Auparfum

Le Jeu des Différences

par , le 23 juillet 2015

Nous nous sommes posé récemment la question des parfums reconnaissables entre tous. Mais qu’en est-il de ces parfums si proches que les distinguer devient un véritable jeu des différences ?

Bien sûr, deux parfums ne sont jamais exactement similaires. Pourtant il arrive de leur trouver des ressemblances troublantes.

Cela se produit parfois entre deux créations d’un même parfumeur qui, consciemment ou non, rejoue des thèmes olfactifs : il en est ainsi, par exemple, de Rose Ikebana d’Hermès et d’In Love Again d’Yves Saint Laurent, deux créations de Jean-Claude Ellena.

Cela arrive également, et c’est plus étonnant, entre des parfums de marques et de parfumeurs différents, et ce, très probablement, de manière totalement fortuite ! Nous avons ainsi songé, entre autres, à :

Daisy de Marc Jacobs et Chance Eau Tendre de Chanel
Coco Mademoiselle de Chanel et Miss Dior en eau de toilette
Tuscan Leather de Tom Ford et Colonia Leather de Acqua di Parma
Brûlure de Rose de Parfumerie Générale et Oud Satin Mood de Francis Kurkdjian
Tobacco Vanille de Tom Ford et Tabac Rouge de Phaedon
ou encore Vanille de Reminiscence et Cuir Beluga de Guerlain...

Notez-bien que ces ressentis sont bien entendu totalement subjectifs et que nous ne sous-entendons aucunement qu’il puisse être question de copies !

Et vous, quels parfums pourriez-vous (presque) confondre ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

_pascale

par , le 24 juillet 2015 à 13:47

Le No 22 et White Linen : leur départ très aldéhydé les rapproche, mais à l’évolution le 22 et ses fleurs blanches se fait plus moelleux et sensuel, tandis que White Linen reste droit dans ses bottes et garde une certaine raideur avant de s’adoucir sur la fin.
J’ai souvent lu sur des forums américains que WL était la copie quasi exacte du 22, là je dis NON !
Ce qui est sûr, c’est que ce sont deux parfums pour les amoureux des aldéhydes, et j’en suis !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2015 à 13:19

Si ce n’est pas frappant de prime abord, après une bonne demi-heure Féminité du bois ressemble beaucoup à Plum japonais je trouve ! Bien que le Lutens ait un départ plus boisé et que le Tom Ford ait un départ plus fruité ils se rejoignent par la suite...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2015 à 15:13

Je crois que c’est Aaricia qui disait que la plus belle déclinaison de Féminité du bois, ça n’est aucune des 4 versions qui sont sorties ensuites (Bois et fruits...), c’est Plum japonais !
 :-))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juillet 2015 à 15:16

Tu as raison Pyth, je trouve que Plum Japonais est une très jolie création, clairement inspirée par / déclinée de Féminité du Bois. Il y a aussi Dolce Vita... Mais je ne sais jamais où est la poule et où est l’oeuf...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 29 juillet 2015 à 09:54

Il y a aussi le Parfum trouvé de Miller & Berteaux qui lui ressemble beaucoup !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Calygo

par , le 24 juillet 2015 à 13:17

Flowerbomb première mouture et La Vie Est Belle. :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2015 à 20:41

Même pas première mouture (il faut bien avouer que je ne les suis pas non plus), mon contingent d’élèves annuel est d’environs 160 unités (non, je ne bosse pas dans une école militaire), dont deux tiers de filles.
Autant dire que ces deux parfums sus-cités sont très portés (avec les garçons , c’est pire, soit dit en passant). Et, à force d’être incommodé, je pose régulièrement la question à la coupable. Et là, je me rend compte que, les narines submergées par le sucre, je suis effectivement incapable de les différencier. Mon cerveau me dit juste "C’est détestable point barre".

N’empêche, le débat sur ce que certains trouvent semblable et d’autres différent est quand même assez intéressant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2015 à 21:13

Ils sont toujours semblables certes mais avec le vieux c’était encore pire, en tout cas on est bien d’accord ce sont deux immondices.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

anthobe

par , le 24 juillet 2015 à 12:42

C’est peut-être une digression à la limite du sujet, mais il y a les jumeaux, les faux-frères, les copies ... Mais il y a aussi les papas/mamans et enfants, ceux qui rendent hommage à, et je trouve cette démarche de filiation très interéssante car elle encre le jus dans une histoire.
Je pense à la Myrrhe de Lutens qui rend hommage au Chanel n°5 et aldéhydés de cette époque, ce n’est pas du tout une copie ou un frère, mais on sent le lien de parenté, ainsi qu’à Kiki de Vero Profumo qui me fait penser à Jicky de Guerlain, avec sa lavande fusante et son fond doux, le caramel salé de Kiki ayant peut être remplacé l’accord vanillé de Jicky.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par , le 24 juillet 2015 à 12:27

Tout comme Tamango, je trouve la ressemblance entre le n°19 de Chanel en EdP et Heure Exquise d’Annick Goutal en EdP également plus que troublante...
Dans la collection des Exclusifs, le trio 31 rue Cambon, 28 La Pausa et 1932 ont pour moi une trame commune ... même si le premier est plus sec, le second plus rond et solaire, et le troisième plus vert. Mais franchement si je devais faire un test à l’aveugle sur ces trois-là, je suis certaine que je les confondrais !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2015 à 21:03

Coucou ! C’est bizarre, je ne trouve aucune filiation en ce qui me concerne entre 28 la pausa et 31 rue cambon (certes, il y a de l’iris...). Par contre, 28 la pausa me fait souvent penser au N°18 et inversement ! C’est drôle...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 juillet 2015 à 22:47

le n°18 est pour moi bien à part, avec son odeur de saké c’est le seul que je ne supporte pas (et que je n’achèterai jamais du coup) ! Enfin bon je l’ai senti en 2007, ça date...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Grenouille

par , le 24 juillet 2015 à 11:31

Bonjour à tous,
Pour ma part je mentionnerais Bois d’Iris ( Van Cleef and Arpels ) et Bois d’Argent (Dior) que je trouve sacrément ressemblants. A un tel point que le jour où je finirai mon flacon de bois d’argent, je le remplacerai certainement par son faux-frère.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juillet 2015 à 15:20

Complètement d’accord avec vous !
Pour avoir porté les 2 poignet gauche / poignet droit pour mon blog, j’avoue une préférence pour Bois d’Iris, que je trouve plus "fumée", plus sec, plus radical. Mais la ressemblance est énorme.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 27 juillet 2015 à 18:52

Bonjour à vous deux,
je m’immisce dans votre échange, j’ai également fais la comparaison... pour finalement acheter le Bois d’Iris. Il sont très semblables en effet, sur touche et sur peau. Bois d’Argent est peut être plus rapidement boisé, plus "crayon de papier" quand Bois d’Iris est un chouille plus vanillé, plus chaud. Le coté fumée, rond est bien vu, je l’avais pas senti comme ça, mais ça me parle !
Après j’ai laissé libre cours à mon dédain (un peu bête en somme) pour Dior et leur marketing du Luxe de facade, même si 210euros pour 125 mL de Dior et 120euros pour 75 mL de van Cleef c’est pas énorme comme différence, mais elle penche pour le dernier tout de même :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 24 juillet 2015 à 10:49

Bonjour à tous et merci pour toutes ces ressemblances !!!
Pour ma part, j’ai toujours confondu Classique de Jean-Paul Gaultier avec Poème de Lancôme, ainsi que CK One et Chrome...
Et comme l’a précisé Farnesiano, il y a tellement de parfums récents interchangeables sur le marché aujourd’hui que cette liste pourrait contenir des kilomètres d’exemples, mais à quoi bon s’y intéresser ?..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2015 à 22:42

En effet, Jeanne, incroyable cette ressemblance entre le Classique et Poême ...mais j’arrive tout de même à les différencier car je trouve Poême vraiment écoeurant (l’edt Classique étant déjà bien "chargée").

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par , le 24 juillet 2015 à 09:18

L’Eté En Douce de l’Artisan Parfumeur et L’Eau Du Ciel d’Annick Goutal sont pour moi très ressemblant dans le traitement de la fleur d’oranger et des musc. L’esprit de ces parfums est assez identique également.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 août 2015 à 08:45

à propos de l’été en douce, je crois qu’il est assez proche d’un Iunx, l’eau baptiste si je me souviens bien.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 août 2015 à 09:33

Oui, c’est bien l’Eau Baptiste. Et il y a également Tilleul d’Orsay (toujours de la même Olivia Giaccobetti) qui est aussi dans la même veine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 2 octobre 2015 à 11:44

c’est vrai ! si ce n’est que l’été en douce a un côté médicinal qui me rebute comme pour séville à l’aube par exemple, et je finis par ne sentir que ça...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

apetitdeux-

par , le 23 juillet 2015 à 22:57

Vetiver fatal des ateliers Cologne ressemble énormément à Bal d’Afrique de Byredo.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 24 juillet 2015 à 19:38

et je rajouterais que Bal d’Afrique ressemble aussi à Vétiver Tonka !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

AdRem

par , le 23 juillet 2015 à 22:30

Jeu des Différences ou Presque Copier/Coller ? Qui peut le dire pour 2 parfums que j’aime ? :

* Triplé de Nathalie Lorson : Autoportrait (Olfactive Studio) vs Graphite (Montana) vs Carbone (Balmain)

* Duo de Mark Buxton : Comme des Garçons 2 Man (Comme des Garçons) vs Le Labo Vétyver-46 (Le Labo)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

Do not drink ! Le naturel low-cost par Sephora

L'enseigne du groupe LVMH dévoile une nouvelle collection d'eaux de parfum présentées comme unisexes, à petit prix.

en ce moment

il y a 1 heure

Bonjour Rokabarr, Tout d’abord, je vous rassure, il n’y a point de comité de censure sur(…)

ana a commenté Essence

il y a 1 heure

Avis aux amateurs de ce parfum charmant qui regrettent son disparition ; il est disponible chez(…)

il y a 1 heure

Le bonheur de ce forum : on part d’une "référence" lambda et on rebondit d’évocations passionnantes(…)

Dernières critiques

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019