Auparfum

Esxence, escapade italienne au royaume du parfum rare

par Dominique Brunel, le 27 mars 2015

Je trouvais ça plus stressant avec l’aile, non ?

Ma première journée à Esxence. Levé à Paris à 5h45, débarqué à Milan à 10h15, précipité à mon appartement à 12h30, arrivé à Esxence à 13 heures, accueilli par l’incontournable Wouter Wiels (créateur et animateur des Rives de la Beauté). Non, ce n’est pas lui qui organise Esxence, mais il connaît tellement de monde qu’on se prend à croire que c’est le cas.

A commencer par la pimpante Sarah Colton, blogueuse qui write « about the French fragrance and beauty industry » et que j’ai croisée 3 fois en 8 minutes comme si nous jouions au même jeu de piste. Elle a pris ma carte (de visite) et ma photo (de face)...

Ah, mais moi aussi je peux lui présenter des gens. Voici Véronique Teyras, qui travaille avec Pierre Guillaume - Parfumerie Générale et pas loin, Olivier Durbano, en compagnie de qui je finirai l’après-midi. Je sens Tourmaline Noire et je lui dis un truc intelligent du genre « C’est plus intense que je n’aurais cru en regardant les flacons ». Je me demande si ma pensée n’est pas parfois trop éblouissante. Mais comme Olivier est gentil, il ne cligne même pas des yeux en me regardant. Et le pauvre, à propos d’éblouissement, il est positionné sous un spot qui doit lui donner l’impression d’être sur scène face à un public invisible.

En tout cas, comme beaucoup d’exposants ici, il trouve qu’Esxence est un bel endroit pour rencontrer des professionnels, notamment des parfumeries de différents pays, et pour profiter chaque jour de nouvelles rencontres.

Discussion improvisée ou presque avec Céline Verleure (Olfactive Studio) qui me dit « Mais il faut écrire un papier tous les jours sur Esxence ».

Désolé Céline, je ne suis pas très adroit. Vous avez remarqué ? Elle porte du vert !

Merci Céline, encore un peu et j’allais passer ma soirée à boire sans soif dans un estaminet milanais entouré d’animatrices télé italiennes de 2m30 sans leurs talons (on peut rêver.)

Au lieu de ça, je suis allongé sur un faux BZ / Clic-Clac relativement inconfortable, à quelques centaines de mètres des festivités, en train de raconter ma journée. D’un autre côté, ça m’évitera d’avoir à le répéter quand on me dira « C’était comment Esxence ? »

Sinon, j’ai pu sentir Panorama, décrit il y a quelque temps par Alexis comme un "bol d’air". Je confirme, j’ai bien senti le côté vert. Et je peux même dire que j’ai apprécié. Mais je n’irai pas plus loin car personne ne me demande mon avis.

Ah, mais Caron is in da house !! Bon, je passe. Je dis "Yohan". Et là, soudain, je suis comme un ami de la famille. Je repars avec deux échantillons de Cologne, tout juste sorties. Quelques pas plus loin, sympathique rencontre avec La Manufacture, en la personne de son créateur, Bruno Truchon Bartès. Amoureux du patrimoine, il a notamment créé une ligne de bougies que je vous recommande chaudement (besoin d’un dessin ?) : La Manufacture des Châteaux.

La Manufacture des châteaux, ou comment visiter de vieilles demeures humides et boisées tout en restant chez soi.

Tiens, Juliette... faut que je te fasse sentir un truc ! J’ai vécu une expérience étrange. Mais bon, je voudrais pas te pourrir l’odorat non plus.

Bon, ça par exemple, c’est Peety, d’Odriu. Donc, si tu ajoutes ton urine à ce parfum, il devient complètement le tien. Il y a aussi Vendetta : trois parfums qui illustrent la vengeance, chacun représentant un état transitoire d’une haine acrimonieuse, l’ensemble pouvant être simultanément sprayé sur ta peau qui prend soudain conscience qu’au fond tu ne l’as jamais vraiment aimée. Leur responsable presse était adorable. Mais apparemment, leur parfumeur (ou directeur artistique ?), n’aime pas trop la parfumerie.

Feather, ça rime avec... laideur ?

J’ai au moins eu le plaisir à ce stand de croiser nos confrères d’Extrait.it, dont une charmante représentante m’a félicité en italien pour notre travail sur auparfum, tandis que je m’évertuais à lui parler en anglais. Moi je l’ai comprise, le contraire est plus douteux. La conversation a fait long feu, et je l’ai laissée entre les mains des plumes infernales et bleues qui m’avaient presque fait renoncer à poursuivre l’aventure plus avant.

Heureusement, dans le genre rock’n’roll, il y a des gens sympas, comme Michaël Partouche, alias Dr Mike, de la marque Room 1015. Alors oui, les salons c’est fatiguant, mais comme il me l’a dit lui-même « Quand tu es pharmacien, tu sais ce que c’est de rester des heures debout derrière un comptoir. ».

Là-dessus, enfin juste à côté, passe Anne-Sophie Behaghel (du studio de création Flair) blonde et bondissante. En deux pirouettes elle apparaît, disparaît, ré-apparait. Repart. Pfffuitt.. plus rien.

Enfin, bien sûr, un tour du côté du stand d’Aedes de Venustas pour saluer François Duquesne, l’homme derrière la marque, et Olivier le Didroux, l’homme juste à côté de lui (et accessoirement son directeur commercial). Très bon salon pour Aedes, la marque plaît, tout se passe bien. Eh bien moi je dis bravo.

Hasard des coincidences, François était en pleine discussion avec M. X (j’ai oublié son nom), ni plus ni moins que le créateur de Fragrantica :

« Bon, ben salut, moi, c’est auparfum
- Yes, I know you, of course »

Ah, cool ! :)

Là-dessus, je pique à Olivier le Didroux son catalogue du salon, je me barre en courant (à mon rythme) et comme ça je vais pouvoir lester ma valise pour le retour. Et donner du boulot de saisie d’adresses mail à Poule Mouillette !

Alors il y a des gens sympas, étranges, bondissants, des parfumeurs "pierres-poèmes", des femmes en talons qui finissent la journée pieds-nus, et même des pharmaciens rockers. Ça s’appelle Esxence, et c’est en Italie. Et l’année prochaine, au lieu de vous transir de froid à Paris, ou quelque part dans le pays qui s’est constitué autour, n’hésitez pas à venir faire un tour dans la ville d’Armani et de Gucci.

Bon.. je sors ou pas maintenant ?
J’ai un peu faim quand même.

Thème

Esxence
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

5:55

par 5:55, le 31 mars 2015 à 03:01

Ces articles de Dominique m’ont mis de très bonne humeur ! On va vous demander de faire le paparazzo à tous les événements- qu’ils soient chiants, prout-prout ou pas ! Mais tout d’abord est-ce qu’on peut se cotiser pour vous offrir un appareil photo digne de ce nom ? ;) Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 31 mars 2015 à 10:13

Ah ah... c’est ce que je me suis tué à dire pendant tout le salon ! Mais le problème d’auparfum, c’est que nous sommes encore plus pauvres qu’une marque de niche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

903

903 - Bon parfumeur Paris

Une création remarquable d'abstraction, où tout se tient et se dévoile avec élégance et subtilité.

en ce moment

Carl a commenté 903

il y a 2 heures

Parfum super unique et sensuel. sa dure toute la journée ! classique mais moderne. j’ai reçu(…)

Arpege* a commenté Chanel N°5

il y a 22 heures

« Bonjour » LIU est un parfum superbe dans le même esprit que le Numero 5. Il m’avait(…)

Arpege* a commenté Chanel N°5

il y a 22 heures

Bonjour Lucienne ! Je n’avais pas vu votre reponse. Désolée je vous reponds avec 1 mois de(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019