Auparfum

Elie Saab, la couture s’empare du cuir

par , le 14 octobre 2016

Le cuir est décidément très en vogue en cette rentrée 2016.

Après Louis Vuitton qui a enfin dévoilé sa très attendue collection de parfums construite autour de ce matériau, incontournable pour le malletier, et Hermès, avec son Galop, lui aussi composé autour d’effluves de peau, c’est au tour d’Elie Saab de présenter sa Collection des Cuirs.

En parallèle à son parfum signature, décliné régulièrement en de nombreuses variations, la maison de couture, qui fabrique également des accessoires de maroquinerie, propose déjà depuis 2014 à ses clientes une collection exclusive haut-de-gamme, la Collection des Essences, composée de 8 parfums construits autour de matières premières.
La Collection des Cuirs, définie comme leur « première collection de Haute-Parfumerie dédiée au cuir » vient ainsi s’ajouter à cette gamme vendue en points de vente exclusifs.

Francis Kurkdjian, déjà auteur de la ligne “grand public” et de la Collection des Essences, a signé les parfums de cette nouvelle série, en choisissant d”associer le cuir à trois ingrédients principaux : vanille Bourbon, ylang-ylang et patchouli.

Les trois parfums sont accompagnés d’un “sublimateur de parfum”, baptisé Cuir Absolu, inspiré des rituels de parfumage au Moyen Orient et destiné à être appliqué en touche finale, afin « de personnaliser et prolonger le sillage ». En effet, au Moyen-Orient, il est d’usage d’associer en même temps une huile de musc ou d’oud, par exemple, à un parfum occidental.

** Attention spoiler **

Je n’ai pas senti le Cuir Absolu, mais voici un “avis vite-fait” sur les trois parfums :

Cuir Ylang exploite les aspects solaires et rétro de la fleur exotique, et n’hésite pas à en faire ressortir en tête sa note typique de vernis à ongles un peu entêtante, qui mêlée aux aspects épicés, et un accord aldéhydé peut, disons, laisser sceptique. Le cuir n’est pas immédiat, et se révèle plutôt dans le fond, associé à des notes de bouleau, fumées et goudronneuses. Un poil trop opulent et dissonant à mon goût, je lui préfère largement le suivant…

Cuir Bourbon est un très joli cuir vanillé qui n’exploite pas du tout la facette gourmande, mais l’aspect sec et épicé de la gousse, avec des intonations fumées et animales, qui, associées au cuir, évoquent un feu de cheminée et des marrons grillés. Pas mal du tout.

Cuir Patchouli n’a pas peur de balancer les facettes les plus polarisantes du patchouli : terreux, moisi, bouchon, vineux, camphré, associées à un aspect épicé de cannelle qui renforce un côté un peu “potion magique”. Brut et sans compromis pour ceux qui cherchent un patchouli épicé et cuiré, pas timide (et qui n’ont pas trop souvent d’alertes de leur banque en fin de mois...)

La Collection des Cuirs, disponible en boutique Elie Saab, au Sephora des Champs-Élysées
256 euros/100ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 22 octobre 2016 à 18:37

Il y a en effet du bouleau dans la base "Cuir de Russie" commune à toute la collection. Mais aussi du cade et du styrax. Le "sublimateur de parfum" reprend cette base à l’état pur. Très old school car Francis K s’est fondé sur une vieille formule, apparemment. Perso, j’adore le Cuir Patchouli, brut et sans compromis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nymphomaniac

par , le 14 octobre 2016 à 19:46

Dans Cuir Bourbon, c’est aussi du bouleau en fond ? car je me rends compte que c’est vraiment ce que je préfère pour les "cuirs" (la surdose de je ne sais quelle molécule – isobutyle je ne sais plus quoi – ce n’est pas possible pour moi).

En tout cas ça donne envie ; dans la collection des Essences, j’adore Gardénia (qui procure un effet quasi Carnal-Flower like à moindre coût) et Oud – je ne connais pas les deux derniers, le Santal et la Tubéreuse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 octobre 2016 à 18:48

Oh du goudron de bouleau <3 <3 <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 octobre 2016 à 12:34


 ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 octobre 2016 à 15:28

Bonjour Nymphomaniac, je ne saurais dire ce que le parfum contient exactement, mais franchement, ce cuir-gousse de vanille est vraiment bien foutu, avec des notes un peu brûlées, fumées, que ce soit avec ou sans bouleau ou isobutylquinoléine !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 octobre 2016 à 22:19

merci ; j’irai sentir, c’est sûr !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Wanted girl

Wanted girl - Azzaro

Une fleur d’oranger sucrée caramélisée arrosée de muscs propres, à la créativité proche d'un pétard mouillé.

en ce moment

il y a 20 heures

Oui, La Cologne Mugler en vaporisateur

il y a 2 jours

« #memeespoirdecu » A ne pas lire trop vite.

il y a 2 jours

Quoique je préfère de loin les fesses des Kardashians que celles des mannequins anorexiques(…)

Dernières critiques

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

Nouveau genre - Yves Rocher

Blague à patchouli

Nuit de sable - BDK parfums

Bastani sonatine

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019