Auparfum

Le parfum de l’âge adulte, résolu et déterminé

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui  : pour moi
Âge : 26
Sexe : une femme
Budget : Peu importe
Circuit : Peu importe
Lieu : Paris

par , le 13 février 2015

"/>

J’ai beaucoup changé de parfum, j’ai commencé avec J’adore de Dior, dont je me suis lassée après plusieurs années.
J’ai poursuivi avec Dahlia Noir de Givenchy qui m’a fait presque 2 ans. J’en ai essayé beaucoup d’autres, rares sont ceux qui m’ont marqué : Florabotanica pour son côté "non commercial", l’Eau Couture d’Elie Saab, que je mets en été. J’ai acheté Black Opium, dont j’aimais la note de café, mais je m’en suis vite lassé. J’ai un peu vieilli (en âge et en maturité) et je cherche un parfum qui corresponde à cet aspect plus posé de ma vie.

Je voudrais retrouver l’odeur d’une balade en pleine nature, du cuir et des écuries (je suis cavalière), d’une bibliothèque et d’un thé. Un parfum "à moi", que je ne sente pas à tout bout de champ dans le métro ou dans la rue.
Je suis quelqu’un d’assez calme et mesuré, je suis à la fois réservée et très engagée. J’aime défendre les causes qui me tiennent à coeur, mais je déteste qu’on s’intéresse à ma vie privée.

Je cherche un parfum signature, que je pourrais laisser planer derrière moi, comme un sillage. surtout pas quelque chose de sucré, je n’aime pas ce genre de parfum qui me donnent un sentiment poisseux.

Pour l’absence de photo : je suis blonde, cheveux courts, les yeux clairs entre le bleu et le vert, look classique.

Je prendrai le temps qu’il faudra pour trouver mon parfum coup de coeur, celui qui me donnera l’impression de me reconnaitre, alors j’attends toutes vos suggestions !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Alia

par , le 15 février 2015 à 09:59

Peut être devriez vous également aller faire un tour du côté de la marque DS and Durga... Les parfums sont beaux, riches et complexes, très inspirés de la nature et ne manquant pas de personnalité...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpège

par , le 14 février 2015 à 23:25

Je pense a Kouros d’Yves St Laurent qui a une note "ecurie" (dans le sens noble du terme) quant a l’odeur equine, l’heure fougueuse Cartier.

Si le foin vous attire, Chergui de Lutens, Jicky de Guerlain, Hiris d’Hermes.

Essayez Dzongkha de l’artisan parfumeur pour son the, encens, bois sombre.
Bigarade concentree de Frederic Malle.

Un cuir citron pourrait vous plaire : Bel Ami d’hermes

Derniere idee : habit Rouge (du cavalier) de Guerlain, qui est sublime. Tout est la.

Bonne recherche !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 février 2015 à 17:00

Du foin dans Hiris ? Il y aurait un véritable cavalier sous l’Habit Rouge ? Dites m’en plus !
Le foin de Chergui est très particulier, foin du souk plus que foin du haras, enfin superbe néanmoins.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 février 2015 à 17:24

En ce qui concerne le foin (et uniquement le foin), il y en a un que j’apprécie beaucoup : Foin fraîchement coupé de Oriza L Legrand (un plaisir pour le cheval).

A apprécier si on réuni la nature, le cheval et l’homme...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 février 2015 à 17:26

"si on réunit" mille pardons

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 février 2015 à 20:23

Hiris ne sent pas le foin !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 février 2015 à 00:20

Je sens le foin et la garrigue dans Jicky de Guerlain, dans Hiris d’Hermes, la paille : a mon avis, c’est ce qui le rend si sec, mais je peux me tromper (avec l’iris, evidemment)

J’ai aussi cette note dans Un jardin sur le Nil d’Hermes (paille), serait-ce le papyrus ?
Quant a Habit Rouge de Guerlain, je le propose car a mon nez, il "colle" a la recherche dans le prolongement d’autres parfums, en tant qu’oriental hesperide.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2015 à 22:38

Je suis allée chercher la paille dans Hiris ce soir, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin (ah ah - d’accord j’arrête). Je le trouve plus froid que sec à vrai dire ... Il est vrai que je triche un peu, je passe plus de temps à m’extasier qu’à le sentir attentivement.
Bon, je ne suis toujours pas d’accord pour Habit Rouge. Je m’explique. Je crois qu’ici le parfum recherché est référentiel (fait appel à des sensations connues, ; ici écurie, thé, bibliothèque), alors qu’Habit Rouge me donne une impression d’autotélisme (est lui-même son propre but, renvoie à lui-même). Est-ce que cela fait sens ? Ou bien je me prends pour Mallarmé et c’est un échec lamentable (je ne sais pas trop si c’est le cas, connaissant mal ce poète - je ne sais guère que faire comme si je l’avais lu).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2015 à 22:56

Et, quant à moi, je ne le trouve ni froid ni sec ! Il est poudré, frais et légèrement floral au départ, avec un soupçon de greenerie étrange (mais ni odeurs de foin ou de paille). Limite vivifiant ! En tout cas, captivant... Puis poudré et crémeux, et même de plus en plus "crémeux" (tout en légèreté et finesse, le tout ne dépassant pas une petite demi-journée sur ma peau). C’est le bonheur à chaque fois !
"Quatre étoiles****" – avec Iris Nazarena, dans un tout autre style.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2015 à 23:04

Drole ;-)

Bon, ca doit etre ma sinusite qui me joue des tours.
Je sens la paille et la secheresse dans Hiris.
Et enormement dans Un jardin sur le Nil.

Amusant comme on percoit differemment les parfums !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 21:23

Spontanément Dzing. De l ’ Artisan...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ajaremilie

par , le 14 février 2015 à 17:36

L’air de rien de Miller Harris. Décrit comme inspiré des bibliothèques emplies de livres anciens, il m’a immédiatement fait pensé à une sellerie, un peu poussiéreuse, avec quelques brins de pailles, et l’odeur charnelle du cuir souple ... C’est un parfum doux et tiède comme le souffle s’échappant du nez des chevaux, et qui vous réchauffe la main

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 21:34

Chèr(e) ajaremilie,

Votre belle description me donne vraiment envie d’aller découvrir ce parfum, et il semble parfait pour la quête présente.
Merci !
Bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 22:36

L’air de rien est un de mes parfums fétiches, mais je trouve qu’il sent plus la maison, l’humain. Les draps dans lesquels on a dormi, le chat qui nous a tenu chaud, le livre d’occasion ouvert sur la table...avec un aspect presque piquant parfois. Je ne lui ai jamais trouvé de côté cheval, mais je peux comprendre l’évocation. En tout cas c’est un parfum riche et complexe, qui ne sent pas le parfum.

Sinon plus classique et qui vous a déjà été proposé, Cuir de Russie de Chanel est un si beau cuir floral et fumé...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2015 à 22:58

Fut un temps où mon écurie était presque devenue ma maison, ceci explique sans doute cela.
Et puis quand on plonge la tête dans l’encolure d’un cheval, on trouve une odeur suave et chaude, à la fois proche de l’odeur des hommes et plus douce encore, c’est vraiment extraordinaire.
Un royaume pour mon cheval comme dirait l’autre.
Mais c’est vrai que l’ambre domestique beaucoup l’Air de Rien.
Je suis allée decouvrir Cuir de Russie, je pense approfondir cette rencontre (bref, il m’obsède unpeu). Il est vraiment beau, merci beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2015 à 22:39

My pleasure !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Alia

par , le 14 février 2015 à 08:04

Et pourquoi pas musc tonkin de parfum d’empire. Le titre est trompeur car pour moi il sent davantage le cuir (selle, bottes de cavalier écurie) que le musc en tant que telle. Peut être un petit tour du coté de Patchouli 24 du Labo ou de Lonely Star Memories d’Andy Tauer pour le côté"thé fumé".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 10:22

Alia, je partage votre point de vue sur ces 3 beaux parfums avec une petite inclinaison pour Lonestar Memories (que j’adore).C’est le parfum des cavaliers-aventuriers que merunisia ne risque pas de croiser à tous bouts de champs ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 février 2015 à 23:44

Je vous rejoins aussi Alia.
J’ai testé Musc Tonkin il y a peu et il m’a vraiment emmenée en chevauchée.
J’espère qu’il vous plaira.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par , le 14 février 2015 à 01:08

J’ai tout de suite pensé à "Daim blond" de Lutens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Poupoune1607

par , le 13 février 2015 à 23:29

En tant qu’ex cavalière et addict également aux odeurs de cuir, cheval, foin je vous recommande comme précédemment l’Heure fougueuse (qui pour moi sent plus le poulain que la balade à cheval mais à sentir néanmoins).
Je rajoute :
- Cuir pleine fleur de Heeley (j’en ai fait une review sur mon blog dont le lien est sur mon profil), un cuir et foin.
- Irish leather pour le côté cheval emballé dans la campagne, mais il faut aimer des facettes très vertes sur un cuir (ce que je n’aime pas). Cuir pleine fleur a aussi des facettes vertes mais moins prononcées.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

potra

par , le 13 février 2015 à 23:12

Bonjour Merunisia et bienvenue,
je ne vois pas de parfum qui réunisse tout ça à la fois (d’ailleurs si il existe je suis intéressée !), mais il y a plusieurs pistes.

Pour le thé, la balade en pleine nature, avec la chaleur du cheval et le vent dans la crinière, et un peu de foin, l’Heure Fougueuse qui a déjà été citée.

Pour l’écurie, le cheval, Lys Epona, il y a plein de ressentis dont le mien par ici (et l’histoire de ce parfum est très belle a lire au fil de ce blog) : http://lysepona.blogspot.fr/2013/08/depuis-quelques-jours.html

Pour de jolis cuir doux et souples, Cuir d’ange, pour un cuir plus fumé, avec un côté goudron de Norvège plus prononcé, Cuir de Russie de Chanel déjà cité aussi.

Pour la bibliothèque c’est moins évidents... le thé avec un bon livre dans un fauteuil en cuir pour moi c’est Midnight in Paris. Et j’ai un vague souvenir d’un joli boisé sec chez Fuegia, Biblioteca si je ne me trompe pas, peut-être à tester aussi.

Si d’autres idées me viennent je compléterai !

Bonne recherche et plein de beaux moments équestres et parfumés !
Potra

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 février 2015 à 22:12

Je pense à l’Heure Fougueuse, dont vous pouvez lire une belle analyse ici : http://www.auparfum.com/L-Heure-Fougueuse

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par , le 13 février 2015 à 21:27

Je pensais à Kelly Calèche d’Hermès.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Le Temps des rêves : la fleur d'oranger grassoise par Goutal

Le Temps des rêves : la fleur d’oranger grassoise par Goutal

La maison pionnière de la niche rend hommage au berceau de la parfumerie et à la fleur du bigaradier.

en ce moment

il y a 7 heures

Bonjour Co-line, et bonjour à tous. comment vous dire j’ai lu cet article ce matin vers 7:30 ou(…)

il y a 11 heures

Bonsoir Pétrichor, Je vous remercie pour vos avis. J’irai donc découvrir en personne Coromandel(…)

il y a 11 heures

Bonsoir Garance, Je vais demain découvrir 31 Rue Cambon, je prends note de votre avis. J’aime(…)

Dernières critiques

Byzance - Rochas

Néobaroque

Summer 69 - Gas

Sous le soleil exactement

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019