Auparfum

L’Incendiaire : Serge Lutens rallume la flamme

par , le 29 juillet 2014

Après un lancement, L’Orpheline, parfum prometteur dont vous trouverez la chronique bientôt sur Auparfum, Serge Lutens, qui ne reste jamais inactif bien longtemps, a laissé bruiter en catimini un trailer énigmatique autour de "L’Incendiaire". Ce qu’on peut considérer comme son prochain parfum devrait être le premier d’une nouvelle collection plus rare.

Depuis la parution sur certains sites web de cette vidéo, elle a été retirée. Il semble que le service de presse en charge du plan média ne souhaitait pas un lancement si tôt. Personne ne paraît encore au courant en boutique, les informations obtenues par les conseillers à la vente venant... d’internet.

Et, Serge Lutens ayant une nouvelle fois été assez mystérieux dans le choix des mots concernant l’annonce de cette nouveauté, on ne peut que s’armer de patience et élaborer quelques conjectures...

Le choix d’une étiquette dorée et des bruits de couloir faisant état d’un tarif réévalué à la hausse pour rejoindre l’esprit de la gamme du maquillage (qui est l’une des marques, si ce n’est la gamme, la plus chère dans ce domaine) laissent supposer la tentative d’accès à une clientèle fortunée amatrice de parfums chers et dorés. "Moyen-Orient", qui a dit "Moyen-Orient" ?

En effet, il est possible que ce parfum intègre une nouvelle collection intitulée "Section d’or". De plus, tout un discours autour de matières premières d’exception sans limite de coût semble avoir été élaboré. Certain(e)s seront probablement ravi(e)s d’apprendre que les flacons avec étiquette noire, pour une concentration supérieure justifiant des prix plus élevés, n’étaient pas encore le meilleur du meilleur et que le point culminant de l’art du maître était encore à venir... (Mais, pour le moment, nous en sommes au seul stade des rumeurs, cela demande confirmation, sachons raison garder.)

Si les jus possédaient certains atouts pour séduire la clientèle issue des émirats, ils s’accompagnaient d’un flaconnage possiblement considéré comme trop sobre par elle jusqu’à maintenant.

Il faut avouer que, de la part du plus orientaliste contemporain des metteurs-en-flacon, et au vu des prix de son maquillage, si tout cela se révélait être juste, ce ne serait (malheureusement) pas réellement surprenant.

Mais, trêve de suppositions, attendons les prochaines semaines où nous devrions en savoir davantage.

Comme je l’écris souvent : wait and smell...

Source : Fragrantica (d’après un communiqué de presse de Shiseido)

[Edit du 31/07/2014 :
La collection devrait être étoffée avec plusieurs autres créations en janvier 2015, peut-être cinq de plus. Ensuite, un parfum par an sortira pour compléter cette collection.
Le prix pour L’Incendiaire sera de 450 euros, les autres varieront en fonction des matières premières et devraient être plus chers...]

Où acheter ?

La marque citée dans l'article (Serge Lutens) est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire des points de vente parfums de niche listées ci-dessous :

Santa Rosa

Toulouse (31)

Serge Lutens

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Boxeuse de Daturas

par , le 31 mars 2015 à 18:44

Au fait, la nouvelle présentation du site de Serge avec une petite vidéo pour la section d’or, on en parle ou pas ? Parce que (ou alors c’est parce qu’au bureau je ne peux pas mettre la musique et que du coup je loupe tout), mais j’ai quand même l’impression qu’on atteint des sommets. J’ai senti le parfum sur touche aux salons du palais Royal, il est vraiment très beau. Mais le positionnement marketing associé à cette nouvelle forme de communication me déroutent fortement..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 avril 2015 à 12:01

Ahah, merci Boxeuse de Daturas pour cette découverte. Je crois que vous ne perdez rien sans la musique. Je trouve la vidéo comique, c’est l’illustration parfaite de tout ce que je n’aime pas chez Lutens et qui commence à vraiment m’agacer, avec son aspect mystico-pédant. Pourtant c’est certainement grâce à Lutens que j’ai aimé la parfumerie. Et si les prix augmentent partout, je trouve qu’il se moque un peu du monde entre la "section d’or" et les allers-retours des parfums en collection export/Palais Royal pas forcément justifiés mais traduits par une augmentation
prix conséquente sans rien changer au jus.
D’accord l’Incendiaire est un beau parfum, mais l’Orpheline est une vraie splendeur et n’a pas droit à ce traitement de faveur (heureusement pour le prix d’ailleurs). Enfin bref je ne comprends pas et ça m’éloigne de la marque, mais je ne suis certainement pas assez douée olfactivement pour saisir la valeur de l’Incendiaire. Par contre, je pense pouvoir dire que ce côté très mallarméen poético-tragique de la communication est fatiguant, voire finalement déplacé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Frédéric

par , le 19 novembre 2014 à 15:24

C’est un parfum de cendre, le reste d’une flambée de cédre mais avec un fond chaud prune-épices orientales indubitablement Lutésien. Je ne paux pas assurer qu’il y a du oud mais les notes de tête sont identiques dans le rendu de la matière.
Très joli donc, qui gagnerait beaucoup à rejoindre la collection normale étant donné la continuité stylistique. Il gagnerait même beaucoup à devenir de l’eau de toilette car il manque de diffusion au-delà de 30cm de la zone aspergée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ankalogon

par , le 11 novembre 2014 à 19:28

Hier soir La Scent Room la brunette me fait découvrir sur papier, ce soir le pifant, c’est un truc déjà dans l’air du temps passé...
En vous lisant, je découvre la somme du bidule, là faut dire qu’il innove papi !
Allez un effort ! Ton prochain sent bon arrondi le au kilo € les 50 ml, et la tout le monde va se prosterner devant ton image.

La parfumerie dite alternative devient de plus en plus rigolote. D’ailleurs, vous prenez pas la tête avec la qualité de cette matière ou une autre, à partir d’un certain niveau, la qualité est identique, la seule chose qui change c’est :
La marge !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par , le 27 octobre 2014 à 19:41

J’ai pu le tester chez Harrods vendredi dernier. C’est un beau parfum, avec une tête fumée intéressante et bien équilibrée. Puis on évolue en enrobant ça de cèdre, d’encens, de myrrhe, de fruits confis. On est clairement en territoire Lutens, c’est bien réalisé, et à ce niveau de l’évolution j’aurai pu me laisser séduire. Mais voilà, l’Incendiaire ne parvient pas à conserver sa singularité sur la longueur. Rapidement l’équilibre se rompt, les notes sèches et fumées s’envolent, les fruits fondent, et le gros oud ambré habituel reprend le dessus. On se retrouve alors face à un énième oud, pas mauvais en soi, mais déjà vu ailleurs. Et quand j’y pense, même le départ n’a rien de follement original : du fumé épicé dans ce genre, il en existe déjà. Difficile d’arriver après la bataille et de proposer du neuf et de l’original, même quand on s’appelle Lutens.

La qualité des matières, les accords et la concentration semblent de bonne facture, mais pas radicalement et sensiblement plus que d’autres parfums de la marque Lutens vendus 5 fois moins cher. Du coup je me pose des questions. Rien pour moi ne justifie un tel positionnement pour ce parfum, et l’avenir de cette nouvelle collection Section d’Or me laisse dubitatif. À suivre…

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par , le 26 octobre 2014 à 12:12

Bonjour,

En passant hier devant les parfums de Serge Lutens, j’ai pu tester le petit nouveau aussi ciblé pour le Moyen Orient (450€ le joli flacon noir à étiquette or de 50ml : effet superbe, et miniature de ce même parfum offert. Elle existe donc, avis aux collectionneurs).
La plupart du temps, je trouve les parfums à base de oud assez indigestes, trop lourds, écœurants mais là, mince : il me plait !
Normal, Lutens est derrière.
La note est donc bien moins écœurante, plus occidentalisée sans doute. Magnifique travail que j’ai même osé tester sur ma peau mais de manière modérée quand même : mouillette trempée dans le flacon, et passée sur le poignet. J’avais un peu peur de la vaporisation qui vient tout asperger :-)

Le parfum est très chaud, oriental forcément, pas trop fumé, adouci, pour moi, par des notes de fruits confits, des baumes, une rose Turque peut-être.
Il a presque un coté "cocon", rassurant. Un coté "allongé sur la peau de bête, à coté de la cheminée... avec foyer fermé pour éviter la fumée." Oups, désolé, je m’égare.

Bref, un très beau travail et pour moi, un des rares, avec Incense Oud by Kilian, à être portable par un occidental.
Normal donc qu’on le trouve aussi vendu en France.
Vraiment une merveille.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ancien membre

par , le 24 octobre 2014 à 20:09

Encore à lire l’avis de Kafkaesque qui me rejoint bien sur mon analyse, à savoir que L’incendiaire reprend en extrait les plus beaux orientaux de Serge Lutens... Féminité, Fille en aiguilles, Serge Noire...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ancien membre

par , le 12 octobre 2014 à 22:58

Je vous invite à lire mon avis en anglais de L’incendiaire sur Fragrantica et Makeupalley !... "highmaintenancegirl"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ancien membre

par , le 23 septembre 2014 à 19:56

Coup de foudre immédiat. L’incendiaire est un extrait de parfum, vendu au prix de 600 dollars pour 50ml à Barneys New-York, prix équivalent au ml en extrait avec Chanel et Guerlain.
Le parfum est à mon avis la version extrait de Boxeuses et Féminité, avec une touche La Myrrhe. Les notes de fond sont accentuées autour de résines et de muscs de la plus haute qualité et confèrent à la composition un caractère radieux. Un seul pschitt vapo suffit pour embaumer et se pâmer durant des heures.

Une merveille.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 23 septembre 2014 à 22:14

L’incendiaire est une prune cuir sublimée et l’on ne peut plus soyeuse.
Le flacon noir est somptueux et rappelle Nombre Noir ; cet extrait de parfum c’est en quelques sortes Nombre Noir « oriental ».

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

PetiteNiçoise

par , le 18 septembre 2014 à 11:20

L’orpheline reçut en échantillon ce matin.
je testerai demain car j’ai déjà un autre parfum sur moi. En tout cas qu’ il me plaise ou non 99€ pour 50ml, c’est trop cher pour moi. :-(
A quand un article sur l’orpheline ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 septembre 2014 à 09:20

L’Orpheline testé ce matin. Je suis très difficile question parfum, mais celui-ci est vraiment particulier. Mmmmmm ! Comme ça sent bon !!! Vraiment, je suis ravie ! Par contre, je trouve ce parfum assez masculin. Je dirai 70% masculin, le reste féminin.
1 parfum sobre, élégant, et "indécent" à la fois.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 septembre 2014 à 09:24

L’Orpheline me fait penser à l’odeur encore chaude et innocente à la fois d’une vierge après son premier "ébat" au lit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ancien membre

par , le 29 août 2014 à 22:35

L’incendiaire de Serge Lutens est déjà en vente à Barneys New-York. Prix 600 dollars, j’irai le sentir la semaine prochaine dès mon retour à New-York car je suis dans les Hamptons pour ce « long week-end ».
D’après une blogueuse américaine qui a testé L’incendiaire à Beverly Hills, il s’agit d’un extrait de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Anatole Lebreton vous invite à collaborer au Projet Vanille

Anatole Lebreton vous invite à collaborer au Projet Vanille

Le parfumeur, qui avait initié The Perfumista Project l’année dernière, poursuit sa démarche participative, accompagnée cette fois d’un crowdfunding.

en ce moment

Belami a commenté L’Homme Ultime

il y a 3 heures

J’espère que ce superbe parfum ne disparaitre pas. Terriblement sous coté. C’est comme une version(…)

il y a 5 heures

Quelle histoire ! D’où à l’étranger rentrez-vous ? En attendant, avec First de Van Cleef et Yvresse(…)

il y a 15 heures

Je suis rentrée en catastrophe après 9 mois à l’étranger, j’avais volontairement terminé mes parfums(…)

Dernières critiques

Kalahari - Noème

Brume du désert

Wanted girl - Azzaro

Tir à blanc

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019