Auparfum

L’Eau de l’Artisan

L’Artisan parfumeur

Flacon de L'Eau de l'Artisan - L'Artisan parfumeur
Les Classiques
Note des visiteurs : (4 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Bulle verte

par , le 28 décembre 2015

L’Artisan Parfumeur a ses références stars, comme Mûre et Musc, Premier Figuier, Dzongkha ou encore Bois Farine, plébiscités par les connaisseurs, et appréciés par le grand public.
D’autres se font plus discrets, et il nous semble parfois les découvrir pour la première fois alors qu’ils sont là depuis plus de vingt ans. C’est le cas de L’Eau de l’Artisan, une eau de Cologne, signée Olivia Giacobetti, que j’avoue ne jamais avoir remarquée jusqu’à maintenant ! Et pourtant, ce ne sont pas les qualités qui lui manquent. D’ailleurs, si elle est toujours là, c’est qu’elle doit se vendre un minimum, mais sans faire de vagues, en restant bien sagement en bas des rayons à attendre son tour.

L’Eau de l’Artisan reprend la trame d’une Cologne chyprée avec une ouverture citronnée et verte, pétillante et végétale, entre verveine, basilic, menthe et bergamote. Mais déjà pointe une dimension aérienne et poudrée, qui vient enrober d’une grande douceur impalpable cette harmonie herbale, tel un nuage de rosée fraîche.
Parviennent alors des réminiscences de l’Eau de Rochas, ou de Cristalle, avec cette structure chyprée fine et dentelée, entre mousse et foin, et cette sensation de transparence cristalline. Elle revêt ici une dimension naturaliste particulière, un peu comme si les deux parfums cités s’étaient roulés dans l’herbe verte d’un jardin avant d’aller cueillir des herbes aromatiques au potager.

Une beauté simple et évidente, pour les jours où l’on a envie de printemps, de douceur ou d’apaisement.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 17 juin 2017 à 20:07

Moi je perçois dans l’eau de l’artisan une note marine que je trouve désagréable.

Après quelques heures, ce n’est pas franchement très différent d’Acqua di gio pour homme que je n’aime pas du tout. L’eau de l’artisan, c’est plus subtil mais au final très décevant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2017 à 20:53

Bonsoir Adina76,

Je viens de trouver sur le site de l’Artisan Parfumeur, la page consacrée à Bois Farine.

Un accord de bois blancs et d’iris délicatement poudré, inspiré par le parfum d’un arbre de la Réunion aux accents de farine et de pâte à gâteau.

Bois Farine est inspiré de l’arbre Ruizia Cordata dans la forêt du bois de couleur de l’Île de La Réunion. Ses petites fleurs rouges ont l’odeur inattendue de farine. Cette fragrance est recréée à travers une illusion olfactive astucieuse de notes de pâtisserie et de noisette. Le cèdre,
le gaïac et le bois de santal évoquent les arbres de cette forêt unique. Malgré son caprice gourmand et Proustien, Bois Farine reste minimaliste et moderne.
Notes : Blé - Iris - Musc.

Avec mes salutations artisanalement parfumées.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 juin 2017 à 22:44

Merci beaucoup VALLP pour ce descriptif très détaillé. Excellent week-end parfumé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 16 juin 2017 à 13:38

Bonjour,
La page consacrée à Bois Farine à disparu et n’est plus référencée non plus sur Google. Domik pourriez vous de votre baguette magique la faire réapparaître ? D’avance merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 13 décembre 2016 à 15:09

Bonjour,
Avis aux amateurs : ventes à prix cassés sur Showroomprivé des marques l’Artisan Parfumeur et Penhaligon’s ! Jusqu’au 15 décembre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 novembre 2016 à 18:44

Bonjour a tous
je ne sais pas au poster mon message
j’étais a la recherche d’une Cologne piquante après quelques recherches sur internet et un pchit en parfumerie, je me suis décidée pour le N°9 de l’artisan... mais après l’avoir porté quelques jours je ne la supporte plus.. Si cela intéresse l’un d’entre vous j’ai donc un 100ml quasi neuf dont je peux me séparer pour peu.
Et merci pour toute vos belles description, j’en lis même parfois certaines pour m’endormir et partir en voyage ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 novembre 2016 à 20:01

Merci Volute pour ce conseil. J’espère le trouver à Marseille. Bonne soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 novembre 2016 à 18:52

Bonsoir,
Je ne sais pas ou mettre mon commentaire sur l’été en douce de l’Artisan Parfumeur. Je recherchais un beau tilleul. On m’avait conseillé l’été en douce. Je suis très déçue. J’ai l’impression qu’il n’y a rien de tilleul là-dedans, mais quelque chose d’assez synthétique, qui ne me plait pas du tout et ne me rappelle pas le tilleul que je sens sous les arbres à la fin du printemps. Si vous avez d’autres propositions....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 novembre 2016 à 19:39

bonsoir Flofiori, Essayez Tilleul de Parfums d’Orsay.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par , le 30 décembre 2015 à 12:37

A quand un billet sur Timbuktu ou Safran troublant ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thierry Blondeau

par , le 29 décembre 2015 à 16:07

C’est un grand plaisir de voir un article sur ce joli parfum et, surtout, douceur de la saison ou connexion de passionnés, je le porte en ce moment après l’avoir redécouvert il y a quelques semaines. Pour ma part, je le trouve proche d’Eau Sauvage, avec cette lumière aromatique et ces notes chyprées en fond. J’aime aussi sa verdeur croquante. Merci Jeanne pour cet article et de parler de jolies choses avec autant d’honnêteté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2015 à 21:33

Merci Méchant Loup, ça fait plaisir de vous revoir sur auparfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2015 à 22:53

Carrément d’accord pour Eau Sauvage.
Pour moi, en fait, c’est Mûre et Musc qui aurait perdu... ses fruits et son musc ! Donc en fait, il la structure eau fraiche prise comme base par Jean Laporte pour créer son best seller : celle de l’Eau Sauvage. La boucle est bouclée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Patrice

par , le 28 décembre 2015 à 23:34

Content de voir cette cologne chroniquée ici Jeanne ! ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2015 à 21:34

Merci Patrice, je savais que ça te plairait ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Neigedeprintemps

Neigedeprintemps

a porté L’Eau de l’Artisan le 1er novembre 2016

à la une

Summer 69

Summer 69 - Gas

Voici le soleil, la plage et le parfum addictif d’une peau hâlée réunis dans un flacon.

en ce moment

il y a 20 heures

Je suis bien d’accord. Le langage, c’est une production sociale, et en tant que le parfum et les(…)

il y a 22 heures

"même si l’odorat est dénué d’un langage qui lui est propre" Ce n’est pas parce qu’on a de la(…)

il y a 2 jours

Un petit bijou ce parfum, d’une profondeur et d’une très bonne tenue. En effet il fait penser à(…)

Dernières critiques

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

La Parfumerie bordelaise

La Parfumerie bordelaise

Bordeaux (33)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019