Auparfum

La Nuit Trésor

Lancôme

Flacon de La Nuit Trésor - Lancôme
Note des visiteurs : (15 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Le rêve du confiseur

par , le 31 janvier 2015

Après le « premier Iris gourmand », voici le premier « Aphrodisiaque gourmand » (sic).

En ce début d’année, Lancôme semble avoir décidé d’appliquer les notes et le discours ayant fait le succès de La Vie est Belle à la « franchise » Trésor, déjà déclinée à l’infini et au-delà. Autant vous dire qu’on nous a gâtés.

Le nom, déjà, me semble problématique : La Nuit Trésor. Deux noms accolés... A moins que je doive remettre mon nez dans un Bescherelle et qu’on m’apprenne que Trésor est devenu un adjectif. « La Nuit est Belle », à la limite, m’aurait semblé plus correct, tant le spectre du N°1 des ventes se dessine à l’évolution. Je n’y vois en tout cas aucun lien avec Trésor, parfum qui a marqué mon enfance et que j’ai toujours plaisir à respirer.

L’attaque est très fruitée. C’est un litchi, plus proche de la conserve que du fruit frais, qui nous est servi. Dégoulinant de sucre, il accompagne une note rosée qui m’évoque alors immédiatement Si d’Armani, (également du groupe L’Oréal). Les bois secs se mêlent à l’incontournable et sempiternelle praline, lourde et collante. Enfin, incapable de déceler « l’absolu d’orchidée de vanille » annoncée, je sens en revanche un sachet de sucre vanillé, normalement plutôt employé à l’aromatisation des pâtisseries, me semble t-il, quoi qu’aujourd’hui je ne sais plus trop.

Le flacon, très réussi dans son genre, sera certainement un argument d’achat pour celles et ceux qui le trouveront "trop classe" et devrait permettre de gonfler considérablement les ventes. Préparez-vous à le sentir partout, tant il est armé pour caracoler en tête des podiums.

Si les diamants sont éternels, j’ose espérer (je vis d’espoir) que les flacons les imitant ne le sont pas.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

IsauraScarlet

par , le 5 mars 2018 à 10:34

J’ai récemment découvert ce parfum par le biais d’un échantillon. Premières impressions : TELLEMENT DE VANILLE ! Mon nez semble avoir occulté les notes de tête et de cœur pour en venir directement à cette vanille surdosée et tenace. Une odeur un brin vulgaire mais apportant une certaine chaleur une fois au contact de la peau. Après plusieurs essais, j’en viens à la conclusion que je ne le déteste pas, il se porte, mais ce n’est pas un parfum d’exception, mieux vaut avoir la main légère. Encore l’un de ceux qui plongent la tête la première dans une cascade de glucose.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 5 mars 2018 à 10:37

Petit erratum : J’ai testé la version "A la folie" de La Nuit Trésor.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 janvier 2018 à 16:38

J’ai porté ce parfum deux années.
Je commence à le délaisser car mes envies et mes goûts changent mais je l’apprécie toujours.
La première fois que je l’ai senti, c’était sur quelqu’un et la note d’encens ressortait clairement et c’est ce qui m’a fait craqué.
Quand j’ai chaud, il revient terriblement bon à mon nez et mon entourage ne m’a donné que de bons commentaires.
Les parfums d’aujourd’hui sont certes trop sucré aux goûts de certaines mais les générations changent et pourquoi pas !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 20 janvier 2018 à 18:23

Bonsoir,
Cela n’a rien à voir avec les générations. Un tas de jeunes gens aiment les parfums dit "anciens" D’autres peuvent aussi bien apprécier le parfum que vous portez et l’Heure bleue (c’est le cas d’une de mes amies) !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 décembre 2016 à 05:56

Bonjour à tous !
J’ai découvert ce site il y a tout juste quelques jours car je suis entrain de tomber dans la parfumerie « de niche ». Oui, je l’avoue, je suis une vraie néophyte qui aime les parfums sucrés ! Cela dit, j’aime me démarquer et ne pas porter la même chose que tout le monde et jusqu’à il y a peu, je ne connaissais pas du tout cet univers parfumesque !
Je profite donc des commentaires sur ce parfum pour vous demander : existe-t-il des parfums « sucré -fruité » dans l’univers de la niche qui se démarquent justement ? Je suis entrain de tomber amoureuse des parfums de F. Malle suite aux conseils de La sœur d’une amie (qui fait des études pour être nez justement), mais je dois vous avouer, qu’avoir un parfum fruité m’est indispensable... comme un cocon, un réconfort... par exemple, , ce qui serait mon parfum de la honte : baby doll d’ysl que j’avais revu à 11 ans et qui est un vrai doudou pour moi... En revanche j’ai toujours détesté les Escada ET Amor amor...
pardon si mes mots sont très maladroits, je n’ai nullement Le savoir-faire pour évoquer un parfum... Et c’est pourquoi je me tourne vers vous !!!!
(Si vous acceptez de répondre à quelqu’un qui a porté lveb

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 décembre 2016 à 11:04

Bonjour !
Baby doll, comme parfum de la honte... Non, franchement, il y a pire, et notamment LVEB

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 décembre 2016 à 11:11

Bizarre, mon avis est parti tronqué ! Il n’y a que la 1ère phrase ! La suite disait que j’ai gardé un joli souvenir de Baby Doll, que j’ai également porté, car il est fruité, boisé, et pas trop sucré.
Par "fruité", quel fruit entendez-vous ? La figue, les agrumes, sont assez traités en parfumerie de niche. Par contre, les fruits rouges, c’est plus rare. Je viens justement de ressortir un échantillon de Mojito chypré, de Parfumerie Générale : accord Mojito + accord chypré + fraise. Le connaissez-vous ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2016 à 17:14

Oh vous trouvez que baby doll n’est pas si sucré que cela ? Ça me rassure alors !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 décembre 2016 à 17:33

J’aimerais beaucoup découvrir Serge Lutens d’ailleurs !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 novembre 2015 à 18:33

Testé sur poignet grâce (ou à cause de ?) à un échantillon offert dans un magazine, l’essai n’a pas duré plus de 10 minutes avant que je ne me rince frénétiquement les bras à grandes eaux ! Ce parfum m’a provoqué une migraine en moins de 5 minutes, et des nausées tenaces. Exactement les mêmes sensations qu’après avoir englouti une bouteille de glucose lors des tests de diabète ! Je n’ai senti que du sucre, de la praline à outrance. Quelle déception. Encore un parfum qui surfe sur la vague commerciale du "gourmand". Il ne présente aucun intérêt à mon sens (et à mon nez)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 18 novembre 2015 à 20:39

Bonsoir Florie,
J’ai vécu à peu près la même expérience et je compatis sincèrement car ce parfum est infect.
.Après La Vie est moche, Lancome réussit l’exploit de nous proposer une nouvelle horreur sur dosée en glucose. Cette marque atteint les sommets de la nullité, !!
Belle soirée.
Amicalement, Lorelei.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lady of Shalott

par , le 12 août 2015 à 11:48

Ayant une petite réserve d’échantillons de magazines sous la main que j’aimerais bazarder à la poubelle, je sniffe enfin la Nuit Trésor. L’échantillon est une enveloppe parfumée aussi ne puis-je pas l’utiliser sur ma peau. Premier obstacle. J’aurais presque envie de garder cette petite pochette pailletée noire et rose (faiblesse, quand tu nous tiens !) si ce type de présentation n’était pas devenu ultra récurant, dénotant ainsi le cheap, le commun... et je suis trop snob pour cela.

Je suis épatée de voir votre façon à tous de décortiquer ce parfum. Comment diantre faites-vous pour sentir du litchi ? Est-ce que les notes de tête ont disparu de mon vieil échantillon papier ou est-ce mon nez qui est aveugle ? Allez savoir.

Bon, va pour le litchi, mais uniquement parce que vous m’avez aiguillée. Je sens plutôt un fruit indéfini, un peu trop sucré. Et à vrai dire, avant de vous lire, je sentais surtout une rose noyée dans un mélange que je suis impuissante à définir.

A vrai dire, mais peut-être que je suis à côté, je lui trouve pas mal de ressemblances avec Idylle de Guerlain, que j’aime beaucoup sur une amie qui le porte systématiquement ces temps-ci. Malgré tout, il reste plus vulgaire à mon nez ; une sorte d’Idylle qui aurait voulu se déguiser en La Vie est Belle.

Il faudra que je le sente porté. Ce qui est certain, c’est qu’on est loin de l’univers du Trésor originel. Encore un scandale de piétinage de patrimoine.

Pour ce qui est du nom du parfum, pardonnez-moi, New-Yorker, mais je dois vous contredire. Vous pouvez trouver le titre niaiseux et facile mais en aucun cas incorrect grammaticalement. En effet, si trésor n’est pas un adjectif, il est tout à fait possible en français de faire une apposition avec deux substantifs consécutifs. Souvent, l’apposition est entourée de virgules, mais pas toujours. Je vois mal comment on pourrait mettre des virgules sur un nom de parfum, et les majuscules, tout comme la position de l’apposition, rendent très clair le procédé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 août 2015 à 11:58

Chloé avait réussi à faire une sortie très intelligente avec "Love, Chloé" qui utilisait la virgule. Ça donnait presque une signature épistolaire tout à fait en phase avec le parfum. Sachant que les majuscules sont une quasi-constante dans le monde du parfum (sauf chez Lutens), non vraiment ça aura beau ne pas être faux, je crois que ça ne veut rien dire. Pour moi, c’était juste histoire de surfer sur la vague de la nuit "parce que c’est trop un parfum sensuel quoi" ^^.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 août 2015 à 12:51

Tout à fait d’accord avec vous. C’est très élégant, ce "Love, Chloé". Mais ce n’eût pas été possible avec "Trésor" qui n’est pas une formule épistolaire traditionnelle.
Je suis aussi agacée que vous par tous ces parfums "nuit", "noir". Je m’oppose seulement à ce qu’on accuse La Nuit Trésor d’être grammaticalement faux. Oui, on peut accoler deux noms, c’est correct. Ici, j’avoue que c’est d’une cohérence sémantique douteuse mais il s’agit à l’évidence d’une association d’idées censée être poétique et évocatrice (je suis bien d’accord avec vous que ce n’est jamais qu’une excuse pour se rattacher à la vague dark et pailleté). Je crois d’ailleurs que ce jus a suffisamment de défauts sans qu’on aille accuser l’équipe marketing d’être analphabète.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

angelsdontcry

par , le 29 avril 2015 à 07:51

Ma belle-mère vient de me l’offrir pour mon anniversaire ; j’ai trouvé le flacon très joli et j’ai pensé qu’il en serait de même pour la fragance. Essayé hier soir, j’ai cru que j’allais frôler la crise de foie et pourtant j’aime les parfums gourmands.
Mais, celui-ci est juste épouvantable !L’odeur du litchi est chimique et tenace, j’ai l’impression de sentir une odeur de "sucre" poisseux.Je ne comprends pas q’on puisse désigner ce jus collant comme du parfum. J’ai plutôt la désagréable sensation d’avoir porté une sorte d’attrape-mouches tellement le sucre me semblait dégoulinant.
Je ne suis qu’une novice qui apprend tous les jours grâce à Auparfum mais là, je n’ai pas peur de dire que ce parfum est juste une grosse arnaque ; il est juste affligeant.
Maintenant, il va falloir m’en débarrasser, désolée belle-maman :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 avril 2015 à 08:41

Ta belle-mère te déteste...Très de plaisanterie, je te rejoins, c’est une parfaite petite horreur ! Tu peux pas le changer ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 avril 2015 à 10:36

Elle était tellement contente qu’elle a voulu que j’ouvre pour le sentir :-(. Et en plus, elle m’a offert le lait pour le corps. La totale !
Je vais le revendre et je crois bien qu’à la place je vais me laisser tenter par Allure EDP ou L’heure bleue, j’hésite encore ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 avril 2015 à 11:33

Ben oui faut être diplomate. De mon côté je m’offrirais l’Heure Bleue en edp mais ici tout le monde connaît ma faiblesse pour ces anciens guerlain donc je manque d’impartialité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 août 2015 à 11:25

Hurrah pour ton choix !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 février 2015 à 13:11

un de mes préféré

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par , le 17 février 2015 à 14:12

Ai enfin osé tester ce ... désastre de la parfumerie contemporaine. Le fond est d’une banalité sans fin. On dirait un mauvais masculin contemporain surdosé en vanilline sans couleur. Consternant.
Au secours, à fuir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par , le 17 février 2015 à 14:02

Bonjour,

Mettez un parfum sans sucre d’un coté, et La Nuit Trèsor de l’autre, vous serez choqués de remarquer à quel point le second sent le sirop ! Un aspect ultra lourd collant et chaud se dégage immédiatement.

je viens de faire cette expérience par hasard (avec A la Nuit de Lutens pour le sans sucre), vous me direz ces parfums n’on rien à voir l’un avec l’autre, mais qu’importe, sentez le Lutens, puis le Lancôme, c’est flagrant.
Et si vous inversez l’ordre, vous ne sentirais plus beaucoup le Lutens noyé sous Lancôme.

Bonne journée,

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

potra

par , le 13 février 2015 à 17:44

Bonjour Newyorker :-)
J’ai finis par mettre le nez sur la chose... Je tiens d’abord à dire que je trouve cette critique très pertinente et mesurée, et que je n’y vois pas le moindre manque de respect envers ceux qui aimeraient ce parfum (et qui ne sont même pas évoqués), ni envers ceux qui l’ont réalisé (au passage, quelle liberté les tests conso laissent-ils réellement aux nez ?). Quelle valeur auraient les critiques si on ne pouvait rien dire de négatif pour ne vexer personne ?

Mes impressions : une attaque litchi façon soho dilué dans un multifruit, qui annoncerait plus une cuite d’adolescent que la nuit torride promise. Puis on rejoint les contrés de la vie est belle, je me fait récurer le nez au sucre en poudre, avec une pointe acide de fruit rouge (là je visualise ces confitures en petites barquettes...). A aucun moment ça ne me donne de l’appétit, d’aucune sorte.

En conclusion : merci Newyorker, pour l’analyse du parfum (j’admire la capacité à déceler de la rose, la vanilline, la praline et les bois secs là dedans), mais aussi de la situation, du "comment en est-on arrivé là", parce que c’est presque une expérience surréaliste pour moi de sentir ça !

à bientôt ;-)
Potra

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 16:25

Merci beaucoup pour ton retour, Potra.
Nous partageons donc le même avis : décevant (euphémisme) et surréaliste.
A demain, si je ne m’abuse ;)
Yohan

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mon père, rapportez-moi une rose...

Mon père, rapportez-moi une rose...

J'aime l'aspect vert et naturel de la rose, celle que j'imagine est tout en ombre et lumière, vénéneuse et verdoyante, velouté et viride, sans oud ni accord chypré.

en ce moment

il y a 27 secondes

J’ai senti Safran Troublant il y a quelques années et si les souvenirs sont exacts il est très(…)

il y a 1 heure

"Castaña" de Cloon Keen Atelier ressuscite une partie de l’accord marron glacé des Carons. Certes,(…)

il y a 4 heures

On retrouve plusieurs notes de "Calandre" dans "Rive Gauche" mais pas ce côté vert/métallique.(…)

Dernières critiques

Posthume - Son Venïn

Brasier viking

Audacious - Nars

Songe du lys

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019