Auparfum

L’Homme de coeur

Divine

Flacon de L'Homme de coeur - Divine
Note des visiteurs : (11 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Iris Ier

par , le 12 mars 2008

Deux ans avant le lancement de Dior Homme et son iris pour homme “inédit”, il y avait pourtant quelque part, dans une petite boutique de Dinard et d’une poignée de villes en Europe et aux Etats-Unis, quelques chanceux qui avaient eu le plaisir de découvrir un parfum aussi rare que précieux : L’Homme de Cœur, une des six créations de la marque Divine, fondée par Yvon Mouchel, et qui vient - enfin ! - d’ouvrir sa première boutique à Paris.
L’idée d’associer la note florale poudrée de la racine d’iris à un accord aromatique avait donc ici été déjà explorée, et même avec beaucoup de talent. Le départ s’ouvre sur un bouquet d’aromates naturels et champêtres (lavande, cyprès, genièvre), d’où émerge progressivement la douceur verte et terreuse de l’iris, soutenu par un accord sucré et poudré de violette. Le vétiver, l’ambregris et les muscs remplissent l’espace avec chaleur et sensualité, sans jamais vraiment abandonner cette fraîcheur amère du départ ni le fil conducteur floral du coeur.
Du cœur, cet Homme n’en manque décidément pas, et il se prêtera même volontiers à sa dame car, loin d’être trop viril, il constitue un charmant iris boisé à porter également au féminin.

à lire également

L'Homme Infini
critique

L’Homme Infini

La force tranquille

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 10 avril 2010 à 19:40

Je viens de tester "L’âme soeur". Pouark !!! Je suis allée me laver les poignets au bout de cinq minutes, il m’a été instantanément désagréable, mais l’impression s’est confirmée hélas très rapidement. Verdict confirmé aussi par mon mari "Mais il pue, ce parfum !". Il y a un je ne sais quoi dans le fond que nous ne supportons ni l’un ni l’autre, c’est dommage. Une odeur animale, je crois.

J’ai ensuite essayé, après un savonnage bien neutralisant, l’Eau Divine. Sympa, plus que sympa, même, vraiment bien, mais ce fond bien propre, limite savonneux, n’est clairement pas fait pour moi. Alors que j’ai l’impression que c’est une facette récurrente des parfums Divine...

De son côté, mon mari a beaucoup aimé aujourd’hui "l’Homme de coeur", qui lui va très bien, et a été un peu déçu hier par "L’Homme sage", trop lisse, trop sage, justement... L’Homme de coeur, en revanche, est plus rugueux. C’est la bonne chemise à carreaux de bon tailleur pour faire une balade à cheval contre la classique et toujours chic chemise en popeline ciel finement rayée pour aller bosser dans la City... Les deux sont très élégantes, mais certaines vont mieux à certains hommes et moins bien à d’autres.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 avril 2010 à 00:22

Il me semble que nous avons les mêmes gouts, question Divine. "L’âme soeur" est une vrai charogne. Déjà le parfum est d’un orange pas très ragoutant, puis il tourne à la manière d’une crème pour gran-mère périmée. Il sent le savon qui mousse sur une baignoire pourrie, il est vraiment spécial... L’eau divine est en effet très propre, sans bavure mais sans grande originalité non plus. Pour l’homme de coeur, je lui trouve une véritable noblesse, puis cette note chaude entre l’iris et une sorte de note cuirée est vraiment excellente. L’homme sage est trop opulent, trop masculin, trop bourrin. Il me fait penser à Antaeus de Chanel avec une facette moins épicée.

Voila, Vive L’Odorat

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 avril 2010 à 18:53

Je viens de recevoir mon colis d’échantillons de Divine, je suis ravie ! Tout d’abord, l’emballage est tout joli, on a l’impression de recevoir un luxueux cadeau, ça fait toujours très plaisir. J’ai essayé aujourd’hui Divine, à tout seigneur tout honneur. C’est un très beau parfum, vraiment très élégant, bonne tenue, de la profondeur, tout bien mais... je le trouve trop sage pour moi, trop bien rangé, trop comme il faut. Mon mari m’a dit "c’est un délicieux parfum qu’on aurait plaisir à sentir sur les autres, mais il n’est pas pour toi". Je vois ce qu’il veut dire et je crois que c’est un peu flatteur, il n’aime pas que je sois trop rangée... :-P

Demain, un autre (parfum, pas mari) ! Je vous tiens au courant... :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 avril 2010 à 22:41

J’espère que vous nous tiendrez au courant, Divine est une marque qui gagne à être connue !! Divine je le connais bien : il m’évoque un mouton doré. Allez savoir pourquoi ? Je l’aime bien, même si je trouve qu’il n’a âs très bien vieilli.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 14 mars 2010 à 21:52

Cher Jicky, vraiment, vous me faites rougir..., mais surtout sourire !

Oui, Divine a comme principal atout d’avoir des boutiques agréables où on est bien accueilli, et des parfums classiques mais très bien exécutés par Yann Vasnier, un jeune parfumeur qui mériterait plus de visibilité, tout comme la marque !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mars 2010 à 21:05

C’est tout à votre honneur. A passion assumée, adorateur dévoué.

Interessant, ce Yann Vasnier est à suivre. Les créations Divine, je suis d’accord avec vous, sont classiques. Mais je trouve qu’elles ont un je ne sais quoi qui émoustille l’odorat telle une délicate goutte de baume d’iris en pleine ville.

Bien à vous, et vive l’odorat

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2010 à 22:31

Je me répète un peu, mais cet endroit semble plus approprié que le post "parfums de niche" : je me suis fait envoyer un échantillon de "L’Inspiratrice", et plus je porte ce parfum, plus je l’aime : il est extrêmement raffiné, doux et subtil, j’avais eu déjà ce genre d’impression avec "Attrape-coeur". Seul bémol, peut-être : la tenue. Mais j’en mets très peu de peur de gaspiller le précieux échantillon. Au départ, je le trouvais un peu trop fleuri à mon goût, mais ... je me sens peu à peu conquise. Quelqu’un porterait-il ou aurait-il testé "L’Inspiratrice" pour me renseigner sur sa tenue ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 4 avril 2010 à 22:44

L’Inspiratrice tient assez longtemps. J’ai une connaissance qui l’a porté et j’en garde un bon souvenir. C’est vrai qu’il est très fleuri et très agréable en cette période.

Je pense qu’il n’y a pas d’inquiètude à se faire pour la tenue.

Joyeuse paques

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par , le 14 mars 2010 à 19:55

EH mais Jeanne JE VOUS VENERE !!!!

Je pensais être une des rares personne à connaitre les parfums Divine. Une petite marque où les gens sont très gentils, connaisseurs. L’homme de coeur est malheureusement la seule création pour homme que j’apprécie. J’aime en revanche la plupart des féminins (sauf L’Ame Soeur que je trouve trop savon, trop rond).

J’aime légérement le tout premier Divine de Divine, qui m’évoque une odeur douce de ferme (chèvre et poule en particulier, peut être à cause des muscs ?).
L’inspiratrice me fait penser à un Angel très doux beaucoup moins agressif.

Bien à vous, votre cher dévoué adorateur

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 août 2009 à 00:27

Je rejoins le commentaire très bien senti de Thierry. L’Homme de cœur c’est pour moi le parfum idéal pour l’été. L’ouverture champêtre avec l’angélique,le cyprès et la pointe de bergamote qui disparait très vite, me rappelle la fraicheur des sous-bois bretons. Et le velouté iris_violette le rend très confortable tout au long de la journée. Le seul bémol c’est qu’à force de le porter les musc blancs finissent par donner comme une odeur de lessive inhabituelle à mes vêtements.

L’Homme sage à côté fait figure de bucheron mystique baigné de fumée. Pas du tout le même trip un autre genre de sensualité virile mais addictif lui aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 21 mars 2009 à 09:20

Merci pour votre avis Thierry. Divine recueille toujours des opinions très favorables, car cette marque représente sans doute l’inverse de la tendance générale des grandes marques. Qualité, discrétion, classissisme et créativité, on est loin de LVMH ! Quand à son « cousin Dior », ce n’est certainement pas la chance qui l’a rendu plus commercial, mais surtout sa marque ! Ceci dit, Dior Homme était à peu près le dernier lancement de la marque qui faisait preuve de créativité olfactive...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thierry

par , le 20 mars 2009 à 22:31

Un parfum qui vaut vraiment le détour (rue Scribe à Paris par exemple) et qui a comblé mon désir d’un iris facilement portable au quotidien (Iris silver mist étant pour moi un parfum d’exception) et d’une alternative à Angéliques sous la pluie hélas fort peu tenace.

L’homme de coeur constitue un hybride parfait de ces 2 notes, avec un contrepoint sensuel qui ne cède jamais à la facilité contrairement à son cousin Dior plus chanceux commercialement...

Par ailleurs, l’accueil à la boutique parisienne combine à la fois le sourire et la compétence : une invitation à découvrir les parfums de cette maison de qualité dont on parle assez peu...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 2 février 2009 à 20:15

Non, je ne suis malheureusement pas retournée à la boutique depuis un petit moment...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 février 2009 à 15:25

avez-vous essayé l’Ame Soeur de la même maison, pour femme, Jeanne ? on me l’a offert à Noël...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 30 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 29 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 26 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté L’Homme de coeur le 7 mai 2019

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Hadrien de Nocieve

Hadrien de Nocieve

a porté L’Homme de coeur le 26 septembre 2015

si il y a une chose que je n’ai jamais fait, c’est de ne pas m’etre parfumé. Pas un seul jour depuis enfant je dois posseder 80 parfums differents

a porté L’Homme de coeur le 18 octobre 2014

Sa note :

à la une

Quando_rapita_in_estasi

Quando_rapita_in_estasi - Filippo Sorcinelli

Superbe extrait de parfum mêlant le spectre d'un chypre floral à des émanations d'encensoir, inspiré par l'héroïne d'un opéra de Gaetano Donizetti.

en ce moment

Tobacco a commenté Vol de Nuit

il y a 4 heures

Je m’etais fait la même réflexion avec le flacon de Shalimar... l’imitation du sceau en plastique,(…)

Farnesiano a commenté Vol de Nuit

il y a 5 heures

Bravo Guerlain ... Au printemps dernier, j’ai commis la délicieuse folie de m’offrir pour mon(…)

il y a 20 heures

Last but not least, I’m not a perfume snob, I’m a perfume snob snob !

Dernières critiques

Thé basilic - Molinard

Mentha fresca

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019