Auparfum

Infidélités olfactives à Insolence

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui ? : Pour moi
Âge : 30
Sexe : Une femme
Budget : Peu importe
Circuit : Peu importe

par , le 21 février 2014

Bonjour,

Fidèle à Insolence de Guerlain (en EDT) quasiment depuis sa sortie, j’aimerais désormais lui faire quelques infidélités hivernales. J’ai cette envie de nouvelle odeur depuis pas mal de temps mais là, j’ai offert Opium pour homme en EDP à mon amoureux, et j’ai vraiment envie de lui en voler tous les jours ! Mais bon, je ne vais pas lui piquer son cadeau...

J’aime les odeurs au milieu desquelles j’ai grandi. Habanita et la brillantine chez mes grands-parents, l’Héritage et l’Habit Rouge de mon père, Diorella, Shalimar, Jardin de Bagatelle sur ma mère. Mais aussi les odeurs de cuisine, les épices en particulier. Le poivre, les baies roses, le cumin, le gingembre, la cannelle, les currys (au lait de coco...) mais aussi la coriandre, l’amande, la fleur d’oranger, la bergamote du earl grey, les odeurs de bières (brunes en particulier, mais ambrées trappistes, triples voire quadruples aussi), les vins rouges très taniques, voire "râpeux". Je bois beaucoup de thés verts mais j’adore les odeurs de thés noirs et les mélanges chai.

J’ai mis du temps à trouver un parfum dont j’ai eu envie de terminer une bouteille. Petite, j’ai eu le Tartine et Chocolat bleu, puis une Eau de Guerlain. Adolescente, j’ai eu des coups de coeur pour Yvresse (en version eau de toilette légère) et pour Must de Cartier, mais je me contentais de les sentir sans les porter car j’étais trop jeune.

Puis il y a eu le 24 Faubourg de ma professeur de Latin. Une fois à Grasse, j’ai craqué pour une Vanille Fleurie de Molinard, qui vite n’a plus existé. À 20 ans, j’ai beaucoup aimé Flower de Kenzo, pour son côté poudré. Je le porte encore un peu aujourd’hui mais très rarement. Et enfin, je suis tombée par hasard sur Insolence, dont j’aime le côté fleuri et propre mais pas si sage, l’aspect un peu “vieillot” classique sans être “vieux”.

Or aujourd’hui, à 30 ans, j’ai envie d’odeurs plus chaudes, plus profondes, plus épicées, un peu ’masculines’. En fait, je veux du Opium pour Homme, mais je ne peux pas :)

J’ai essayé d’expliquer tout ça en parfumerie (Nocibé) où l’ on m’a contaminé les narines de Loverdose, de Dior Addict, de Miss Dior (mais attention, c’était "Le Parfum", pas le “vrai”...), d’odeurs qui me donnaient mal au coeur et me paralysaient les sens.

J’aime les choses classiques, les vieilles dentelles, la mode des années 1910, 20 et 30. J’aime le jais, la soie, les belles matières, les peaux diaphanes, les taches de rousseur. En revanche, je déteste les odeurs cheap, ’métalliques’, trop sucrées, trop chimiques, vulgaires ou bling bling. Je déteste l’odeur de la cigarette ou du cigare mais... j’adore l’odeur du tabac à pipe. De mes voyages, je chéris l’odeur du musc trouvé au Maroc, et d’encens dans les temples au Viet Nam.

C’est vraiment difficile de parler d’odeurs. Je n’avais pas vraiment essayé jusqu’à aujourd’hui. J’espère que mes explications vous donneront des idées pour m’aider à trouver un substitut à Opium pour Homme qui me plaira. :)

Raphaëlle.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Raphaëlle

par , le 5 mars 2014 à 16:42

Une petite mise à jour !

Grâce aux talents d’"entremetteuse" de Jicky, l’adorable et généreux Euskalpyth m’a envoyé des échantillons de Bois des Îles, Sycomore et Poivre Samarcande.

J’ai donc pu testé BDI et Sycomore ce matin.
Comme l’avaient prédit Jeanne et AdRem, J’aime beaucoup BDI. Je l’ai trouvé un peu trop crémeux au début, un peu trop proche de Samsara (si quelqu’un peut d’ailleurs avoir la gentillesse de m’expliquer pourquoi ils sont si proches, histoire de continuer mon éducation olfactive et de me permettre de commencer à mettre des noms de ’matières’ sur des odeurs !), mais sur mon poignet au moins, il se patine petit à petit et fini, après quelques heures, par être plus boisé et moins poudré. Je l’aime vraiment beaucoup beaucoup ! Par contre, n’ayant pu demander à personne depuis ce matin, je ne sais pas s’il a un sillage marqué ou pas... :)
J’ai rapidement testé Sycomore. J’adore ce nom, ça me fait penser à Shakespeare <3 Trop vert pour mon nez au début, trop ’homme propre’ comme je disais à Euskalpyth, son évolution me plait davantage que sa tête. Mais ce n’est pas un coup de coeur pour le moment. À retester plus attentivement donc !
Je n’ai pas encore testé Poivre Samarcande.

En revanche, depuis mes derniers posts ici, j’ai pu tester sur peau Lumière Blanche et l’Eau Lente.
Le départ et la première demie-heure de Lumière Blanche me font absolument craquer. J’ai passé mon temps le nez enfoui dans ma manche. Mais au bout d’une heure, je ne le décelais quasiment plus. C’est normal ? D’autres personnes ont-elles eu ce genre de problème avec lui ?
À l’inverse, je n’aime pas le départ de l’Eau Lente de Diptyque, que je trouve un peu écoeurant, dans le sens où il me fait ce truc bizarre dans les dents. Par contre, la note persistante que j’ai pu sentir sur mon poignet plusieurs heures plus tard était chaude, épicée, réconfortante. Mais je ne peux pas porter un parfum que je n’apprécie qu’au bout de 2h...

Et sinon j’ai persisté après les conseils de Biloute et la critique de Bel-ami, que j’ai enfin trouvé caché dans un tiroir chez Marionnaud. Avec un pschit de Bel-Ami à gauche, et un pschit de Déclaration d’un Soir à droite, force est d’admettre que Bel-Ami gagne. Quelle surprise ! Quelle présence, et quelle classe ! dès les notes de tête, il m’a impressionnée et surprise, et je l’aimais encore plus plusieurs heures après. Il a ce côté homme et épicé que j’aime, mais garde un tout petit quelque chose de poudré qui me rassure et que j’aime tant ! je lui trouve un tout petit fond de tabac cuiré, et ça peut paraître stupide, mais en le sentant, je me suis dit ’woua, il va trop bien avec mes bottes"... (ndlr : des bottes cavalières en cuir fauve). Oui, j’ai un peu tendance à vouloir assortir mon parfum à mes fringues...

Bref, (enfin non, pas bref, parce qu’une fois de plus, c’est un message fleuve, mais depuis que je sais qu’on me le pardonnera parce qu’Opium fait pire, ça me décomplexe !), Bois des Îles, Volutes et Bel-Ami sont désormais le trio de tête.

Je persisterai avec Lumière Blanche (parce que la cardamome, c’est orgasmique, dans le nez comme dans la bouche !).

Pour finir, je plussoie Erzsébet lorsqu’elle disait que Au Parfum c’est le mal. En moins de 2 mois, je suis passée de ma bouteille d’Insolence (+ un très vieux fond de Poison, une bouteille de Flower et une de Chance quasi inutilisées) à beaucoup beaucoup plus de bouteilles, et des pulsions *pour le moment* contenues, mais qui vont sûrement se déchainer un jour. Très vite. J’ai d’ailleurs enfin craqué pour Après l’Ondée pas plus tard que tout à l’heure. LE MAL on vous dit. Mais un mal pour plein de biens (n’est-ce pas, petites bouteilles de Vol de Nuit, Jicky, l’Eau de Narcisse Bleu, Baiser Volé, Lipstick Rose et toutes leurs potes qui me regardent avec leurs grands yeux faussement innocents...*coucou*). Au secours.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2014 à 17:37

Chère Raphaeëlle,

Votre rapprochement entre Samsara et Bois des Îles est plutôt logique, ce sont deux parfums qui ont tous les deux le même accord : le santal. C’est un bois à l’odeur un lactée, très rond, plutôt chaud, avec un côté enveloppant, qui se développe surtout dans les fonds des parfums et permet d’arrondir des accords trop secs, d’assoir certaines notes sur quelque choses d’un peu plus confortable.

Samsara est véritable accord jasmin-santal, avec en plus quelques éclats verts poudrés au départ et un fond orientalisant (c’est un parfum assez peu estimé des passionnés, personnellement je l’aime beaucoup, c’était un des parfums de ma maman). Bois des Îles reprend un peu la construction du N°5 avec son ouverture très brillante d’aldéhydés, et son fond un peu crémeux mais il fait surtout la part belle au santal. C’est un santal très travaillé, moins glamourisant que les autres, mais vraiment plus élégant.

Ce qui est drôle, c’est que le santal est aussi au coeur de Lumière Blanche, qui lui est vraiment basé sur ses facettes laiteuses et un fond poudré. Le départ est, comme vous le dîtes, très épicé cardamome, plutôt "froid". Mais il évolue vraiment sur quelque chose de très rond, très doudou confortable et chaud, avec un santal relevé d’iris et aussi un coeur de cashméran, qui est une molécule à l’odeur un peu terreuse, chaude, puissante avec des effets un peu champignons mais "brillant" (c’est vraiment une belle matière sentie en pur le cashméran). Lumière Blanche tient plutôt bien et a un joli sillage mais c’est vrai qu’en le portant, on a souvent l’impression qu’il ne diffuse pas des masses. C’est complètement empirique, mais Opium remarquait que ça faisait souvent ça pour les accords santal-iris : on ne se sent pas vraiment, mais il y a une véritable projection. C’est le cas du Dries Van Noten de Malle, de l’Heure Promise de Cartier et de cette Lumière Blanche chez Olfactive Studio.

Sinon, c’est pas bien de pousser au mal, mais quand même bravo, vous avez vraiment fait de beaux achats =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2014 à 17:49

Merci Jicky pour vos explications !

Je vais donc redonner une chance à Lumière Blanche ! J’aime trop son départ, et j’aimais trop l’odeur persistante sur la mouillette <3

Quant à mes achats, la liste de parfums que j’ai donnée à la fin du message précédent, c’est ma wish list ! C’est pas ceux que j’ai achetés. Pour le moment, je me suis contentée, si vous vous en souvenez, de Five O’Clock au Gingembre, L’heure Bleue en EDP, l’Eau de Shalimar (sur vos conseils !) et là, Après l’Ondée ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2014 à 17:54

Ca reste une jolie liste quand même =)

Mais n’oubliez pas de prendre votre temps, profitez déjà de vos achats pour bien vous les approprier puis après, allez y progressivement quand même ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2014 à 18:11

Bonjour Raphaëlle ! Merci pour ces nouvelles, et je suis ravie si Bel-Ami vous a plu ! Et je suis tellement d’accord avec vous sur cette idée que ce site, c’est à la fois le paradis et l’enfer ! Le parfum était pour moi un plaisir, un appel, une curiosité qui dans ma vie prenait le devant de la scène à intervalles certes réguliers, mais maîtrisés... et depuis que j’ai découvert ce site, les blogs des intervenants, et toutes ces possibilités de découverte et de partage, c’est devenu une passion plus continue, plus absorbante, voire dévorante. Mais j’y vois une telle source de recherche esthétique, de découverte, d’élévation de moi-même vers ce que nous avons de profondément humain et sensible. Les envies, les découvertes et les flacons s’amoncellent aussi... donc bienvenue au club !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Raphaëlle

par , le 26 février 2014 à 08:02

Bon, il devrait avoir un bandeau d’information quand on met les pieds sur ce site (comme ceux qui des fois indiquent "spoilers") pour indiquer aux innocents que nous étions que la consultation d’Au Parfum peut avoir des effets secondaires sur la vie quotidienne !

ça fait plusieurs semaines que je traine par ici, et je ne m’en lasse pas. Pire, je deviens une obsédée de la parfumerie et ne peux plus m’empêcher d’entrer chez les Marionnaud and co pour ressortir avec des nouveaux pschit sur chaque poignets et des mouillettes plein le sac. C’est aussi mauvais pour mon compte en banque !! J’ai acheté 3 bouteilles depuis que j’erre par ici : l’Heure Bleue en EDP, l’Eau de Shalimar (sur les bons conseils de Jicky, qui m’a fait remarquer qu’elle avait un petit quelque chose de commun avec Opium, mais je n’arrête pas là ma quête d’un remplaçant, j’y ai trop pris goût !), et Five O’Clock au Gingembre, et je me retiens pour ne pas en acheter d’autres...

À ce propos, avant de venir sur ce site, j’avais en tête l’idée du "parfum signature", vous savez, cette idée qu’on doit trouver LE parfum, celui qu’on gardera toute sa vie, et qu’on ne sera fidèle qu’à lui (à la limite, 2 parfums, un d’hiver, un d’été, ou un de tous les jours et un des grands soirs...). J’aimais cette conception un peu idéale, fantasmée, selon laquelle on ne devrait être associés qu’à une odeur qui nous rend immédiatement reconnaissables pour ceux qui sont dans notre bulle d’effluve. J’aimais bien cette idée...

Mais force est d’admettre que je suis en train de la laisser tomber, partant du principe qu’il est dommage de se priver de tant de bonnes odeurs. J’avoue avoir encore un peu de mal cependant, et je m’inquiète presque de multiplier les fragrances, au risque que les gens ne me reconnaissent plus ! :) Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous en cette idée du parfum unique et signature, ou pensez-vous qu’on peut-être l’homme ou la femme d’une multitude de sillages ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 11:54

Ah ah ma chère, c’est officielle, vous êtes atteinte d’auparfumïte aigüe :D ! Et oui, c’est un peu une quête que l’on fantasme trouver SON parfum (les majuscules sont très importantes). Et puis quand on s’approche d’un peu plus près on s’aperçoit qu’il existe trop de belles choses uniques et indispensables à porter pour se limiter à un seul parfum.

J’en profite pour répondre à votre question plus bas : on parle de parfum de peau quand c’est un parfum plus discret, qui se fait "plus proche de la peau", que les gens sentent moins en sillage mais plus quand ils se rapprochent de vous pour vous faire la bise ou vous sentir le cou (si tant est que des gens de votre entourage le fasse ^^). C’est une notion encore une fois assez subjective (certains parfums sont des parfums de peau pour les uns mais pas pour les autres et inversement), mais qui quand elle est définie est plutôt bien comprise par les gens car c’est un phénomène assez courant.

Passez une bonne journée :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 12:17

J’ai l’impression de me revoir il y a un an, Raphaelle, en lisant votre message ;-))

J’ai passé presque 25 ans à alterner deux parfums (le 3ème homme de Caron et l’Eau pour homme d’Armani), avec quelques rares infidélités (un Egoïste par-ci, un Fahrenheit par-là) puis en avril dernier, à la recherche d’un nouveau parfum (parce que je commençais à me lasser de mes deux "classiques"), je me suis inscrit sur BT et AP, et ç’a été la catastrophe !!!
Aujourd’hui, j’ai... 12 flacons de parfum (et pas des petits modèles : 100 et 200 ml - sans compter les décants ^^)

Bon, le compte en banque en prend une claque, mais c’est un tel bonheur que je me demande comment j’ai pu passer pendant tant d’années à côté d’autant de belles choses (dont certaines ont définitivement disparu :-((( et maintenant, j’en suis à les rechercher en miniatures pour les vintage, car le prix des flacons est inabordable pour moi...

Alors adieu au parfum unique (j’ai oublié l’idée !!) et bonjour aux découvertes et au plaisir olfactif sans cesse renouvelé et diversifié !

Et ne vous inquiétez pas : on vous reconnaîtra ! C’est comme quand vous changez de fringues ou de coupe de cheveux : vous restez vous ;-p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:22

bon, bah... je pense que les mois qui viennent vont voir se multiplier les bouteilles de sent-bons dans ma salle de bain ^_^ Prochain achat programmé : Après l’Ondée (je l’ai senti pour la première fois samedi dernier, j’étais tout chose !). En plus, tout à l’heure j’ai oublié de dire que j’avais aussi commandé Pompéia et Héliotrope Blanc. Donc j’en suis à 5 bouteilles achetées et... arf, allez, plus d’une cinquantaine de mouillettes depuis un mois. Après, dommage qu’on n’ai que 2 poignets... ça limite la fréquence des tests sur peau :)

Quant au parfum de peau, j’aime bien l’idée qu’on sente ce que je porte, mais pas non plus à 5 mètres de moi ! Parce que si ça sent d’aussi loin, j’imagine que ça peut être vraiment incommodant pour l’entourage. C’est pour ça que, alors que j’adore Poison, j’ai du mal à le porter. J’ai toujours l’impression de sentir à 15km, du coup dans le bus à 7h du mat ou à la cantine à midi, bof pour les gens.
Ce qui m’importe en fait, c’est surtout que moi je le sente. Pas tout le temps (sinon c’est pas drôle), mais de temps en temps. Qu’il se rappelle à moi sans prévenir, en bougeant, dans une écharpe ou autre. D’ailleurs, une des raisons pour lesquelles j’avais envie de changer un peu d’Insolence, c’est que, malheureusement, je ne le sens plus ! C’est grave docteur ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:28

"qu’on n’ait* que deux poignets" arf... j’aimerais une ptite touche ’éditer’ pour corriger mes fautes quand j’ai publié sans relire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:36

Ah ça le troisième poignet reste un de les fantasmes inavoués...

(sinon Insolence qui ne sent plus, non ce n’est pas normal ^^ juste que vous êtes habituée. Insolence est une des rares bombes olfactives du marché !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 12:33

voilà votre fantasme désormais avoué, et complètement pardonné haha !

Peut-être qu’on pourrait pschitter sur chaque cheville, histoire de palier au manque de poignets... mais jpense que les vendeurs dans les parfumerie nous regarderaient tout bizarre (et ça a pour pré-supposé qu’on puisse se renifler les chevilles... Dieu merci j’y arrive encore :p).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 12:41

ah et pour Insolence, vous pensez que si j’arrête de le porter pendant quelque temps, mon nez paresseux le ressentira ensuite comme aux premiers jours...? :’(

Parce que bon, j’aimerais vraiment qu’il me refasse l’effet qu’il me faisait avant !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 13:00

Insolence ne peut pas ne plus sentir. Impossible ! Votre nez s’est habitue.

Effectivement, si vous changez de parfum quelque temps, quand vous y reviendrez, vous le percevrez a nouveau ! C’est un des parfums les plus puissants en sillage !

Eau de toilette ou Eau de parfum ?

Personnellement, a l’age de deux ou 3 mois, je pouvais attraper mon pied dans mon berceau mais la, fini !

Impossible de sentir ma cheville !

Essayez de changer de famille de parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 13:19

haha, vous me faites rire :)

Si ça peut vous rassurer, j’ai un peu triché : j’ai fait de la danse classique jusqu’à 21 ans, puis après de la capoeira et de l’escalade. Même si ça fait bien longtemps que je ne passe plus la jambe derrière ma tête, j’ai gardé une pseudo souplesse par rapport à la normale :p

J’ai toujours porté Insolence en EDT (à une bouteille d’EDP près, qu’on m’avait offerte). Je n’en ai plus du tout mis depuis environ 3 semaines. Je porte désormais l’Heure Bleue (pour le changement de famille, j’imagine que c’est raté...), mais aussi Five O’Clock au Gingembre et l’Eau de Shalimar (plus les échantillons de Volutes, Dior Homme Intense, Serge Noire et Filles en Aiguilles que j’apprivoise par petites doses).

Je je retesterai mon Insolence au prochain rayon de soleil :) (et Après l’Ondée aussi.... aaaaaaahhhhh :’) c’est tellement beau !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 13:46

Coucou Raphaëlle !
Il est certain que vous sentirez de nouveau Insolence après cette période d’alternance. Cela ne peut être qu’un problème d’accoutumance, pas d’inquiétude !
Si on veut continuer à sentir son parfum il faut alterner de temps en temps. Moi, comme j’aime être fidèle et que je garde un peu le fantasme du parfum unique, je fonctionne avec un binôme : the parfum et son double, pour le soir, le dimanche, les occasions etc. Plus quelques infidélités, notamment en vacances !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 14:46

Ah, oui, pour le changement de famille.... Passer d’Insolence a l’Heure Bleue ! Il y a un heritage entre les 2 (familial) et même avec Après l’Ondee. On passe du petit fils au grand’pere Guerlain !!!!

Mais qui songerait a vous le reprocher !!!

Et l’Eau de Shalimar : Woow !

Je crois qu’on a toutes et tous le fantasme du parfum unique et j’ai vite change d’avis. Me contenterai de l’Homme Unique !!!!! (Quand je l’aurai attrape)

Ah ben je comprends mieux pour la souplesse et sentir sa cheville !!!!!

C’est de la triche !

Puisqu’on en est aux confidences : Moi en sport , j’ai toujours eu la souplesse d’un cadenas plombe. A la gym a l’ecole ou au lycee, je n’etais bonne qu’en natation. La corde a noeud : zero (pas de force ds les bras). Les garcons pouvaient bien me pousser aux fesses pour m’aider, nada.

La poutre : zero (pas d’equilibre). Jamais ete fichue de me tenir debout sur ce machin. (Avec tout mon respect). Le grand ecart .... Coincee au 2/3 du chemin.

En course a pied (3 fois 500 metres) je crachais mes poumons sur le terrain de sport du lycee (et pourtant j’ai jamais touche une cigarette).

En danse, un peu plus tard, c’était pas la mort du cygne....mais l’assassinat de la poularde. Le prof m’a quasiment paye pour que j’arrete.
(Et accessoirement, idem a la Chorale )

Je n’ai jamais pu en me penchant, toucher le bout de mes pieds avec les mains et je "culmine" a un metre 52 (une puce).
Au yoga, la position du Lotus, ca va pas etre possible....

Alors sentir ma cheville, y’a que quand j’etais bebe, encore une fois, dans mon berceau, ou je "prenais" mon pied.
 :)

A velo, il a toujours fallu 2 gars pour me lancer et un pour me stopper ! :)

J’ai jamais su freiner.

A ski, j’ai prevenu le moniteur : attention, je ne sais pas skier, je ne sais pas m’arreter. (Le plante de baton, Caroline, le plante de baton !!!!)

M’a pas ecoute, resultat, je lui ai roule dessus ! Il était furieux. Punie (c’est a dire "luge" jusqu’a la fin des classes de neige.
Le pied !!!!

j’ai fais un peu de cheval (je tombais une fois par lecon, toujours ce fichu manque d’equilibre) et j’ai "tate" une fois du saut d’obstacles...

- notez bien que MOI j’ai "passe" l’obstacle.... Mais pas le cheval !!!! Sale bete.... A baisse la tete au dernier moment alors evidemment..... Satellisee !

Voilà ma carriere sportive ....

Depuis la fin de mes etudes universitaires, je reste donc dans les bassins, comme les grenouilles.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 06:34

Haha Arpège, je ne réponds que maintenant, mais je dois vous remercier vivement pour le fou-rire provoqué par votre post hier :’)

J’ai particulierement aimé l’assassinat de la poularde !

Mais vous savez, les grenouilles, c’est très bien aussi, surtout quand elles sentent bon (d’ailleurs Arpège est un délice !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 10:06

Merci Raphaelle ! (Prenom d’Archange !)

Ca fait du bien d’etre "supportee" par une Vraie Danseuse ! Merci !

# Cas desesepere mais je m’accroche !!!!

Les Fees de l’Equilibre etaient derrière la porte le jour de mon Bapteme !!!!

(Qui c’est qui est tombee dans les escaliers, - loupe 4 marches - la tete la premiere, en Boite de Nuit y’a 3 ans, et arrivee sur le ventre , la robe d’ete PAR DESSUS la tete ? !!!!! Je bougeais plus. On croyait que j’etais morte.... La Honte de ma vie !)

Bonjour l’Equilibre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 10:27

Merci chère Arpège !
Non que je me réjouisse de vos mésaventures d’équilibriste en herbe, mais votre manière de les narrer est tout simplement délicieuse ! Je suis bloquée par la tempête en Bretagne, enfermée dans mon voilier, ça bouge beaucoup vous n’aimeriez pas ! Alors merci pour ces sourires que vous nous offrez :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 11:01

Tout comme Doudou, je ne peux que vous remercier !

Commencer la journée de nouveau par un fou rire, décidément, vous êtes géniale ! Arpège, ’fournisseuse’ officielle de fous rires matinaux :’)

Doudou, il pleut, fait froid et venteux à Dunkerque, j’imagine que ça doit bien tanguer sur votre voilier ! Bon courage (en même temps, quels parfums avez-vous à bord ? ça doit sentir tout bon dans votre cabine...).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 12:31

Merci les Filles !

Heureuse de vous avoir fait rire :)

Doudou, il doit y avoir au moins force 5 non ? Si c’est pas plus.... C’est tres impressionnant.

Ca me rappelle ma traversee en Ferry vers l’Irlande ! Un Ferry completement pourri, rouille.

Ma premiere traversee !!!! Je m’attendais a une cabine avec lit de 160 de large, un hublot d’au moins 50 cm de diametre, une salle de bains + dressing avec vue sur l’Ocean comme dans Titanic...

En fait j’ai eu une cabine a 4 niveaux sous la mer, les murs en metal, (normal, sous les garages pour les camions et voitures). Pas de hublot, 2 lits superposes de 70 cm de large, avec echelle en metal pour grimper sur le lit le + en hauteur et un placard a balai en guise de salle de bain - on va dire : douche a l’italienne + lavabo

Si je voulais voir la mer, fallait monter sur le Sun Deck ou chiper un periscope a un sous marin nucleaire...

Qu’est ce qu’on a ete secoues sur ce raffio le soir pendant la traversee !!!!! Ca tanguait un coup a gauche, un coup a droite. Y’avait un Self facon cafet’ et on devait aller a sa table avec son plateau. (Essayez un peu de marcher droit avec un plateau par force 5 !)

C’est la qu’on voit qu’on a pas d’equilibre.
Et qu’en pleine mer, faut eviter certains plats : la tartiflette par exemple.

Alors j’imagine bien ce que ca doit etre d’etre dans ce bateau, avec le roulis.

Oui quel parfum ? Ozonique marin iode ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 13:08

On est plutôt force 7-8 rafales à 9 là....
Du coup le parfum c’est plutôt celui des crêpes, car il faut maintenir le moral de l’équipage !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 13:14

Merci beaucoup Raphaëlle ! :-)
Chance en extrait, For her de NR et Cotton musk de Ramon Monegal dans la cabine avant du voilier :-)
Mais je voulais aller cet après-midi refaire un tour pour comparer edt et edp du n5, je vais devoir reporter, ça ne fait pas envie de prendre la voiture là.....pffff....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 09:50

Ne m’en parlez pas ! Je erre sur AP depuis environ 1 an et poste depuis très peu de temps. Je profite de mon congé mater pour éplucher dans tous les sens ce site et je suis comme vous : envie d’acheter chaque nouveau coups de cœur (qui commence à devenir nombreux). J’ose à peine continuer à entrer dans mon SEpho ou Marionnaud, de peur de me faire attraper par les vendeuses (il faut dire que j’y passe très très souvent depuis quelques temps). Mais grâce à Raphaëlle qui comme moi est aussi débutante (sans vouloir me tromper ?), j’ai testé Five O’clock. Vous en parliez si bien que ça m’a vraiment donné envie. Et effectivement il est à tomber ! J’ai un échantillon que je n’ai pas encore testé sur moi, je l’ai juste senti sur touche pour l’instant.
J’ai été très surprise par la douceur de ce parfum. Le gingembre étant présent dans son nom, je m’attendais à quelque chose d’épicé puisque au goût le gingembre à un côté poivré que j’adore. Et dixit la vendeuse, en parfumerie le gingembre est utilisé pour adoucir et non pas pour le pimenté. Etonnant non ? Avis aux spécialistes : êtes-vous d’accord sur ce point ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 10:28

Je dirais que l’odeur du gingembre est assez douce, c’est le goût qui est fort, pour moi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 12:30

Vous ne vous trompez pas Athéna, je suis bien débutante et toute nouvelle sur ce site :) Contente de voir que je ne suis pas la seule à souffrir d’addiction à Au Parfum et d’obsession pour la découverte de bonnes odeurs !
Tout comme Aaricia (un hommage à la BD ?) dans sa réponse, je pense aussi que le gingembre est fort est piquant (mais dieu que c’est bon !!) au goût, et beaucoup plus doux à l’odeur, même s’il garde son côté poivré, voire parfois savonneux.
Contente d’avoir réussi à vous donner envie d’essayer Five O’Clock au Gingembre, c’est une première pour moi ! Youhou ! ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 février 2014 à 13:20

Et voilà il en fallait bien une (première) ! C’est la preuve que vous écrivez bien ce que vous ressentez. Moi, énormément de mal. Qu’est-ce que c’est dur d’écrire sur les parfums et sur les sensations que l’on ressent.
Pour revenir au gingembre, je n’ai jamais eu l’occasion de sentir une racine de gingembre d’où mon erreur de jugement sur son odeur (et non pas son goût qui est très différent).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 13:47

Ouhla comme je vous comprend !
Ma quête de parfum a été postée peu de temps avant la votre, et le résultat a été désastreux. Non seulement j’ai acheté deux des parfums qu’on me conseillait (en 100ml parce que sinon à quoi bon hein), Ombre Rose et Soavissima, mais le problème c’est que j’en ai quatre autres dans le viseur, qui en plus sont tellement différents que je passe pour une lunatique du parfum quand je discute avec une conseillère. J’imagine que le fantasme du parfum unique (que j’avais aussi, avant de réaliser que j’aimais trop de choses pour que ça marche) y est pour beaucoup : on a du mal à imaginer le grand écart entre Rive Gauche, Cuir de Russie et Vol de Nuit...
Dommage, parce qu’en fait, comme avec les vêtements, j’aime changer d’image parfumée selon mon humeur, voir faire clasher frontalement les genres (Cuir de Russie en petite robe en dentelle blanche, Rive Gauche en jeans...).

Bref, auparfum c’est le mal. mais c’est bon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 15:08

"AP" c’est le mal" : voilà tout est résumé ! OUi je ne sais pas pourquoi pour les vendeuses, il faudrait absolument se limiter à un registre. Comme vous dites, impossible de faire le grand écart sans passer pour quelqu’un qui n’y connait rien et se faire regarder de travers. La question qui tue "vous aimez quoi ?". Euh... tout... puisque tout m’intéresse dans ma découverte olfactive.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 15:47

Avant je me limitais : par exemple je sais que je n’aime pas trop les cuirs et les tabacs, sauf qu’un jour j’ai senti Cuir de Russie et qu’il me fait des choses... Je crois que c’est à partir de là que j’ai arrêté de dire ce que j’aimais ou pas et commencé à tout tester à la suite en prenant des notes sur les mouillettes. "mais vous saturez pas ?" "non ça va pourquoi ?" "vous devez plus sentir grand chose, c’est votre 5e parfum..." "ahahahaha. aha."

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 février 2014 à 18:35

Mouhahaha moi je leur réponds maintenant avec un grand sourire que jusqu’à 20 on est largement tranquilles :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 23 février 2014 à 14:57

Five O’Clock au Gingembre de Lutens, peut-être ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 février 2014 à 17:23

Et bien, sachez que j’ai craqué pour Five O’Clock au Gingembre il y a environ deux semaines, après des heures passées à errer sur Au Parfum, après avoir lu de nombreux commentaires.
Je n’avais jamais trop osé aller sentir des Lutens. Toutes ces bouteilles identiques, des noms parfois assez énigmatiques ("La Fille de Berlin"...?) associés à des vendeuses souvent, disons le clairement, incompétentes car incapables de me renseigner sur ces parfums (parce qu’en novice, au bout de 3 mouillettes, je ne sentais plus grand chose ce jour là !), tout ça m’impressionnait un peu et me tenait à distance.
Puis les lectures multiples sur ce site m’ont fait prendre mon courage à deux mains et j’y suis allée. Et j’ai testé, sur mouillette, puis sur peau, ce superbe Five O’Clock au Gingembre.
Je l’adore, et j’ai fini par l’acheter.

Cependant - est-ce en raison de son nom ? - il est pour moi un parfum doudou. Il me rappelle les biscuits au gingembre que je mangeais souvent lorsque je vivais en Irlande du Nord. Il me rappelle des moments de calme, où l’on se posait, où le temps semblait s’arrêter. Une théière, du thé noir, fort, presque décapant, des mugs, du lait, et ces biscuits au gingembre. C’était souvent le moment où tout le monde s’arrêtait de faire ce à quoi il ou elle était occupé(e), descendait dans la cuisine ou le salon, et se retrouvait autour d’un thé. De la chaleur, de la douceur, des moments de calme partagés, souvent avec des éclats de rire qui fusaient ci et là.

D’ailleurs, on est dimanche, je le porte avec un gros pull tout doux, j’ai mon thé à portée de main, mon chat et l’ordi sur les genoux, mon compagnon lit à côté de moi :)

J’aime ce parfum, et je l’apprécie un peu plus chaque jour, mais il n’est encore pas celui qui me fera me sentir plus ’grande’, plus femme ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 février 2014 à 17:21

Oui, je comprends tout à fait ...j’ai exactement le même ressenti.
Je suis quand même contente d’avoir visé juste !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 06:23

Et moi je suis impressionnée ! Je pense que je serais bien incapable de proposer des parfums à quiconque, et surtout de taper dans le mille :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Raphaëlle

par , le 22 février 2014 à 13:15

Merci à tous pour toutes ces réponses ! Habitant Dunkerque, il y a plein de merveilles auxquelles je n’ai pas accès, mais hier, j’étais en formation à Lille donc en sortant, j’ai pu jeter un coup d’oeil par ici avec mon téléphone, et je me suis empressée d’aller m’enivrer des odeurs que vous m’avez conseillées :) D’ailleurs, à ce propos, sachez que Ombres Portées dans le vieux Lille est un havre de bonheur et de calme et j’y ai été accueillie avec gentillesse, patience et écoute.

Alors, hier j’ai pu sentir presque tout ce dont vous avez parlé ici, à quelques exceptions près :
Je n’ai pas trouvé Bel Ami et Bois des Îles n’est apparemment disponible qu’à Paris et Lyon. Mais la vendeuse du Printemps m’a assurée qu’il devrait arriver à Lille d’ici la fin de l’année. Et d’après vos descriptions et la critique qu’en a fait Jeanne, j’ai vraiment hâte d’avoir l’occasion de le découvrir. Je n’ai pas non plus trouvé l’Autre ou l’Eau Lente.

Sinon, ayant commencé chez Ombres Portées, j’ai d’abord fait plusieurs tests sur mouillettes :)
Tout d’abord, {{}}Sables de Goutal. Et bien, pour être honnête, il m’a un peu rebutée au premier abord. Non pas que j’ai trouvé qu’il sentait mauvais, mais une note en particulier -et en grande débutante que je suis, je ne sais pas ce que c’est...- a focalisé mon attention et m’a empêché de l’apprécier. Cela dit, j’ai ressenti la mouillette plus tard dans la journée et encore ce matin, et finalement, ce parfum m’intrigue (un peu comme Serge Noire... première expérience peu concluante mais envie d’y retourner parce que finalement, il me surprend sans pour autant me repousser.
Ensuite, j’ai pu testé Portrait of a Lady, sur mouillette aussi. J’aime beaucoup, mais je trouve la rose un tout petit peu trop présente pour ce dont j’ai envie en ce moment. Mais je le retesterai sur peau, parce que je me suis persuadée qu’il tournerait très différemment sur moi :p
Puis j’ai tenté l’Eau et Volutes et là, les premières minutes sur mouillettes m’ont donné envie de tester les 2 sur peau. Pschit sur chaque poignet. L’eau sur moi est finalement peu concluante, reste assez fraiche voire froide. Volutes en revanche... j’ai vraiment adoré. Le gentil monsieur de la boutique m’a même donné un échantillon pour que je le teste plus longuement chez moi ! Je retrouve en note de fond quelque chose de très proche d’Opium. C’est chaud et épicé comme j’en ai envie en ce moment ! J’ai ressenti la mouillette de l’Eau et j’aime bcp, mais pas sur moi...

Là, les 2 poignets ’occupés’, je savais que le reste de mes tribulations olfactives se limiteraient à des mouillettes.

Direction Soleil d’Or où j’ai pu testé Lumière Blanche. Là, surprise : ce n’était pas vraiment ce que j’attendais, mais à priori, et sur mouillette, c’est une réussite ! Je l’ai trouvé moelleux, chaud, épicé... un vrai régal douillet ! Je ne trouve pas qu’il ait un aspect très masculin, mais il me plait vraiment beaucoup. J’ai hâte de le tester sur peau lors de mes prochaines pérégrinations Lilloises la semaine prochaine. Merci Doudou pour ce conseil !

Et enfin, J’ai pris des mouillettes de Déclaration, Déclaration d’un Soir, et Terre.
J’ai trouvé Terre trop sec, trop rêche, pour le coup beaucoup trop masculin pour moi ^_^
Déclaration sent, sur mouillette en tout cas, et pour mon modeste nez, la transpiration... Désolée pour les fans de ce parfum.
Déclaration d’Un Soir, en revanche, quel bonheur... Il faut absolument que je le teste sur peau !! Que d’épices, et pour le coup, je lui trouve un vrai côté androgyne ! Quand je le sens, je vois des baies roses :) Je n’aurais aucun mal à le tester rapidement sur peau car lui, au moins, à Dunkerque, il est trouvable :p

Donc, bilan : Volutes, Lumière Blanche et Déclaration d’un Soir sont en très bonne position. Portrait of a Lady mérite que je le teste sur peau (mais pour être honnête, son prix me rebute un peu. Oui je sais, j’ai mis "peu importe" pour le prix, mais psychologiquement, j’ai du mal au delà de 120 euros). Quant à Sables, il me faudra y retourner, l’observer de loin, prendre le temps de l’apprivoiser.

En tout cas, merci mille fois à tous, ce site est génial, les personnes qui le gèrent et les contributeurs quotidiens sont géniaux ! Je suis vraiment ravie d’avoir un jour, par hasard, croisé vos routes :’)

Bonus hors sujet : j’ai enfin pu sentir Après l’Ondée, et je sais désormais quel sera mon prochain achat des beaux jours - lorsqu’ils reviendront ! Et là encore, je suis tombée sur une vendeuse sympa qui m’a donné une fiole échantillon absolument ÉNORME :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 février 2014 à 13:40

Merci Raphaëlle pour ce retour détaillé ! Votre top 3 est un très bon début, il ne vous reste plus qu’à attendre l’arrivée de Bois des Îles... Et si en plus vous avez découvert Après l’Ondée par la même occasion, bravo !
Toutes "les personnes géniales qui gèrent ce site et qui y contribuent" se joignent à moi pour vous remercier, et sont également ravie de croiser votre route :)
Bon week end

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Perfume Echoes

par , le 21 février 2014 à 16:19

Bonjour Raphaëlle,
si vous voulez vous tourner vers des senteurs épicées vanillées essayez de sentir les parfums épicés chez Diptyque ( L’Autre ( boisé épicé), L’Eau ( fleurs et épices), L’Eau Lente ( épices - vanille), Volutes - un peu plus boisé et autres) mais vu que vous avez porté Insolence et Flower, vous devez appréciez un cœur floral - rose violette..Il y a un très beau parfum de chez Frédéric Malle "Portrait of a Lady" qui est une belle rose épicée - ambrée. Il est complexe, surprenant, changeant et extrêmement classe. Et ce n’est pas du tout une rose mielleuse, elle est épicée, très "géranium" (normal vu que le géraniol est présent dans les deux plantes).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 février 2014 à 23:05

Apres Insolence qui est loins d’etre timide c’est peut-etre difficile de se contenter d’un parfum de peau. Portrait of a Lady, logique. Les silages monstres.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 10:32

Je me sens un peu débile, donc excusez-moi de poser une telle question, mais... c’est quoi un "parfum de peau" ? et s’il y a des parfums de peau, il y a sûrement des parfum d’autre chose, mais de quoi ?
Oui, je sais, toute mon éducation est à faire ! :p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Biloute

par , le 21 février 2014 à 14:40

Bonjour ! Je pensais également à Sables qui a déjà été mentionné. J’ai l’impression que porter un parfum d’homme vous titille ! Alors pourquoi pas essayer Bel-Ami d’Hermès, pour son côté cuir-bois-cumin, un parfum très classe chez une femme. Je crois que vous y trouverez l’idée de bière et d’épices que vous avez évoquée (avec en plus une petite rondelle de citron si ça ne vous rebute pas). Même si on est loin de l’univers Chai... Je pense aussi à Egoïste ou à Terre, mais qui sont déjà souvent portés.
Et j’adhère totalement aux propos de Frédéric sur la transgression : pourquoi se refuser le plaisir de votre Opium pour homme, si vous vous reconnaissez dans ce parfum ! C’est sympa aussi de porter le même parfum dans un couple... Et le premier qui se lasse laisse son fond de bouteille à l’autre !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 06:26

Je ne connais pas Bel-Ami et ne l’ai pas trouvé lors de ma dernière escapade parfumée, mais votre conseil et la récente critique publié sur Au Parfum -et les commentaires passionnés qui s’en suivent- me donne vraiment envie d’aller y plonger mon nez. En espérant qu’il est trouvable quelque part dans Dunkerque...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par , le 21 février 2014 à 13:47

Hello,
Lorsque vous dites :"J’aime les choses classiques, les vieilles dentelles, la mode des années 1910, 20 et 30. J’aime le jais, la soie, les belles matières"...pour moi vous parlez d’un univers proche de Chanel..."l’aspect un peu “vieillot” classique sans être “vieux”.
Et pour vouloir jouer sur des notes masculines boisées, épicées en gardant un coeur floral et la tête dans la bergamote que vous aimez, je ne vois qu’un seul choix pour vous : Bois des Iles... Jolie présentation de Jeanne ici : Bois des Îles

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 février 2014 à 18:55

Merci Adrem, je rebondis sur votre message pour appuyer votre recommandation : Bois des Îles m’apparaît comme une évidence pour Raphaelle !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 08:06

Je viens de découvre The Perfumed Court. Pensez-vous que ça vaille la peine que je commande un petit échantillon de Bois des Îles ? C’est sérieux comme site ? les prix sont-ils corrects ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 11:57

Raphaelle, puisque Jeanne et Ad-Rem vous destinent le Bois des îles de Chanel (qui est magnifique, il faut bien le dire...) et puisque je fais entièrement confiance à leur jugement, je vous propose une solution alternative (et plus rapide et moins onéreuse) à la commande d’échantillons sur the perfumed court :
allez vous inscrire sur beaute-test.com (forum des parfums), donnez-moi votre adresse par messagerie privée, et je vous envoie un échantillon de bois des îles (je dois en avoir un qui traîne)
ça ira plus vite et ça me coûtera un timbre (Bois des îles le vaut bien ;-p
Je vous rappelle mon slogan "si pour un euro, je fais un heureux, ça me va"

Il faut bien que les parisiens, qui ont la chance d’avoir tout sous la main, servent à quelque chose ;-))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 12:21

Ou alors, plutôt que de passer par BT, vous pouvez passer par Jeanne :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 12:44

ça me va aussi, Jicky, si ça n’embête pas Jeanne de jouer les intermédiaires :-))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 14:00

Et tout bien réfléchi, tu as raison sur un autre point aussi, Jicky : il vaut peut-être mieux que Raphaelle ne s’aventure pas sur BT qui reste, comme l’a dit Aaricia "la boîte de Pandore" pour les drogués de la narine que nous sommes ;-)))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 14:40

nan mais... mais... mais enfin !! Bien sûr que maintenant je vais m’aventurer sur Beauty test, vous en avez beaucoup trop dit. J’ai du mal à croire que ça puisse être plus addictif qu’ici, m’enfin bon, on verra bien :)

Cela dit, trêve de plaisanterie, ça serait absolument génial et immensément gentil si je pouvais récupérer un ptit échantillon de Bois des Îles :’) Comment diantre fait-on pour "passer par Jeanne" ? ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:10

Je suppose qu’il faut cliquer sur "contacter auparfum" tout en bas de page pour contacter Jeanne ?
(Je n’ai jamais essayé : corrigez-moi si je me trompe)

Et attention à beaute-test : on vous aura prévenue... (gniark gniark)
Plus addictif, je ne sais pas, je vous laisse juge, mais plus néfaste pour le compte en banque, c’est sûr ;-))
(non non : le site n’est pas payant ;-))) c’est qu’il y a des tentations au détour de nombreuses rubriques...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:33

Au pire si ça embête Jeanne, je veux bien jouer les entremetteuses ;) envoyez un mail à drjicky@hotmail.fr et je vous mettrai en contact.

Sinon, Beauté Test c’est vrai qu’il y a des affaires intéressantes. Mais s’il faut se farcir les "La Bile est verte ou Flowerbombàchiotte" autant que je vous fasse gagner du temps en vous mettant en contact ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:39

hahaha, cette manière que vous avez, sur ce site, de rebaptiser les parfums moisis est hilarante (je crois que ’Infectus’ a déclenché mon premier fou rire !).

J’ai l’adresse email de Jeanne puisqu’elle m’avait gentiment contactée pour me prévenir que mon En Quête était en ligne (et même avant pour me demander de raccourcir mon texte... moui, jsuis un chouilla prolixe). Mais si vous voulez bien servir d’entremetteuse, cher Jicky, j’en serai ravie, et éternellement reconnaissante :’)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:43

Ma boîte mail n’attend que vous !
Sinon, Jeanne est habituée aux gens prolixes. C’est la maman de notre Opium après tout (oui, Jeanne est la maman de Queen Mum. Jeanne c’est Queen Granny).

Oui c’est vrai que sur auparfum nous avons tendance à donner quelques sobriquets à nos parfums et parfumeurs favoris ^^ #Molaire

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 15:49

ouh là, j’ai besoin d’un arbre généalogique ! J’ai vu un "Opium" passé, j’ai compris que Jeanne était sa maman. Par contre le lien entre Queen Mum et Opium, j’ai pas saisi #blonde (en revanche, la logique "la maman de Queen Mum est donc Queen Granny, j’ai compris #PasSiBlonde). Mais... le #Molaire, j’ai VRAIMENT pas compris.

Je vous envoie cependant un petit email de ce pas <3 (pardonnez-moi cette familiarité déplacée, mais on se sent bien chez vous !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 16:02

En fait Opium = Queen Mum.
Molaire c’est une unité pour mesurer la quantité de matière en chimie. (oui, il n’y a aucun rapport).
Et Jeanne en vrai c’est pas la maman d’Opium ^^.

Opium est un rédacteur très régulier d’auparfum, c’est lui par exemple qui a écrit les billets sur Pompéia ou Héliotrope Blanc ;) et - vous le verrez dans le forum - il a tendance a faire de long, très longs, très très longs messages !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 19:26

C’est passionnant de vous voir si passionnée Raphaëlle et de sentir les passionnés accompagner avec zèle votre passion dans les dédales de la parfumerie...
Si "au parfum" n’existait pas, il faudrait l’inventer ;)
Hate de vous lire ici, partageant avec nous votre recontre avec Bois des Îles !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

dau

par , le 21 février 2014 à 13:18

Vous aimez les épices, rêvez d’une odeur chaude et masculine ? Et pourquoi pas le merveilleux Sables de Goutal ? Définitivement pas banal, avec son côté légionnaire qui sent bon le sable chaud, il mérite peut-être que vous lui accordiez un peu d’attention, on ne sait jamais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

par , le 21 février 2014 à 11:56

Testez Declaration d’un soir de Cartier. Super facile a trouver. Le poivre, la rose sur du bois et sur une femme, ca tue !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 21 février 2014 à 12:11

J’allais, moi aussi, suggérer Déclaration et Déclaration d’un soir.
Magnifiques sur un homme, sublimes sur une femme.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Frédéric

par , le 21 février 2014 à 11:23

Si c’est le parfum que vous adorez et qu’il vous va bien je ne vois vraiment aucune raison que vous arrêtiez de le piquer tous les jours à votre mec. Nous seulement vous avez le plaisir d’avoir votre parfum mais en plus vous avez le plaisir quotidien de la transgression. "Non je ne peux pas...tant pis pssch...non je ne peux pas encore...tant pis pssch...mais ça fait un mois que je le porte je ne peux vraiment pas...tant pis pssch".
Rien ne pourra vous apportez un plus grand plaisir que ces deux choses réunies, alors achetez vous un parfum sur base des conseils que vous allez recevoir (pour faire semblant d’en avoir un autre à vous, genre Jaïpur pour Homme) mais à la fin vous savez bien que vous avez déjà votre parfum-plaisir qui vous attend derrière la mousse à raser.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 février 2014 à 06:33

Frédéric, votre message m’a fait rire ! Je me suis imaginée passer dans la salle de bain en mode ninja furtif, m’asperger d’Opium, pour en suite jurer avec de grand yeux innocents "naaaaaan, jte jure que jt’en ai pas piqué, c’est pas Opium que tu sens sur moi !" ^_^

Mais honnêtement, mon compagnon à 39 ans et n’avait jamais porté d’eau de toilette et encore moi de l’edp. Du coup, si je lui pique la première qu’il porte -il faut le voir s’appliquer à en mettre, et frotter le pschit dans sa barbe après s’en être mis (1 seul pschit, attention, faut pas deconner) dans le cou !- je vais avoir l’impression de lui voler son joujou et il va râler.

Et puis, soyons honnête, j’ai vraiment pris goût à cette quête de parfum ! Jamais je n’ai découvert autant de belles odeurs, et grâce à vous tous, j’ai senti des choses que je n’aurais jamais pensé à sentir, voire osé sentir avant !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

Farnesiano a commenté Azemour

il y a 1 heure

Bonjour. je n’ai plus senti la magnifique Eau d’Orange Verte dans ses récentes versions depuis(…)

il y a 3 heures

Je les ai testés il y a déjà une quinzaine de jours dans mon Sephora local, et en effet rien ni de(…)

S9 a commenté Azemour

il y a 5 heures

Je profite des dernières chaleurs pour porter les parfums qui selon moi s’épanouissent davantage(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Burdin

Parfumerie Burdin

Paris (75)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019