Auparfum

La fleur d’oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

par , le 5 décembre 2019

Après les muscs et la vanille, l’ex-directrice du développement parfums chez Guerlain, Sylvaine Delacourte, poursuit l’exploration de ses matières premières favorites.

Sylvaine Delacourte, qui a lancé sa marque en 2016, explique vouloir réinventer des ingrédients emblématiques de la parfumerie « en les habillant de cinq facettes originales afin de leur offrir une personnalité nouvelle, unique et inattendue ».
Elle continue à creuser son sillon avec la même cohérence, explorant les matières qu’elle aimait déjà mettre en avant chez Guerlain, comme ici la fleur d’oranger dans L’Heure de nuit, Mademoiselle Guerlain ou encore Insolence.

Oranzo, par Patrice Revillard, est décrit comme la « rencontre des notes rondes et confortables des muscs avec celles vertes et croquantes du néroli », et associe bigarade, clémentine, romarin, petitgrain, fleur d’oranger, jasmin, osmanthus, lentisque et muscs.

Olyssia, signé Randa Hammami, évoque une « brassée de fleurs d’oranger virevoltantes qui donnent l’impression d’être au coeur de ces pétales charnus et veloutés », avec ses notes de bigarade, mandarine, cardamome, petitgrain, fleur d’oranger, jasmin, vétiver, santal et muscs.

Osiris, présenté comme « une ode à la fleur d’oranger exquise et enveloppante », marie clémentine, baie rose, fleur d’oranger, jasmin, sauge sclarée, benjoin, miel, cèdre et santal.

Oscarine, avec ses notes de citron, bigarade, bergamote, clémentine, limette, basilic, fleur d’oranger, violette, et cèdre feuille, est « vive et festive », et « joue avec malice avec une framboise espiègle et un duo audacieux d’aiguilles de pin et de basilic ».

Ozkan, qui unit bergamote, mandarine, fleur d’oranger, rose, héliotrope, tonka, cannelle, cuir, et patchouli, figure « une fleur d’oranger aux notes de cuir, à la fois lumineuse, présente et douce comme une caresse ».

Osiris, Oscarine et Ozkan ont tous les trois été créés par Irène Farmachidi.

— 
Eaux de parfum 65 euros/30ml, 135 euros/100 ml, coffrets voyage 40 euros/2x7,5 ml, 80 euros/4x7,5 ml, coffret découverte 10 euros/5x2 ml
Déjà disponibles

Premières impressions

Notre préférence va à Oranzo - créé par Patrice Revillard, par ailleurs rédacteur pour Auparfum et Nez, mais n’y voyez là aucun lien de cause à effet ! La composition met l’accent sur le croquant des tiges et des feuilles d’oranger gorgées de sève, et tient le pari de faire durer cette note verte légèrement amère pour relever un néroli naturaliste. Le joli Olyssia, avec son jasmin doux et musqué, se situe dans une veine cosmétique et presque solaire. Les trois autres créations convoquent des souvenirs plus gustatifs, et pourront paraître un peu redondantes, même si le menu varie, avec plus ou moins de sucre : bonbon à l’orange juteux et fruité pour Oscarine, praliné lacté et onctueux pour Osiris, et pâtisseries orientales à la pâte d’amande pour Ozkan, qui évolue ensuite vers un fond très patchouli.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Bloom Ambrosia di Fiori

Bloom Ambrosia di Fiori - Gucci

Un petit havre de paix nous baignant de sa lumière, grâce à laquelle toute notre joie se retrouve et tout notre spleen s’achève.

en ce moment

Caronade a commenté Santal 33

il y a 1 heure

Je vous en prie Zean, merci. C’est sûr qu’ils ont trouvé leur marché, Le Labo c’est la maison de(…)

Zean a commenté Santal 33

il y a 2 heures

:-)Merci pour votre réponse. Oui c’est fascinant quand un parfum devient un code social. Bois(…)

il y a 3 heures

Réflexion intéressante. Je pense que chez Shiseido ils misent tout sur Serge Lutens. C’est une(…)

Dernières critiques

Le Ciel - Floratropia

Beauté céleste

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019