Auparfum

Iris torréfié, le café parisien revisité par Guerlain

par , le 5 août 2020

La marque nous propose un petit noir au comptoir avec l’une de ses matières premières fétiches, élément-clé de la guerlinade.

D’Après l’ondée à Insolence, de L’Heure bleue à L’Initial, en passant par Shalimar, l’iris est presque partout chez Guerlain, qu’il soit consacré star incontestable ou qu’il joue les seconds rôles, plus importants qu’il n’y paraît.

La ligne « L’Art et la Matière » l’avait déjà mis à l’honneur sous des atours gourmands avec Iris ganache, signé par Thierry Wasser en 2007, puis discontinué en 2012, avant de revenir pour une édition éphémère l’année dernière.

Le rhizome est de retour dans la collection, avec une nouveauté inspirée des cafés parisiens et de « l’art de vivre à la française propice à la flânerie et au temps suspendu ». Iris torréfié recrée « la rencontre entre l’odeur cosmétique d’un rouge à lèvres et celle d’une tasse de café encore fumante ».

Parfumeur maison aux côtés de Thierry Wasser, Delphine Jelk a choisi d’entourer le beurre d’iris pallida, présenté comme « une qualité d’exception » de l’ingrédient, de cardamome, de bergamote, de café « intense et corsé », de graine d’ambrette, de teinture de vanille et d’ « opopanine », une note balsamique que la créatrice décrit comme « l’ambre de Shalimar ».

Eau de parfum 205 euros / 75ml
Disponible le 1er septembre

Premières impressions

L’iris s’épanouit dès les premières secondes, d’abord cosmétique, crémeux et poudré, puis il dévoile rapidement des facettes de… cacao. Noir et légèrement amer, ce dernier s’approche bien du café revendiqué, façon fèves brûlées plutôt que boisson Starbucks dégoulinante de calories. L’aspect grillé (on décèle des nuances d’amande voire de sésame) et cuiré s’arrondit pour dévoiler une Guerlinade confortable, bien qu’un peu timide. Un iris original et subtil.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Aberystwyth

par , le 1er octobre 2020 à 01:14

Puisqu’on parle de Guerlain crémeux avec un cacao bien présent, y a-t-il un lien de parenté avec le (à mon avis) sous-estimé et onéreux Lui ? J’ai toujours aimé ce parfum doucement original, réconfortant sans être attendu, mais au prix absolument étouffant pour une création finalement si discrète. J’ai beaucoup de plaisir à le sentir régulièrement, même s’il devra être deux à trois fois moins cher pour que je l’achète.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

Pionniers de la parfumerie de niche : Comme des garçons

En 1994, la maison de mode fondée par la styliste japonaise Rei Kawabuko lançait son premier parfum sous la direction artistique de Christian Astuguevieille. Le début d’une longue série de créations avant-gardistes, souvent été qualifiées d’« anti-parfums ».

en ce moment

il y a 4 heures

Bois précieux de Molinard (1995). Un boisé chaleureux développant sans excès sur un magnifique(…)

il y a 10 heures

Quel casse tête ça doit être par moment de faire un parfum ! On est loin des quelques notes qui(…)

kinou a commenté Ganymede

il y a 23 heures

bonsoir est ce que vos 2 parfums sont mixtes ?

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019