Auparfum

L’Extase, nouveau parfum par Nina Ricci

par , le 23 janvier 2015

[Mise à jour du 9 mars 2015 - Voir notre critique de L’Extase - Nina Ricci]

Les deux succès de Nina Ricci, Nina et L’air du temps, nagent tous les deux dans un petit nuage d’innocence. Pour le premier trimestre 2015, Nina Ricci va mettre de côté cette tradition maison pour explorer, je cite, "les désirs" et "l’érotisme".

L'Extase - Nina Ricci

Pour L’Extase, la maison a fait appel au Maître Parfumeur Francis Kurkdjian, qui aligne les grandes sorties ces derniers temps. Si la première phrase du communiqué de presse aborde l’éternelle triade "Liberté - Sensualité - Intemporalité", pas un mot n’a été prononcé sur le parfum, que ce soit lors de la soirée de lancement ou dans le communiqué.

A défaut d’informations officielles, j’y sens un accord de rose et de baies roses maintenu par une boule musquée et boisée.

Le parfum sera incarné par Laetitia Casta.

Légende photo :

Laetitia Casta accompagnée du Maître Parfumeur Francis Kurkdjian (gauche) et de l’acteur Quim Gutiérrez (droite).

Source : communiqué de presse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Doblis

par , le 23 janvier 2015 à 19:34

Enfin une bonne nouvelle.
Enfin je parle juste du coté "sortie d’un nouveau parfum chez Ricci".
Bon, perso, pour le flacon... ce n’est pas franchement l’extase...
En plus, ça fait plus Calvin Klein que Ricci.
En ce qui concerne les création de Francis Kurkdjian, je suis très moyennement fan en fait. Trop vaporeux, informe à mon avis.
Mes seuls parfums aimés de sa création : Cologne Blanche chez Dior (hélas arrêté), Fleur du Mâle chez Gaultier, voire Le Mâle de Gaultier également.
Bon, pour Laëtitia en égérie, elle est toujours parfaite ! Mais là, on voit le changement de cible en effet même si Ricci est une marque qui a souvent changé de direction pour ses parfums.
Tamango regrette Farouche, je m’y associe, et je rajoute Nina (1er du nom), Philéas (sans équivalent actuel je pense) et Fille d’Eve.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 janvier 2015 à 19:56

Petit rajout sur les créations de Francis Kurkdjian : je n’ai pas du tout aimé le Rouge 540 créé pour Baccarat.
Dommage vu le prix du flacon en plus (3000€ les 100ml, créé pour les 250 ans de la Maison, 250 exemplaires du flacon également).
Pour celles et ceux qui ne connaissent par l’origine du nom, il faut que le cristal, dans lequel on aura incorporé des particules d’or, soit monté à la température de 540° pour qu’il devienne rouge.
Et là, l’Erreur de Baccarat : il font un flacon transparent... C’est con quand même pour cette couleur mythique chez Baccarat et cette pièce qui représente leurs 250 ans de création... Seul un stilligoutte qui accompagne ce flacon (qui n’est pas d’une extraordinaire beauté non plus) est rouge. Le coffret aussi.
Bref, grosse déception sur toute la ligne... alors que Baccarat a créé par le passé des parfums bien plus intéressants avec d’extraordinaires flacons : Une Nuit Etoilée au Bengale, Les Larmes Sacrées de Thèbes et Un Certain Eté à Livadia.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 janvier 2015 à 02:45

Coucou Doblis,

Vous lire me fait penser qu’il y à un discontinué chez Nina Ricci que j’ai beaucoup aimé étant jeune, à l’époque de mes 10-12 ans (lol) c’etait Ricci Club. Je n’en ai absolument plus aucun souvenir, mais à ce moment là, je l’aimais beaucoup !
J’en garde donc un bon souvenir, même si aujourdh’ui je le trouverais peut être affreux, ou pas !

Pour en revenir à la nouveauté Ricci, je suis content que le marque tente autre chose que du sucré ou du fruité. La gamme de la marque est réduite à peau de chagrin.

Bonne nuit,
Thelittlebox

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 janvier 2015 à 07:20

Bon, on va pas se mentir, c’est quand même un peu fruité sucré...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 janvier 2015 à 14:40

Mon grand regret, chez Nina Ricci, c’est Signoricci, qui était une chose merveilleuse, des citrons, des cédrats, veloutés, oeillet, muguet, galbanum, ambre, civette... un effet tabac très doux... une classe imparable...
"Tout ce qui fut, et qui n’est plus/Tout mon vieux coin de rue" (Charles Trénet).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 janvier 2015 à 15:04

Bonjour Jean-David. Mon grand regret également... Je garde précieusement la dernière édition de ce beau masculin. Quelle douceur dans cette eau bleu très pâle, à la fois fraîche et talquée. Une merveille de classe, oui, et de simplicité. Si ma mémoire est bonne, ce Signoricci-là était en fait au départ le Signoricci 2, le premier étant dans mon vague souvenir, plus aromatique ?, un rien banal par rapport au N°2. Puis vinrent le fougueux et aventureux Philéas, superbe et trop vite disparu, et Mémoire d’Homme, assez synthétique mais vraiment plaisant, admirablement construit, avec en fond un effet tabac très doux également. Tempus fugit...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 janvier 2015 à 17:22

Hello, Farnesiano. En effet, je me rappelle ces flacons numérotés Signoricci 1 ou 2. Le mien, que j’ai porté longtemps vers mes dix-huit à vingt-deux ans, n’avait pas de numéro, c’était juste "Signoricci", et la couleur était jaune très clair. Un flacon cylindrique, oblong, transparent, avec un relief de bandes verticales, coiffé d’une sorte de coupole dorée portant le vaporisateur de même couleur. Le bouchon était doré, lui aussi, un peu évasé. Qu’est-ce à dire ? S’agissait-il déjà d’une reformulation ?
Je n’ai pas connu Philéas, ni Mémoire d’Homme, dommage. Les noms sont jolis, d’ailleurs. Que faire ? Une pétition adressée à la direction parfum de Nina Ricci, pour demander une nouvelle édition de tout ça, non reformulée ? Ou simplement des petits courriers individuels ?
Nina Ricci faisait aussi de très très belles cravates, autrefois. Originales et belles.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 janvier 2015 à 10:12

Coucou Thelittlebox, ahhhh moi aussi j’ai porté Ricci Club à l’adolescence, l’idéal parfum du printemps et son sillage frais et pétillant au cœur exaltant de pamplemousse... J’ai réussi à en acquérir une miniature il y a peu, il n’a pas bougé et est toujours très portable en 2015 même si je ne m’y risque pas....juste le plaisir d’une petite digression olfactive de temps en temps, au final il était assez simple je pense mais la petite touche de piquant était assez novatrice et les notes étaient assez novatrices pour l’époque de sa sortie, je crois que nous avions alors fait un bon choix :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par , le 23 janvier 2015 à 18:09

Ce n’est pas encore celui-ci qui remplacera dans mon cœur mon regretté Farouche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 janvier 2015 à 18:01

donc on vite l’écueil du patchoufruit, meme si ce n’est pas renversant d’originalité ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 janvier 2015 à 18:44

Non ce n’est pas un patchoufruit même s’il y a un effet chypre moderne sur le fond (mais plus dans la veine boisée type Sí que dans le patchouli type Coco Mad).

Ce n’est pas renversant d’originalité mais au moins ce n’est pas un gros sucre ^^

Il faudra le retester pour mieux l’analyser ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Bloom Ambrosia di Fiori

Bloom Ambrosia di Fiori - Gucci

Un petit havre de paix nous baignant de sa lumière, grâce à laquelle toute notre joie se retrouve et tout notre spleen s’achève.

en ce moment

Caronade a commenté Habanita

il y a 4 heures

À ce que je sache il y a une fonction "edit" qui sert à changer son pseudo sur ce site. J’aime(…)

sigisbée a commenté Habanita

il y a 5 heures

Avez-vous un lien à consulter ? Merci je suis curieux !

DOMfromBE a commenté Habanita

il y a 5 heures

C’est notre intervenante mondaine qui vit entre l’Europe et les Etats Unis. Elle apparaît,(…)

Dernières critiques

Le Ciel - Floratropia

Beauté céleste

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Parfumerie Ambre

Parfumerie Ambre

Boulogne-Billancourt (92)

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019