Auparfum

L’Eau Diptyque

Diptyque

Flacon de L'Eau Diptyque - Diptyque
Les Classiques
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Potion mystique

par , le 11 octobre 2007

L’Eau Diptyque, premier parfum emblématique de la marque germanopratine, résume bien à lui seul un parti pris assumé : ne pas vouloir plaire à tout le monde.
Cette première eau de toilette s’inspire d’une recette de pot-pourri anglais du 16e (objets qui passionnent depuis longtemps Desmond Knox-Leet, un des trois fondateurs de la marque) et d’un pomander, sorte de pendentif porté par les seigneurs du Moyen-Âge, qui s’ouvrait comme un fruit en quartiers et contenait du parfum solide comme du musc ou l’ambre gris, censés éloigner les miasmes et autres mauvaises odeurs.
L’Eau Diptyque est complètement anachronique, elle ne ressemble à rien d’autre au premier abord, si ce n’est un mélange d’épices, d’herbes et de pétales séchés et d’écorces d’agrumes, destinés à désodoriser une pièce. Bien que tout semble jaillir à peu près en même temps, les agrumes (orange, citron, bergamote) mènent la danse suivies de près par la rose, le géranium, le romarin, qui donnent au parfum une dimension très "aromachologique", presque médicinale. Les épices (cannelle et girofle) amplifient cet effet, et se fondent sur un accord oriental boisé de patchouli, santal, ciste, musc et benjoin.
Cet accord aux effluves mystiques, paraissant sortir de l’antre d’un sorcier, a su trouver ses adeptes à la fin des années 60, en pleine époque hippie. Celles d’aujourd’hui, cependant, sont peut-être un peu plus bourgeoises que bohèmes, à l’image de la majeure partie de la clientèle de la marque parisienne.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Duolog

par , le 26 février 2019 à 19:09

Très agréable entre deux saisons ; je me replonge dans son côté brut, très "matiériste" avec bonheur quand le temps souffle le chaud sur le froid. En comparant mon vieux flacon à un échantillon neuf, je me suis rendu compte que la formule a dû être légèrement transformée au fil des années : la version actuelle m’est apparue plus "propre", plus claire, plus vive ; mon ancien flacon a une odeur plus cireuse qui me rappelle quelques vieilles maisons provençales que j’ai connu, et cet effet est moins présent dans l’échantillon contemporain... Ce qui n’en fait pas pour autant une version inférieure, j’ai eu beaucoup de plaisir à le porter.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 avril 2019 à 14:26

Un nez bouché apporte parfois des surprises... j’ai été conduit à utiliser le spray nasal décongestionnant de Pranarom, vendu en pharmacie, et surprise : il a un certain nombres de ressemblance avec le jus original (la girofle en moins). La comm indique qu’il contient des huiles essentielles de mandravasarotra, d’épinette noire, d’eucalyptus radié et de Géranium. Je n’ai pas le projet de m’en asperger mais le changement de connotation est étrange !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 mai 2014 à 20:10

Cette eau me fait effectivement un effet très médicinal car elle ressemble au mélange d’huiles essentielles respiratoire "Esculape" du Dr Valnet, contre les refroidissements hivernaux. Pas désagréable du tout, mais mon parfum préféré chez Diptyque c’est quand même Eau Lente, ancienne version. La nouvelle formulation est toujours correcte et relativement au-dessus du lot mais il lui manque ce petit plus qui faisait une grosse différence et rendait Eau Lente époustouflant. Je viens de réussir à mettre la main sur deux flacons 50ml de cette ancienne version mais vu la consommation que j’en fais (c’est un des rares parfums que je peux porter tous les jours pendant une semaine, et je l’utilise aussi comme parfum d’intérieur, ou sur mon oreiller...), je redoute le moment où je viendrai à en manquer et je cherche à en stocker un ou deux flacons de 100ml si possible. Est-ce que quelqu’un aurait un plan pour ça, par hasard ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Struddel

par , le 20 novembre 2011 à 22:33

Le clou de girofle est extrêmement présent dans cette Eau, si présent que j’aurais du mal à le porter et à l’assumer.

J’adore son odeur, et j’aime le sentir sur ma peau les soirs où je reste chez moi, juste partagé en couple, mais sentir le clou de girofle dans une soirée avec du monde me gênerait.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

hangten

par , le 26 novembre 2010 à 22:28

Bonjour Jeanne,
Je vous lis souvent, avec toujours le même bonheur de trouver ici les mots qui me manquent pour évoquer les parfums et eaux de toilette ; ceux que je porte, ceux qui me tentent, ceux qui ne seront jamais les miens mais dont je croise les sillages...
De Dyptique je ne connais que l’eau lente, portée par mon meilleur ami, et qui à chaque rencontre sublime le plaisir d’être à ses cotés...Importable cette eau, car déjà l’élue de cet ami...ou alors un jour, lorsqu’il en aura apprivoisé une autre...!
Je porte cependant entre autres edt Noir de Réminiscence, vers laquelle je reviens toujours après une infidélité vite regrettée !Comme je n’ai pas trouvé ici d’avis sur Noir, je me demandais si vous aviez une opinion à son propos, ou si quelqu’un des habitués du site voulait s’y coller ! Encore merci pour tout ce que je lis ici !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 novembre 2010 à 15:07

Bonjour Hangten, merci beaucoup pur votre message qui me fait très plaisir !
A la prochaine occasion je remettrai mon nez sur Noir de Reminiscence car je ne m’en souviens pas !

A bientôt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 mai 2011 à 14:00

Le créateur de cette jolie Eau de Diptyque, Norbert Bijaoui, a-t-il un lien avec la récemment récompensée Mathilde Bijaoui (auteure de Like This) ??

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par , le 9 novembre 2007 à 23:58

Encore une fragrance de la marque qui sait se faire remarquer !
Un sillage puissant, complexe, qui surprend ! Cette fragrance se rapproche de l’Eau Lente, mais cette dernière me parait plus sucrée, plus tenace encore.

Le clou de girofle est bien présent, et les épices semblent s’articuler autour de lui. C’est sûr qu’il faut aimer un tel étalage d’épices, moi je dirais de délices ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 novembre 2007 à 09:50

C’est mon eau de "transition" entre deux parfums,
elle me sert de sas ,nettoie mon esprit et mon imprégnation
olfactive avant de nouvelles expériences.
Basique et ressoursante.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Duolog

Duolog

a porté L’Eau Diptyque le 26 février 2019

Sa note :
Struddel

Struddel

a porté L’Eau Diptyque le 17 octobre 2015

Sa note :
Youggo

Youggo

a porté L’Eau Diptyque le 13 mars 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Alberthine

Alberthine

a porté L’Eau Diptyque le 17 novembre 2014

Sa note :

à la une

Chapitre 5 - Le nez dans la formule : un cœur de fleurs blanches

Chapitre 5 - Le nez dans la formule : un cœur de fleurs blanches

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Nous allons maintenant explorer en profondeur le cœur floral du parfum.

en ce moment

il y a 41 minutes

J’ai eu envie de re-sentir Nuit de bakélite grâce au dossier en cours et j’ai maintenant envie de(…)

Co-Line a commenté Alien

il y a 2 heures

Bonjour Certainnes ou certains auraient senti et essayer la version Flora Futura ? Et mirage(…)

Farnesiano a commenté Azurée

il y a 3 heures

Azurée ? En ces beaux jours d’automne, magie assurée !

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019