Auparfum

L’Eau des merveilles entre ciel et mer

par - , le 11 janvier 2017

Après Elixir des merveilles et Ambre des merveilles, Hermès propose une nouvelle déclinaison de son Eau des merveilles sortie en 2004, baptisée l’Eau des merveilles bleue.

Christine Nagel, créatrice de Galop d’Hermès, et désormais à la tête de la création des parfums de la maison, nous dévoile ses rêves et souvenirs d’enfant. Elle qui était fascinée par « les galets mouillés par la mer » et « leur goût salé, minéral », a créé un parfum « à la fois boisé et minéral, balayé par les embruns et réchauffé par la rondeur et la chaleur du patchouli ».

— 
Eau des merveilles bleue, eau de toilette, 88 euros/50ml, 124 euros/100ml
Disponible dès février 2017 dans les magasins Hermès et une sélection de points de ventes, et en mars dans tous les points de vente.

Premières impressions

L’esprit de l’Eau des merveilles original est bien là, on retrouve la même ouverture cologne citronnée, et cet ambregris boisé et baumé. Mais il est ici passé au filtre d’un embrun marin, transparent et salin, dans une variation aquatique plutôt inédite chez Hermès, qui sans tomber dans l’overdose de calone, peut surprendre, ou décevoir. Moi je trouve ça plutôt joli.

à lire également

L'Eau des Merveilles
critique

L’Eau des Merveilles

Le ventre de la baleine

Galop
critique

Galop

Un saut vers l’avenir

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 18 octobre 2019 à 14:26

aujourd’hui où tout est sucré collant bombardé de jasmin roudoudou écoeurant , je re découvre certaines senteurs serte plus ancienne, mais ce vent de fraicheur est bien ressourçant ! féminin mais un peu comme une femme sportive décidée fraiche et … vraiment féminine si certain en doutaient ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 janvier 2017 à 18:46

bonjour, j’ai eu la surprise de recevoir ce parfum et je dois dire que je le trouve plutôt très masculin.. j’ai bien perçu le coté "galet salé"
j’ai un vrai doute sur sa féminité.. vous me direz !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

OPomone

par , le 17 décembre 2016 à 23:48

"A la demande de la marque, nous avons repoussé cette information... à plus tard !"

Hum...
Ils sont bizarres chez Hermès.
Ils laissent traîner un communiqué de presse.
Vous vous emparez de l’information et la publiez.
Puis ils vous demandent de la retirer.
Mais à quelle époque vivent-ils ces gens-là ?
C’est trop tard ! Eau des Merveilles Bleue a déjà fait le tour du web, et toutes les parfumistas savent désormais que c’est le deuxième grand jus de Christine Nagel pour Hermès, qu’il sortira en février 2017, et que c’est un boisé-aquatique magnifiant le patchouli.
Alors, puisque le secret est largement éventé, vous avez là une occasion de prouver votre indépendance vis-à-vis des marques en republiant l’information.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 décembre 2016 à 23:55

Oui, je sais, j’ai fait erreur.
Ce n’est pas la deuxième création de Christine Nagel pour Hermès, mais la troisième, les deux premières étant Eau de Rhubarbe Écarlate et Galop.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 11:53

Bonjour Opomone,
Oui en effet c’est surprenant, mais ça arrive parfois.... le communiqué nous a été envoyé trop tôt, sans mention particulière pour nous demander d’attendre, et nous avons été comme d’habitude très rapide à publier ! (comme d’autres sites par ailleurs)
Après, notre indépendance n’implique en aucun cas d’être irrespectueux ou en conflit avec les marques qui nous font confiance. Se comporter en enfant désobéissant ne nous rendrait pas plus indépendant que nous le sommes ! Cela risquerait à l’inverse de nous empêcher d’avoir les prochaines informations et les prochains parfums à temps, et ce sont les lecteurs qui en pâtiraient.
Et puis comme vous le dites, l’info a déjà fait le tour du web, alors un peu de patience et l’info sera à nouveau publiée... et on vous donnera même notre avis une fois qu’on l’aura senti !
Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 13:32

Bonjour Jeanne,

Personnellement, ce micro-événement me conforte dans l’envie déjà exprimée de lire sur Auparfum davantage de critiques construites et abouties sur des parfums déjà disponibles que de brèves d’actu annonçant des semaines voire des mois auparavant des jus dont on sait encore si peu de choses.... Cette course après la montre pour couvrir dans les 1ers des sorties pas tjrs mémorables ne vous semble-t-elle pas dispensable ?

Tant de magnifiques parfums qui existent bel et bien ne sont tjrs pas chroniqués, alors même que parfois "on" nous a promis leur critique, jamais écrite ensuite ( ex Musc Tonkin de P. d’Empire)...

Bref, peut-être l’occasion de se focaliser un peu plus sur ce qui en vaut la peine et de ne pas chercher à tous prix à coller à l’actualité...
Suggestion d’amie fidèle d’Auparfum :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 19:20

Mais qui est ce "on" que je lui tire les oreilles ! En effet, il ne faut pas faire de promesses que l’on ne peut pas tenir. Merci pour ce rappel à l’ordre.

Quant à écrire des critiques... ou permettre à nos lecteurs de lire Nez et à ceux éloignés de toute parfumerie de niche de "vraiment" découvrir quelques nouveautés qui nous ont plu à travers la Box, ou d’alimenter l’annuaire des points de vente de parfum de niche pour que vous puissiez dénicher la parfumerie qui deviendra votre havre de paix, ou de publier quelques articles sur le site de Nez parce qu’il n’y a pas que le parfum dans la vie, il y a aussi l’olfaction... nous avons dû faire quelques choix dont pâtit sans doute le rythme des critiques sur Auparfum. Mais honnêtement, qui pourrait nous tenir rigueur de tant de dévotion à la noble cause du parfum et à la satisfaction de votre curiosité ? Dont fait aussi partie la publication d’actualités. Et comme nous ne sommes pas sourds à vos demandes, Jeanne, depuis quelque temps, a décidé, dans la mesure du possible, de poster ses Premières Impressions en fin d’actualité... Et ce qui pourrait nous attrister un peu, c’est qu’à ma connaissance, personne sur ce forum n’en a fait mention. Mais nous n’attendons pas qu’on nous tresse des lauriers. Juste que l’on prenne en considération l’ensemble de ce que nous faisons, qui diffère, sans le trahir, du projet né il y a 10 ans.

Ah, et j’oubliais, la semaine prochaine nous allons mettre en ligne la nouvelle version graphique d’Auparfum (V3)... Mais nous devrions bien arriver à publier un ou deux articles quand même.

Jeanne : il va falloir recruter non ?! On en viendrait à oublier que nous ne sommes que 2 pour gérer tout ça !

@Opomone : pour ce qui est de l’indépendance, je pense que nous ne sommes plutôt irréprochables et tous les professionnels que je rencontre régulièrement (je suis une sorte de VRP d’Auparfum et de Nez, car Jeanne n’aime pas sortir quand il fait trop froid) en ont pleinement conscience et même nous en remercient.

Comme le dit Jeanne dans sa réponse, même si cela peut parfois nous agacer, nous n’allons pas nous prendre le bec avec Hermès pour un simple souci de communication. Nous n’en avons ni l’envie ni le temps. Nous préférons répondre à nos lecteurs, parce que nous avons toujours eu à coeur de conserver cette proximité... dont je ne suis pas sûr qu’on la retrouve sur beaucoup de sites.

Merci donc, et à bientôt, je retourne voir ma série !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 19:42

La nouvelle version graphique d’Auparfum dans quelques jours ?
Ça, c’est un vrai scoop ! ... Et un joli cadeau de Noël.

Nous faire partager vos "premières impressions" sur les nouveautés ?
Je suis sûr de ne pas être le seul à avoir apprécié ce changement. J’ai même songé à écrire tout le bien que j’en pense dans ma réponse à Jeanne, et je m’en veux d’avoir oublié. Alors voilà, l’oubli est réparé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 20:15

Eh bien merci ! Et pour le côté graphique, vous en avez un avant-goût sur la boutique :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 20:26

Bonsoir monsieur Domik ! Serait-il possible d’éditer ses messages avec la nouvelle version d’auparfum ?
J’espère avoir la chance d’aller au musée de la parfumerie à Grasse pendant les fêtes, et découvrir NEZ !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 21:23

Bonsoir Dominique,

Mon message n’était pas destiné à dénigrer votre travail que je sais considérable et largement désintéressé financièrement, c’est l’oeuvre d’une poignée de passionnés et bien entendu, vous avez des choix à opérer, vous ne pouvez être partout...

Simplement, pour ma part, je crois assez aux synchronicités, ces petits hasards qui font sens.... et dans ce contexte, il me semblait que cette toute petite mésaventure d’une actu délivrée très (trop ?) tôt pouvait être perçue comme un petit rappel à l’ordre dans ce monde où tout doit aller si vite, l’information, la découverte etc, quitte à faire dans le superficiel, le vite fait ;)

On a souvent critiqué sur Auparfum les comportements des consommateurs qui ne savent pas prendre le temps de rencontrer un parfum... qui veulent croire qu’on peut sentir et juger un parfum en qqs secondes seulement.. s’arrêter à ses notes de tête au lieu de lui laisser le temps de vivre, d’évoluer, de charmer, d’intriguer ou de repousser...

Dans mon esprit, mais peut-être suis-je utopiste, un passionné de parfum n’a pas le même rapport au temps, à l’être, au paraître et à l’attrait de la nouveauté qu’un consommateur de parfum...

Peu lui importe de savoir que dans 3 mois, telle marque va sortir un xeme parfum que personne n’a encore senti.... Bon, je vais rectifier parce que là, je parle au nom de tout le monde alors que je ne représente sans doute que moi-meme.... Donc moi, peu m’importe et je lirai toujours bien plus attentivement une critique construite qui a été écrite après maturation qu’un billet rapide de type speed dating....

Je préfère attendre les notes de coeur et de fond et non pas m’arrêter à la tête, en quelques sortes !

Bonne soirée à tous :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 décembre 2016 à 21:28

Bonjour Solance,
Comme quoi les avis des fidèles peuvent être contrastés... Personnellement, je suis très friand des petits scoops sur les sorties à venir (des grandes maisons en tout cas) même sans avoir encore beaucoup d’infos sur le produit...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 décembre 2016 à 18:58

Quand je vous lis, chère Jeanne, je sais pourquoi j’aime Auparfum.
J’aime ce site parce que vous n’avez pas censuré ma fanfaronnade.
J’aime ce site parce que votre réponse est la sagesse même.
Et j’admets volontiers qu’Auparfum a déjà assez prouvé son indépendance pour ne pas avoir à le faire en des circonstances aventurées.

Et puis, même le comportement d’Hermès est pardonnable. Préserver son indépendance, cette maison sait aussi ce que cela veut dire. Quand on se bat chaque jour contre les tentatives de prise de contrôle d’un géant dont l’acronyme commence comme Luxe et se termine comme pouaH, cela rend méfiant. Avec Cartier, Hermès est la seule enseigne mainstream qui ose encore mettre sur le marché des parfums audacieux, créatifs, échappant à la médiocrité ambiante, la seule à tenter de tirer le goût du grand public vers le haut plutôt qu’à le suivre.
Alors, s’ils veulent faire respecter le plan média de leur prochain lancement, ils en ont bien le droit. Ils gagneraient juste, semble-t-il, à en mieux définir le calendrier.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aude

par , le 14 décembre 2016 à 17:41

Etant fan inconditionnelle de l’Eau des Merveilles (passionément) et de Rem acqua (beaucoup) , j’ai vraiment hâte de découvrir l’Eau des merveilles bleue ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Folie bleue

Folie bleue - Godet

Une réédition qui semble avoir ramené de 1925 tout son charme bucolique et poétique.

en ce moment

il y a 16 heures

Bonjour à tous, Vous pouvez retrouver Mathilde Laurent dans cette interview(…)

sigisbée a commenté Loulou

il y a 2 jours

Bonjour Chloé, C’est avec bonheur que je lis votre poste. En France, nous avons la chance(…)

Jicky a commenté Folie bleue

il y a 3 jours

Bonjour Absinthe, j’imagine que vous le connaissez déjà et que vous avez déjà une opinion à son(…)

Dernières critiques

Philosykos - Diptyque

Abstraction figurative

Cardinal - Heeley

Encens dansant

La Peau nue - Celine

Tendre épiderme

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019