Auparfum

Invictus

Paco Rabanne

Flacon de Invictus - Paco Rabanne
Note des visiteurs : (24 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Mauvais perdant

par - , le 8 juillet 2013

Faisant fi d’une certaine tendance douce et sensible de la parfumerie masculine de ces dernières années, la maison Paco Rabanne joue une fois de plus sans détour la carte de la virilité brute et assumée. Vous en aviez assez ? Tant pis pour vous. En introduisant sur le marché son nouveau parfum, un des plus importants lancements de l’année, la marque mise gros, car il s’agit d’égaler et de dépasser l’immense succès du parfum aux lingots. Un peu comme pour La vie est belle (également de chez IFF), plus de deux ans de travail et 5000 essais auront été nécessaires pour créer ce parfum "orgasmique".

La marque parle de "construction bicéphale" qui s’éloigne de la traditionnelle pyramide tête-coeur-fond pour cette fragrance à la "fraîcheur sensuelle". Il est vrai qu’Invictus est un parfum "contrasté", comprendre ici dissonant, construit sur une opposition de notes, où les différentes facettes ressortent par intermittence.

La "fraîcheur" est représentée par un puissant accord marin métallique. Tandis que les nouveautés féminines s’enfoncent dans les abysses glucosés, le parfum de la victoire joue de son côté la carte du sel et semble suivre une nouvelle tendance néo marine qui s’éloigne des océaniques des années 90 en remplaçant la calone (facette fruits de mer) par des notes salines. A cette vague marine, viennent se mêler des fruits aqueux donnant au final un effet melon séché et salé...
"L’accord sensuel" quant à lui est construit autour d’un accord ambre gris mais n’a rien d’animal et place plutôt les bois ambrés qui pulsent, piquants et puissants, sur un piédestal, aux côtés d’une petite tonka et d’un cœur de patchouli assez discret.
Au final, Invictus s’inscrit à mi-chemin entre Kenzo pour Homme, Only the Brave et 1 Million.

Sentis séparément, certains des principaux accords, certaines matières, avaient tout pour plaire. Notamment, le laurier, vert et subtil, le pamplemousse, pétillant et acidulé, le gaïac, fumé et animalisé. Mais où sont-ils donc passés dans la composition finale ? Ici + et + semblent faire -. Ils n’ont en fait certainement pas réussi à s’imposer, écrasés par cette vague marine et ce bloc de bois ambrés.

Invictus est un mastodonte, un éléphant dans un magasin de porcelaines. C’est un peu aussi le copain grande gueule, celui qui n’a pas peur de dire ce qu’il pense, qui incommode par sa présence ostentatoire, celui qui, dans une foule, pousse tout le monde, et qui parle tout le temps, et fort, pour finalement ne pas dire grand chose. Car oui, Invictus dure et perdure en laissant autour de lui un sillage démentiel, ce qui semble aujourd’hui être la signature Paco Rabanne.

En définitive, ce qui chagrine, c’est qu’abondance de moyens… nuit ; et que cette image, ce stéréotype d’homme fait à l’Instagram bien saturé, dopée au YouTube pour rouler ses muscles et s’abreuvant de Likes pour exister, devient parodique. Calibré pour gagner, ça ne s’improvise pas.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 7 février 2017 à 08:02

Invictus apparait dans "tous les parfums" pour dire que c’est de la merde mais à coté de ça des dizaines de parfums connus et bons, eux, (aux hasard, Aventus de Creed, Noir Extreme de Tom Ford) sont introuvables ici...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 février 2017 à 12:29

Bin oui, désolée Tibo, notre robot générateur de critiques de bons parfums est tombé en panne !
Blague mise à part, c’est le principe d’auparfum depuis le début : parler des parfums qu’on aime, mais pointer du doigt aussi ceux qu’on aime moins, qui ont une forte visibilité, et donc potentiellement beaucoup de succès, car c’est aussi un moyen de parler des ressorts de l’industrie, d’analyser le marché, de rentrer un peu plus en profondeur, et donc de faire comprendre un peu mieux comment tout ça fonctionne, non ?
Et puis, qui sait, un jeune homme qui hésite à s’acheter Invictus, qui tombe sur ma critique, il changera peut-être d’avis ! :)
Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 février 2017 à 20:19

Oui il faut parler des bons ET des mauvais bien sur ! C’est juste que c’est frustrant de vouloir en savoir plus sur certains parfums et de pas pouvoir profiter de la qualité de ce site pour ça ;)
Basenotes et Fragrantica c’est bien mais l’Anglais c’est pas ma deuxieme langue... Donc bon ma remarque est plus à prendre comme un compliment qu’autre chose.
Effectivement si un jeune peut éviter ce genre de parfum grâce à vous ça serait bien pour tout le monde :)
Bonne soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 8 février 2017 à 08:58

Alors merci pour le compliment Tibo ! Nous redoublons d’efforts quotidiens pour apaiser votre frustration, mais vu le nombre de parfums existant désormais sur le marché, cela risque d’être une tâche bien difficile :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

paname

par , le 21 septembre 2015 à 20:34

Je l’aime bien invictus, certaine femmes rencontrées l’aiment aussi, et les professionnels aussi puisqu’il a eu son fifi award en 2014 ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Cricri

par , le 19 janvier 2014 à 14:38

Bon bah... Je viens de recevoir ce parfum en cadeau.

Plus qu’un parfum, c’est un coffret Invictus que j’ai reçu (Eau de toilette 100ml ...*tousse* et le déo)

Je le connaissais grâce à un échantillon fourgué dans mon sac plastique lors d’un autre achat. Celui-ci ne m’avait pas franchement convaincu... (pour dire, l’échantillon pas fini, et j’en ai un 2e qui attend encore..)

Une amie avait offert ce coffret à son homme pour noel. Rupture assez proche, celui-ci lui a rendu le cadeau.

Hier soir, mon amie m’a donc donné ce coffret en me disant l’histoire, mais qu’il sentait "super bon" (sisi)
Bref, pour ne pas la vexer, j’ai accepté de le prendre.

Petit test ce matin, avec le flacon original et... Bah c’est fort. Ca sent pas spécialement hyper mauvais au démarrage, mais rien de terrible non plus. Au fil du temps le parfum tourne franchement mal sur m peau, je sais pas si je suis le seul xd ...

Bref, je l’aime pas, j’ai un flacon de 100ml a tuer alors que j’ai pas encore réussi a flinguer un échantillon du parfum.

DU coup je me demande si ce coffret est vendable, je préfère encore le vendre et faire plaisir a quelqu’un qui peut aimer ce genre d’odeur...Et avec cet argent faire plaisir a mon amie qui pensait bien faire xd

Bon faut dire, je viens d’un parfum plutot marginall (Bvlgari Black), du coup c’est sur que cet Invictus est une frustration olfactive à narines, sans âme... ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 janvier 2014 à 14:53

Bonjour Criichou, et oui, on vous a drôlement gâté :)
Vous le vendrez sans problème sur ebay, je vous le garantie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 janvier 2014 à 15:09

J’espère que ce n’est pas ledit coffret qui est à l’origine de la rupture :s
Bon, c’est bien vous avez été honnête avec la chose, vous l’avez bien testé avec du recul et tout. Félicitations.

Maintenant, vendez le :) (mouaaaah aah aaaah ! *rire diabolique*)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 janvier 2014 à 15:42

Les parfums ont une ame.

Donc ce flacon a une ame et donc, une conscience.

En ce moment, il pleure..... parce qu’il a déjà ete donne a un homme ( qui l’a rendu a celle qui le lui a offert.... )puis il s’est rejouit d’etre a nouveau offert a un autre homme. Et voilà....

La fatalite. La loi des series :
Personne ne l’aime ! Infectus le Maudit !

Prochainement, exil sur un site d’ encheres : la SPA des parfums.

Il va etre encore revendu (je blague la !!!! C’est du second degre !) Et aller vers un autre homme. Surement pour la Saint Valentin en plus.

Mais comme le flacon n’est plus cellophane (blister) le receveur (le 3e Monsieur) va en tirer la conclusion qu’il y a eu une liaison entre sa copine et le precedent proprio...

Je te quitte et tu peux reprendre ton flacon !
Paf !
repleure..... ) :

Acte III

En desespoir de cause, le flacon se retrouve sur la poubelle , le jour du ramassage des ordures menageres "du verre" et le camionneur apercoit le parfum !

Il ne va pas le jeter avec les bouteilles vides de biere, de vins, les bocaux ! Non ! Mais.... Pour parfumer la benne ?....

THE END

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jazz

par , le 31 décembre 2013 à 00:46

L’exemple même du parfum qui semble destiné à un public adolescent plus soucieux du contenant que du contenu. Mais baste ! Du moment que ça plaise à la gente féminine.

Tout aussi incommodant et vulgaire que "One Million", voilà un jus qui sera probablement abondamment aspergé sur les torses glabres de jeunes en mal de virilité.

Mais est-ce vraiment l’image olfactive que l’on se fait de la virilité ?

Insipide, mainstream, étouffant, vulgaire, cet "Invictus" se vendra sans doute très bien.

Et c’est bien là le plus triste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 11:41

Bonjour Jazz,
Vous avez un peu de retard, ça fait un moment qu’ Invictus est en tête des ventes un peu partout et nous avons à le subir à peu près aussi souvent dans la rue et les transports que La Vie est Belle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 11:52

Bonjour Newyorker,

Certes, c’est un succès commercial, mais je trouvais intéressant de mettre en exergue la prolifération de ce genre de fragrance.

A ma décharge, je ne compulse pas les chiffres de vente très souvent...

il faut dire aussi que, depuis une dizaine d’années, ceux-ci me donnent autant envie de pleurer que certaines reformulations de "grands classiques".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 12:00

Hello NewYorker !
C’est marrant (et pour moi plutôt rassurant), j’ai le sentiment que dans mon coin, en province (comme je l’entends de façon un peu condescendante dans les médias), Infectus n’est pas encore trop envahissant... Cela va-t-il venir, ou bien faut-il convoquer une psycho-sociologie du parfum, entre rats des villes et rats des champs ?
Dans tous les cas, sur Fragrantica, où l’on voit pourtant de nombreuses daubes portées au pinacle, la crotte rabannesque se fait étriller... Tant mieux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 12:24

Je ne pense pas avoir déjà croisé Invictus non plus (contrairement à la Vie est Belle). Mais Invictus n’est finalement qu’un version concentrée à l’extrême de tous les parfums de supermarchés ou déodorants type Axe que l’on croise à tous les coins de rues... Peut-être tout simplement que je ne le reconnais pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 12:30

tout à fait d’accord Troudujol, avec Noël il va arriver en masse dans les rues, son avantage principal étant de ne pas provoquer de crises de diabète comme son concurrent direct LVEB, au moins ça sent le propre se consolera t’on...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 16:59

Invictus est un succès commercial, il est n°1 partout, néanmoins, il est moins envahissant que LVEB et - comme le souligne Troudujol, c’est une concentration à l’extrême et avec des matériaux de parfumerie moderne de tout ce qu’on connaît déjà, je pense qu’on y fait moins attention.

Je le reconnais de temps en temps, mais ça fait pas plus de 6-7 fois que je l’ai croisé depuis sa sortie, là où je subis La bile est verte quotidiennement, voire plusieurs fois par jour. Je pense - ISM bless us ! - que nous serons moins asphyxiés que pour le Lancôme ou même One Million.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 décembre 2013 à 17:20

Hello tout le monde ! Vous avez bien de la chance les cocos, moi je le sens vraiment très souvent et aussi bien sur le wesh que le cadre sup’.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er janvier 2014 à 12:56

Ouep, c’est peut-être cela ! en fait, quand je crois sentir du Axe ou tout autre sent-bon-de dessous-les aisselles-à- pas-cher-de-chez-leclerc-ou-carrefour, c’est de la crotte rabannesque à beaucoup plus cher (vive les marges)... Autant acheter Axe, les gens !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 novembre 2013 à 16:35

In... victus...
Malheureusement pas plus emballé que vos avis lus précédemment.
Quelle cible est donc visée ??? J’imagine un ado de 15 ans qui choisit son premier parfum. Il se remémore sans doute une médaille ou une coupe gagnée au sport quelques temps plus tôt car à part cela déjà avec le packaging je me demande quel homme peut rêver avoir cette horreur de flacon dans sa salle de bains ...
Le pire est à venir, on le teste on le sent on le respire.... stop, vite arrêtez ! Non vous n’allez pas vomir mais quand même. Il y à tellement de belles choses à sniffer que pour le coup vous devriez passer votre chemin... ok c’est frais, mais après... ben rien, j’ai tenté plusieurs fois quand même en essayant de le laisser agir (sur mouillette, pas sur ma peau je ne suis pas encore damné au Paco Rabanne ex homme de bon goût, son style a du s’arrêter avec sa prédiction de fin du monde), et bien je l’ai même trouvé vulgaire sur la fin.
La pub est en fait très bien faite, les filles si vous rêvez que votre homme de 65 kilos tout mouillé se transforme en gladiateur bodybuildé dans la nuit comme par magie foncez acheter et lui offrir cet Infectus dernier cri, mais par pitié dîtes lui surtout qu’il n’en mette pas trop... et oui il a beau être le plus fort, le plus viril et tout et tout en plus et en trop, cela risque fortement d’importuner l’entourage mais pour le coup c’est un outil fidélité garanti, quelqu’un de bon goût risque peu d’aller le renifler de près ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 novembre 2013 à 11:01

Honnêtement, pour moi Invictus n’a aucun intérêt : on retrouve 1 Million (que l’on sent partout, surtout dans le bus, porté par des "d’jeun’s") que je ne supporte plus. Dommage car la bouteille est plutôt sympa et que dire du beau gosse de la pub ...

Olfactivement, c’est donc du vu et revu, du réchauffé. Sortir un parfum pour en sortir un c’est très dommage. Surtout quand certains grands classiques vraiment originaux, disparaissent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 novembre 2013 à 00:01

quand je le sens dans le cou de mon copain je fond literalemant ;…pour homme virile et affirmé en plus le mannequin de la pub est trop beaux….))))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Patrice

par , le 5 octobre 2013 à 19:57

Voilà, j’ai trouvé à quoi me faisait penser cette note un peu fumée, vaguement rêche, bizarre... J’ai eu le ’’tilt révélateur’’ tout à l’heure, confirmé par Poivre Bleu et Opium.
Vous êtes prêts ?
Parce que ça peut paraître con, farfelu, absurde. Mais je vous jure que je n’ai pas rêvé. Pour preuve l’acquiescement des deux autres paires de narines qui m’accompagnaient.
Donc... Invictus a bien une note de... Bière ! Oui oui.
vous savez, cette odeur de houblon, maltée, macérée. Comme dans les bars, les comptoirs au revêtement de Formica oui core mieux, ceux en zinc (pour la facette métallique de la calone qui accompagne le tout), qui ont été arrosés toute la journée d’alcool moussu, puis mal essuyés. Un peu collant, poisseux. Ou bien la mousse au fond du verre. Eh bien on retrouve ça dans Invictus.
Malles sentir et dites moi.
En même temps, avec un beau petit survêtement griffé, devant un match de foot ou pour inviter sa donzelle a dîner chez MacDo, sa ne jure pas. Pile dans le sujet !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 octobre 2013 à 03:06

J’étais en train de t’insulter en pestant tout seul dans ma chambre parce que ton message m’obligeait à lever mon gros cul de mon lit pour aller retester pour la cinquantième fois ce foutu Infectus.

Et je tiens à ce que d’autres évite cette peine : c’est vrai.

 

Infectus a donc des facettes bière.

Bien, je cherche maintenant et je vais presque trouver des facettes maillot du PSG, écharpe du PSG et chant de supporter.

#IKnowThat

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 octobre 2013 à 11:13

AHAHAH.. Nous ne sommes donc pas fous ! :)
il fallait lire "ou encore" et non. "Oui core" et "allez sentir" et non "malles sentir" ! (Oui, je sais je dois vérifier avant de cliquer sur publier !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sun Jae

par , le 21 août 2013 à 14:01

Ca y est ! Ce splendide parfum qu’est Invictus a enfin conquis le rayon de l’Inno qui lui était dédié ! Après avoir renfilé quelques parfums pas terribles (Dioressence, Bottega Veneta, Eau Sauvage, Déclaration), je me suis ruée sur ce flacon si subtil et élégant. J’ai dû attendre quelques instants que le jeune homme très métrosexuel s’occupant du rayon parfum d’Armani ait terminé de prendre sa douche avec le testeur, et j’ai encore dû patienter quelques minutes ( 20 au bas mot) avant de pouvoir approcher de l’étagère vu le nuage Invictussien persistant planant sur toute la zone et provoquant une anosmie directe à qui oserait s’engager dedans.
.
Après avoir pris en main ce symbole du pouvoir et de la virilité à l’état pur, j’en ai aspergé une touche. Et là, bonheur : je me suis retrouvée dans un vestiaire pour footballers de 13ème zone à renifler un très vieux chewing-gum aux fruits pour quiconque veut se choper un diabète de type 45. Haa bonheur ultime ! Exactement ce que je recherchais.
.
Bon, trève de plaisanteraie, moi j’ai absolument pas senti de note salée ou boisée, juste une overdose de sucre qui m’a donnée envie d’aller à la salle de sport pour perdre les kilos que ce brol m’a sûrement fait prendre rien qu’à le renifler. Mais bon, après, j’ai testé ce machin que pendant 3 sec, ça m’a suffit et ça a flingué mon pif au point que même mon sandwich au carpaccio goûtait les fruits de synthèse à la chaussette de sportif. Bon appétit quoi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2013 à 05:10

Parfums pas terrible, eau sauvage et déclaration ?!?!?!?!?
Pour ma part, je trouve que ce sont les deux plus belles choses que je n’ai jamais reniflé....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 octobre 2013 à 05:12

d’accord...je suis saoul et je n’ai pas vu l’ironie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 août 2013 à 17:31

Il fallait quand même que j’y aille de ma petite mouillette avec cet Invictus. Là je me suis fait violence parce que le discours marketing me fait prendre mes jambes à mon cou. Le résultat fait tristement écho à ce qu’on pouvait attendre du discours : un accord fougère cheap, une note gourmande, des bois qui piquent et les notes iodées de la calone. Comme si le parfumeur s’était mis au défi de mettre dans un même flacon les notes les plus dégueu de la parfumerie d’aujourd’hui.
Le résultat est consternant.
Paco Rababanne c’est aussi Calandre ou La Nuit. Je comprends que ces parfums puissent ne pas plaire aujourd’hui, mais est-on vraiment obligé de vendre du Axe dans un flacon censé subtilement représenter un attribut viril (bah oui, la victoire c’est un truc de mec c’est connu) au même prix que des chefs d’oeuvre tels qu’Eau sauvage ou Chanel 19 ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Rokabarr

Rokabarr

a porté Invictus le 12 septembre 2020

Sa note :

Praseth Chou

a porté Invictus le 6 mars 2019

Sa note :
paname

paname

a porté Invictus le 21 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :
paname

paname

a porté Invictus le 6 septembre 2015

Mon parfum ne sent pas bon, c’est pas grave c’est le mien ;)
Sa note :

à la une

Thé basilic

Thé basilic - Molinard

Feuilles froissées de menthe gorgées de sève sucrée, herbes folles et basilic anisé.

en ce moment

il y a 2 heures

Bonjour à tous, Je partais pour être séduit par fils de joie (j’aime le jasmin) et voilà que je(…)

il y a 4 heures

Bonjour, Un connaisseur des anciennes version aurait-il un avis sur la dernière ? Je(…)

il y a 23 heures

Bonsoir tout le monde. Merci Guillaume pour vos impressions de ce nouveau Caron.(…)

Dernières critiques

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019