Auparfum

L’Oeuvre Noire by Kilian

By Kilian

Flacon de L'Oeuvre Noire by Kilian - By Kilian
Note des visiteurs : (6 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Noir c’est noir

par , le 14 novembre 2007

Comme annoncé ici, Kilian Henessy a lancé sa ligne de parfum avec comme toile de fond l’héritage familial des eaux-de vies et les poètes maudits, et comme mot d’ordre : du luxe, rien que du luxe !
Honnêtement, tous ces textes, ces noms à rallonges et cet univers de paradis artificiels m’avaient tout de suite paru d’un ennui, d’une prétention, voire d’un ridicule sans grand interêt.

C’était donc avec un a priori plutôt négatif que j’ai découvert L’Oeuvre Noire, et ma première impression a pourtant été positive, tous les parfums donnant vraiment l’impression de contenir des matières premières dont la qualité justifie le prix de vente. Deuxième bon point, ils ont tous une excellente tenue, avec une évolution intéressante au cours du temps. Une fois ce constat établi, et après les avoir sentis à plusieurs reprises, on en vient quand même à se dire encore une fois que ce n’est pas le lancement du siècle, qu’il y en a eu d’autres avant, et qu’il y en aura encore plus après, et qu’à ce prix-là, c’est finalement normal d’avoir des matières qualitatives et des parfums qui tiennent ! Alors disons que sans révolutionner le marché, cette gamme remplit tout de même ses promesses de vraie parfumerie de luxe, mais plus de sobriété, d’humilité et de simplicité dans les packagings, le discours, les noms et les concepts m’auraient sûrement davantage séduite.

Les ingénues (féminins)
Love by Kilian, Don’t be shy

Une fleur d’oranger très gourmande, à l’effet marshmallow garanti, poudrée, musquée, plutôt agréable, mais un peu trop sucrée à mon goût, sûrement à cause de la vanille et de notes caramélisées un poil trop envahissantes.

Beyond Love by Kilian, Prohibited
Une tubéreuse puissante, verte et sucrée, agrémentée d’une note fruitée coco, qui fait ressortir l’aspect exotique et lacté déjà présent naturellement dans la fleur. Idéal pour les amatrices du genre, mais rien de très original car il existe déjà ce même genre d’accord dans les parfums homonymes de chez Serge Lutens, L’Artisan Parfumeur ou Annick Goutal, pour ne citer qu’eux.

Les Paradis Artificiels (masculins)
A Taste of Heaven by Kilian, Absinthe
Une lavande totalement lavande dans les premiers instants, avec ses aspects de sous-bois, humides et aromatiques, mêlée à quelques notes rosées et hespéridées, bergamote et géranium, pour un effet assez “aromathérapie”. Puis le fond évolue vers des notes vanillées, boisées, poudrées et cuirées, assez animales, avec un effet costus comme dans Zino ou Le Mâle. Travail intéressant sur une lavande qui se veut différente, mais au final n’est pas si innovante.

Straight to Heaven by Kilian, White Cristal
Un des accords les plus originaux et surprenants de la gamme : un accord rhum brun, éthylique et ambré, s’associe à des notes de fruits secs, épicées, vanillées, pour aboutir sur un fond boisé cèdre, sec, résineux et doux comme une vieille liqueur. On est un peu dans l’univers olfactif d’un Egoïste, avec toutefois de la personnalité et une certaine modernité.

Les orgies Parisiennes (unisexes)
Cruel Intentions by Kilian, Tempt Me
Un très beau boisé aux notes fumées et sourdes de vétiver, gaïac, oud et santal, combiné à un accord floral violette, poudré et sucré, ce qui je l’avoue, m’a assez surprise, car je n’avais jamais senti une telle association avant, et même si l’accord boisé est peut-être déjà-vu, la combinaison avec la violette crémeuse et la richesse des matières sont remarquables.

Liaisons Dangereuses by Kilian, Typical Me
Une rose fruitée boisée, on en a déjà senti pas mal ces derniers temps… Qu’est-ce que celle-ci nous apporte de plus ? Pas grand chose, à part toujours des belles matières qui tiennent bien la route, quoique ce Liaisons Dangereuses soit sûrement le plus commercial et accessible de la gamme avec Love. La rose s’entoure de pêche, de cassis, de prune, de coco, avec des accents épicés et confits. Le fond est boisé, santal, musqué, et je lui trouve des petits effets métalliques. Encore une rose riche et sensuelle, mais rien de plus.

Sidonie Lancesseur a signé Cruel Intentions et Straitght to Heaven, Calice Becker tous les autres.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 19 novembre 2016 à 22:56

Bonjour.
Lors de marathons olfactif j’ai testé sur mouillette plusieurs by kilian au bon marché de Paris. J’ai beaucoup aimé Cruel intention, suis-je le seul à lui trouver une énorme ressemble avec M7 ?
Ce soir j’ai voulu tester les deux, un petit pshit de chaque à différents endroits du bras, pour voir...
Et j’ai vraiment l’impression que Cruel intention et une interprétation différente volontaire de M7, comme son "eau fraîche". Je suis un nouvel amateur de parfum je ne sais pas parler avec le vocabulaire précis des jicky, opium, Jeanne etc qui m’ont fait découvrir de nombreux parfum à la lecture de ce site, je parlerais par comparaison et impression Cruel intention à de différent avec M7 qu’il est plus "léger",civilisé qu’il n’a pas le côté medicinal de M7, et que M7 est plus lourd (sans en parler en défaut) ,épais, crémeux, ostentatoire...mais on reste sur la même couleur.
Bref tout ça pour dire que je conseille à ceux qui aime M7 de jeter une narine sur Cruel intention.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 octobre 2012 à 10:17

Quelques tests...
A taste of heaven : je le vois comme un mariage réussi entre Pour un Homme de Caron, et Fleur du Mâle de Jean-Paul Gaultier. La note lavande du premier mixée au costus un peu "plâtre" du second, sur un fond vanillé très réussi. Très jolies matières, développement intéressant. L’un de mes préférés de la gamme.
Straight to Heaven : sur le papier, il avait tout pour me plaire. Rhum, cèdre, patchouli, vanille... Pourtant une note extrêmement médicinale en tête vient littéralement tout gâcher. Ce passage obligé "sirop pour la toux", trop long pour être un mal nécessaire, m’empêche d’aller plus loin.
Back to Black : à réserver au temps froid, je pense. Ce délice miellé peut vite se transformer en confiture âcre aux accents d’encaustique s’il fait trop chaud. Matières superbes, miel, cerise noire confite. Je le porterai cet hiver.
Cruel intentions : à n’en pas douter, celui que je trouve le plus réussi techniquement, mais qui ne ressemble en rien à mes goûts... La marque revendique le oud, mais je perçois surtout la violette, le santal, des notes douces et fumées... A tester si ces notes vous chantent et vous enchantent.
Liaisons dangereuses : celui que m’a le moins charmé. Un cocktail de prune, de rose et de bois que j’ai trouvé un peu daté, fouillis...
et enfin Sweet Redemption : cf la page qui lui est consacrée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Ankalogon

par , le 2 juillet 2011 à 11:57

J’ai un problème avec Straight to Heaven, je m’en asperge comme de la cologne alors, que c’est une eau de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juillet 2011 à 21:24

ectivement c’est assez étonnant, vu la forte odeur de tous les Kilian en général ! oO

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 juillet 2011 à 21:25

Il manque le début du premier mot ! —’
.
Alors petit jeu : à vous de le retrouver ! :P

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 juillet 2011 à 11:03

Effectivement, je ne le trouve pas aussi fort qu’un Kouros, Antaeus...
Comment ? je dois prendre rdv c’est l’orl :-))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Maxxxx

par , le 29 septembre 2010 à 02:36

Quand j’aurais des sous...

 

Coté masculin, je craque totalement pour "A Taste of Heaven" qui me rappelle "Pour un Homme" de Caron que portait mon grand-père. (Mon père et mon frère portent également "Pour un Homme" mais il ne se révèle pas de la même façon sur eux). J’aime beaucoup ce parfum de Caron (et la lavande en général) mais je n’ai jamais pu le porter : sur moi c’est véritablement une horreur... la jolie lavande laisse place en quelques secondes à un romarin amer immonde qui disparait lui même assez rapidement en ne laissant aucune trace (pour vous dire, j’ai une eau de parfum 100% lavande qui a une meilleure tenue que ça !!).

 

Avec "A Taste of Heaven", je peux porter cet accord qui m’était jusqu’à présent inaccessible. Pour la tenue, je ne peux pas encore trop me prononcer... il est maintenant très léger sur mon bras... mais je suppose que c’est normal que l’odeur soit assez ténue après 9h de temps et une quinzaine de kilomètres à vélo bras nus dans le vent.

 

Pour moi, c’est un magnifique souvenir et beaucoup d’émotions que fait ressurgir ce parfum. Il exalte la plus belle facette de la lavande dans une composition d’une classe immense, ou transparait sagesse et malice. Son nom lui va donc très bien !!

 

A venir peut-être un commentaire sur "Back to Black" qui ne me laisse pas non plus indifférent du tout... et j’en ai un échantillon ! :-) :-) :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

clochette79

par , le 15 septembre 2009 à 23:12

J’ai complètement craqué sur "cruel intentions-tempt me". Pour ceux qui aiment la violette, comme moi, on la trouve ici dans une composition gourmande complètement différente des violettes gourmandes d’"Insolence" ou de "Lolita".J’adore !, mais vu le prix, il en fera pas partie de sitôt de ma collection !

"Beyond Love" est presque indécent d’oppulence, j’ai du mal avec la facette noix de coco de la tubéreuse qui est en plus renforcée ici ; c’est délicieux, mais mal de tête garanti après 10 secondes. A user avec grande parcimonie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2009 à 18:26

Oh, moi j’aime beaucoup "beyond Love". Je lui trouve une simplicité et une habileté d’exécution superlatives...
Même en étant un (presque) soliflore, c’est une composition riche en facettes délicieuses, la verte/mentholée au début, la laiteuse/charnelle ensuite... avec des courants froides et chaudes se relayant au cours du temps.
Ce qui lui donne un coté méditatif et sensuel à la fois.

Ce parfum ne bouscule pas les codes de la parfumerie, mais il affiche des très belles matières premières, respectées et sublimées, et une progression intéressante sans être gênante ou envahissante.

Le talent de composer un parfum qui sent bon, de qualité - pas forcement choquant ou de « manifesto » - est souvent un talent méconnu. Par rapport au prix, comme tous les parfums, il pourrait être beaucoup moins cher – mais c’est l’envie de le porter ou pas qui peut (ou non) justifier l’achat.

Quand je le porte, Je ne me sens jamais suffoqué par le bouquet de tubéreuses (ce qui m’arrive parfois avec Fracas et Carnal Flower), au contraire je me sens rassuré et simplement belle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 septembre 2009 à 19:58

Tout ce que vous dîtes est vrai ! Je ne lui repproche même pas son manque de personnalité ou d’originalité (je trouve qu’il a ces 2 qualités, en plus de la qualité des matières premières). C’est juste une question de goût personnel, je ne l’ai pas supporté ; mais il est vrai qu’on n’a pas l’habitude de sentir beaucoup de tubéreuse, et je remarque que beaucoup de gens ont une intolérance avec elle. Peut-être peut-on "éduquer" notre nez, mais c’est le genre de parfum à porter avec discrétion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2009 à 10:07

Tout à fait !
Figurez-vous qu’au premier essayage je l’avais classifié comme « scrubber », et je l’avais aussitôt enlevé. Puis, petit à petit, j’ai commencé à apprécier les fleurs blanches dans certains parfums iconiques, et quand je suis revenue à Beyond Love, il est ressorti sur ma peau comme un véritable chef d’œuvre de la catégorie, dans la lignée de Fracas et Carnal Flower, sans être toutefois une copie de l’un ou de l’autre. Je le trouve moins envahissant, aussi.
(Savez-vous par hasard s’il est très différent par rapport à Tubéreuse Criminelle ?
Je n’habite pas en France et je n’ose pas pour l’instant entreprendre un achat à l’aveugle….)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 septembre 2009 à 13:35

Ah, tubéreuse criminelle ! Ça fait plus d’un an que je rêve de la découvrir, mais je ne l’ai jamais trouvée à genève, ni Musc Koublaï Khan, d’ailleurs. Peut-être pourriez-vous aller sur un site de decant pour demander un échantillon de TC ? Mais il paraît que c’est le chef-d’oeuvre, au pire vous le revendrez sur e-bay à une fan de Lutens ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 septembre 2008 à 05:25

Prélude à l’Amour : une promesse, un désir, un parfum. Honnêtement, ne perdez pas votre temps à lire les descriptions de ce parfum avant de l’avoir senti. On nous promet une Cologne, mais oubliez vos repères, sentez le ! Un choc, comme on les aime : une Cologne, certes, avec des agrumes. MAIS : le néroli est d’une qualité rare, et il ressort vraiment par sa facette "farineuse", qui forme un lien très naturel et finalement évident avec l’iris, poudré et charnel. L’ensemble est agrémenté d’une touche épicée de poivre et de gingembre qui pimentent la rencontre, car s’en est une, et se "love" dans un cocon de bois blancs et de muscs floraux qui évoquent le propre des draps blancs de lin et la caresse de deux peaux. Une rencontre, un coup de coeur , classique mais neuf, une prouesse pas évidente ! Il porte bien son nom ! A découvrir, assurément.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 novembre 2007 à 14:51

Love, Beyond Love, A taste of Heaven, Straight to Heaven...la on nage dans l ’univers teenager de Victoria Secret et encore je me demande si leur dernier parfum Super Model n ’est pas plus profond intellectuellement.
on m ’a offert les echantillons de la gamme complete chez Aedes a New York, d ’emblees je suis frappee par la similarite avec le style Parfumerie Generale, la tubereuse c ’est Tubereuse Couture avec des intonations de Carnal Flower. des matieres premieres de haute qualite certes mais un style et une execution qu ’on a deja vu ailleurs, des senteurs deconnectees avec le nom de leur fragrances...en tout cas absolument rien de transcendant mais plaira aux "nouveau niche victims".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

rodragon

a porté L’Oeuvre Noire by Kilian le 28 juillet 2015

Sa note :

rodragon

a porté L’Oeuvre Noire by Kilian le 27 juillet 2015

Sa note :

à la une

Anatole Lebreton vous invite à collaborer au Projet Vanille

Anatole Lebreton vous invite à collaborer au Projet Vanille

Le parfumeur, qui avait initié The Perfumista Project l’année dernière, poursuit sa démarche participative, accompagnée cette fois d’un crowdfunding.

en ce moment

Belami a commenté L’Homme Ultime

il y a 2 heures

J’espère que ce superbe parfum ne disparaitre pas. Terriblement sous coté. C’est comme une version(…)

il y a 4 heures

Quelle histoire ! D’où à l’étranger rentrez-vous ? En attendant, avec First de Van Cleef et Yvresse(…)

il y a 14 heures

Je suis rentrée en catastrophe après 9 mois à l’étranger, j’avais volontairement terminé mes parfums(…)

Dernières critiques

Kalahari - Noème

Brume du désert

Wanted girl - Azzaro

Tir à blanc

Jasmin de pays - Perris Monte Carlo

Ceci n’est pas une fleur

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Divine Lyon

Divine Lyon

Lyon (69)

Divine Saint-Malo

Divine Saint-Malo

Saint-Malo (35)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019