Auparfum

La nouvelle adresse de IUNX

par , le 17 juillet 2015

Après une première boutique ouverte en 2003 dans le 7ème arrondissement, IUNX s’était invitée chez Costes, rue Saint-Honoré depuis 2008.
Le bruit a couru, et c’est maintenant officiel : la marque s’installe désormais au 13 de la rue de Tournon dans le 6ème arrondissement, offrant ainsi plus d’espace à ses visiteurs, et relance par la même occasion 3 de ses Eaux : l’Eau Ivre, l’Eau Aztèque et l’Eau qui Pique.

Ce nouveau lieu, conçu par Fabienne Conte-Sévigné et Francis Giacobetti, est selon la marque un « habile mélange de poésie et de modernité ». Pensé selon la dualité noir/blanc et ombre/lumière, ce nouvel espace se veut épuré pour laisser toute sa place au plaisir de sentir. « Des testeurs lumineux photosensibles permettent, grâce à une diffusion délicate, de découvrir les parfums autrement. Comme on se penche sur une fleur pour la sentir, on approche son visage d’une corolle de papier blanc qui s’éclaire et libère le parfum. »

Eau Argentine, Eau Sento, Eau Ivre, Eau Aztèque, Eau Frappée, Eau Baptiste, Eau Blanche et Splash Forte : 150 euros / 150ml - Vaporisateur rechargeable 60 euros / 20ml et recharges 45 euros / 2x20ml

Eau qui pique et L’Arbre : 160 euros / 150ml - Vaporisateur rechargeable 65 euros / 20ml et recharges 50 euros / 2x20ml

L’Ether : 170 euros / 150 ml - Vaporisateur rechargeable 70 euros / 20ml et recharges 55 euros / 2x20ml

Crème de lait à la guimauve (soin) 47euros / 250ml
Bain des Simples (soin) 42 euros / 250ml

Bougies : 47 euros / 215gr

— 

IUNX
13 rue de Tournon
75006 Paris
Tel : 01 42 02 53 52

Thèmes

Iunx Parfumeries
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par , le 25 juin 2020 à 10:08

Misère : la maison IUNX ferme ses portes. Le Covid et la crise économique qui s’ensuit l’ont terrassée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2020 à 14:33

IUNX appartenait au groupe Shiseido avec Serge Lutens. Les grands groupes n’ont pas intérêt à faire vivoter sous perfusion des marques qui marchent mal et préfèrent passer à d’autres projets plus lucratifs. IUNX il se passait déjà plus grand chose depuis un certain temps, la marque vendait avant tout des bougies. Ça ne me surprend pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 juillet 2020 à 15:59

"IUNX : du bouche-à-oreille au bouche-à-bouche" (humour)

Les entreprises japonaises accordent rarement carte blanche. Alors pourquoi pas marquer le point, en gardant un IUNX qui serait déficitaire ? A l’heure où les grands groupes spéculent à la hausse sur les marques de niche et garder des nez, ce serait idiot de lâcher IUNX et Giacobetti maintenant.

L’un des derniers parfum de Giacobetti est "Audacious" pour une des marques de Shiseido, Nars. Et c’est un beau parfum. (C’est un santal indien affirmé au poudré infiniment fin, assez novateur)

IUNX a l’avantage d’avoir garder une image de rareté. Celle des autres marques a été un peu usées, lessivées, à force d’être proposées à tous les points de vente prestige, indiscernables des fausses marques de niche pour le non initié. Les créateurs qu’il est intéressant de suivre actuellement sont comme des artisans. Dans la lignée de Vero Profumo, Andy Tauer, on trouve les nouvelles pépites chez Parfums d’empire, Anatole Lebreton, Cloon Keen Atelier, et d’autre petites structures comme Lubin, ou IUNX, justement.

Les clients entrent aussi chez Diptyque, Patricia de Nicolaï, etc. pour acheter des bougies, la première fois. Et ce sont de jolies marques.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 juillet 2020 à 16:23

Réflexion intéressante. Je pense que chez Shiseido ils misent tout sur Serge Lutens. C’est une marque qui doit exiger que l’on s’y investisse entièrement pour être rentable. Ils viennent d’ouvrir une boutique à Hong Kong.
J’espère que l’on retrouvera Olivia Giacobetti dans d’autres projets à commencer par compléter sa gamme de parfums entièrement naturels sans composants synthétiques. Sa tubéreuse Vamp à New York est magnifique et surtout un vrai parfum qui évite l’écueil senteur huile essentielle nature.
Anatole Lebreton et son Projet Vanille où il demande aux filles de Beauté Test sous son pseudo galbanum de lui trouver un nom de vanille, si ça c’est à suivre... HIHI

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 juillet 2020 à 07:59

Pour le coup il me semble qu’Olivia Giacobetti a fait un quasi copier-coller de l’Ether pour Audacious ; tous les deux très beaux au demeurant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 juillet 2020 à 12:55

C’est elle ? Ce lancement a été fortement médiatisé en Amérique du Nord, je viens de lire l’article d’Auparfum qui semble être tombé dans l’oubli, aucun commentaire. Je l’avais dismissed, comment on dit en français, comme j’ignorais que c’était Olivia Giacobbetti je me suis dis que c’était le parfum d’un makeup brand, donc pas intéressant, à tort. À tester au plus vite !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 juillet 2020 à 13:46

J’ai pas résister, je viens de le commander en ligne ! Merci poivre rose.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 juillet 2020 à 14:25

Désolée pour les fautes de français, it’s just Monday morning ! HIHI

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 juillet 2020 à 03:16

Poivre rose : "Pour le coup il me semble qu’Olivia Giacobetti a fait un quasi copier-coller de l’Ether pour Audacious"

Pourtant les ingrédients ne sont pas les mêmes, mais Giacobetti a une signature forte.

Elle fait des recherches sur des effets poudrés différent : odeur de riz, talc, vapeur de sauna, linge propre, etc. Elle réutilise certains accords. Ses parfums gagne une naturalité et une respirabilité du fait qu’elle évite beaucoup de molécules pénibles. Dans son processus artistique, il me semble qu’une fois qu’elle a l’axe du parfum, elle retire un maximum d’ingrédient synthétique à l’ossature, et elle équilibre énormément les ingrédients naturels. Cela donne une esthétique minimaliste, naturelle, et abstraite.

Les ingrédients de Audacious le rapproche plus de l’Arbre de Iunx, sans les facettes qui m’avait empêché d’adopter l’arbre. Il y a un santal cacaoté pour fond. Le message principale est un accord poudré, qui fond sur la peau comme le santal, et qui est frais comme le beurre d’iris. Il chatouille le nez comme une poudre impalpable, et m’évoque un fond de teint parfait. Les fleurs sont juste en trompe-l’œil. Il y a un tiaré qui ne devient jamais une tubéreuse, et une fleur jaune qui ne devient jamais tout à fait ylang ou banane.

J’avais eu un effet de similitude comparable en découvrant "l’aether" alors que j’avais déjà "passage d’enfer". Mais à mieux y regarder, l’aether ne recherche pas le même effet poudré, et n’utilise pas les mêmes ingrédients. L’aether utilise la myrrhe davantage que l’oliban (encens blanc), et un absolu rose qui sert de rouage. Le poudré est celui des vapeurs d’eau d’un spa de luxe. Passage d’enfer utilise plus d’olibanum. Il reste dans une gamme "lys - encens - pin", et son poudré est celui des gommes de résines d’encens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 juillet 2020 à 15:22

Quelle belle évocation du travail d’Olivia Giacobetti. Je trouve aussi Audacious assez éloigné de l’Ether, à l’échelle de son travail. Espérons qu’elle puisse garder sa marque et continuer à travailler cette écriture, séduisante de minutie pour qui se laisse absorber.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juin 2020 à 19:40

Oh quel malheur ! Vous ont ils dit s’ils envisageaient une autre forme de commercialisation de leurs parfums ? J’ai vu que Nose avait communiqué sur la distribution des parfums Iunx il y a déjà quelques temps ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 juin 2020 à 11:48

pas possible !! c’est terrible !
Je suis surprise que la crise de la covid ait pu avoir un tel effet sur IUNX, c’est une maison si confidentielle, je la voyais un peu naïvement comme la marque et la boutique ’plaisir’ d’Olivia Giacobetti, un peu secrète, un délicieux caprice perdurant presque sans lien avec le taux de ventes !
C’est une maison qui fait complètement foin du marketing, qui ne cherche jamais à pousser la vente (quel bonheur..), qui communique très peu. Les parfums IUNX sont effectivement en vente chez Nose depuis peu, et IUNX n’a pas communiqué là-dessus apparemment (c’est Nose qui a communiqué l’info), Nose n’a d’ailleurs pas été ajouté à la liste des points de vente indiquée sur le site IUNX.
Quelles petites merveilles que les eaux IUNX, blanche, aztèque, baptiste, argentine, sento… et l’éther ! La vendeuse m’avait parlé de l’arrivée probable d’un petit nouveau qui devait suivre bientôt la sortie récente de Talc. A mes demandes pressantes de précision sur la date de sortie, elle avait répondu quelque chose comme ’Oh ça dépendra d’Olivia, quand elle pensera que le parfum est vraiment fin prêt, et elle peut aussi changer d’avis !’ oh la la je vais la regretter cette boutique… la vendeuse de la rue de Tournon est formidablement sympathique en plus. Espérons qu’il y aura une petite braderie de fermeture, pour faire le plein avant disparition…

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2020 à 06:01

Oh non !!! Je voulais justement revisiter cette maison.

J’espère que la marque va continuer à vendre par internet, c’est-à-dire que j’espère qu’il perde là simplement leur point de vente. -déjà que leur boutique IUNX se faisait de plus en plus "placardiser", au propre comme au figuré-

Je me faisais aussi la remarque que "Audacious" de Nars, c’était aussi Shiseido, et la même écriture impeccable de Olivia Giacobetti. C’est dommage que l’intégrité artistique ne paie pas plus.

Pour ne rien arranger, L’artisan parfumeur bazarde presque tous les Olivia Giacobetti de son offre. La "vente exclusive" -des soldes, quoi- a lieu en ce moment, comme vous l’avez précisé ailleurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juin 2020 à 06:03

erratum : leur boutique IUNX de l’hôtel Costes se fait de plus en plus "placardiser"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

constance

par , le 20 février 2019 à 09:34

Le concept donne envie, ces "fleurs" d’olfaction également, le lieu semblait tellement beau, presque intimidant (et disons-le, au point d’avoir la crainte d’un accueil guindé et distant) : la boutique IUNX était une étape du périple parfumé parisien de ce week-end.
Et je n’ai pas été déçue !
Du passage au dessus des corolles, 3 eaux se sont distinguées : l’Eau Argentine (cette odeur de foin, madeleine des séjours de mon enfance dans la ferme de mes grands parents), l’Eau Blanche (quelle douceur...) et l’Eau qui pique (le feu et le frais à la fois !). Après essai sur touche, 2 eaux se sont trouvées admissibles au test sur peau : l’Eau blanche et l’Eau qui pique. Alors que j’étais hésitante, la vendeuse ( très à l’écoute et fort sympathique), mon homme et un ami qui nous accompagnait ont été unanimes : l’eau qui pique !!
(C’est assez amusant d’ailleurs, alors que je me sens en ce moment plutôt encline à des eaux douces, cocon, enveloppantes, ma peau vibre avec les odeurs plus dynamiques).
Bref, vapo et recharge dans la valise, l’Eau qui pique est un plaisir réel surprenant, détonnant, et au final pourtant assez réconfortant...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Passacaille

par , le 11 février 2017 à 17:48

ENFIN !!! IUNX en ligne

L’Instagram de IUNX indique : "Nous sommes heureux d’annoncer l’ouverture de notre nouvelle boutique en ligne : www.iunx-parfums-achat-en-ligne.fr"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Passacaille

par , le 3 décembre 2015 à 21:24

un lien qui permet de voir un vase grec dit Loutrophoros soit un vase pour « porter l’eau du bain » sur lequel on voit Aphrodite dans un temple, conversant avec Zeus et portant le IUNX. Cette roue dentée au bout d’une corde émettait un son captivant lorsqu’on le faisait tournoyer et était utilisé pour envouter un amant lors d’un sortilège d’amour :

http://www.getty.edu/art/collection/objects/12837/attributed-to-painter-of-louvre-mnb-1148-apulian-red-figure-loutrophoros-greek-south-italian-apulian-about-330-bc/?dz=0.5263,0.7623,3.45

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tepeek

par , le 7 octobre 2015 à 10:25

La nouvelle édition d’eau Aztèque n°4, ce n’est plus cette “eau hors saison, au parfum frais et sucré”, mais plutôt une eau de toilette ordinaire et écœurante... Quel dommage. Les extraits de la pyramide olfactive semblent moins nobles... J’étais pourtant un inconditionnel de cette eau de toilette et de la marque IUNX.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 octobre 2015 à 12:02

Tout-à-fait d’accord avec Nomadus. Eau Aztèque était une eau de toilette d’exception, malheureusement ce n’est plus du tout le cas. J’ai dépensé 150 € pour une eau à peine parfumée au pschit, à l’odeur de "tisane" très désagréable ensuite.

J’adorais les senteurs délicatement boisé-musc d’IUNX n°4, si spéciale, intemporelle... En effet, aujourd’hui ce n’est plus qu’une eau de toilette ordinaire, fade et ennuyeuse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 décembre 2015 à 08:43

Bonjour Luz ! J’ai trouvé une alternative à Aztèque n°4 (ancienne édition 2003 - 2006), c’est Musk d’Etro. Moins discrète au début, sa rémanence a quelque chose de semblable, du moins pour mon nez et celui de mon entourage. Pourtant la pyramide n’a absolument rien à voir :

Note de Tête : Bergamote, Pamplemousse, Verveine
Note de Cœur : Bois de Cèdre, Gaïac, Notes Florales
Note de Fond : Muscs Blancs, Santal d’Inde

Serait-ce le Musc blanc qui fait défaut à la nouvelle édition ???

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

amber

par , le 6 août 2015 à 01:18

"- Visiter le 13 rue de Tournon 75006 " c est ce que j ai écrit sur mon bloc note après avoir lu cet article, il y a de cela quelques temps... Pas n importe quel bloc notes, celui réservé aux échappés belles, aux idées salvatrices.

Ma mère me rendant visite cet après midi, je me suis dit que c était la bonne occasion pour visiter !

Le lieu interpelle avant même de pénétrer la boutique. Vitrine classieuse , rien de tape à l euil, le bon goût est de mise.
Une fois la porte noire ouverte vous êtes immédiatement accueilli avec sourie et poésie.

Le système des testeurs lumineux est beaucoup plus sophistiqué que ce à quoi j imaginais. Pourquoi personne n y avait pensé plus tôt ? Se pencher sur une fleur pour la sentir, geste universel et ô combien riche de promesses.
Et des promesses Iunx en a distillé à foison dans ses créations... J ai pu tester sur ma peau L’Éther et j en suis tombé amoureux, choc olfactif, il est chaud et rassurant, tendrement épicé, je le voudrai pour compagnon.
Les flacons sont d un chic et d une sobriété insolente, et vraiment ca fait du bien.

Il y a également des bougies, Papyrus et Fusain ont été mes coups de coeur. Des parfums inédits qui sentent bon la curiosité et l inviation à la réflexion.

Je suis sorti ravi de cette boutique, ayant offert à ma mère une bougie et m étant offert un moment de quiétude loin des grands magasins... Merci Clara Muller !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par , le 21 juillet 2015 à 23:45

L’Eau Ivre est à tester pour les aventureux amoureux des notes vertes et que l’odeur du fenouil mélangé à un verre de pastaga noyé d’eau ne fera pas fuire...J’aime sa singularité sans fanfare....commme un croquis rêvé de ces anglais à la Lytton Strachey qui peuvent être tout à la fois classieux et totalement excentriques, barrés à souhait :)

L’Eau qui Pique....enfin réeditée...est à mon nez un cocktail d’épices et de gingembre aussi "frais"(que je déteste ce mot) qu’un verre glacée de Mojito...A consommer sans modération :) Le Feu sous la Glace....Addictive...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aaricia

par , le 17 juillet 2015 à 13:56

Chouette, j’adore l’eau aztèque !!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 19 octobre 2015 à 12:05

Bonjour Aaricia, Que penses-tu de la nouvelle édition d’eau Aztèque n°4 ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Youggo

par , le 17 juillet 2015 à 12:48

J’y ferai une petite visite demain, mais déjà j’ai envie de dire enfin ! Enfin un temple digne de ce nom pour ma marque favorite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Byzance

Byzance - Rochas

Aliénor Massenet et Maurice Roucel réinventent le classique de Rochas à travers une toute nouvelle formule, qui ne manque pas d’intérêt ni d’originalité.

en ce moment

Petrichor a commenté Byzance

il y a 1 heure

J’ai du mal à regretter Byzance. Je le range dans ces floraux très années 80-90, avec leur note(…)

S9 a commenté Byzance

il y a 4 heures

Une nouvelle qui me perturbe plus qu’elle ne m’enchante ... quand on touche à la composition d’un(…)

il y a 16 heures

Vraiment envie de l’acheter à l’aveugle celui la !

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Smell Stories

Smell Stories

Bruxelles (01)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019