Auparfum

L’Homme de coeur

Divine

Flacon de L'Homme de coeur - Divine
Note des visiteurs : (11 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Iris Ier

par , le 12 mars 2008

Deux ans avant le lancement de Dior Homme et son iris pour homme “inédit”, il y avait pourtant quelque part, dans une petite boutique de Dinard et d’une poignée de villes en Europe et aux Etats-Unis, quelques chanceux qui avaient eu le plaisir de découvrir un parfum aussi rare que précieux : L’Homme de Cœur, une des six créations de la marque Divine, fondée par Yvon Mouchel, et qui vient - enfin ! - d’ouvrir sa première boutique à Paris.
L’idée d’associer la note florale poudrée de la racine d’iris à un accord aromatique avait donc ici été déjà explorée, et même avec beaucoup de talent. Le départ s’ouvre sur un bouquet d’aromates naturels et champêtres (lavande, cyprès, genièvre), d’où émerge progressivement la douceur verte et terreuse de l’iris, soutenu par un accord sucré et poudré de violette. Le vétiver, l’ambregris et les muscs remplissent l’espace avec chaleur et sensualité, sans jamais vraiment abandonner cette fraîcheur amère du départ ni le fil conducteur floral du coeur.
Du cœur, cet Homme n’en manque décidément pas, et il se prêtera même volontiers à sa dame car, loin d’être trop viril, il constitue un charmant iris boisé à porter également au féminin.

à lire également

L'Homme Infini
critique

L’Homme Infini

La force tranquille

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 8 janvier 2018 à 06:49

Que c’est plat, sans caractère et tellement facilement oubliable... Quelqu’un teste les parfums avant de les commercialiser ? Je veux dire y a pas un moment ou les nez se disent "c’est de l’eau parfumée y a pas de corps, de sillage ni de tenue..." ?
D’autant plus que ce parfum à cette vague odeur de plastique chaud je ne vois absolument comment on peut le comparer à Dior Homme (même reformulé).
Heureusement qu’il y a les Mainstream pour offrir dans le même registre mais beaucoup plus charmant et présent un Prada l’Homme... et moins cher !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 10:01

Je le porte aujourd’hui dans sa version d’origine, celle qui préfigurait Dior Homme.Vraiment un bel iris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2014 à 03:07

Très beau parfum mais mon coup de cœur reste " l ’ etre aimé " pour homme , avec sa note d ’ immortelle complètement addictive et que l ’ on retrouve aussi dans la version pour femme .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Koimynose

par , le 10 mai 2013 à 14:49

J’ai pu, enfin, découvrir les parfums Divine. J’ai été à la boutique 7 rue Auguste Comte à Lyon. J’ai reçu un merveilleux accueil. La gérante a été tout à fait charmante, généreuse de son temps et surtout à l’écoute, un brin amusé par mon enthousiasme passionné. Allez-y si vous êtes à Lyon, j’en suis ressorti tout sourire avec les touches parfumées des 10 créations soigneusement emballées dans leurs pochettes plastiques et des échantillons de l’Homme Sage pour moi et de l’Infante pour ma douce !
Alors s’agissant de L’Homme de Coeur, je dois dire que je suis un peu resté sur ma faim. Le départ est très bucolique, très beau, fruité, avec beaucoup l’ampleur sur ma peau, tout à fait dans l’esprit de la saison (bon c’est un printemps cyclotomique mais ’pas grave...). Puis j’ai l’impression que la composition s’est vite essoufflée, effondrée, ce que la gérante a eu l’honnêteté de reconnaître. Point d’effet poudré sur moi : je dirais que le parfum s’est fait vaporeux et a muté en une entité timide et inconsistante, avec un petit effet "la pluie sur la terre chauffée à blanc par le soleil"....
Mon préféré, pour l’instant, reste l’Homme Sage, un boisé épicé qui m’a rappelé sous certains aspects Caravelle Épicé de Frapin. J’ai eu beaucoup de plaisir à tester et porter mon échantillon. Comme le soulignait dreamparfum je crois bien, cet homme sage n’est pas du tout dépourvu de caractère. Il est plutôt un témoin avisé et lucide de son temps, hérissé d’épices, solide comme un bois plusieurs fois centenaire. Cet homme peut paraître réservé, timide de prime abord, mais qui s’y frotte s’y pique !
Je ne me suis pas encore penché sur l’Infante...
Et je vais "devoir" acheter leur set d’échantillons pour me former une idée plus précise de cette maison !
A bientôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2013 à 17:06

Coucou Koimynose :D !

Je crois que L’Homme de Cœur a été reformulé en fait depuis 1 ou 2 ans (on avait vu ça avec Maxxx et Nez Lik). Et il aurait perdu beaucoup beaucoup d’iris (mais c’est évidemment une information à vérifier !)

 

L’Homme Sage c’est clair qu’il a de la gueule ^^. Quand j’étais jeune, il me faisait penser à Antaeus même si je pense qu’il faudrait nuancer aujourd’hui !

ca fait longtemps j’ai pas été chez Divine. Tu donnes envie d’y rejeter un coup de nez !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2013 à 19:54

Coucou Jicky !
Non !!! Ils n’ont quand même pas un reformulator eux aussi ! :D
Ton commentaire m’a poussé à ressortir la touche de L’Homme de Coeur. Il est quand même beaucoup plus attractif, plus séduisant, sur la mouillette. Là j’ai nettement un floral crémeux, irisé, avec une violette bien perceptible. L’effet poudré me parvient quand je n’ai pas le nez collé dessus. On dirait qu’il lui faut de l’espace pour déployer son halo. Le sillage est peut-être son meilleur terrain d’expression !
J’ai aussi mis un coup de L’Homme Sage sur mon poignet : j’y décèle une amertume très proche du thé... Il n’y a pas de thé sur la liste des principales matières utilisées, mais j’ai lu que le macis (les filaments qui enveloppent de la noix muscade) entrant dans la composition du parfum, présente une certaine amertume, so...
Et c’est vrai que la comparaison avec Antheus pourrait surprendre, le Chanel étant tellement... punchy !
Bonne soiré et à bientôt !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 mai 2013 à 21:11

Bon j’ai cherché 10 min l’échantillon de l’homme sage et... je l’ai pas trouvé ^^ (mais je suis sûr de l’avoir eu il fut un temps...)

Mais franchement, je pense je bug sur ce coup là. Ok il est épicé et il envoit mais pas pareil qu’Antaeus ^^

 

Ah super pour l’homme de coeur alors ! L’iris est donc une matière capricieuse en terme de sillage... A étudier ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 1er septembre 2014 à 18:57

Bonjour à tous,
Est ce que quelqu’un aurait vérifié l’exactitude de l’info que JICKY avait annoncée quant à la reformulation de l’homme de Coeur. Je compte le commander en ligne sur la base d’un ancien échantillon et je crains que le parfum soit totalement différent.
Merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 31 octobre 2014 à 03:03

Bonjour ! je me suis renseigné auprès d ’ une vendeuse de la marque qui m ’ a assuré que le créateur mettait un point d ’ honneur à ne pas dénaturé le parfum et de ce fait il restera pratiquement le meme .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par , le 25 octobre 2011 à 18:41

Bonjour comtesse. Pour l’avoir tester en échantillon, je peux te dire que c’est un très beau floral (de mon point de vue). J’ai d’ailleurs mis mon avis un peu plus haut. Sur ma peau en tout cas, je trouve que son sillage est correcte mais il est d’une facture classique. Ce qui ne veux pas dire qu’il manque de personnalité. Enfin, un parfum n’a pas besoin d’être super original pour nous séduire. Même si un parfum n’a pas de sexe, je trouve quand même qu’il est d’une tendance féminine. Personnellement je me vois mal porter un bouquet de fleurs blanches. Je ne saurais te dire si c’est un parfum à mettre pendant les grosses chaleurs, mais toujours est-il qu’il est assez frais et agréable à porter par un temps doux. J’espère t’avoir aider.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 octobre 2011 à 16:45

Divine - L’infante - est ce quelqu’un le porte ou l’a porté ? Je trouve que c’est un beau floral mais qu’il n’évolue pas tellement sur la peau - est ce que vous diriez que ce parfum a un sillage ? Je l’aime en le vaporisant mais ensuite, c’est comme s’il était "évanescent". Est ce que ce serait un parfum réservé aux jeunes filles ? Manque t il de personnalité ? Ou a réserver aux grandes chaleurs ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par , le 24 août 2011 à 11:15

Désolé pour les petites fautes d’orthographes je me suis un peu précipité. Pour Eau divine je voulais dire bien sûr au bord d’une piscine lol. Le reste n’est pas grave mais ça m’énerve de faire des fautes lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par , le 24 août 2011 à 11:10

Salut tout le monde,
.
J’ai fini mon voyage olfactif avec la marque Divine il y a quelques semaines (désolé pour le retard). Petit tour d’horizon !
.
- Divine : Certainement le grand classique de la marque. C’est un très beau chypré fruité. Il y a une pêche assez présente et légèrement épicé, ce qui lui confère un certain charme. Le parfum évite de tomber dans la facilité et est du coup assez singulier, en proposant après le départ fruité des fleurs blanches d’une grande douceur pour finir sur un fond doux et chaleureux. Le tout donne au parfum cette élégance, cette classe qui le caractérise. Le parfum me rappelle bien quelque chose, mais j’aurais du mal à dire quoi.
.
- L’infante : Un bouquet de fleurs blanches d’une grande élégance ! La combinaison de Jasmin, d’Ylang Ylang et de Pivoine, lui confère un charme que je qualifierais d’assez classique, mais pourtant enveloppant. Pour évoquer un lieu, il m’évoque un beau jardin ou l’herbe vient d’être fraîchement coupée et où l’air se fait pur. Pour évoquer une personne, j’ai tout de suite eu l’image d’une jeune femme enveloppé d’un beau manteau de couleur beige, marchant avec classe et élégance. Très beau floral.
.
- L’homme de coeur : L’un de mes préférés ! Je le trouve assez particulier, dans le sens ou le parfum mélange des senteurs qui s’accordent bien entre elles et qui confèrent au parfum une certaine élégance. Le départ est frais et aromatique, assez classique en somme, mais il se fait ensuite assez poudré et terreux, avec l’absolue d’Iris qui domine la fragrance. C’est là que le parfum devient vraiment intéressant. Le fond se fait boisé, mais l’accord poudré et terreux continue de tourner, grâce à l’absolue d’Iris qui tient tout le long. Le tout est un beau mélange de senteurs aromatiques et fraîches, poudrées, terreuse et boisées. L’accord d’Iris est sans doute déjà vu, mais je dois reconnaître qu’avec celui-ci, il y a une certaine originalité.
.
- L’Âme soeur : Là ça va tourner court, car il m’a directement évoqué un grand classique de la parfumerie : Chanel n°5 ! Mais l’âme soeur se fait plus doux et peut être plus chaud que son prédécesseur. Mais Chanel n°5 reste inégalable dans l’accord floral aldéhyde.
.
- L’homme sage : Pour moi le nom est trompeur, cet homme n’est pas si sage que ça. C’est un très beau boisé, chaud, épicé. Le départ est justement assez épicé avec l’accord safran-cardamone, mais adoucie et un peu rafraîchi par la mandarine. Le coeur est chaud et suave, mais bizarrement, je n’ai pas cru sentir le patchouli ou l’immortelle, sans doute bien dissimulés par les baumes et les autres notes boisées que je ne saurais décrire. C’est marrant, mais le fond, qui contient apparemment de la mousse, de l’ambre et de l’encens, je ne l’ai pas ressenti, ou alors le mélange ambre encens m’a troublé et a fait que la parfum garde cette chaleur un peu épicé qui le caractérise tout le long du processus. En tout les cas c’est un très beau parfum, qui finalement malgré son nom, se remarque plutôt bien.
.
- L’inspiratrice : sans doute celui que j’aurais le plus de mal à décrire. Je sens bien l’association rose-patchouli, qui fait que le parfum oscille pour moi entre le chaud et le froid, mais qui est déjà vu malheureusement. Le départ est hespéridé et floral, assez frais donc, pour ensuite évolué vers un coeur plus floral et bizarrement un peu boisé si je ne m’abuse. J’ai un peu de mal à bien m’en souvenir, mais toujours est-il qu’il a je trouve une certaine originalité, bien que malheureusement il ne m’est pas marqué.
.
- L’être aimé femme : J’étais sceptique quand j’ai vu que c’était un hommage à la fleur d’immortelle, que j’ai du mal à supporter. Et pourtant il ne m’ai pas désagréable. Un parfum assez solaire, dont le départ est assez hespéridé avec le néroli et la bergamote, avec ensuite un coeur plus floral fait de jasmin et de lys, et légèrement épicé (immortelle me voilà), pour ensuite finir sur un fond plus chaud et assez doux. Un parfum assez beau donc, mais qui n’a pas mes faveurs.
.
- L’être aimé homme : Inutile de tergiverser sur celui-ci, je l’ai détesté, il m’est insupportable ! Un effet piquant et chaud qui m’a étouffé, que ce soit dés le départ ou à l’arrivé. C’est là que je me suis rendu compte que je ne supportais pas la fleur d’immortelle. Ou peut être l’effet s’est il accentué avec le cèleri et la cardamone, qui du coup m’a fait dire que la fleur d’immortelle n’est vraiment pas pour moi. Quoi qu’il en soit, c’est un parfum que j’ai vite oublié.
.
- Eau divine : Certainement le plus frais mais aussi le plus portable de la gamme. Il me fait un peu l’effet d’une cologne, assez facile à porter et agréable. Pas grand chose à dire sur celui-ci, si ce n’est qu’il est très frais mais malheureusement basique pour moi. Tout au long de son évolution, le parfum m’a toujours paru assez hespéridé puis bien sûr aromatique, où j’ai eu l’image de quelqu’un en train de siroter un cocktail frais au bord du piscine (l’imaginaire n’a rien de crédible).
.
Donc voilà, je dirais que Divine est une belle marque, qui a le mérite de proposer de beaux parfums, au charme et à l’élégance prononcé, mais qui malheureusement n’est pas pour moi, ce n’est pas des parfums que je me verrais porter, je peux m’en passer. Cela dit, la marque a du talent à revendre et mérite d’être plus connue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 août 2011 à 11:20

Je suis clairement d’accord avec tes descriptions, en accentuant sur l’effet "Antaeus" de L’Homme Sage (de la sagesse je pense, mais du tout mignon tout beau ^^).

Sinon, je suis pas trop d’accord sur l’eau divine, qui a un accord coriandre (j’ai du mal avec l’odeur de la coriandre...), thym et très feuille verte que j’aime beaucoup. Le tout parait facile à porter et d’accès, ce qui est vrai, mais celui a quand même une personnalité.

 

J’ai plus de mal avec l’ame soeur, que je trouve très très opulent dans l’accord floral, et là, c’est plus un petit bouquet aldéhydé, c’est carément le fleuriste en mode 5 ^^

L’être aimé, bof je trouve

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 août 2011 à 12:48

Pour l’effet Anteus de l’homme sage c’est possible Jicky, mais je n’ai pas vraiment de souvenirs d’Antaeus.
.
Tu as raison de souligner l’accord thym et feuille verte pour Eau Divine Jicky, c’est un détail qui m’a échappé. Si on compare à d’autres hespéridés aromatiques, il est vrai que celui-ci a une certaine personnalité. Mais j’aurais préféré qu’il soit un peu moins facile d’accès (question de goût).
.
Pour l’âme soeur, je ne l’ai pas trouvé si opulent que ça dans l’accord floral, même si il est vrai que par rapport à Chanel n°5 où les aldéhydes sont très prononcées, là c’est l’accord floral qui prime. Mais je regrette tout de même sa ressemblance avec Chanel n°5.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Améthyste

par , le 16 juillet 2011 à 15:44

Voilà qui fait plaisir à lire parfum50, je suis content que tu as était si bien accueillie et renseignée chez DIVINE ! Moi qui en plus a commandé le coffret d’échantillons hier, j’ai vraiment, vraiment hâte qu’il arrive !
.
Pour ma part en début de semaine, je vais poursuivre mon voyage olfactif plein d’enthousiasme dans le vieux Lille, et faire le plus de parfumerie "alternative" possible : Soleil d’or où ils vendent des Goutal, Lutens, Mona Di Orio... ! pour cette dernière je brûle d’impatience ! ; Hemera, où il y a les Lubin ; Ombres portées avec les Frederic Malle, Dyptique et cie... ; Parfumerie star pour Stéphanie de Saint Aignan ; Star Domus pour Maître parfumeur et Gantier ; Par contre, j’ai vu que la marque Histoire de Parfums est vendu chez Série Noire, mais je suis pas sûr de la trouver facilement celle-ci. Je vais avoir beaucoup de travail, olfactivement !
.
PS : Jicky est un de ceux qui participent le plus à nous faire vivre de superbes aventures olfactives ! C’est l’une de nos principales sources d’informations et pour cela on ne le remerciera jamais assez. Ainsi que d’autres d’ailleurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parfums50

par , le 15 juillet 2011 à 23:05

Ah ! J’allais oublier : Un grand MERCI à notre Jicky national pour m’avoir fait connaître cette parfumerie sur Caen.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 30 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 29 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 26 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 7 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Hadrien de Nocieve

Hadrien de Nocieve

a porté L’Homme de coeur le 26 septembre 2015

si il y a une chose que je n’ai jamais fait, c’est de ne pas m’etre parfumé. Pas un seul jour depuis enfant je dois posseder 80 parfums differents

a porté L’Homme de coeur le 18 octobre 2014

Sa note :

à la une

Le retour de Fantômas, des brassées de roses et des volutes de fumée : la revue de sortie parfums #8

Le retour de Fantômas, des brassées de roses et des volutes de fumée : la revue de sortie parfums #8

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements, y compris dans les marques de niche, et que l’équipe d’Auparfum tient à vous informer de façon la plus complète possible, voici la revue de sorties, tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux ces dernières semaines.

en ce moment

il y a 19 heures

J’ai eu envie de re-sentir Nuit de bakélite grâce au dossier en cours et j’ai maintenant envie de(…)

Co-Line a commenté Alien

il y a 21 heures

Bonjour Certainnes ou certains auraient senti et essayer la version Flora Futura ? Et mirage(…)

Farnesiano a commenté Azurée

il y a 22 heures

Azurée ? En ces beaux jours d’automne, magie assurée !

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019