Auparfum

Eau Demoiselle

Givenchy

Flacon de Eau Demoiselle - Givenchy
Note des visiteurs : (21 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Evanescence de rose

par , le 15 avril 2010

La parfumerie est loin d’être une science exacte.

Prenez mes deux fleurs préférées, la rose et la fleur d’oranger, ajoutez-y des muscs et du cèdre, mariez-les à une campagne romantico-vintage qui a de la classe et qui se distingue de la masse, et qu’obtient-on ?

Loin de la composition « très personnelle » et « à la modernité pleinement assumée » annoncée par la marque, le résultat est juste un floral innocent et léger, plutôt dans le mauvais sens du terme, dans lequel une rose pâlichonne et délavée côtoie une fleur d’oranger verte et fruitée, avec un degré de qualité des matières premières plus proche du gel douche ou de l’assouplissant que d’une « eau couture » digne de ce nom.

Une rose (trop ?) dans l’air du temps, entre celles d’Elle et de Parisienne, d’Idylle et d’Idole, les distinctions sont de plus en plus floues et incertaines.

Quelque chose de presque 80’s résonne pourtant dans cet accord de rose et de mandarine associées aux fleurs blanches et cette évanescence de fond boisé, qui hésite entre neo-chypre et musc lessiviel à la Chloé.

Mais plutôt que d’assumer ce statut de parfum pour très jeune fille sans caractère ni prise de risque, pourquoi voudrait-on nous faire croire que, comme on peut le lire sur un site féminin « on devine une forme d’audace sous les traits des notes boisées et de muscs » ? Je savais que la presse beauté se contentait de recopier les communiqués de presse, mais de là à en rajouter, il ne faudrait quand même pas exagérer !

Givenchy a eu en fin de compte un peu la même idée que Cacharel avec sa Scarlett (après avoir probablement consulté les mêmes carnets de tendances pour 2010), mais ils n’ont malheureusement ni l’un ni l’autre vraiment su comment donner une forme olfactive adaptée à cette image d’“élégance vintage” qui avait pourtant un certain potentiel.

Encore raté.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 1er juin 2015 à 21:42

J’ai porté Eau Demoiselle à sa sortie alors que j’étais loin d’être une demoiselle. Une eau de toilette fraîche, agréable, adaptée à toutes les circonstances. Seul reproche, sa tenue qui aurait pu être meilleure.

Je n’ai pas hésité à la mixer avec l’Interdit pour la renforcer. Eau Demoiselle de son côté adoucissait l’Interdit.

J’aime beaucoup le flacon style vintage très décoratif aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 14:59

Je trouve que c’est un très joli parfum. Je le porte en alternance avec d’autres beaucoup plus capiteux (des boisés, des chyprés, des cuirs, des tubéreuses...). Je ne le trouve pour autant pas aussi discret que la plupart des commentaires le disent. je ne le trouve ni fade, ni sans caractère, ni dénué d’originalité. A sa sortie, j’étais contente de le trouver : Givenchy utilisait enfin sa note de Citron d’Italie, que j’appréciais énormément, sur un parfum que je pouvais porter (jusque là, il l’avait utilisé si ma mémoire est bonne sur une version d’Ange ou démon et une de l’Instant, parfums que je déteste)car l’accord rose - musc me convient bien. Je trouve que l’association de ces notes est équilibré et harmonieux, pour un ensemble agréable à porter : citron, rose, musc poudré. Alors, certes, j’aurais préféré qu’il sorte en eau de parfum, et il ne fait pas partie de mon top ten. Mais quand j’ai envie d’un parfum chic mais qui reste à sa place (genre, avant d’aller à un dîner... où je veux profiter des arômes des plats !), c’est lui que je porte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 15:40

Bonjour Walkyrie, vous avez peut-être vu que je fais partie des défenseurs de ce parfum que j’ai porté (et que je me rachèterais peut-être si je le trouve soldé un jour). J’ai été frappée par votre expression "quand j’ai envie d’un parfum chic mais qui reste à sa place (genre, avant d’aller à un dîner...)" car c’est exactement ce qui m’avait fait choisir Eau Demoiselle, une volonté de toute jeune femme d’être discrète et élégante. Maintenant, mon parfum "chic et discret" c’est Infusion d’Iris, c’est mon parfum d’entretiens d’embauche ou d’examens (pour les dîners un peu habillés, c’est invariablement Vol de Nuit). Le parfum agréable et rassurant, mais surtout qui ne sort pas des clous pour ne pas risquer le faux-pas, comme un pantalon noir, un chignon, des escarpins et une blouse en soie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 17:21

Effectivement, j’avais vu votre commentaire qui m’avait "autorisé" à laisser le mien, comme s’il fallait être dédouanée au regard de la quasi hostilité suscitée par ce parfum ! Si j’évoque le dîner, c’est vraiment par rapport au risque de "confrontation" des odeurs / saveurs / arômes... J’avais par exemple testé "Tuberosa" de Profumum roma avant d’aller dîner... à Lille... de spécialités locales incluant forcément du maroil... ce n’était pas du tout une bonne idée ! Inversement, Eaudemoiselle laisse un sillage doux, chic sans être incommodant. Par contre, lorsque je veux être chic et élégante et classe, je choisis plutôt Chanel 19 poudré. Un iris, comme vous ! J’aime beaucoup Infusion d’Iris, mais je le trouve trop évanescent sur ma peau, aussi je n’en profite vraiment pas longtemps. Au passage, ce qui me frappe, c’est le lien assez récurrent entre élégance et des notes incluant souvent Iris / musc propre/ poudré/ boisé. J’en parlais ce midi avec une amie qui cherche un parfum "élégant tout en faisant femme de caractère". Je lui ai suggéré ceux-ci : Chanel 19, Miss Dior Original, Givenchy III, Chamade, 24 Faubourg.... Mais elle avait plutôt l’idée d’un oriental. Or, peu d’orientaux me sont venus à l’esprit avec cette description ! Et vous, seriez-vous plus inspiré ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 21:17

Ohlala de la tubéreuse au maroilles, j’en ai mal au coeur aha ! En orientaux chics, je pense au sublime Coromandel des Exclusifs de Chanel, ou à L’Ambre des Merveilles d’Hermes (c’est le plus oriental des trois déclinaisons des merveilles mais personnellement ma préférence va à L’Elixir). Ce n’est pas ma famille de prédilection, et du coup je manque de références.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 22:05

les orientaux chics qui me viennent de suite à l’esprit :

Portrait of a Lady des EDPFM,
Ambre Sultan et Serge Noire de Lutens,
Coco, Coromandel et Allure de Chanel,
l’Heure Bleue de Guerlain (certains ajouteraient Shalimar de la même maison que je n’aime pas du tout)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 22:27

Ah ben allrs là tu m’en bouche un coin Solance mour Shalimar !! Je ne le porte presque plus mais c’est une telle icône. Bon sinon j’ai récupéré des petites fioles vides chez Noc...pour toi mais j’attends mon anniv pour compléter. Bon je vais me coucher avec...Jeux de peau ! Bonne soirée à tous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 22:29

Grr désolée pour les coquilles mais votre cerveau rectifiera tout seul...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 08:33

Bonjour billie,

Je ne respecte que les icônes que je choisis moi-même et je ne m’interdis pas d’égratigner celles des autres, tant pis si ça déplaît ;).., Donc Shalimar fait partie des parfums que je côtoie depuis des années en me demandant comment il a pu être élevé ainsi au rang de légende alors qu’il n’est pour moi qu’un parfum lourd, écoeurant, limite vulgaire.... je ne le trouve pas séduisant du tout et le jour où je me suis ’forcée’ à le tester sur peau, j’ai failli vomir...

Il y a par contre des parfums que je sens que je pourrais apprivoiser avec le temps... j’ai vu que tu portais Iris Silver Mist aujourd’hui et celui-ci pourrait en faire partie, alors que l’iris et moi, tu sais que c’est pas évident ! Mais l’autre jour, au Palais Royal, j’ai eu envie de le sniffer à nouveau et sa pureté absolue, son parti pris extrème ne m’a pas laissée indifferente... peut-etre qu’un jour, il me plaira finalement ?

Ah c’est sympa pour les petites fioles, je vais tenter de faire de meme, sinon je n’ai plus qu’à désinfecter à l’alcool les échantillons vides que j’ai.

Bonne journée à toi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 09:07

Bonjour Solance, je ne reconnais plus le Shalimar de ma jeunesse, il semble si "contenu" aujourd’hui. Une amie le porte et il est d’une douceur étonnante, je le préférais plus crissant.
Ism aujourd’hui, oui je voulais le tester par temps chaud, ce qui n’est pas gagné il fait bien froid aujourd’hui dans les Vosges. Du coup je ne sais pas si j’aurai Poal ou Une Voix noire pour mon anniversaire. J’ai hâte de savoir.
J’ai senti hier Gardénia de Chanel, pas vraiment ce que j’aime, il vire joli. J’ai de plus en plus besoin d’extrémité en matière de parfum...bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er juin 2015 à 21:49

Bonjour Walkyrie,

Savez vous qu’il existe Eau Demoiselle Bois de Oud edp et Eau Demoiselle Ambre Velours edp ? Je ne les ai jamais testés, mais ils pourraient vous convenir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 07:11

Pour les avoir sentis lors des précédentes soldes je dis passez votre chemin, c’est du bois collant oriental lourd collé sur un parfum avec lequel ça n’aurait même pas fait bon ménage si l’accord avait été de qualité....

Sinon je note une unanimité sur Coromandel, ça m’a donné envie de le porter !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 09:49

Merci Ersébet de votre avis éclairé. Passons notre chemin !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 14:22

Bonjour à tous et merci de tous ces avis éclairés !
J’avais effectivement repéré qu’Eau Demoiselle était sorti dans 2 autres versions, mais difficiles de les trouver... quand on n’habite pas à Paris... Contente de voir que je n’ai rien raté ! Par contre, c’est le même problème pour Coromandel : où le sentir en-dehors de la capitale ? Du coup, je suis contente des suggestions concernant les Lutens et Chanel, plus accessibles géographiquement.
Mais j’ai l’impression qu’une question ressort de tout ça : qu’est-ce que l’élégance en matière de parfum ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 15:23

Walkyrie, à propos d’élégance en matière de parfum, voici un lien que j’avais trouvé intéressant il y a quelques années :

http://coumarinepetitgrain.blogspot.fr/2010/09/lelegance-du-parfum.html

Bien entendu, cet article a du bon et du mauvais.Je ne suis pas un passionné de Bleu de Chanel, ce serait plutôt le contraire.Mais, il y a une phrase que j’ai notée, tant il me semble que l’inflation annuelle des parfums est néfaste :

"Le problème, c’est qu’à mesure que la palette de la parfumerie fonctionnelle s’agrandit, la palette de la parfumerie « élégante » joue les peaux de chagrin.

Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 15:46

Je vous remercie de m’avoir communiquer ce lien très intéressant. L’auteur décrit de manière très complète, très argumentée, de quoi dépend l’élégance en parfumerie. Néanmoins, elle étaye peu ses idées par des exemples de parfums.
Je me suis amusée à indiquer "élégant" dans le moteur de recherche d’"au parfum" : c’est intéressant de voir que les articles qui s’affichent concernent beaucoup de parfum boisés, plutôt masculins d’ailleurs...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 15:56

Moi, j’ai un peu de mal à trouver les vrai orientaux élégants, mais c’est peut-être tout simplement parce que ce n’est pas ma tasse de thé. Dans le registre capiteux, pour du chic, j’irais plutôt vers les chypres comme le très classique Mitsouko ou Femme par exemple, famille qui peut également être très sensuelle, la preuve avec Mitsouko et Femme.

Mais sinon, dans les parfums que vous citez, il y a de l’iris mais aussi une grande majorité de vert ! Ce que, en grand amoureux du vert, j’applaudis à deux mains. ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 20:00

Walkyrie, cette observation a une explication toute simple : le mot-clé "élégant" était au départ exclusivement défini pour les masculins (ne me demandez pas pourquoi !) l’équivalent pour les dames étant "chic", mais nous avons opté depuis quelques temps pour des mots-clés "trans-genre" :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2015 à 09:26

Ceci explique donc cela ! C’est intéressant, d’avoir lier "élégance" et "chic". Je vois bien que les conceptions de l’élégance sont assez variées. Pour ma part, je situe l’élégance entre le côté "classe" et le "chic". L’archétype est pour moi le 19 poudré. Pas le N°19 tout court : il m’évoque instantanément une héroïne hitchokienne à la beauté glaciale. Pas assez accessible, aimable, pour accéder à la véritable élégance... ce qui rejoint les observations sur l’attitude.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 3 juin 2015 à 10:11

Oui, mais pour le coup je trouve ça tout à fait possible d’être élégant tout en étant froid et distant. Alors qu’en étant ouvertement hostile voir mal aimable, on ne peut pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 17:53

Comme pour moi l’élégance est la même chose partout, dans tous les domaines, mode, parfums etc, la réponse est assez simple : quelque chose de bien coupé, dans de belles matières, sans ostentation et sans détails clinquants. Pour un parfum, ça veut dire souvent des classiques intemporels, ou certaines sorties récentes qui évitent l’overdose de matières (faussement) précieuses pour faire du bruit. Et comme pour tout, une grande marque n’est pas un gage d’élégance... une montre Dior surdimensionnée avec des brillants partout aura beau coûter trois zéros, ça ne la rendra pas élégante (j’en ai vu). Un sac Chanel rose vinyle sera plus dur à assumer, et présete un plus grand risque de faux-pas. Etre élégant sans se conformer à ces codes un peu rigides est tout à fait possible, mais réclame du talent et un gout irréprochable pour se permettre des excentricités sans tomber dans le mauvais gout. En théorie une femme pourrait être élégante avec La Vie Est Belle, c’est juste (beaucoup) plus difficile.

Vol de Nuit, Mitsouko et L’Heure Bleue chez Guerlain seront toujours classes, quoiqu’il arrive, de même que le N°5 ou le N°19, par exemple, mais c’est vrai que ce ne sont pas des orientaux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 18:49

Certes erzsébet, la simplicité se révèle souvent particulièrement élégante.

A titre d’exemple (et pour faire simple lol), Habit rouge l’eau est pour moi un parfum élégant.

Mais l’élégance, c’est aussi un certaine façon de se comporter dans la vie.Quelqu’un qui portera un parfum intoxiquant tout le monde, manque (à mon sens) d’élégance.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juin 2015 à 19:26

Je suis d’accord, d’ou le "sans ostentation" ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Charlotte Joséphine

par , le 1er juin 2015 à 13:37

fleurie mais light, élégance et mystère d’un Givenchy .. inspirant

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 janvier 2011 à 18:23

D’accord, ce n’est pas passionant. Mais il en faut pour tous les âges.

 

Et au moins, ce parfum semble assumer son côté juvénile. Il ne fait pas semblant d’être ce qu’il n’est pas, et ça ça me plait bien. Le nom, le flacon et le parfum sont finalement très cohérents. C’est comme s’il avouait être un premier parfum, qu’on imagine bien une grand-mère offrir à sa petite fille. Bien sûr qu’il y a des parfums plus intéressants convenant aux jeunes filles, mais on ne peut attendre d’ados ayant grandi dans un monde de sucreries et de gel douche aux fruits de vouloir des odeurs plus "sales" et des parfums plus compliqués. Quand on est très jeune, sans passion pour la parfumerie, sans "éducation" olfactive, avec un nez pas entraîné, il est plutôt normal de commencer par aimer Daisy, Lola ou Scarlett. Au moins cette Eau Demoiselle semble avoir limité l’esbroufe marketing et n’essaie pas de paraître "edgy", "couture" ou "sensuelle".

 

(Pour continuer dans une parenthèse HS sur l’éducation olfactive, le fait que des marques avec une image de luxe et de qualité font des parfums "faciles", ça complique beaucoup l’apprentissage. On se dit "bon ça c’est un Dior donc c’est le top en parfumerie ! Cacharel, ils ont fait Anaïs Anaïs et c’est un classique donc Scarlett doit aussi être parmi les meilleurs dans le genre ! C’est vrai qu’il sent bon ! Belle d’Opium c’est logiquement du même niveau qu’Opium, si je trouve ça fadasse c’est parce que je ne sais pas l’apprécier" etc. La pub et les magazines féminins font le reste et je comprends tout à fait que beaucoup n’ont pas l’idée d’aller voir plus loin que les nouveautés du moment ou les parfums "safe" de l’Occitane ou Roger et Gallet.)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 août 2010 à 18:43

La marraine de ma fille de 23 ans est venue passer la journée aujourd’hui, on la voit trop rarement, et pour marquer le coup, elle a très gentiment apporté à sa filleule un parfum, exercice hautement périlleux s’il en fut... Peut-être que certains d’entre vous auront encore en mémoire mon échec total quand je lui ai offert Ninfeo Mio, que j’ai alors récupéré pour mon plus grand bonheur. Auparavant, aucun parfum n’avait trouvé grâce au nez de la donzelle, qui par ailleurs s’en foutait éperdument. Oui, c’est ma fille, oui. La génétique a ses mystères... !

Comme vous l’aurez deviné, ce parfum est "Eau Demoiselle", qu’elle avait senti rapidement après quarante-douze autres jus, autant dire que je ne m’attendais à rien du tout ni dans le meilleur ni dans le pire, c’était la loterie totale.

Givenchy : un relatif bon point a priori quand même, la maison n’a pas une image trop pénible.

Le nom "Eau Demoiselle" : mignon. Un peu "Mon Premier Parfum", ce qui à 23 ans prête à sourire, mais mignon.

Le flacon : vraiment sympa, j’aime ce côté vintage de la robe drapée, un peu Grès, très chic, très féminin, tout en restant assez sobre.

Le jus : Eh bien je ne suis pas si dure que la plupart d’entre vous !! Ma première réflexion a été "ça, une nouveauté récente ? Mais non, c’est un vieux parfum pas très connu !" et puis non, ce côté bien tarte est en effet récent. Sinon, ce parfum n’aurait pas franchi l’épreuve du temps. Donc oui, il est tarte, assez niaiseux, je vous l’accorde bien volontiers.

Mais il n’est pas vulgaire, déjà. J’aime son fond un peu chypré bien présent, je trouve, et qui lui donne une relative, très relative personnalité. Sans ce fond, il n’y aurait rien du tout, car le reste, et là, nous sommes d’accord, c’est du fleuri basique, joliment banal... Audacieuse, originale, l’Eau Demoiselle ? Non, mais ma fille ne l’est pas non plus. Agréablement classique et pas dérangeante ? Oui, comme ma fille.
Et en plus, elle semble vraiment aimer.

Deux étoiles. Parce qu’il y en a tant d’autres qui sont carrément incommodants...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 mai 2010 à 20:28

aucune personnalite, aucune complexite, trop fillette, sent aussi bon qu’un bon deodorant ou gel douche mais bcp plus cher !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 2 mai 2010 à 18:20

Une eau fraîche pour jeunes et moins jeunes, verte et légèrement amère... nettement moins "girly" que SCARLETT, à mon avis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 avril 2010 à 20:35

Oui moi aussi je trouve que ce parfum est loin d’être exceptionnel ! J’ai vraiment été déçu par ce parfum et même mon chéri le trouve pas génial !

beurette

Des tonnes de video de beurette a regarder, les filles les plus chaudes sont ici !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 avril 2010 à 19:30

Le syndrome J’Adore a encore frappé ! D’un côté, un joli flacon rétro qui pourrait contenir un beau parfum comme savait les choisir autrefois Hubert de Givenchy. De l’autre, une publicité avec une jolie fille vêtue d’une cape noire étrange (ça tombe bien les vampires sont à la mode...) sur laquelle on imagine un parfum intrigant, troublant, séducteur voire narcotique. A l’arrivée ? Une odeur florale proprette, gentillette et dépourvue de personnalité. Personnellement, Eau Demoiselle me rappelle Daisy de Marc Jacobs, parfum qui a au moins le mérite de ne pas se prendre trop au sérieux et d’annoncer la couleur avec son flacon rigolo orné de marguerites en plastique...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 avril 2010 à 15:59

J’ai été très déçue par ce parfum qui m’avait pourtant attirée au premier abord grâce à un très beau flacon et à une image un peu vintage. Je m’attendais à quelque chose de moins lolita, qui présenterait un peu plus de personnalité !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

leynou

a porté Eau Demoiselle le 27 mars 2020

Sa note :

Walkyrie

a porté Eau Demoiselle le 6 juillet 2015

Sa note :
flo070385

flo070385

a porté Eau Demoiselle le 2 février 2015

Aime Tous, Les Grands Parfums
Sa note :

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

En 1994, la maison de mode fondée par la styliste japonaise Rei Kawabuko lançait son premier parfum sous la direction artistique de Christian Astuguevieille. Le début d’une longue série de créations avant-gardistes, souvent été qualifiées d’« anti-parfums ».

en ce moment

il y a 7 heures

Je trouve votre analogie avec la musique très juste, Kouros, merci ! En effet, c’est toujours(…)

il y a 21 heures

Elisabethan Rose de Penhaligon’s ancienne version, celle de 1984. Pour moi la plus belle rose de(…)

hier

Bois précieux de Molinard (1995). Un boisé chaleureux développant sans excès sur un magnifique(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

Divine Nantes

Divine Nantes

Nantes (44)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019