Auparfum

Guerlain, le néroli en clair obscur

par - , le 12 septembre 2016

En 2005, Guerlain lançait sa première collection exclusive, l’Art et la Matière, alors composée de 3 parfums qui avaient marqué les esprits : Cuir Beluga de Daniela Andrier, Rose Barbare de Francis Kurkdjian et Angélique Noire par Olivier Polge.

Onze ans plus tard, ce sont 10 créations qui ont été lancées au total, dont Spiritueuse Double Vanille, initialement présentée dans un autre flacon, qui a depuis quelques années rejoint les membres de cette famille dans leur flacon rectangulaire.
Et comme il faut faire de la place aux nouveau venus, les moins rentables sont souvent sacrifiés : Myrrhe et délires (pourtant le dernier en date en 2012) et Iris Ganache lancé en 2007 ne font plus partie de la collection.

Cette année sera introduit Néroli Outrenoir, présenté comme un clair-obscur en hommage revendiqué au peintre Pierre Soulages, connu pour son travail sur cette couleur, et notamment ses “noir-lumière”.

Jouant sur le contraste de la luminescence du néroli avec des notes beaucoup plus obscures, Guerlain a souhaité s’éloigner de la « pureté candide » de l’ingrédient généralement mis en avant en parfumerie, en proposant un parfum ponctué par des notes de petit-grain, bergamote, fleur d’oranger, thé fumé, graine d’ambrette, mousse, myrrhe et de bois sombres comme le gaïac et l’oud.
Thierry Wasser, qui définit sa composition comme « à contre-courant », déclare avoir voulu « bousculer l’ingrédient [et] le pousser dans ses retranchements ».

Néroli Outrenoir, collection l’Art et la Matière
Eau de parfum 210 euros/75ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Passionez

par , le 20 septembre 2016 à 21:25

Bonjour à tous les passionnés de parfum !

Si j’avoue avoir été déçue au prime abord en sentant Néroli Outrenoir (je ne le trouvais pas à sa place dans la ligne de l’Art et la Matière), j’ai nuancé mon opinion au fur et à mesure des essais. De simple et trop ténu, je l’ai trouvé de plus en plus charmant, fin et élégant. Même si j’avoue le préférer en "layering" superposé à la Spiritueuse Double Vanille de Guerlain pour lui donner plus d’ampleur, de tenue et de sensualité. Seul, ma peau l’étouffe hélas un peu. Sur des textiles, je le trouve pourtant très beau et je ressens bien ses aspects contrastés, le côté clair-obscur, même si je regrette un peu que la facette thé ne ressorte pas plus. Et sur un éventail posé près de mon oreiller, je confesse avoir fait de délicieux rêves parfumés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 septembre 2016 à 00:33

Bonsoir Passionnez.
Merci pour vos impressions avec la superposition avec la Spiritueuse Double Vanille (parfum que je n’ai jamais trop compris, qui ne m’a jamais vraiment attiré à vrai dire).
Mais du coup on arrive à un parfumage à presque 400€ les 150ml... On peut donc trouver bien mieux et moins cher ailleurs n’est-ce pas ? :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 13 septembre 2016 à 15:05

Bonjour, et merci à tous pour vos contributions.
Je confirme que le prix indiqué dans le communiqué de presse est bien de 210 euros « Prix de vente Boutiques Guerlain ». Bien que le prix sur leur site soit en effet de 198 euros !
Soit ils ont changé d’avis entre temps, soit ils vont bientôt augmenter les tarifs :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2016 à 23:32

Bonsoir Jeanne Doré.
Oui, rien de bien surprenant à ce que toute cette gamme passe en effet à 210€ en janvier. C’est l’augmentation habituelle de 5% par an.
Je l’ai testé à nouveau encore ce soir et, a priori, le thé fumé apparaît sur certaine peau.
La mienne a la particularité d’absorber tout le parfum. Ca a surpris la vendeuse de chez Guerlain d’ailleurs !
Au bout de 5mn, on n’y sent franchement plus grand chose. Dommage à ce prix quand même.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

del

par , le 13 septembre 2016 à 14:42

Bonjour, Alors cette nouveauté sentie je me suis dit : "Oui bon néroli et thé fumé". Je l’ai trouvé un peu timide ce petit nouveau et sa tenue pourrait faire regretter les 210 euros à débourser ! Moi, si j’avais ce budget j’irai voir du côté de chez les exclusifs de Chanel ! 133 euros les 75 ml et il y a de très belles "pièces"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2016 à 23:33

Tout à fait d’accord del7294 pour les Exclusifs.
Une nouvelle boutique Chanel est d’ailleurs présente depuis cet été sur les Champs Elysées.
Elle fait un peu "éphémère", mais on m’a confirmé que non.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jean-David

par , le 13 septembre 2016 à 00:10

Bonjour Jeanne, et merci pour les informations que vous nous faites partager, ainsi que pour vos précieuses chroniques.

Dommage pour Myrrhe et délires, beau parfum dont seul le titre détonnait. Quant à Iris ganache, j’avais eu un coup de cœur immédiat pour ce parfum, et me l’étais offert. Mais avec le temps, je l’ai trouvé assez difficile à porter : derrière sa douceur apparente, apparaît sur ma peau une note animale (cuir ?) assez âpre, râpeuse, comme une peau brûlée, qui finit par masquer à la fois l’iris et le côté gourmand, et à devenir quelque peu envahissante. Le dosage maximal que j’ai finalement défini pour ce parfum, contrairement à mes habitudes d’arrosage fort libérales, est un seul pshitt... qui suffit à garantir un sillage immense et une durée infinie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par , le 12 septembre 2016 à 23:52

Le prix est en effet de la collection l’Art et la Matière est en effet passée à 198€ et non 210€. Et je la trouve déjà bien assez chère surtout pour ce nouvel opus.

Si l’hommage à Soulages était tout à fait louable pour cette collection, je trouve que Thierry Wasser est en effet passé à côté de l’exercice.
Voir retranscrire le Noir Lumière en parfum est utilisant le néroli pour sont coté vif et lumineux est intéressant.
Mais le coté obscure de la lumière, je le cherche encore.
Je n’ai pratiquement senti que le néroli qui a une tenue bien plus limitée encore que celle à laquelle je m’attendais.
Je cherche toujours le coté thé fumé/gaïac/oud qui auraient dû donner du corps au parfum.
Très grosse déception donc.
La peinture de Soulages méritait un parfum plus sombre que ça.
Mais je viens en fait de comprendre...
Le coté obscure de la lumière, est en fait le coté obscure de la force de LVMH de vendre une eau de Cologne au néroli au prix du parfum encore une fois !
Ah il est fort Dark Vuitton !
Bon, ce n’est pas très grave : dans 2 ans il aura disparu des linéaires et sera utilisé à nouveau en faisant croire à une autre "nouvelle création."

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Elysion

par , le 12 septembre 2016 à 22:36

Les exclusifs de L’Art et la matière étaient à 190 euros il y a encore 2 semaines, aujourd’hui les flacons sont tout nouveaux tout beaux (mais pas très pratiques) et proposés à 198 euros (et pas 210).
Pour en revenir à Néroli Outrenoir je n’ai pas été très emballé, il est joli et frais mais je ne le trouve pas spécialement à sa place dans cette collection.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

2Guermantes

par , le 12 septembre 2016 à 20:51

Moi aussi je l’aimais bien Iris Ganache...
2Guermantes

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vesper

par , le 12 septembre 2016 à 20:17

Décidément je crois que je ne suis pas en phase avec l’oeuvre de Thierry Wasser.
J’admire éperdument son travail sur la recréation du patrimoine Guerlain. Mais là, pour le coup, je peine à concevoir que ce néroli puisse se vendre à un prix pareil.
Il faut bien avouer qu’à la base, si j’avais du associer une odeur aux peintures de Soulages, jamais je n’aurai choisi de la fleur d’oranger.

Petite correction en passant, l’un des malheureux défunts (je dois dire que je l’aimais bien, moi, c’et Iris ganache) se nommait Myrrhe et Délires.
Je me souviens trop bien comment David Depuydt de la parfumerie "Place Vendôme" s’est lamenté d’un nom si potache dans une collection qui devait avoir de la classe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 septembre 2016 à 21:52

Bonsoir Vesper, merci pour la correction : j’ai beau le savoir, je ne peux m’empêcher de faire l’erreur à chaque fois :) (peut-être parce que je trouve aussi ce nom inadapté !)
Le prix de la collection a il me semble lui aussi bien évolué depuis 11 ans, mais je n’arrive pas à me rappeler le prix d’origine.
Le terme d’"exclusif" prend désormais tout son sens :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 septembre 2016 à 23:34

Bonjour Jeanne,
Pour avoir été une inconditionnelle d’Angelique Noire depuis son lancement, le prix était autour de 160/70 euros. Le critique du parfum, en novembre 2007, annonce un prix de 168 euros. Selon moi, rien ne justifie une telle augmentation, et cette fois, je passerai à un autre coup de cœur. D’ailleurs, si vous aviez une idée ... Et merci à vous et à tous ceux qui rendent ce blog vivant et si intéressant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 septembre 2016 à 21:18

L’augmentation de prix des parfums Guerlain (en particulier la ligne L’Art et la Matière que j’adore) est hallucinante. Je me rappelle très bien avoir acheté Angélique Noire a sa sortie il y a plus de dix ans, il était à 140€ à l’époque ! Bien que certains parfums de la ligne soient très réussis tant côté qualité des matières qu’harmonie de composition, une telle augmentation n’est en effet justifiée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 septembre 2016 à 14:45

J’ai beau essayé de mon convaincre et d’y trouver un intérêt aussi bien technique que qualitatif, au final j’ai du mal à être touché par ce que Gerlain nous propose depuis quelques années.

Sans parler des reformulations dont certaines son réussies, je suis septique face à des propositions en trop grand nombre, parfois aux prix injustifiés, et souvent dans le même registre. Garderons-nous un souvenir impérissable de : French Kiss, le Plus Beau Jour De Ma Vie, Mon Exclusif, Santal Royal, Elixir Charnel, l’Homme Ideal, Ne M’oubliez Pas, et les 250 flankers de la Petite Robe Noire... ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Dandelion

par , le 12 septembre 2016 à 18:38

Je crois que c’est mon premier commentaire sur le site, je farfouilles depuis quelques jours à droite à gauche, et là j’ai comme une aspiration devant cette image du "flacon soulages", sur le papier ça donne vraiment envie, l’idée d’associer un peintre si contemporain à un parfum et de transcrire vraiment le concept du travail de Soulages en odeur, en flacon, en parfum me semble plutôt innovante et originale non ?
(Je ne suis pas une grande connaisseuse mais si je connais bien des références à des peintres en parfum, à des tableaux peut être il me semble qu’un peintre aussi contemporain, et surtout de vraiment baser le parfum sur le concept, sur l’impression du tableau plutôt que sur le sujet même me semble nouveau ?)
En tout cas je suis emballée, j’espère que l’odeur et le rendu final suivront !
Et que mon corrigera si j’ai tord haha !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 septembre 2016 à 19:45

Bienvenue Dandelion.
Continuez donc à farfouiller, à sentir, et... à commenter !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mon père, rapportez-moi une rose...

Mon père, rapportez-moi une rose...

J'aime l'aspect vert et naturel de la rose, celle que j'imagine est tout en ombre et lumière, vénéneuse et verdoyante, velouté et viride, sans oud ni accord chypré.

en ce moment

il y a 2 heures

Bonjour Pareil que Duolog, je ne suis pas spécialiste de la Rose, ni très amatrice des(…)

il y a 10 heures

Bonjour Sekhmet, après vous avoir attentivement lu je pense que vous devriez essayer Sa(…)

il y a 11 heures

Votre description m’a fait penser à une jolie rose récente : Rosamonda de J.U.S. Elle est à la(…)

Dernières critiques

Posthume - Son Venïn

Brasier viking

Audacious - Nars

Songe du lys

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019