Auparfum

La cueillette de la tubéreuse, par Guerlain

par , le 9 février 2017

A peine six mois après le lancement de Néroli Outrenoir, Guerlain complète sa Collection l’Art et la Matière, avec une nouvelle fleur, et a cette fois choisi de célébrer la « précieuse, hypnotique et sensuelle » tubéreuse.

Thierry Wasser a collaboré avec Delphine Jelk, qui est également parfumeur maison, pour proposer une interprétation originale et revisitée de l’ingrédient, comme une « tubéreuse fraîchement cueillie, gorgée d’eau comme après une pluie tropicale ».

Cette « tubéreuse tout en innocence, étonnamment fraîche, aérienne et lumineuse » est associée à la fleur de lys, au jasmin et à la fraîcheur des notes vertes, en jouant sur des contrastes avec des touches de santal, vanille et vétiver.

Le flacon semble avoir troqué son élégante poire (peut-être pas très pratique à l’usage ?) pour un capot plus conventionnel en bois.
— 
198 euros/75ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Doblis

par , le 15 février 2017 à 22:16

Pour ceux qui espèrent trouver, vu le nom, une tubéreuse opulent, exubérante, chaleureuse, oubliez !
Out Poison, Out Fracas. Désolé Perfumista82 mais on n’est pas dans l’esprit de Carnal Flower.
Le parti pris est sur le coté froid de la tubéreuse, accentué par beaucoup de notes vertes.
On est plus dans l’esprit Tubéreuse Criminelle de Lutens, sans le camphre, sans son coté médicinal ou alors dans le Fragile de Gaultier mais en plus vert.
C’est un beau parfum, assez similaire sur peau et touche, belle tenue, très printanier-estival.
Pour moi c’est une belle surprise à contre emploi du trop plein de sucre actuel.

Petite info au passage pour celles et ceux qui aiment les parfums Guerlain mais ne veulent pas forcément acheter un 50, 75 ou 100 ml pour changer plus souvent : vous pouvez trouver, à la boutique des Champs Elysées et ru du Faubourg Saint Honoré, des petits vapos 20ml de 20€ (Habit Rouge, la Petite Robe Noire, etc), 25€ et 30€ pour l’Art et la Matière. Tous les parfums ne sont pas représentés mais c’est plutôt une excellent initiative, surtout pour la collection de L’art et la Matière.
Je n’ai pas retenu l’intégralité de la gamme mais il y en a quand même un certain nombre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2017 à 10:02

Alors là, vraiment, Doblis, je ne te remercie pas : à cause de toi, je viens d’acheter deux vapos 20 ml à la boutique de la rue St Honoré !
(Bois d’Arménie et Angélique noire)

et je confirme que quasiment toute leur gamme est accessible à ce tarif très intéressant, car les vapos sont remplis directement à partir des fontaines, donc s’ils ne sont pas prêts d’avance en arrière-boutique, ils vous les remplissent en direct ! (mon Angélique noire a été rempli devant moi)

Je salue cette excellente initiative qui permet :
1 - d’acheter de petites quantités (c’est appréciable quand on a déjà plusieurs - ahem... - parfums)
2 - de les acquérir à un prix fort raisonnable !

Ce que je ne comprends pas, c’est comment j’ai pu passer à coté de l’info, alors que ces gouttes parfumées sont visiblement vendues depuis 6 mois...
Mais merci, Doblis, pour ce rappel !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2017 à 16:02

Pour moi qui me disais que je ne rachèterais jamais de Cuir Béluga mais qui aime y revenir de temps à autre, c’est une nouvelle réjouissante.
Mais je rebondis sur la dernière phrase de ce commentaire.
"ces gouttes parfumées" ? A quoi ressemble ce flacon. Je n’en trouve pas trace sur le net.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2017 à 21:24

Hello Euskalpyth et Vesper !
Ah, ça existe depuis 6 mois ??? JE n’en avais jamais entendu parlé moi non plus.
J’ai découvert ça par hasard cette semaine. Et caché en bas d’une étagère.
A quoi ça ressemble ? A rien en fait.
Juste un simple tube transparent recouvert de l’étiquette au nom du parfum et aux couleurs actuelles de Guerlain c’est à dire "aubergine/or" (vapo doré et bouchon doré). Pour l’emballage, un petit "sac" en carton qui me semble assez souple et dans les mêmes couleurs.
Je ne suis pas franchement fan de cette collection mais pourquoi ne pas en essayer certains dont le Cuir Beluga et la Rose Barbare.

Sinon, petites infos glanées sur Mon Guerlain, les notes seront lavande/jasmin/santal et vanille (heu... à confirmer bien entendu).
Je déplore déjà son nom (quelle originalité...) mais le visuel est superbe et j’espère que le parfum en sera tout autant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 février 2017 à 19:58

Salut à vous tous,

de la même façon, un merci/pas-merci, je suis repartis du magasin St Honoré avec trois flacons, Shalimar edp, Néroli Outrenoir et Bois d’Arménie. Le flacon est on ne peut plus sobre mais à ce prix là on s’attend pas à du Lalique !

Attention, une amie semble avoir eu un accueil très glacial au magasin des Champs et est repartie bredouille...

A y penser à deux fois, en effet, les petits tubes à étiquette violette étaient là depuis un bon moment à St Honoré, j’avais prit ça pour des vapos de démonstration de la série, mais le prix était bien indiqué ! ok en petit et derrière les flacons.
J’ai pas tout checké mais tous les Exclusifs étaient proposés à 30 euros les 20 mL. Mitsouko et l’Heure Bleue en edt (20 euros), Shalimar en edp, l’Homme Idéal et LPRN (25 euros)... demandez gentiment ;-)

Officiellement c’est pour favoriser la découverte de la gamme des Exclusifs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 février 2017 à 20:39

Je confirme, un joli parfum fleuri-vert, très tige en tête, fleur fraîchement coupée avec une facette aquatique... Ma première impression est très naturelle, j’ai l’impression de sentir le fleuriste. Par contre, l’évolution sur peau m’a déçue. Le joli aspect fleuri-vert aquatique disparaît pour se fondre en un accord fleurs blanches gentil mais entêtant. Rien d’extraordinaire.
Pour les "gouttes de parfum", j’ai dû m’en apercevoir fin novembre aux Champs Elysées mais peu de références étaient disponibles. Je suis ravie de voir qu’Angélique Noire est enfin disponible, je l’attends depuis des mois. C’est tellement pratique cette "goutte parfumée". J’avoue par contre avoir été déçue par le simple flacon vaporisateur qui fait "échantillon très grande taille" à mon avis. Mais bon pour le prix, je ne me plains pas. ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

perfumista82

par , le 9 février 2017 à 18:19

Une tubéreuse prometteuse, les notes annoncées me parlent beaucoup ! Ma tubéreuse étalon est "Carnal Flower", je suis curieuse de savoir comment la tubéreuse de Guerlain se positionne par rapport à cette dernière. J’ai hâte de lire les commentaires de ceux qui l’auront sentie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 février 2017 à 08:38

Heu... comment dire ? Sans vexer personne ? ;-p

Nous l’avons testée hier, sur mouillette, et force est de reconnaître qu’on est loin de Carnal flower (et loin de Poison, qui est mon maître étalon en la matière) et d’ailleurs, on est loin de la tubéreuse, que je cherche encore...

Il y a bien des fleurs blanches, mais c’est très vert à l’ouverture : ça me rappelle presque le Muguet annuel de la maison ^ ^ et j’y décèle aussi une pointe de fleur d’oranger, mais de tubéreuse, point...

Alors, soit elle arrive plus tard, soit elle est (très) discrète : je ferai un essai sur peau, au cas où, mais pour l’instant, je reste sur ma faim !

En même temps, ça n’est pas laid, mais je me demande ce que ça vient faire dans les exclusifs, à un prix aussi élevé, car je trouve ce parfum très "quelconque"...

Le bon point : le flacon redevient un vapo classique, et la poire avec le dispositif "on/off" va d’ailleurs disparaître de tous les autres Art et la matière aussi. On va donc progressivement retrouver les flacons vapo d’il y a deux ans (je ne sais pas, en revanche, si la poire sera toujours en option dans le boîtier, comme c’était le cas auparavant) -

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 10 février 2017 à 10:00

Si le seul bon point est le nouveau capot du flacon (je suis d’accord, ça manquait sur les flacons de l’Art et la Matière), c’est grave.
Mais je suis d’accord, malheureusement, pour l’avoir senti en même temps que pyth. C’est pas laid, c’est un joli fleuri vert très doux, un peu miellé, joyeux pourquoi pas ? (pour moi joyeux c’est un peu sucré, au sens marketing...). Nous avons évoqué une parenté avec l’Amandière de Heeley qui n’est clairement pas un mauvais parfum. Le seul truc qui cloque, enfin qui manque, c’est la tubéreuse, quoi...
J’entends bien le discours de la collection sur le fait de prendre un peu les matières à contre-courant. En base c’est plutôt une bonne idée. Angélique Noire, ce vert avec sa grosse rasade de vanille, m’enchante. La Tonka Impériale et sa fraîcheur, pareil, un délice. Mais dans ces deux parfums, on sent quand même clairement, de l’Angélique et de la Tonka...
Néroli Outrenoir, déjà, j’étais un peu moins fan, parce que le mot "Néroli" m’évoque quelque chose de bien plus piquant, bien plus agreste que la fleur d’oranger que je sens dans le parfum.
Quand à la Tubéreuse, c’est le pompon. Pas l’ombre de la queue d’une à mon nez... Dommage, j’aurais aimé l’aimer. Et je pleure sur cette collection de l’Art et de la Matière qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Ils auraient 100 fois mieux fait de ressortir Iris Ganache.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par , le 9 février 2017 à 16:16

Bonjour à toute l’équipe d’Auparfum,
Permettez moi de vous signaler un "bug" : quand on clique sur le nom de "Delphine Jelk", on se retrouve sur la page de "Bang".
J’en profite aussi pour vous remercier de tout ce que vous faites pour nous informer et nous faire vivre notre passion partagée, que ce soit sur Auparfum ou via "Nez". Je suis complètement accro et vous lis depuis des mois, tous les jours, plusieurs fois par jour. C’est grave Docteur ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 février 2017 à 16:31

Merci, c’est réparé !

Quant à l’addiction, je connais des médecins qui s’inquiètent de rencontrer des patients ne pas nous lire... donc, rassurez-vous, tout va bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Concours Acorelle - La Bohème

Concours Acorelle - La Bohème

Auparfum et Acorelle vous proposent de tenter de gagner le parfum La Bohème. Ce concours aura lieu du 25 mai au 8 juin 2020.

en ce moment

il y a 3 heures

Merci beaucoup pour votre bienveillance qui me touche énormément. J’en avais presque les larmes(…)

Absinthe a commenté Mitsouko

il y a 11 heures

Mitsouko (dit-elle en soupirant avec des coeurs plein les yeux).... quand l’alchimie se fait,(…)

hier

Que dire de Shalimar... Je suis tombée sous son charme en cherchant mon âme sœur olfactive. J’ai(…)

Dernières critiques

Splendiris - Dusita

Lueur poudrée

Fleur d’oranger & Lilas délicieux - 100Bon

Comme une fleur d’oranger bleu clair et crue

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

Divine Bordeaux

Divine Bordeaux

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019