Auparfum

Effluves influentes

par , le 29 octobre 2010

Suite à une suggestion de Clochette, voici un nouveau sujet de discussion dans lequel je vous invite à nous confier quels sont les parfums que vous avez essayés, aimés et achetés suite à la lecture d’une critique, d’un avis ou d’un conseil sur auparfum.

Ou encore, quels sont ceux que vous avez re-découvert alors que vous aviez un à priori négatif, et que vous aimez désormais ?

Mais vous pouvez également bien sûr nous raconter vos déceptions et vos ratés !

 

image : bianca-and-family.com

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 10 septembre 2012 à 23:47

Voilà, je suis nouveau sur ce site que je fréquente depuis plus de un an, date de mes débuts dans le monde du parfum.
- 
Grâce à vos conseils éclairés, je me suis fait une belle petite collection en un an :
Lolita Lempicka au masculin
Dolce Gabbana - the one
Lanvin - l’homme sport
Lanvin - Arpège pour homme
A Men piment rouge
Habit Rouge
Egoiste
Eau Sauvage
Minotaure
M7 Oud Absolu
Hypnose homme
Gucci I pour homme
Gucci II pour homme
Bvlgari Black (mon preféré)
Un jardin sur le Nil
Azzaro Chrome
Allure édition blanche
Cacharel pour l’homme
Spicebomb (que je porte cet été)
A Men Pure Havane
- 
Voilà pour ce que j’ai.
- 
J’aime aussi beaucoup Jaipur, mais comme l’ex d’une amie a moi le portait, je n’arrive pas a me décider à l’acheter. Me dire que en sentant le parfum, on pense a quelqu’un d’autre, ne me plait pas. Le parfum est une signature personnelle a mon sens.
Maintenant, je suis face à un dilemme. Je cherche 3 parfums, fort différent, et n’arrive pas à les trouver.
- 
Le 1er serait plus pour faire plaisir à ma copine. Elle adore Armani Code, mais il ne me plait pas trop. J’ai presque du mal a respirer quand je le porte. Y aurait il un parfum assez proche ?
- 
Je cherche également un second parfum, qui serait assez oriental. Un peu comme M7. Je l’ai senti, mais jamais acheté, et je le regrette maintenant qu’il n’est plus là. Je cherche donc quelque chose de musqué, ambré, et peut-etre avec du bois de oud . Quelque chose de puissant sans être asphyxiant. Comme le génial m7 en somme.
- 
Un autre parfum que je cherche serait un peu quelque chose inspiré de cette chanson : http://www.youtube.com/watch?v=ZlaCn1VEM1Y
.
Quelque chose comme le film dont la chanson est tiré : un parfum de voyageur, en amérique latine, qui sent différement des autres parfums, qui sent la foret et les cours d’eau,... mais pas quelque chose de festif comme havana vanille. Quelque chose de calme, comme quelqu’un assis sur un hamac, le soir, un feu pas loin, dans la forêt, lisant un livre et entendant le clapotis d’un cours d’eau au loin.
.
J’avais pensé à Davidoff Adventure, mais je dois le ressentir. Un avis sur ce parfum ? P-e même bientot un article dessus ? Ou bien a Kenzo Jungle pour homme ?
- 
Merci d’avance
- 
PS : je n’ai pas réussi à acceder à la page "choisir son parfum" et donc à poster mon message là. Est il possible de le transferer là bas pour moi ? Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 septembre 2012 à 16:08

salutation, pour l’avoir senti dernièrement je vous conseille en échange de M7 le très beau Ambre Doré du Maître Parfumeur et Gantier. c’est un parfum plus ancien que sa sortie officielle, créé pour un client unique (il y a 20ans ?) bien avant la vague de la mode du Oud. C’est un mélange de son sublime Ambre Précieux avec une note de Oud bien plus originale que dans M7.
Si vous n’avez pas accès à cette marque il reste le flanker Fahrenheit absolute, mais c’est un deuxième choix.
Si vous y avez accès, vous aurez aussi la solution pour vos deux autres recherches. Pour l’ambiance tropicale vous pouvez acheter les yeux fermés Bahiana.
Pour qqchose de mieux que Armani Code vous avez tous le reste ;) ...mais testé en 1er le Jardin du Nil (gamme pour homme).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vivi Snow

par , le 30 juin 2011 à 10:16

Bonjour à tous,

Tests sur peau de ce matin : Fou d’Absinthe et Méchant Loup de L’Artisan Parfumeur

Deux parfums complètement différents : autant Fou d’Absinthe, je le trouve bien trop masculin pour moi, autant Méchant Loup donne une très jolie et poétique fragrance féminine qui me ressemble sur mon autre poignet.

J’ai toujours adoré l’histoire du petit Chaperon Rouge et du Grand Méchant Loup, cette balade en forêt sombre et risquée, avec une envie aussi parfois de tomber dans la gueule du loup. Si le loup sent comme ça, il peut bien me dévorer. Par contre si c’est moi qui sent la noisette boisée, je veux bien faire la grande méchante louve qui vous hypnotise de ses yeux noisette perçants. Grrrh ! ^_^

Sentez bon avec goût du risque ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Brit

par , le 28 juin 2011 à 13:28

Quelqu’un s’y connait-il en matière de soldes chez l’Artisan Parfumeur ? Grâce à vous j’ai appris qu’ils faisaient des soldes mais il semblerait que j’arrive après la bataille... Ceci dit il est indiqué pour les produits qu’on ne peut pas commander "produit bientôt disponible". Est-ce une gentille manière de ne pas dire "plus en stock" ou est-ce qu’ils vont vraiment les réapprovisioner ? Et quelle bougie vous préférez entre "Jacinthe feu de bois", "Jatamansi", "Sous la glycine" et "Trèfle à quattre fleurs" ?

Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2011 à 15:45

Je crois qu’ils ont été dévalisés... quant aux bougies je ne les connais pas, mais celles qui sont soldées sont des formats mini !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 17:45

Merci Géraldine ! Il ne me reste plus qu’à espérer alors...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 juillet 2011 à 17:09

Victoire ! J’ai fini par me rendre dans une boutique de l’Artisan Parfumeur et j’y ai trouve mon bonheur : un flacon de Verte Violette. Fragrance qui va d’ailleurs etre discontinuee, sniff...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

hangten

par , le 26 juin 2011 à 16:28

Hello, juste après la sieste et alors que beaucoup sont à griller façon steak carbonisé sur la plage des Sables d’Olonne, je savoure Din Dan... c’est paisible, c’est frais et pas incommodant, ça ressource ! Oui, je sais, j’aurais pu mettre habanita... mais bon, à ces températures là, ça aurait été too too much... Et pour moi (pas grave !) et surtout pour les autres !
Je dois pas être un warrior !
En revanche, ce soir, à l’heure ou l’air circule...why not ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 16:35

Eh bien, puisque tout le monde raconte sa vie, voici l’effluve influente qui m’accompagne aujourd’hui, avec le projet de rester fidèle toute la semaine : Timbuktu. Influent, mais léger, ce qui me permet de m’arroser abondamment, avec autant de rééditions que voulu au cours de la journée. D’ailleurs j’y retourne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 16:41

Si ce n’est pas de l’addiction, ça !!! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Absinthe

par , le 26 juin 2011 à 15:22

Mais c’est vrai ça, tout le monde roupille ! Heureusement qu’il y a deux adeptes du racontage de life pour garder le phare ^^
.
Grâce à vos avis éclairés et à votre culte au dieu Iris, j’ai fini par craquer moi aussi et je me suis offert Infusion d’Iris, EDP et Lait pour le corps s’il vous plaît ! Bon c’est sûr, on est loin du Iris Silver Mist, mais mes finances aussi ; moralité, je vais dès aujourd’hui lancer un appel aux cotisations pour Noël prochain (mais me connaissant, j’opterai au dernier moment pour Tubéreuse Criminelle, obligé).
.
Enfin bref, c’est dimanche après-midi, fait trop chaud dehors même pour un délicieux Prada chic et discret, j’entends l’appel d’internet au fin fond de ma campagne (qui hurle de, je cite, son ton poli et sa voix de fayot ^^ "les SOOOOOLDES !!!!").... et je me dis que finalement, une sieste est la seule option raisonnable.
.
A bientôt les perfumistas, où que vous soyez !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 15:25

Vive le racontage de life - par moments ^^

 

Aujourd’hui je suis bien tenté de mettre Iris Silver Mist justement ! J’ai envie d’essayer par cette chaleur ! Mais j’hésite avec Shalimar :S...

Flute !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 15:29

Je dirais bien Shalimar, il doit être terrible par ces chaleurs sur une peau qui lui convient !
.
Toute façon demain il fera encore plus chaud, perso ça sera testage de MKK par 38° ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 15:41

Un p’ti coup de Angel demain, et la vie reprend son cours :p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 16:05

Je garde Angel pour les premiers marrons chauds de l’automne... mais entre temps j’aurai largement abusé d’Habanita, tant qu’à faire ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 16:08

et au passage, c’est juste moi ou le pop up EspaceMax en bas de la page est REELLEMENT usant ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 16:14

Il l’est ! Je confirme !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 17:15

Absinthe, on est reliées en ce moment !
J’ai aussi acheté Infusion d’Iris (avec une réduc de 20 %) et lancé une contribution pour Iris silver Mist et/ou Tubéreuse criminelle (j’adorerai que ce soit ET).

 

Jicky, j’ai vu les soldes sur le site de l’Artisan et j’ai loupé le coche, il ne restait plus que Drôle de Rose.
J’aurai bien aimé Iris Pallida et Voleur de Rose. Tant pis je vais chez Diptyque jeudi et je devrais me consoler avec Philosykos...

 

Côté parfum, en cette journée de farniente je redécouvre Traversée du Bosphore et ma foi, c’est avec plaisir.

 

Bonne fin d’après-midi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 21:48

Bonsoir à tous,

Enfin un week-end ensoleillé, il était temps.
Enfin, on a pu profiter du bon air de la campagne !

Oui, mais bon, chaque jolie chose a son revers. "Zut, plus moyen de retrouver la « crème-soleil » achetée il y a un mois ! Maaaman, il fait trop chaud dehors !!! Allez sous le chêne... Naaan, y’a des p’tites bébêtes ! Maaaman, ça pique, y’a des orties ! C’est pas grave, frotte, ça revigore. Mais, moi, je VEUX de la « crème-boutons ». Je peux venir sur tes genoux. Nan, pas toi, c’est moi sur les genoux de MA môman..." ^_^

Bon, avec tout ça, pas moyen de commencer la lecture d’un classique déjà lu : "Jane Eyre" de Chacha Brontë...
Je reporte la lecture à ce soir, si je ne pique pas du nez sur les pages du livre. Ce qui arrive souvent en fin de soirée. ;-)

Par contre, s’il y a une chose très facile à faire, en toutes circonstances, et tout simplement pleine de joie : tester sur peau un parfum jusqu’à présent inconnu. Vive les échantillons !
Alors, voilà mes tests du week-end :

Les Nuits d’Hadrien d’ANNIGOU : un parfum qui sur ma peau ressort bien plus masculin que féminin. Mais dans le cou d’un homme, hummm il doit être troublant mine de rien ! ;-)

L’Eté en Douce de l’AP : léger, propre, un soupçon d’air pur, une fleur d’oranger caressante, un chapeau en paille pour protéger du soleil et la douceur des muscs blancs... Douce transparence !

Navegar de l’AP : c’est un Noir Epices dilué encore et encore à l’eau de mer. Dommage qu’il soit si éphémère parce que sa note marine mélangée aux épices et aux bois, finalement, je l’ai trouvée bien plaisante. J’ai d’ailleurs gardé sur les lèvres le sel du parfum, comme si j’avais donné de doux bisous dans le cou d’un navigateur. ;-) Eh, oui, quand je renifle mes poignets, il faut toujours que ça finisse sur ma bouche. Cela signifie que sans m’en rendre compte je suis restée le nez collé au poignet, les lèvres aussi forcément. Bon indice de plaisir que m’apporte un parfum ! ^_^

Mais demain, je me le fais plus opulent, probablement l’échantillon de Gardénia Passion d’ANNIGOU, on verra, en fonction de la chaleur !!! Aaah, si j’avais Mmmh de Riz Sensuel, c’est certain que j’en mettrai un grand splash, prochain achat à mon avis ;-)

Bonne fin de soirée à Néroli d’ANNIGOU, "Grrrh" ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 23:25

Ah j’attends ton avis sur Gardénia Passion alors !
Quant à Néroli, je ne connais pas du tout, bon ça sent le Néroli mais encore ?
Après tes enfants, voilà que c’est moi qui réclame ton attention et te mets à contribution, désolée :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 23:38

Je suis sur un petit nuage, mes filles rentrent de Barcelone à l’instant avec un cadeau pour leur petite maman.... Ninfeo Mio !!!!!!
Je ne m’y attendais pas c’est super ! Viva El Corte Inglés

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2011 à 23:45

Chanceuse !!!

Amalia, nouvelle (encore) porteuse de Ninfeo Mio pour cet été !

 

Pareil que A Scent, je crois que les ventes de Ninfeo Mio chez les auparfumistes sont... assez énormes !

 

Profite en bien !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 00:15

Oui je vais dormir avec déjà. ça perturbe peut-être un peu mes plans pour Philosykos quoique... on verra. je ne me plains pas en tous cas ;)
Bonne nuit !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 09:55

Bonjour Amalia,

Je suis vraiment contente pour toi, Ninféo Mio et un vrai bijou, c’est à mon avis LA plus belle figue, alors que Philosykos, c’est LE plus beau figuier. ;-)

Pour ce qui est de Néroli, c’est un soliflore (oui, je sais, c’est idiot ce que je dit !^^) tout en légèreté et fraîcheur.
J’ai l’impression que c’est le plus beau travail réaliste autour de la fleur d’oranger. Ça me fait penser à un parfum de toute jeune mariée en fleur et romantique. Une robe blanche toute simple, les cheveux au naturel et un bouquet cueilli dans les champs à l’aube. Un parfum pour les chaudes journées d’été, quand on a envie d’une eau fraîche, simple, naturelle, verte, hespéridée, ni boisée, ni sucrée, ni travaillée (en apparence). Une fleur d’oranger authentique... Voilà ;-) Et puis, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours trouvé que la fleur d’oranger faisait très Grrrh et cache bien son jeu sous une apparence simple et naturelle...
A comparer avec Fleurs de Citronnier de LULU

Pour ce qui est de Gardénia Passion, j’y vais de ce pas porter mon échantillon et je te dis quoi (ça fait ch’ti, mes racines !^^) ce soir.

Bisous, bisous,
Et bonne (très) chaude journée à tous !!! ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 10:04

Bonjour Vivi,

Nous sommes passés par la boutique-bonbonnière Goutal, mais autant je trouve cette marque cohérente et poétique, autant ça n’est pas là que je trouve mon bonheur. Et leur Ambre sur moi a des allures de couloir sombre au Vatican.
 

Je poursuis les explorations, dont celle de Bois des Iles ... superbe et il me fait revenir des souvenirs d’un ex qui le portait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 11:42

Bonjour Dominique,

J’aime la parfumerie Goutal entre autre parce que c’est une bonbonnière façon boudoir de jeune fille et comme je suis une grande rêveuse, romantique et fleur bleue, oui, ça me correspond bien et je m’y sens comme chez moi (mais je te rassure, mon chez-moi ne ressemble pas à une bonbonnière !!!).
Dans tous les parfums testés sur peau chez AnniGou, il n’y en a qu’un seul qui n’a pas eu mes faveurs : Les Nuits d’Hadrien. A tester sur une peau d’homme parce que sur la mienne, il tourne trop au masculin !

En ce qui concerne l’Ambre Fétiche, j’aime son côté fumé et encens sur la peau de Mister Vivi, comme il est fumeur, ce parfum lui va comme un gant. Et je ne suis plus en train de faire une apnée quand il s’approche de moi après avoir fumé (rien à faire et désolée pour tous les fumeurs mais je trouve que la cigarette, ça pue, et l’haleine..., pas de bisous tant qu’il n’y pas eu chewing gum kiss cool, bonbons hyper mentholés ou brossage de dents façon car-wash. Ben oui, je suis nunuche avec ça et asthmatique aussi, ça excuse ma dépréciation...) ! Mais Myrrhe Ardente est encore plus sublime sur lui (et sur moi aussi, un parfum qu’on se partage comme Ninféo Mio) dans un autre registre...

As-tu essayé Ambre Précieux de Maître Parfumeur et Gantier ?
Et Ambre Sultant de LULU ?
Je me doute bien que l’Eau d’Ambre chez l’AP ne sera pas assez capiteux pour toi (c’est une eau fraîche !^^) mais pourtant je lui trouve beaucoup d’atouts : facile à porter, légère, simple, parfum de peau, doux comme un cocon de soie. Et pourtant toujours discrètement présente. Je sais qu’il existe une version extrême, mais je ne l’ai pas testée...

Bois des Iles est divin, et en plus si ça remémore de bons souvenirs, ça ne gâche rien !
Bonnes explorations !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 11:52

L’Ambre selon Lulu, c’est le couloir d’en face !!! Et comme mon Youth dew vient d’être reformulé et se rapproche d’Amber Nude, je suis servi dans ce registre, avec Shalimar, j’ai ma dose.
J’ai reçu un échantillon de Myrrhe de AG, très tentant ! et un travlo de Bois des Iles ... je vais sniffer ! Car Coromandel m’échappe encore un peu. Ou je demanderai un petit vapo comme j’ai encore un KDO d’anniversaire en retard... Me tâte avec un Cuir Mauresque ... il me faut qq parfums très bestiaux pour mes vacances.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2011 à 12:19

Bon essai de Myrrhe, tu diras ce que tu en penses ? Je dois partir, à bientôt ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2011 à 00:11

Bonsoir Amalia,

Voilà, voilà, fin d’après-midi avec ma fille aînée et ses copains-copines à se balader...
J’en ai profité pour aller dans une parfumerie et enfin m’offrir Infusion d’Iris en EDT, je l’ai porté tout de suite dans le cou, la nuque et le décolleté... Un réel bonheur par ces chaleurs ;-)

Par contre, ce matin en allant mettre Gardénia Passion sur un poignet (j’avais peur de ne pas supporter l’opulence de la tubéreuse par cette chaude journée !^^), je m’attendais vraiment à quelque chose de capiteux, voire même étouffant au soleil...
Que neni !!! Ce gardénia recomposé démarre tout en fraîcheur et luminosité : la fleur d’oranger probablement. La tubéreuse se fait subtile, toute en rondeur, et n’est absolument pas agressive comme peut l’être la Tubéreuse Criminelle dans un premier temps (mais de celle-là, Opium t’en parlerai mieux que moi !^^), ni carnassière comme l’est Carnal Flower. Elle a le petit côté humide de Do Son, même plus prononcé je trouve, en tous cas sur ma peau... Vraiment fleuri, mais toutefois intense qui se fond doucement sur la peau avec une touche de vanille, charnelle et désirable,... Plus facile à porter finalement, même par temps chaud, j’ai eu peur pour rien ! ^_^

J’ai aussi testé Fleurs de Citronnier, pour comparer avec mon ressenti d’hier à propos de Néroli. Ils sont similaires en ce qui concerne la représentation réaliste de l’odeur de Fleur d’Oranger MAIS Lulu et AnniGou ont une manière d’évoquer la réalité de façon toute personnelle. Evidemment, chacun son style ! Néroli est plus la fleur d’oranger dans la fraîcheur joyeuse du petit matin. Fleurs de Citronnier est plus la fleur d’oranger par une chaude après-midi, toute en lumière et effervescence grâce aux agrumes, plus entourée avec les bois, la vanille, les muscs, le miel et de légères épices. Facile à porter pour un Lulu.

Bref, que choisir, Néroli ou Fleurs de Citronnier ? J’ai envie de dire Néroli. Et pour une fleur d’oranger plus sucrée : Fleur d’Oranger de Lulu

A part ça , j’ai aussi retesté par plaisir Arabie de Lulu et sa note de tête de tajine d’agneau qui devient, comme l’a souligné Jicky, du pain d’épices en fond. Miam miam ! ^_^

Un petit dernier pour la route : j’ai acheté, comme cadeau, une eau bienfaitrice, Vapeur de Riz de la collection Kenzoki (ou Mmmh de riz sensuel selon Jeanne). J’avais envie de me doucher avec, toute douce et tendre... Mmmh

Bonne nuit à tous,
Bises à Infusion d’Iris

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 10:50

Coucou Vivi !
Je suis contente que tu puisses enfin profiter d’Infusion d’Iris.
Je me le suis offert récemment aussi. Il était sur ma liste depuis qu’on en avait parlé il y a quelques mois (déjà) et chaque fois, un coup de coeur ou une opportunité lui passait devant.
Je crois qu’on est tous à peu près dans le même cas...

 

Je savais que Gardenia Passion te plairait et j’ai aussi trouvé que Do Son s’en rapprochait un peu. Il faudra vraiment que j’interroge Opium sur Tubéreuse Criminelle alors :)

 

J’ai récemment senti la Fleur d’oranger le Lulu et je la préfère à Fleur de Citronnier, enfin le jour du test c’était le cas mais je suis un peu inconstante parfois, je me rassure en me disant qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis (bof).
J’irai mettre mon nez sur Néroli dés que possible et sur L’Heure Exquise aussi.

 

Hier j’ai fait un essai sur peau d’À la Nuit, j’ai pensé à Jicky, en retournant au boulot, une odeur me titillait les narines, ça sentait... le jambon cru.
Il a cette sensation avec Une Fleur de Cassie et j’avoue que j’avais beau chercher je ne voyais pas ce qui pouvait évoquer le fameux jambonneau dans celle-ci.
Ben j’ai trouvé. A noter quand même qu’en hiver je n’ai pas eu ce problème avec ÀlN, c’est juste là, avec la chaleur.
Il faudra que j’essaie de savoir ce que FdC et ÀlN ont en commun qui sent la charcuterie.
Comme quoi on n’est pas loin du Tajine d’Arabie ;)

 

A plus tard, bise !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 13:32

Juste, Sixtine m’a fait découvrir un parfum de Goutal que je ne connaissait pas, et dont on ne parle jamais : la Tubéreuse !

 

Vous autres, vous devriez ADORER ! J’ai rarement vu une tubéreuse aussi fidèle !! Il y a tout : le médicinal de la criminelle, le féminin de Carnal, l’humidité de Do Son, l’animalité de celle d’ Histoire de Parfum, et même des notes huileuses, goudronnées, de vomi, ... Elle est énormissime !

Enorme coup de coeur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 13:46

Waw, tu as l’air vraiment enthousiaste Jicky.
Ça donne vraiment envie d’aller la tester cette Tubéreuse qui apparemment les surpasse toutes ! ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 13:53

Sans dire qu’elle les surpasse toutes (je reste très très amoureux des 3 autres, avec un petit (gros) plus pour celle de Lutens), celle là m’a vraiment étonné, et surtout, on n’en parle jamais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 15:59

En fait, oui, on l’a sentie en balade Vivi, enfin, moi en tous cas et j’y suis revenu plusieurs fois, elle me tente bien. Goutal revendique juste de la tubéreuse de grasse et rien d’autre dans sa formule. Perso, je l’aime beaucoup aussi surtout à cause des notes végétales presque vertes du début qui me font penser qu’il n’y a pas que la fleur mais aussi un bout de tige qui est passé dans le flacon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 13:44

Bonjour Amalia,

Après une soirée et une nuit de fureur : orage et tempête du tonnerre de Zeus, agrémenté de grelons, d’une baisse des températures de 20C°, d’une mini inondation dans la cuisine (juste une grosse flaque, mais ça fait quand même 40l d’eau de pluie), d’une coupure de courant et des pleurs des loulous transits de peur, ça fait un bien fou de porter Infusion d’Iris aujourd’hui. Toute la famille au même parfum pour des doudouces rassurantes. Et ça marche ! ;-)

A la Nuit, je l’ai senti sur Dau avec Jardin Blanc de Maître Parfumeur et Gantier sur son autre poignet. Ils se rapprochent vraiment fort, deux très beaux jasmins mais j’ai une préférence pour A la Nuit, en tous cas sur sa peau, plus sensuel, plus sale, plus animal. Je lui demandais régulièrement de pouvoir le renifler juste par plaisir. ;-) Par contre je n’ai pas fait attention au jambon !^^ Peut-être le côté charnel, chair fraîche du jasmin, une peau à dévorer donc... ^_^ Le lien entre AlN et FdC ?

Par contre pour Arabie, je me demande si ce n’est pas le ciste qui me donne cette impression de viande d’agneau ??? La (le ?) ciste ladanifère, en Huile Essentielle, c’est un puissant anti-hémmoragique, dont l’odeur est intense, boisée et ambrée. Je sais qu’il existe des plantes qui leurrent les insectes suceurs de sang en imitant l’odeur de la peau des animaux à sang chaud afin de permettre la reproduction de la plante. Est-ce un effet de ce genre là ???

La parfumerie m’apprend même des choses que je n’imaginais pas connaître par son biais. Elle est bien moins futile qu’on ne l’imagine ! ^_^

Bonne après-midi parfumée
bises à Infusion d’Iris

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 13:54

Pour le jambon de la fleur de cassie, sur ma peau il ne vient qu’à partir de 20min. Après je peux plus, c’est trop trop salé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juin 2011 à 14:18

Oui ! J’ai senti Tubéreuse de Goutal au Printemps à Paris mais je venais d’être parfumée avec la Capricieuse d’Histoires de Parfums et du coup je ne l’ai pas bien analysée.
J’essaierai de voir si la boutique où je vais à Montpellier l’a.
J’avais lu un billet à son sujet sur Grain de Musc http://graindemusc.blogspot.com/2010/04/tubereuse-dannick-goutal-la-vrai-star.html et en avais discuté avec Grand’Ourse il me semble.
Sinon Jicky je suis encore sous le charme de Tubéreuse Criminelle moi aussi.

 

Quant au jambon d’À la Nuit, je ne l’ai eu qu’au bout d’un bon quart d’heure effectivement, c’était bien la première fois que je sentais ça... Dommage parce que jusque là je l’aimais bien ce parfum. A retester cet hiver.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 26 juin 2011 à 14:47

Bon, il se passe rien sur auparfum en ce moment —’

 

Alors, voila, j’ai acheté mon premier parfum à l’aveugle jeudi dernier ! Les soldes chez L’Artisan sont vraiment géniales !

J’ai acheté Jour de Fête, en parti grâce à l’article d’Ambre Gris dessus, et ce pour 23€, sachant que c’est un parfum disparu, d’Olivia Giacobetti et tout ! Et vraiment j’adore :D ! J’ai aussi acheté avec Nez Lik Iris Pallida à 57€, à la place de 240... Et à deux, ça vaut le coup :D ! (à l’aveugle aussi !)

 

Voila voila !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par , le 29 mai 2011 à 07:39

Jusqu’à récemment, mon petit nid dans la province profonde me permettait d’aller faire mes courses de premières nécessité dans un hypermarché.
Maintenant, progrès oblige, il s’est transformé en galerie marchande. Oh, c’est un bien grand mot, on y trouve "juste" une parfumerie et une parapharmacie...
Donc hier, opération ravitaillement.
J’avais tous frais en tête vos comm élogieux au sujet de la maison Roger & Gallet, et, comme beaucoup ici, je regrette la disparition des gammes déclinées des parfums que j’aime. Et bien sûr, la vitrine de la para présentant les packs "fête des mères" sortis par la marque pour l’occasion...
Bilan ? Bon, déjà, durée des courses doublée...
Sinon pour les lignes. Déjà, les packagings sont réussis, pimpants et tout.
Et les fragrances m’ont vraiement plu.
J’ai beaucoup aimé Shiso, tête bergamote, fond un poil boisé crémeux. Il m’a un peu rapellé un sympathique disparu, White for her-armani.
Même coup de coeur pour Gingembre, tête bergamote aussi, mais plus fruitée et fusante, et fond épicé.
Et c’était ma première fois avec un citron. Leur cédrat est vraiment impec, bien accompagné (musqué/boisé).
J’avoue ne pas avoir succombé aux eaux elles-mêmes, car aucune n’a supplanté un parent proche en stock à la maison, et je pense préférer les parfums plus enveloppants.
Par contre, pour les déclinaisons parfumées, c’est une autre histoire ! Je me lance dans les mariages, j’ai prévu une union créme Shiso/Un jardin en méditerranée et crème gingembre/Noir Epices ou Five O’. Rien de super créatif, mais qui sait, à l’usage, peut-être que je me sentirai des vélléités de compositeur !
Merci à celles et ceux qui m’on permis de découvrir la gamme, et bonne journée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 1er mai 2011 à 16:37

Ouf ! Quand je lis vos posts (ceux de Naty en particulier), je me sens moins seule, d’un coup. Moi non plus, je ne sais pas exactement combien de bouteilles je possède et il vaut mieux ne pas compter. Je continue à amasser les échantillons, alors que j’en ai "des tonnes".
Ma question existentielle le soir : que vais-je porter demain (comme parfum, parce-que les fringues, c’est beaucoup moins important).
Comme Naty, il faut absolument que je lise un chapitre ou un post sur le parfum avant de me coucher.
Quand je découvre une fleur, je me demande si elle se distille.
Je sais maintenant que Kate Middleton portait un parfum anglais au gardénia, alors que je n’ai toujours pas vu les images du mariage et ...que je m’en fiche un peu. Mais quelle senteur portait William : ça, ça m’intéresse davantage.
Quand j’offre des échantillons à mes filles, je leur dis :"Vous voulez des doses ?"
Un truc : je vaporise mes poignets une heure avant la douche du soir pour "vérifier" avant de me décider pour le lendemain.
Bon, j’arrête là, même si, de toute façon, je passe des heures sur "Auparfum".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 20:32

Bon, à mon tour, même si ça a l’air d’être un peu moins dramatique. Eh bien, voilà : quand je marche dans les rues de mon quartier, qui est assez rustique, je m’arrête très souvent pour respirer l’odeur des fleurs et des feuilles des arbres. C’est grave, docteur ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:12

Jean-David, je ne sais pas si c’est grave mais nous sommes au moins deux dans ce cas. Au printemps si je passe près d’un jardin qui embaume le lilas ou la glycine je m’arrête pour sniffer comme une malade ; les gens me regardent bizarrement du coup !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 21:44

Moi aussi, le soir, après avoir passé un certain temps assis devant mon meuble de salle de bain, il n’est pas rare que je me vaporise quatre parfums différents sur les poignets et au creux des coudes avant d’aller dormir... Et je les sniffe, couché dans mon lit, dans le noir, en me demandant lequel me conviendra pour le lendemain.

Il m’est arrivé, aussi, de faire un stock d’un parfum et de ses produits dérivés parce qu’ils allaient disparaître, et de réaliser au bout d’un certain temps que je n’avais plus envie de le porter... Super quand il me reste 2 vapos, 4 déos et 8 gels douche...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 10:47

je ne suis pas seule ! Youpi ! J’ai même réussi à être malade un soir après avoir sniffer "intrigant patchouli" pendant des minutes et minutes...Nausées, vomissements...mon mari inquiet "bas alors t’es malade ?" "euh ouais je crois que j’ai mis trop de parfum...j’vais prendre une douche"...et là...plus fort que moi...quel parfum je peux mettre pour aller mieux ?!
je suis une grande malade ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 10:49

le coup de mettre du parfum sur les poignets avant la douche du soir...moi aussi je le fais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:21

Surtout en phase "grand maso", quand je veux tester un "truc qui pue" et ne pas me laisser incommoder trop longtemps ...

Le vrai rituel du soir, c’est harmoniser le parfum "doudou" à celui porté en journée :

Patchouli sur N°5
Shalimar sur Jicky ou Eau Lente
Aromatics Elixir sur Patchouli
Dune (avant "travaux de défiguration" sur Mitsouko

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 21:16

Je complète la liste ?
- je sens mon poignet 270 fois par jour à tel point que les gens doivent se dire que je passe mon temps à essuyer une persistante goutte au nez
- quand je lis un livre, je m’interromps plusieurs fois par page pour plonger mon nez dans la pliure et humer l’odeur du papier
- je peux me coller un mal de crâne pas possible avec des trucs qui pourraient s’apparenter à des TOC (Si je mets tel parfum, ça va me porter chance ? Si je porte tel autre, ma journée sera-t-elle pourrie ? Je voudrais porter ce parfum cet été, mais ça commence quand l’été ? Et jusqu’à quand puis-je le porter sans risquer d’empiéter plus qu’il ne faudrait sur mon parfum d’automne ?)
- je réfléchis très "cérébralement" pour savoir si un parfum me plait ou pas, alors que finalement cela devrait rester un plaisir des sens, non ?
- il m’est arrivé de sortir un parfum, le déo et le gel douche qui vont bien, et finalement, tout ranger pour en déballer un autre simplement parce que quelque chose m’a contrarié au petit déjeuner... Avec un vrai dilemme : que faire si j’ai déjà pris ma douche avec le gel douche qui, du coup, ne se retrouve plus assorti avec le parfum ???
- quand je vais croiser dans la rue quelqu’un dont l’allure me plait, je prends une grande inspiration en arrivant à sa hauteur pour voir quel beau parfum peut porter cette jolie silhouette...
Voilà !!! Sinon, je suis quelqu’un de très normal.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 21:32

XD ! Je suis aussi un psychopathe du sniffage de personnes dans la rue !!!

Pire que Grenouille :p (quand tu as déjà fait un énorme détour pour suivre quelqu’un qui sentait Insolence :p)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 06:47

Moi, j’ai renoncé au petit sac à main pour le bureau parce que pour mettre sa petite salade de midi, ok mais un sac de voyage, c’est mieux parce qu’il y a des jours ou je ne sais pas exactement quel parfum mettre et ou j’emporte 5 flacons avec moi pour pouvoir me décider dans la journée.

 

Quand j’ai du évacuer mon immeuble because incendie, j’ai penser à emporter un flacon de N°5 en extrait. Même pas entamé ! Et puis, ça fait premiers secours. Mon appart a finalement été épargné, tout va bien.

 

Je vis comme un drame personnel et un important motif de rupture amoureuse ou amicale le fait qu’on m’offre un parfum que je n’aime pas. (Enfin, Bleu, je romps. One Million, je me suicide à l’idée que c’est comme ça que les gens me voient.)

 

Le plus embrassant, c’est quand même quand je dois me retenir pour ne pas foncer me nicher dans le cou d’inconnus dans le métro parce qu’ils sentent si bon. Dieu merci, le viol olfactif n’est pas encore punissable en Europe. (?)

 

J’ai une vie sociale perturbée quand même : je vexe les gens avec des réactions de dégoûts beaucoup trop marquée lorsqu’on évoque leur parfum fétiche. En même temps, j’ai aussi réussi à faire passer une collègue de Boss à Féminité du bois et Kyoto.

 
...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 09:35

Bonjour Dau et un JOYEUX ANNIVERSAIRE. Bienvenu chez les quadra avec plein de bonheurs parfumés !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 20:21

Cher Dau, Bleu ou One Million ne devraient pas être un motif de rupture ! L’amitié n’est-elle pas une chose plus intérieure, plus solide qu’une erreur tactique dans le choix d’un cadeau ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 21:43

Pour Bleu : après l’avoir senti, j’ai passé deux semaine à faire jurer à mon entourage de ne JAMAIS acheter ça. Si quelqu’un l’achète pour moi, je crois que nous avons un problème... Quand à One Million, si quelqu’un peut m’associer à ce flacon, je crois qu’il me connait tellement mal qu’il est incapable de m’aimer ou de m’apprécier : il se fait une idée beaucoup trop fausse de moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 21:51

Dau,
Etant ici aujourd’hui, je te souhaite un très bel anniversaire... Fêté joyeursement, et avec des parfums qui te plaisent (sans notions de couleur ou d’argent dans leurs noms donc...) !

 

Petit PS à Jean-David : Je n’étais pas sur le forum durant ton anniversaire, je me vois donc contraint d’en profiter pour te souhaiter un très beau jour de "non-anniversaire" (personnellement, mes jours préférés) ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 09:15

Hé hé ! Merci Opium, pour tes bons voeux, j’ai maintenant quarante-trois ans, le nombre d’ingrédients aromatiques d’une certaine liqueur espagnole, appelée précisément Cuarenta y tres. A toi aussi, un joyeux non-anniversaire, comme dirait Alice, le lapin et toute la bande. Et à Dau, joyeux anniversaire avec un tout petit peu de retard, effectivement entouré de fragrances qui te ressemblent ! Alors... As-tu reçu quelque petit précieux flacon ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 10:18

Merci à tous.

Non, pas de parfum offert. Pas encore, mais les célébrations durent une semaine. (en fait de célébrations, je fais juste la gueule dès qu’on évoque le sujet et les gens se font pardonner avec leurs offrandes...)

En fait, j’espère surtout recevoir des livres parce que je n’ai plus rien à lire... (D’habitude, j’en ai toujours plein d’avance)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:01

Argh ! Plus rien à lire du tout ? Je compatis Dau.
Perso, les gens n’osent plus m’offrir de livre de peur de tomber sur un bouquin que j’ai déjà lu ou acheté. Je peux être du genre obsessionnelle avec certains livres, du genre guetter la parution et me jetter dessus comme une affamée. Pathétique !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:42

Ca me fait penser, il y a quelques années, lors de la follie Harry Potter, je les lisais dès la parution en anglais et m’amusais de voir des ados m’épier dans le train ... Vous lisez HP, Monsieur ? Oui ... Et c’est le NOUVEAU ? Oui ... Et là, je leurs conseillais de mieux bosser leur anglais pour en faire autant, à défaut de se résoudre à attendre la sortie de la traduction. Que de toute façon j’achetais aussi pour le plaisir de la relecture.
Et quid de certains titres que j’aime tellement que j’en ai plusieurs exemplaires et éditions différentes ...
Mitsouko, on devrait s’entendre si nous avions un jour l’occasion de "shopper" ensemble et partager une tasse de thé (Lapsang Souchong sucré pour moi).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 13:08

J’ai failli acheter les VO d’Harry Potter à l’époque mais j’y ai renoncé pour que ma fille ne m’accuse pas de "cruauté mentale".
Par contre, je vais sans doute lire la version anglaise des derniers Robin Hobb par souci d’économie : deux tomes contre trois pour la version française (ça m’énerve cette manie de "rallonger la sauce" lors des traductions françaises pour soutirer plus de fric, d’autant plus que le "saucissonnage" est parfois fait en dépit du bon sens).
Idem quand la traduction française a de mauvaises critiques ( the catcher in the rye de Salinger), ou encore quand il n’y a pas de version française du tout (Trinity de Fiona Mcintosh), je me tourne vers les versions anglaises.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:45

Jicky, si Guerlain sortait un "Les Bonbons d’Hercule", tu prendrais le deuil ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:49

Pour faire pratique et économique (ça fait plus de sous en parfum !!!) je n’achète que des poches ou des pléiades, donc, avec une nouveauté "grand format" c’est assez vite fait. Et comme en plus, avec mes collègues, je parle beaucoup livre, ils savent ce que j’ai lu récemment... (J’ai de la chance, je travaille en face d’un autre grand lecteur qui a des goûts assez pointus)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 13:44

Le hic avec les Pléiades, c’est que je suis fétichiste de l’objet "livre" et utilisateur de train, j’ai un peu mal au coeur à les emporter au fond d’un sac, même un Delvaux, et les manipuler n’importe comment. Par contre, proportionnellement, je trouve le format poche vraiment trop cher pour son horizon de vie : deux lectures maximum et puis poussière ou brocante !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 17:32

Sentir des personnes dans la rue, je faisais ça déjà quand j’étais petite.
Lorsqu’on allait dans les grands magasins j’adorais partir à la chasse aux parfums.
Si je croisais une dame parfumée, je faisais demi tour pour la suivre, un peu à distance quand même. Puis je passais à une autre et bien sûr je perdais mes parents.
J’accrochais nettement moins avec les parfums masculins.

 

Maintenant par contre, j’ai vraiment un problème avec les odeurs corporelles, la sueur, le sébum... berkkkkk !
Certains jours j’ai du mal à croiser les gens dans la rue.
Je retiens ma respiration et bien sûr je suffoque, c’est épuisant.
D’ailleurs si un jour vous croisez une femme rouge écarlate, complètement asphyxiée, qui se réfugie dans un coin pour reprendre son souffle, c’est moi.
Sinon je reste le nez dans mon col ou collé au poignet.
Et souvent, je sais déjà en la voyant de loin que l’odeur d’une personne va me déranger.
Ça n’est pas forcément quelqu’un de négligé, je peux bloquer sur l’odeur d’une personne à l’hygiène irréprochable.

 

Et puis un fait nouveau, je juge la façon de se parfumer (mais pour qui elle se prend celle là !!!).
Hier en croisant un monsieur fort charmant mais qui portait un truc atroce, style One Million ou dans ce genre.
Je me suis surprise à penser : toi mon loulou tu devrais aller faire un tour chez Lulu ou Fredo !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

amalia

par , le 30 avril 2011 à 15:10

J’ai besoin d’être réconfortée.
J’ai toujours adoré et collectionné les parfums, j’ai d’ailleurs beaucoup culpabilisé par rapport à ça à une certaine époque. Entendez en période de vache maigre ou bien que ralentissant le rythme je continuais à en acheter, bon à la fois j’avais toujours les mêmes fringues.
Il et clair que depuis que j’échange sur Auparfum, j’ai beaucoup moins mauvaise conscience.
Mais là quand même, je me demande où je vais.
Des échantillons (qui parfois se vident d’ailleurs) plein le sac et le petit vanity qui m’accompagne presque toujours.
Des mouillettes dans le chéquier, dans le permis de conduire, dans les poches.
Des notes sur des carnets ou des bouts de papier : tête, bergamote épices.. fond, très ambré... cuir trop évanescent... pipi de chat persistant...
Ajoutez à ça le fait que je me mets à tout sentir.
Parfois je me fais peur.
Dîtes, c’est tout le monde pareil ici ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 15:40

Bienvenu au triste club du "je ne fais rien sans odeurs". J’ai compris que j’étais gravement atteint quand :

 

- les gens du lycée se sont interrogés sur cette étrange odeur de cannelle en 05G (j’avais pété un échantillon d’Ambre Narguilé en classe)

- j’ai retrouvé un flacon de classique de jpgaultier, un d’armani code et un autre de very irresistible dans le fond de mon sac de cours

- mes cours sont tous parfumés

- j’ai racheté des pochettes pour mon classeur

- je ne marque plus mon nom sur ma copie de physique, mais je la parfume en toute simplicité

- quand je suis devenu agressif face à certains parfums

- quand la dernière fois j’ai eu des tremblements parce que je n’avais aucun parfum sur le poignet

- quand ton souhait en soufflant ta bougie d’anniversaire c’était d’avoir un troisième bras pour pouvoir tester plus de parfum —’

- quand tu es capable de refaire le papier peint de ta chambre en mouillettes

- quand tu reconnais les stylos des gens rien qu’à leur simple odeur

- quand tu souris comme un malade en retrouvant un échantillon en dessous du lit

- quand ton dernier mot chaque soir c’est "frédéric malle" ou "guerlain" avant de te coucher

- quand tu es plus impatient de sentir le prochain Lutens que d’écouter le je-ne sais combientème tube de lady gaga

- quand au mariage de Kate et William te première question ça a été : "et leur parfum, c’est quoi ?"

- quand tu juges trop les gens par leur parfum : "elle ? oh elle est conne mais qu’est ce qu’elle sent bon !"

- quand tu te fais des emploi du temps de parfum : "ok alors lundi je met celui là, mardi je suis plus pour this one et jeudi, on se fera lui !"

- quand tu adores transpirer ou prendre ta douche pour ressentir ton parfum

- quand tu tournes sur toi même pour te ressentir !!!

 

La liste ne finit pas.

 

N’est pas geek du parfum qui veut, et sans raison ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 16:53

Merci Jicky, c’est gentil d’essayer de me rassurer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 17:29

Je crois que Jicky résume assez bien la situation !
Et je rajouterais aussi le "j’ai le réflexe de sentir chaque chose qui m’entoure, et je sens (et ressens) profondément les moindres petites odeurs de la vie quotidienne" que vous avez déjà cité Amalia.
Je me suis rendu compte de ça lorsque j’ai commencé à écraser entre mes doigts les petits pédoncules des mandarines pour me délecter de l’odeur du petitgrain, mettre mon nez au fond de chaque rose qui se met en travers de mon chemin ou de froisser chaque feuille des plantes que je croise... et il y a un tas d’autres exemples ! =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 17:37

Voila autant le dire tout de suite. Il y a des mots que je ne supporte pas. "Pédoncule" est bien le pire. Je ne peux pas entendre ce mot ! C’est horrible !!!

 

A éviter aussi : tous les mots qui finissent par cule en faite, mais aussi "concupiscence", "supputer" puis d’aautres en tout genre...

 

(j’adore écraser toutes les plantes :D !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 17:44

Je viens d’éclater de rire, et ça n’est ni l’endroit, ni le moment...
Là je cherche d’autres mots qui doivent vous embarrasser.
Je vous fais une petite liste ? :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 18:27

Ah ah ah... je suis mort de rire moi aussi ! Et en botanique (et en science en générale !) il y en a plein des mots comme ça ! ^^ j’en cherche aussi quelques-uns !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 18:21

Oui Patrice, je fais ça aussi et j’ai depuis peu un orgue à parfum.
Je ne suis pas encore au point avec l’odeur des fleurs mais je progresse.
Bon c’est une belle obsession finalement :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 18:29

Vous avez un orgue à parfum ???? OMG

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 18:40

Oui mais tout mini hein. Il s’agit d’un coffret en fait, si vous imaginiez le superbe meuble des professionnels, c’est pas ça du tout !
Mais j’aimerai bien...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 18:53

On en rêve tous ! ^^
C’est genre les coffrets "5ème sens" ou je sais pas trop quoi ???
J’ai toujours rêvé d’en posséder un !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 21:10

Oui c’est tout à fait ça, un cadeau de mes filles pour mon anniversaire.
Idéal pour les novices.
En plus ils me semble qu’on peut commander les fragrances en petites quantités voire à l’unité ce qui doit revenir un peu moins cher.
Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 22:45

Pour les novices et pour tout le monde d’ailleurs ! ^^
C’est toujours bon de revoir ces classiques, par là j’entends réviser ses matières premières ! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 23:28

- quand tu peux rester assise des heures devant ton armoire à reniffler tous tes parfums et tu n’arrives toujours pas à te décider.
- quand tu demandes à ton môme de 5ans de sniffer trois parfums et de choisir "lequel veux tu que Maman mette ?"
- pire quand tu es contrariée par le choix de ton ptit loup et que du coup tu chopes le 2ème de 16 mois et que tu lui infliges la même chose...
- quand tes enfants piquent des mouillettes vierges chez nociphariaudchezpaquoi pour te faire plaisir !!!
- quand tu achètes un parfum à ton mec et que tu lui dis : en fait on va pouvoir partager...
- quand tu ne peux pas te coucher si tu n’as pas lu un livre sur les parfums ou un post sur internet !!!
- quand tu es obsédée par ta prochaine virée sur Paris et que tu te dis "cette fois ci je ne craquerai pas...
HELP !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 01:23

Mort de rire pour le coup des enfants !!! Je fais pareil avec les miens.

Et sinon, pour en finir avec les pathologies, je ressens parfois un sentiment de culpabilité en changeant de parfum... Et vous ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 10:11

c’est terrible...il m’arrive parfois de me parfumer puis de prendre une douche 10 minutes plus tard estimant que c’était une grossière erreur pour la journée. Enfin, ça c’est le week end quand j’ai le temps, sinon je pars bosser et je n’ai qu’une obsession...rentrer chez moi, prendre une bonne douche et changer de parfum...mais lequel vais-je choisir pour le soir ? Et oui, je culpabilise des fois de ne pas mettre certains parfums. Je culpabilise aussi d’acheter alors que j’ai une collection honteuse...à chaque fois que je reviens avec un parfum, je dis à mon mari que je vais en vendre d’autres sur ebay...mais ça fait 5 ans que je lui dis ça ! L’autre jour j’ai calculé à combien revenait ma collection...c’est indécent, enfin pour du parfum. Mais c’est comme ça, je ne peux pas m’en empêcher...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 13:17

Calice ! Ca fait tellement du bien de se sentir accompagnés dans cette folie !!! J’avoue, cette année je déconne, mais je vais faire une année sur deux ^^

 

Naty, vous en êtes à combien de flacons ?

(quand je vous dis qu’en fait ce sont les alccoliques anonymes ici ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 15:35

bonjour,
et c’est parti pour la petite minute de la honte... mais en fait, non, le pire, c’est que je n’ai même pas honte...
J’ai depuis cette semaine un deuxième tiroir dédié aux fioles magiques. J’ai dû pour cela sacrifier des chaussettes (bah oui, c’était mon tiroir à chaussettes). Je fais la maline aujourd’hui, mais qu’en sera-t’il quand la bise sera venue et que je serai fort dépourvue ?
Je n’ai même pas l’excuse d’être une collectionneuse compulsive : j’ai grand plaisir à les porter, j’arrange le packaging à ma sauce, etc.
Et avant ici, je n’avais jamais croisé d’autres fêlé(e)s du même type...
Ici, Où quand un bateau fait naufrage,
Le capitaine crie : "Je suis le maître à bord !
Sauve qui peut, Lutens et AnniGou d’abord,
Chacun sa bonbonne et courage".

Bon dimanche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 10:42

une vingtaine de flacons...(hmmm..."dans tes bras", "le parfum de thérèse", "une fleur de cassie", "poivre piquant", "nuit de tubéreuse", "musc nomade", "petite chérie", "néroli", "les nuits d’hadrien", "intrigant patchouli", "un petit rien", "fleur du matin", ’for her", "louve", "chanel 19"... j’arrête c’est honteux !!!!
et j’ai encore envie de bien d’autres...il y a certains que je ne mets plus mais je les sniffe de temps en temps. Tous les matins c’est le même dilème. Je mettrai bien dans tes bras tous les jours mais j’aime aussi les autres !!!ça varie selon mon humeur, où je vais, si je bosse ou pas,bref...
j’aimerais avoir un seul parfum, ma trace...mais c’est impossible !
Je suis addict et je l’assume (mon porte monnaie moins !!!!)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:25

A ce propos, une question à vous tous : on aimerait bien avoir une signature olfactive, un parfum qui nous ressemble et qui soit associé à notre présence ; d’un autre côté, nous sommes tous charmés par de nombreuses senteurs, et entre nos flacons patiemment achetés et les échantillons patiemment rassemblés, nous avons tous plusieurs options chaque jour, et l’envie de varier les plaisirs. Comment résolvez-vous cette contradiction ? En essayant de faire appel à la logique, je vois deux démarches pour tenter de concilier ces deux désirs concurrents : ou associer chaque jour de la semaine à un parfum différent mais fixe (le dimanche Shalimar, le lundi Fracas etc.) ; ou consacrer à chaque parfum aimé une petite tranche de vie, d’une semaine ou plus. Une période aux couleurs d’un parfum. Dans l’un ou l’autre cas, si la satisfaction personnelle peut-être grande, l’effet de "signature olfactive" reste tout de même limité. Mais peut-être avez-vous d’autres types d’agenda olfactif...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:36

Rien ne vaut les mélanges pour brouiller les pistes et "signer". Tu peux superposer deux parfums, ou les juxtaposer, les sillages n’en formeront qu’un.

A part une nausée quand j’ai mixé Dune et Shalimar, j’ai rarement connu d’échec, même en mêlant Angel à Egoïste une nuit de juin. le tout est de doser et d’éviter les incompatibles : un hespéridé sur un floral "pouffe". Je trouve que les boisés et orientaux viennent bien museler les fruitchoulis des gamines en uniforme Zara et barbelé sur les dents.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 11:45

On pourrait penser à "je suis fidèle à une famille" ou "je suis fidèle à une marque" ou "une matière en particulier" etc... Quelque chose qui fasse fil conducteur. Mais ma signature depuis que j’ai 15 ans, c’est comme on me l’a dit à l’époque que je sens toujours bon. (et assez fort) Du coup, les gans aiment bien me faire la bise. Bon, en plus, la plupart du temps, on trouve mes parfums rares et super originaux du genre sortant de boutiques inaccessible au commun des mortels. Y compris quand je porte l’Infusion d’Homme ou Arpège pourtant très facile à trouver...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 15:24

J’ai aussi eu un moment où je voulais avoir une signature olfactive. Mais c’est impossible, j’en aime trop ! Je serais frustrée de devoir porter le même tous les jours donc j’ai laissé tomber l’idée.

 
Les seuls moments où je porte tous les jours le même parfum est lorsque je pars en vacances car je ne veux pas trop m’encombrer (car en plus des parfums, je suis accro aux fringues, aux chaussures et aux sacs, sans compter la bonne dizaine de livres que je prends toujours quand je pars !)

 
Et puis il faut dire aussi que je suis un peu parano : imaginez le drame si la compagnie aérienne perd notre valise remplie de flacons ?? Ou si on se fait voler notre valise dans le train (ma hantise quand je dois la laisser sur les rayons prévus à cet effet en bout de compartiment). Au moins s’il n’y a qu’un flacon,on limite la casse !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 15:33

Sans oublier que quand on n’a qu’un seul parfum, on doit enrager (encore plus) de le sentir sur d’autres. (Surtout sur des gens qu’on apprécie pas !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 16:40

Cela m’est arrivé une fois, avec un collègue de la radio qui était très antipathique. J’ai constaté un jour qu’il portait un parfum que je fréquentais alors. Ce fut un désamour immédiat, une cristallisation négative. D’un coup, ce parfum m’était devenu odieux, sot, affreux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 17:49

Toujours fidèle, mais pas toujours au même... Je suis d’une grande fidélité à plusieurs parfums très différents, de parfumeurs différents...à force d’y revenir on se dit que c’est peut-être celui-là notre coup de foudre...
xx
Moi j’ai mes parfums moment de la journée (pour m’endormir/au job), mes parfum occasion (en tête à tête), mes parfums humeur du jour (envie de fraicheur, de douceur, de folie), ou des parfums pour me donner du punch ou de l’assurance. ce qui me permet de les porter tous régulièrement.L’idéal serait de rester à quelques parfums grand amour et une petite folie de la saison... mais c’est tellement difficile...
xx
Bon, les échantillons, parfois de la peine à les finir... alors je prend l’option je parfume les coussins et les rideaux... ou l’option mélange, nuit de cellophane sur ambre russe...et j’ai les échantillons que je n’ai pas envie de finir parce qu’ils vont me manquer...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 20:27

Dans le même genre, à défaut d’avoir des enfants, je fais sentir mes poignets à mon chat pour voir s’il fronce le nez en reculant ou s’il se rapproche pour mieux sentir mon parfum... Suis-je folle ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 mai 2011 à 10:44

si j’avais un chat je crois que j’en serais capable !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 avril 2011 à 23:35

Bonsoir à tous,

J’ai aussi besoin d’être réconfortée (comme Amalia), et quand ce ne sont pas les bras de l’être aimé, alors c’est un moment de pause, de repli sur moi-même avec une odeur rassurante, alléchante ou envoutante.

Ça peut paraître étrange, mais je me laisse emporter par le parfum (tout comme par une merveilleuse vision ; un son, une musique enchanteresse,...). Je le laisse prendre possession de mon corps, me donner des sensations frissonnantes,... prendre possession de mon esprit, me transporter dans des rêveries infinies...

Le parfum qui m’emporte et me transporte, je lui fais totalement confiance.
Je lâche prise avec le monde réel un court instant, l’instant d’une révélation odorante, d’une découverte d’une facette de moi-même, l’instant d’une riche émotion, l’instant d’un délicieux souvenir... Je lui fais confiance, m’offre entièrement entre ses mains, je vais là où il me guide...
Le parfum parle à mon âme...
Le parfum comme thérapie de bien-être... Je dis "oui", j’en veux encore et toujours...

Suis-je étrange ? ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er mai 2011 à 16:32

Voilà comment je me sens quand je découvre un parfum "à sensations"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

il y a 3 heures

Merci pour cette précision sur le Frapin ! Curieusement les deux dernières sorties de Vilhelm(…)

il y a 4 heures

Le Frapin à dominante ananas est « 1270 », sans doute l’une des deux ou trois premières créations(…)

il y a 4 heures

Merci pour vos conseils. C’est notamment grâce à des gens comme vous que je peux développer ma(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019