle passé. Sur son velours de chypre vert sombre sont brodées des fleurs blanches soyeuses, piquées de vert vif croquant comme une cotonnade fraîche et pimpante. Ce mariage tout en contrastes, qui peut parfois rappeler Passion d’Annick Goutal, ravira les amateurs de sophistication surannée.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par , le 23 décembre 2019 à 19:06

Anne-Sophie, vous êtes une tentatrice : votre descriptif du Pavillon d’Or est un enchantement ... il va me falloir aller humer quelque part ce bijou rêvé. Aurons-nous le bonheur de le découvrir dans la prochaine Box ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Louis Vuitton égrène les Heures d'absence

Louis Vuitton égrène les Heures d’absence

Le sellier présente cette onzième addition à sa collection féminine comme « une invitation à se laisser aller et à profiter des moments où le temps est en suspens ».

en ce moment

il y a 11 heures

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

hier

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

hier

Et a ma maigre petite échelle, je boycotte ces marques ou ces groupes, a cause de leurs(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019