Auparfum

grand’ourse

Ses avis

Twilly

le 3 octobre 2017 à 14:50

Bonjour, Après un été sous Profumo et septembre en Shalimar Initial, j’avais envie de gaité et de soleil, d’une certaine insouciance non inconsistante : j’ai craqué pour son côté fruité crémeux :) Le santal ressort pas mal ensuite, mais n’interdit pas le reparfumage, au contraire : joli lancement, (...)

Un parfum mystique, entre église et harem

le 31 août 2016 à 06:17

Bonjour, comme Xénia, pour moi un encens chaud c’est celui de Goutal, une très jolie (et parlante) description en existe chez Ambre Gris. Bonne recherche !

Coup de chaud

le 5 août 2016 à 17:00

Bonjour, White tubéreuse de Réminiscence, si vous assumez d’aller acheter du côté féminin de la force parce que fleur blanche, cannelle, musc, boisé tout y est ;) Sinon un boisé floral à peine cuiré = Dior Homme, en eau de parfum Bonne recherche (...)

NEZ, la revue olfactive

le 28 avril 2016 à 09:13

Bonjour, revue trouvée sans souci chez mon gros indé, super ! Boudiou que c’est qualitatif et fouillé, de l’Itinéraire d’une odeur à l’entretien avec M. Laurent, de l’herbe coupée à l’école (je suis du team phénol-toluène-alcool ;D), c’est du vrai beau boulot : chapeau ! J’ai beaucoup aimé la (...)

L’heure du thé fumé, Bohea Bohème de Mona di Orio

le 26 avril 2016 à 08:56

Miam ;) Et envie... La tête verte d’Ostara sur la durée, je ne m’étonne pas que vous en soyez accro ! Aucun parfum ne reste vraiment vert sur ma peau pâtissière, sauf à devenir strident, ce que je n’aime pas. Je contourne le problème avec des colognes (je suis en phase de recherche d’une orange (...)

L’heure du thé fumé, Bohea Bohème de Mona di Orio

le 25 avril 2016 à 09:03

Bonjour Solance, Ostara est peut-être victime de sa dualité très prononcée ? Autant j’aime la tête verte florale (vraiment les tiges de jonquilles coupées, les mains pégueuses avec), autant le développement gourmand m’a semée en route (et pourtant j’en aurais fait, du compromis, pour cette belle tête). (...)

L’Artisan Parfumeur : nouveau flacon, nouvelle boutique et nouveau parfum avec Bucoliques de Provence

le 22 avril 2016 à 06:13

Bonjour, j’ai commandé il y a moins d’un mois, je suis heureuse d’avoir un peu de vestiges ancienne co et en même temps de penser que le prochain arrivage sera dans cette jolie présentation (je suis en peu Ravi de la crèche de nature, c’est vrai). Je portais Mûre & Musc le siècle dernier, (...)

Un floral qui parle de moi

le 18 décembre 2015 à 09:48

Pas à l’identique, mais proche quand même, j’ai mené une étude comparative des plus strictes ;) J’associe aussi ce gel douche Petit Marseillais lait à Jeux de peau. Et la version Mimosa du Petit Marseillais à Essence insensée 2014. Et le savon "Rose" de Roger & Gallet à La fille de Berlin. (...)

Un floral qui parle de moi

le 12 décembre 2015 à 16:54

bonjour, mais c’est Calandre qu’il vous faut ! Floral pas banal poudré, c’est lui. Ou alors Narciso (pas For Her, mais celui de 2015 dans un flacon cube blanc). Si vous supportez son musc et son lait (un peu Petit Marseillais au lait, mais les fleurs en plus), c’est peut-être une meilleure (...)

Famous Deaths, l’odeur de la mort...

le 10 août 2015 à 10:01

bonjour, déjà un fondamental : Solance je suis très sincèrement désolée pour votre perte récente. Sur l’expo : commencer par le caisson pour mettre dans l’ambiance, c’est mettre dans la position du maccabé après toilette mortuaire dans son caisson réfrigéré, mais pas dans celle du vivant qui va (...)

Un musc, animal, nuancé, pas trop bavard

le 8 février 2015 à 16:04

bonjour l’Une ! puis-je vous parler de l’air de rien (M. HARRIS) ? c’est un musc un peu sale d’un côté, mais que je trouve finalement (avec le recul, l’ayant pas mal porté) essentiellement gourmand (vanille)très enveloppant, à la Musc ravageur ou à la Shalimar très addictif, seul problème (pour (...)

Un premier parfum mystérieux, envoûtant, poétique

le 6 novembre 2014 à 09:08

Bonjour et merci de votre retour ! Je trouve aussi qu’il reste un côté froid dans ce parfum, j’ai une sensation "ménage à l’église" (sol de pierre en cours de lavage au savon de Marseille et rémanence d’encens). Comme l’amie de Freyia, je le porte en alternance avec La Fille de Berlin, aurais-je un (...)

Un premier parfum mystérieux, envoûtant, poétique

le 4 novembre 2014 à 12:26

Bonjour, pourquoi pas l’eau scandaleuse de Breton ? Fleuri cuiré poussiéreux, complexe et correspondant au brief initial : mystérieux, envoutant, poétique ? Check ! Mais matchant davantage avec votre demande dans sa globalité (avec Bleu et l’Homme idéal, donc avec une certaine idée de frais), je (...)

Un parfum pour une rêveuse excentrique, amoureuse du printemps

le 29 septembre 2014 à 16:11

Et j’ai oublié Boutonnière n°7 d’Arquiste, qui correspond peut-être encore mieux à votre brief, sans doute plus proche de Cristalle ! Bonne recherche !

Un parfum pour une rêveuse excentrique, amoureuse du printemps

le 29 septembre 2014 à 15:49

bonjour, du printanier sans candeur et sans sucre, pourquoi pas L’ombre dans l’eau (Dyptique) : de la rose très très verte (un peu cinglante), une impression d’humidité/fraîcheur (mais pas du tout marine, pas de sel, plutôt comme une petite résurgence à flan de colline ou le bassin aux nymphéas à (...)

L’Atelier

le 4 juillet 2014 à 10:39

bonjour, cherchez vous donc à complexer un peu plus la provinciale en moi ? Des conférences dans vos grands magasins ? Crévindiou, c’est pô par chez nous qu’sa arriverait ma bonne dame. Plus sérieusement, votre explication est très intéressante, j’adore les aspects techniques, c’est fascinant (...)

Un parfum d’ombre et de lumière

le 4 juillet 2014 à 10:18

Je vous en prie Solance, je vous souhaite toute l’amélioration possible quant à vos soucis, ce n’est jamais marrant quand le bien se porter fait défaut :( Amicalement (han très old fashioned mon truc non ? je me fais peur à moi même parfois, mémé sort de ce (...)

Un parfum d’ombre et de lumière

le 3 juillet 2014 à 09:29

bonjour Solance ! Comme vous ne semblez pas effrayée par une recherche multi-entrées, je reviens ici vous proposer Yapana de Volnay, que j’apprécie beaucoup en cette saison estivale atypiquement belle et chaude chez nous cette année (je vis en Normandie). Il a une petite note cuir qui pourrait (...)

L’Atelier

le 3 juillet 2014 à 09:03

Bonjour Opium, merci de votre réponse. Si je comprends bien (je schématise à mort, mais c’est pour me fixer une base et in fine comprendre le cher pas beau), le cher pas différencié est une stratégie des parfumeurs catégorie niche sous catégorie opportuniste qui vise le pouvoir d’achat de la CSP+ dont (...)

L’Atelier

le 25 juin 2014 à 06:48

bonjour, Mais pourquoi/comment un truc cher arrive à être moyen ? J’aimais beaucoup Rose absolue d’Y. ROCHER, environ 50€ pour celui/celle qui aurait l’idée saugrenue de l’acheter à plein tarif (politique commerciale de cette maison : pratiquer des remises à longueur d’année). Et le flaconnage (...)

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

sigisbée a commenté Loulou

hier

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 3 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Duolog a commenté Cuir de Russie

il y a 3 jours

Particularité de ce Chanel : qu’il pleuve, qu’il vente, qu’un soleil d’hiver - ou même de printemps(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019