Auparfum

Fame

Lady Gaga

Flacon de Fame - Lady Gaga
Note des visiteurs : (4 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Tout ça pour ça

par , le 24 septembre 2012

Après nous avoir fait fantasmer pendant plus d’un an avec ses histoires de parfum à base de sang et de sperme, d’innovation révolutionnaire dans l’histoire de la parfumerie, Lady Gaga et le groupe Coty ont le plaisir de nous présenter la naissance de... Fame, le floral fruité le plus mainstream de la terre. La prétendue technologie qui transforme le jus noir en gouttelettes incolores tient surtout de l’illusion d’optique, et à moins que la chanteuse ne se soit récemment fait transfuser du Ice Tea Pêche, il n’y a pas la moindre trace d’odeur d’hémoglobine dans ce flacon. Parlons-en justement, du flacon, qui avec ses griffes crochues et dorées, dans un style gothique presque Muglérien, est sûrement le moins raté dans l’histoire, du moins le plus original.

La preuve que dans le monde de Gaga, le contenant l’emporte toujours sur le contenu, de la même manière que son corps, érigé en pièce d’art vivante, objet de performances en tout genre (voir les détails du lancement au Guggenheim, avec tatouage en direct et mise en scène grandiloquente), prend toute la place dans l’œuvre de l’artiste, au détriment de sa musique, qui n’est qu’un flot de médiocrité auto-tunée, prétexte à faire se trémousser (et payer) tous les ados festifs de la planète.

De la même manière, son parfum, insipide soupasse fruitée indescriptible, même pas dérangeante, juste nullissime comme un millier d’autres parfums de célébrités interchangeables, résulte juste d’une implacable recette qui permet d’écouler des stocks considérables de parfum à une population internationale inculte et robotisée, qui se sentira peut être plus heureuse de vivre au moment de s’offrir le parfum de la star qui sait si bien les hypnotiser de son merchandising efficace, mais stérile.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 10 mai 2017 à 09:30

Je crois que j’ai du me méprendre sur l’objet du site ... Vous êtes critique musicale et d’art, ou critique de parfum ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2017 à 13:50

Bienvenue ! Au vu du votre réaction, je devine que vous êtes nouveau sur Auparfum... D’une manière générale, le perfumista n’est pas obsédé que par le parfum, mais par un grand nombre d’autres passions, ce qui peut conduire à certains partis pris, musicaux entre autre, qui peuvent être sujets à discussion, aussi passionnée que passionnante, souvent !

Mais si vous êtes un fan de Lady Gaga, je vous encourage à aller voir la critique de son second parfum, ce qui vous montrera que les perfumistas ne sont pas bouchés, et savent changer d’avis si on leur prouve notre valeur ;-)

Voilà le lien, si jamais :-)

http://www.auparfum.com/eau-de-gaga-lady-gaga-1818

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par , le 29 septembre 2012 à 22:16

Je fais la même chose et j’adore positivement Lilas Mauve signé par Annick Menardo pour Yves Rocher. J’en suis à mon 4ème flacon depuis sa sortie, enfin je crois. Néanmoins si nous mélangeons le très beau avec parfois le cheap ou le moins beau disons, nous faisons sciemment la différence, votre post le montre fort bien du reste. Je trouve très sain de mélanger les styles et les époques, les genres et les " codes ", ce que je désapprouve en revanche c’est le culte systématique du cheap qui n’est pas pour former la jeunesse dite normale. J’ai appris par hasard que " Secret Story " était sponsorisé par Maisons du Monde, bon jusque là d’accord mais l’embêtant c’est que les jeunes qui regardent cette émission ( ou les moins jeunes je ne sais pas, je n’ai pas de TV et je ne souhaite surtout pas en avoir une ! ), ne distinguent plus rien. On leur dit fauteuil 18ème, Louis XVI tout à fait caractéristique ils hurlent moche, c’est laid, beurk. Sauf que dans Secret Story il y a bien des fauteuils de style Louis XVI, seulement ils sont argentés, dorés ou autres et cheap il faut bien le dire. J’ai grandi avec des meubles qu’on vernit au tampon, certains n’ont pas eu cette chance j’en suis parfaitement consciente, mais de là à les berner avec tout et n’importe quoi, je dis non, non et non ! Le style Louis XVI est noble, très beau et dans ces émissions là ils sont réservés à des pouf’ et des... pas de mot ça vaut mieux, bref et en résumé le cheap oui, Louis XVI revisité par un architecte d’intérieur et un décorateur mais oui très bien même, Secret Story and co alors non. C’est comme ça qu’on bascule vers la vie est belle ou ce genre de parfums à la limite de la débilité, expression qui est souvent mienne, désolée mais il faut dire les choses telles qu’elles sont.
Je croyais que l’oisiveté était mère de tous les vices, finalement c’est la TV qui est vectrice de tous les vices possibles et imaginables, du moins la TV pour duc... roi !
Bonne soirée,

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2012 à 21:33

Jeanne a parfaitement explicité les choses. Il n’est pas question d’élitisme ici. En ce qui me concerne j’adore tous les Frédéric Malle que j’ai, à ce jour, quasiment tous portés ( 10 sur les 18 je me suis amusé à compter), mais j’aime aussi un Sexy Darling de Kylie Minogue ou un Choc de Cardin achetés chez Carrefour... Idem chez Yves Rocher où on trouve des petites perles pour pas cher.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 septembre 2012 à 23:59

Bonjour à tous,
Je dois avouer que ça fait déjà quelques temps que je lis les critiques de votre site très réussi. Depuis peu je m’arrête sur les avis déposés et j’ai un peu de mal à saisir les critiques de certains.
De toute évidence lorsque Coty a acheté la licence Lady Gaga (et j’imagine qu’il ont allongés les billets...) ils attendaient un retour sur investissement. Et ce n’est certainement pas avec un parfum aux effluves de sperme et de sang qu’on rempli ce pari...
Je sens quelques aficionados ou perfumistas un peu frustrés. Pourquoi continuer à mettre les pieds dans un Sephora "se faire pourrir les narines" lorsqu’on prétend appartenir à une élite de consommateurs "éduqués au bon goût", si ce n’est pour venir déverser sont venin sur des forums...?!? Quand on prétend s’habiller à Montaigne on ne prend pas la peine de s’attarder sur la qualité du textile chez H&M...
Maison Francis Kurkdjian et Frederic Malle n’attendent que vous,si vous avez le portefeuille à la hauteur de votre prétention. Laissez les soupes commerciales aux gens pour qui elles sont destinées : LES CONSOMMATEURS LAMBDAS. Business is business. Et comparativement aux parfums de Britney ou Avril Lavigneil faut admettre que le travail et le soin apporté à l’image est une véritable réussite. Il faut au moins admettre que l’esthétisme est au rendez-vous. Gaga applique la recette marketing qui fait son succès : vendre la même chose qu’un autre avec sa marque de fabrique, rien de révolutionnaire donc... Certains semblent loin des réalités de ce domaine...IL y a créations...et créations !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2012 à 11:21

Bonjour gero06 et bienvenue !
Cela n’engage que moi mais je pense que votre raisonnement n’est pas la meilleure façon d’appréhender la chose. Les questions que vous soulevez, vous l’avez sans doute remarqué, l’ont été ici des dizaines de fois. On pourrait se poser la suivante : Pourquoi s’échiner à aller au cinéma si on y trouve des films pourris ? Pourquoi retourner au festival d’Avignon si c’est pour tomber, parfois, sur des spectacles décevants ?
La raison est sans doute la même que celle qui nous conduit dans les séphomariocibé... Tout n’y est pas mauvais. La dichotomie niche/mainstream est pratique mais forcément réductrice. Ce n’est pas l’endroit le problème. En fait toutes les marques sont capables du meilleur comme du pire. Pour ma part, je ne nie pas la contrainte majeure qu’est l’impératif commercial. Mais certaines maisons parviennent à la concilier à une autre exigence, celle de la créativité : Mugler en est certainement le meilleur exemple. Soit, tout le monde ne peut avoir le même niveau de créativité, il faut du tout pour faire un monde etc. Cela n’est pas une raison pour les passionnés que nous sommes, de nous taire quand il flotte une atmosphère de consensus facile sur ce que doit être un parfum moderne : au pire un jus de fruit... au pire un sirop. Je crois qu’il faut prendre cela comme un signal d’alarme lancé aux créateurs, un cri du cœur exigeant, plutôt qu’un snobisme agité au nez inculte du "consommateur lambda" par une élite autoproclamée. D’ailleurs, il en va de même pour les marques de niches, tout n’y est pas sublime, tout n’y pas d’une originalité à se damner. Perso, Serge Lutens... je cherche encore ; et quand il s’essouffle, flirte avec la facilité ou radote, ses plus grands admirateurs ne se privent pas de le lui faire savoir.
Je pense que ce qu’on aime en général, ici, c’est être surpris, pas forcément être choqué (sperme, sang et autre provoc de la Gaga qui en a fait son fond de commerce). Au moins avoir une bonne copie. Bien sûr, si on est bouleversé au premier snif, c’est beaucoup mieux.
Pour finir, il ressort de votre discours, du moins implicitement, une équivalence entre élitisme et afficher, défendre sa passion, ses goûts. Dire qu’on aime pas, qu’on trouve médiocre, ce n’est pas être élitiste. C’est un jugement comme tout le monde a le droit d’en formuler, esthète ou non. Quant au porte monnaie, bon bah chacun fait avec ce qu’il a. On ne va quand même pas créer un suffrage censitaire, système dans lequel le droit de critiquer serait proportionnel au poids du porte monnaie. Sans compter qu’on peut trouver des pépites, de belles créations sans se "ruiner".
Bon W.E !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2017 à 18:17

Bonsoir,
Juste merci pour cette réponse qui me semble particulièrement juste ..... Je tenais à vous l’écrire !
cordialement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 septembre 2012 à 11:56

Cher Gero, votre point de vue est très juste en ce qui concerne le "businnes" du parfum, et je le rejoins tout à fait. Mais je ne vous suis pas totalement sur l’idée qu’il y aurait le "consommateur lambda" à qui il faudrait refourguer de la m... puisqu’il n’a aucun goût, et l’"élite" à qui on reserverait le luxe de la belle parfumerie, à prix fort.
La qualité, en parfumerie, n’est pas forcément proportionnelle au prix (du jus, et encore moins de vente), ni au circuit de distribution.
Justement, si Lady Gaga, avec sa notoriété, avait osé ne serait-ce qu’un oriental à la Hypnotic Poison, Alien, ou même Dior Addict (que pourtant je deteste), j’aurais trouvé ça génial, et elle aurait sans doute vendu moins au départ, mais plus sur la durée.
Le problème de l’industrie, c’est comme en politique, c’est le court terme, on veut vendre beaucoup, vite, sur le premier sniff, quite à tout enlever des rayons deux ans plus tard pour en ressortir un autre (le même) sous un autre nom (ou un flanker).
On maintient ainsi une médiocrité créative, que se récolte "le consommateur lambda" qui n’a pas vraiment le choix d’aimer ça, s’il ne se donne pas la peine de s’informer, de cultiver sa curiosité (ce qui reste un choix, finalement)
Et c’est pour cela que j’ai eu envie de créer auparfum il y a 5 ans : pour montrer qu’on peut trouver des parfums créatifs et accessibles, plus ou moins connus, dans un Sephora, (Eau Sauvage, Habanita, Flower, Lolita, Jaïpur, Baiser Volé, les Jardins d’Hermès, Infusion d’Iris, Balenciaga, Bottega Veneta, Déclaration, pour ne citer qu’eux ...) à un prix abordable, si on se donne la peine d’aller au delà du matraquage mediatique qui vous dicte quoi acheter. ET comme le relève Koimynose, il y a beaucoup de choses nulles en circuit niche, et pourtant très chères !
Enfin, même si j’avais les moyens d’aller m’habiller avenue Montaigne, j’irai sans doute plutôt toujours dans les friperies et chez H&M m’acheter des vêtements à 19euros dont on me demande souvent "ça vient d’où, c’est un nouveau créteur ?"
Parce que je fais plus confiance à moi-même pour savoir ce qui me plait et ce qui me va, que le prix indiqué sur l’étiquette.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Opium

par , le 27 septembre 2012 à 16:15

Bonjour à toutes et à tous.
 
Petite anecdote (tragique) de retour du front, soit du Sephora Rivoli hier.
 
Je repars (re-)tester les quelques nouveautés oubliées, au cas où, on sait jamais...
Une charmante et efficace vendeuse me propos de tester une nouveauté féminine qui "sera parfaite pour un cadeau et qui existe en coffret".
Je lui réponds que je connais déjà Coco Noir, Manifesto et LVEVPBDTEF*.
Elle me répond que ce ne sont pas eux qu’elle souhaite me montrer, mais, quelque chose de beaucoup plus abordable.
Et, où m’emmène-t-elle ? Vers l’un des nombreux présentoirs de InFâme et ses griffes maléfiques. Elle le vaporise sur touche et poursuit : "C’est très féminin, un floral - fruité. Il n’est pas cher et existe aussi en coffret et fera un très bon cadeau" (bis). [Un "floral - fruité", cette rareté des parfums féminins depuis des années, nââââââân, trop expérimentale la Gogo/Gaga ? ! Tellement plus transgressif que les artys sang et sperme promis...]
J’ai rangé la mouillette dans mon sac et mon expression d’horreur derrière mes lunettes et là, j’ai compris. Ils vont en écouler un max !
La tenace "conseillère" a poursuivi son manège auprès de toute personne approchant du côté gauche/féminin du magasin.
 
Une jeune fille, une adolescente, avec un copain, et qui n’a testé que des fruitchoulis et trouvait qu’ils sentaient tous "bon" (bah, oui, ce sont des parfums, donc, c’est à peu près fait pour, quoi que, parfois, on se demande, c’est ben vrai...) a acheté l’oeuf avarié lessivé. Elle venait pour ça, elle est repartie avec... En coffret !
Et, je crois que, elle, elle ne voulait même pas de tattoo ou de poil pubien, juste le "parfum", enfin, la lessive fruitée (Soupline Pêche).
#coeurdecible
 
Voilà voilà voilà... Pourvu que la campagne de distribution cesse vite !
Seule (presque) bonne nouvelle : Manifesto est en grosse promotion aussi, mais, moins agressive.
Mais, mauvaise nouvelle pour les hommes, Boss Orange Man et son odeur de mousse à raser (chez Hugo Boss, nââân, pôôô possible que P&G aient fait une mousse à raser pour pas cher pour le nouveau masculin Boss) est partout chez Sephora.
 
Tant pis pour ce que les gens portent, tant que ça ne contamine pas trop nos narines. Je me suis rendu compte, hier soir, car je ne me suis pas trop parfumé, de manière voulue pour ne pas "m’autocontaminer", de ce à quel point aucun parfum ne tient la journée. Dans les transports, dans la rue, dans les magasins, nulle part ça ne sent rien de ce que portent les gens ! Et, finalement, peut-être : Tant mieux !
 
Au moins, que ces trucs qui sont franchement mauvais n’aient aucune tenue...
*touche de l’oeillet*
Bonne journée.
Opium
 
*LVEVPBDTEF : "La Vie Est Vraiment Pas Belle Du Tout En Flacon".
 
Ps : Ayant été au concert samedi soir, si si, j’avoue... Bref. J’ai récupéré deux poils pubiens et un cheveu. Je les revends : 5 500 euros chacun. 15 000 euros le pack des trois. Faire offre en MP.
Nb : LOooooOOOOoOoooOL

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mado33

par , le 25 septembre 2012 à 19:55

Et puis Fame c’était surtout ça : http://mrsdatasliv.blogspot.fr/2012/03/dagens-filmtips-fame.html Alan Parker et un vrai film.
Lady Gaga c’est du toc, une pouf’ qui hélas fera des émules... Mais peut être pas autant de victimes que ça ! Soldée Lady Gaga ? Oui et qu’elle aille tapiner ailleurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 septembre 2012 à 13:57

Quoi !? Comment ? Une pouf ?!! :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 septembre 2012 à 20:38

Euh oui enfin un Petit Oxyure Usuel Féminin pour être plus précise... C’est peut être mieux amené ainsi, quoique... ça veuille dire la même chose !
Ici ce genre d’infestation est très répandue mais après tout elle est parfaitement curable, sans évolution péjorative si traitée à temps, comme quoi il y a un remède à tout. La devise de Jicky serait probalement le médicament de référence, donc Vive l’Odorat en coeur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par , le 25 septembre 2012 à 19:32

Finalement, ce Fame est à lui seul une synthèse du seul talent de Lady Gaga : sa capacité à faire croire dur comme fer à ses fans, sous couvert d’une poignée de paillettes, de visuels forts mais cheaps, de fausse provoc et de discours pseudo-intellos-conceptuels, que ce qu’elle "crée" (aussi bien en musique qu’en parfum) relève du génie artistique pur et original. Alors qu’on a finalement juste affaire à la pire soupe mainstream et commerciale qu’on a déjà vu, entendu et senti mille fois.
En même temps c’est sans surprise, la pyramide annoncée avait déjà un gros potentiel de ridicule.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2012 à 09:22

J’espère mais je suis sûr que c’est de l’ironie de la part de ChrisB...
J’avoue que je partais avec un préjugé favorable à l’égard de ce FAME car j’aime bien ce que fait la Lady et sa personnalité.Quoi qu’on en dise c’est une véritable artiste avec un background musical solide.
Mais je reviens au parfum, et là effectivement mis à part le flacon, le jus est tout ce qu’il y a de plus insipide, un sent-bon sucré mainstream pour ado ou bimbo.
On pouvait s’attendre à un parfum avec un petit truc original et on se retrouve avec une eau de toilette de supermarché de très bas étage (car il y en a certaines d’un bon niveau). C’est du reste où elle va finir je pense, ou bien soldée dans 6 mois chez Sephora à 15€ le flacon.
Déception donc.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par , le 24 septembre 2012 à 19:02

Franchement, j’ai du mal à comprendre certaines critiques. Ne vous déplaise à tous, et désolé Jeanne, mais un (énième) parfum ultra fruité, dans un flacon volé à Thierry Mugler, avec un jus révolutionnaire auréolé de sperme et d’hémoglobine, griffé Lady Gaga, lancé en grande pompe dans tous les Sephora de la terre, moi je kiffe hyper grave. D’ailleurs je dois faire vite pour acheter ce précieux objet, il paraît que les mille premiers exemplaires contiennent un poil pubien de la "chanteuse".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 21:54

(pas sûr si c’est de l’ironie ou juste un égarement passager...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2012 à 18:31

Ironie, franchement, qui aurait pu en douter ??????? Aucun d’entre vous, rassurez-moi !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2012 à 18:37

Côôôôôômment ? Tu veux dire qu’il n’y a pas de poil pubien en cadeau ? Niiiiiiiin ! Niiiiiin ! Niiiiiiin !!!!!
*** s’enfuit en se mouchant bruyamment ***

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 septembre 2012 à 18:53

Zut, désolé, je t’ai fais acheter et vider ton flacon pour rien ! Sorry !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Opium

par , le 24 septembre 2012 à 17:53

Bonjour et Merci Jeanne !
 
Jeanne, comme d’hab’, vous avez tout brillamment écrit ! ;-)
 
A mon humble avis, le plus grand foutage de tronche de cette rentrée. Ne mérite pas le nom de parfum. NULLISSIME.
Pire, pour moi, que LVEB !
 
Débute entre jus de fruit multivitaminé pour petit-déjeuner et enfants réfractaires aux fruits,qui ne sent aucun fruit au final , si ce n’est une vague senteur fruits exotiques, type papaye, mais avariée.
Puis, de la Soupline, une odeur d’assouplissant comme jamais dans un parfum dit "de luxe".
 
Vendu pas cher du tout, mais, ne vaut même pas le faible prix pour lequel il est vendu. Mérite de partir au rayon jus de fruits pour la tête, et au rayon lessives pour le reste.
Le parfum de Madonna est un beau parfum, mais, aussi, juste, UN PARFUM (un vrai). Pas ça.
 
ELO et Sécrétions Magnifiques sont tranquilles. Du jus de fruits et de l’assouplissant pour linge en guise de subversion : à l’image de notre société où on vend exactement l’opposé de ce qui est, souvent, proposé dans la campagne de communication.
J’ai, rarement, mis un zéro pointé en votant. Là, c’est avec plaisir... Pire que mauvais. Pas Fame, plutôt, Not a Perfume.
A bientôt.
Opium

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 20:11

Est-ce que tu as un blog, Opium ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 21:55

Oui, nous aussi on l’embête avec ça ! Mais... Six jeunes m’abusent ça pourrait aboutir ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 22:43

C’était juste pour savoir s’il y avait un moyen de lui écrire un mail pour lui dire qu’on est fan lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 22:48

envoyez moi un mail et je vous envoie le mail d’Opium !
drjicky@hotmail.fr

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 22:55

Tu l’as mon mail, triple buse... ;-)
Mais bon, je t’en envoie un !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 22:57

Oups ^^
Je... je savais hein !
*sifflote*

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 23:01

*** échange discrètement le contenu d’Iris Silver Mist avec celui de La Vie est Belle ***

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2012 à 23:04

Tu vois les pics du flacon de Lady Gaga ? Ca peut faire mal, très mal, bien visé dans l’oeil...
 
Et les petites goutelettes du parfums deviennent peut être transparentes, ça fait toujours très mal sous les paupières.
 

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2012 à 13:46

Bonjour Troudujol.
 
Je crois que tu as eu la réponse à ta question. Merci à Jicky de me servir d’attaché de presse. Au top, Jicky ! ;-)
Même si j’ai pu être plus présent, ici, depuis quelques jours, je manque un peu de temps. Mais, je vais y songer sérieusement... ;-)
 
Si les griffes de InFâme et les châtiments corporels à coups de Iris Silver Mist et LVETTM* ne vous ont pas achevé, je serai ravi d’échanger par mail. ;-)
Vous êtes très joueurs... Ou avez des plaisirs étranges. Mais, je ne veux rien savoir... Quoique... ^^
 
Merci pour le compliment troudujol.
*fait un clin d’oeil, mais, part ranger ses flacons anguleux et dangereux*
A très bientôt.
Opium
 
*LVETTM : "La Vie Est Très Très Moche".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2012 à 17:53

Cher Opium, je plussoie ! Je me disais justement, en rattrapant mon retard après quelques jours d’absence et vous lisant, qu’il fallait absolument que je vous dise que j’adore vos textes ! A chaque fois, tout est dit, et bien dit : c’est toujours un plaisir de retrouver vos analyses. Viiiiiite, un blog !!!!!!! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 septembre 2012 à 17:13

Bonsoir Doudou.
 
Merciiiiiii pour vos gentils mots à propos de mes analyses (un "chouilla" longues parfois... ^^).
*rougit*
*vire couleur pivoine*
*... coquelicot même*
*bleuit*
*sait plus trop où s’mettre*
*revient quand même*
 
Je vais tâcher de réfléchir sérieusement à cette idée de blog. Il me faut juste un peu de temps... ;-)
Merci.
A bientôt pour d’autres échanges.
Opium
 
Ps : Et, même pour de la lessive, que personne n’achète InFâme, même pas pour un enfant de 6 ans, Jacadi et Petit Guerlain font mieux (beaucoup) ! ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 septembre 2012 à 08:27

De rien Opium ! Tenez nous au courant !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Le Temps des rêves : la fleur d'oranger grassoise par Goutal

Le Temps des rêves : la fleur d’oranger grassoise par Goutal

La maison pionnière de la niche rend hommage au berceau de la parfumerie et à la fleur du bigaradier.

en ce moment

il y a 3 heures

Par contre Co-line je ne sais pas ce que sent Angel Muse mais si on vous a conseillez Aimez moi(…)

il y a 3 heures

En même temps les vendeuse en parfumerie... Elles sentent quantité de parfums toute la journée et(…)

il y a 11 heures

Bonjour Co-line, et bonjour à tous. comment vous dire j’ai lu cet article ce matin vers 7:30 ou(…)

Dernières critiques

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019