Auparfum

Le parfum de Süskind : après le film, la série

par Lauren Zaccaï, le 9 décembre 2015

Le célèbre roman de l’écrivain allemand Patrick Süskind, Le Parfum, raconte l’histoire d’un homme, Jean-Baptiste Grenouille, qui, obsédé par l’idée de créer le parfum le plus parfait du monde, tue des jeunes femmes pour distiller leur odeur.

La société de production allemande, Constantin Film, qui avait avait déjà adapté le bouquin au cinéma en 2006, avec le film Le Parfum : histoire d’un meurtrier réalisé par Tom Tykwer, annonce le lancement d’une série télévisée basée sur ce même roman.

La version télévisée reprendra l’idée centrale du livre de Süskind, un meurtrier obsédé par les odeurs. Les scènes se dérouleront dans l’Allemagne actuelle et notamment dans un pensionnat où de jeunes femmes seront tuées l’une après l’autre de manière similaire à celle de Jean-Baptiste Grenouille.

La série, dont le tournage est prévu pour 2016, sera enregistrée en allemand mais il est prévu qu’elle soit adaptée pour l’international. Constantin Film annonce qu’il y aura 6 à 8 épisodes avec une fin ouverte qui laissera la possibilité d’une saison supplémentaire.

Le Parfum : histoire d'un meurtrier

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Doblis

par Doblis, le 10 décembre 2015 à 00:17

Il me semble que le film n’ait pas fait l’unanimité contrairement au livre.
Personnellement, j’ai très bien retrouvé l’esprit du livre justement.
Le plus gros détail qui m’a ennuyé est que Jean-Baptiste Grenouille est, dans le livre, quelqu’un au physique repoussant.
Dans le film, Ben Whishaw, qui joue le rôle, est plutôt un très beau jeune homme.
Deuxième détail que j’ai trouvé exagéré, qu’il ne reste même pas un petit bout d’os de Jean-Baptiste Grenouille. Oui, je sais c’est mon côté terre à terre ! lol
J’ai eu peur qu’ils "oublient" la scène d’orgie ! Et non, elle est là.

De faire un livre, un film, puis une série, cela est monnaie courante et j’en suis ravi. En espérant bien entendu une diffusion en France.

Pour en revenir au film, si vous n’avez pas assez d’imagination avec les scènes pour vous évoquer les odeurs, Constantin Film en partenariat avec Thierry Mugler, IFF, Art of Nose et Les Christophs ont eu l’excellente initiative de créer un coffret composé de 14 créations ou atmosphères (Baby, Paris 1738, Atelier Grimal, Virgin n°1, Boutique Baldini, Amor & Psyché, Nuit Napolitaine, Ermite, Salon Rouge, Human Existence, Sea, Absolu Jasmin, Noblesse et Orgie) et DU Parfum nommé Aura(parfum 15ml).

Paris 1738 est mon atmosphère préférée avec ses odeurs d’eaux croupies, de relents d’égouts, d’excréments à l’opposé même du travail du parfumeur... qui l’a pourtant mis en flacon ! Bien entendu, ce n’est évidemment pas portable, sauf pour Halloween éventuellement !

Ce coffret a été édité à 2000 exemplaires dont 1600 offerts aux membres de l’industrie de la Parfumerie, 300 vendus en Europe, et 100 vendus aux USA.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vesper

par Vesper, le 9 décembre 2015 à 20:14

Je crains qu’il ne faille, effectivement "un peu" d’imagination pour considérer que Le parfum est un bon film.
Là où j’avais trouvé le roman insurpassable dans la mesure où il arrive à rendre perceptibles des odeurs grâce à des mots, j’ai trouvé que les évocations cinématographiques d’éléments odorants, en gros plan, accompagnés d’effets sonores, tuaient complètement le côté personnel que l’on pouvait avoir avec le texte d’origine.

Quant à l’idée d’une série... je suis peut être très pessimiste, mais je crains que le roman de Süskind ne soit qu’un prétexte. En tout cas, je ne vois pas ce qu’elle peut avoir à faire avec l’odorat.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par Demian, le 9 décembre 2015 à 18:31

J’espère seulement que la série sera mieux que le film ! Autant le livre est exceptionnel, autant le film est pour moi un ratage complet.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Beer luc

par Beer luc, le 9 décembre 2015 à 18:26

C’est un excellent film à voir et avec un peu d’imaginations on peut sentir les mélanges de senteurs qui nous sont nommées dans ce film .
Concernant la série télévisée je pressent moins d’impactes que dans le film,il faut toucher un large publique à moins qu’elle ne soit diffusée sur une chaine non commerciale.
A surveiller quand même lors de sa sortie pour se faire une idée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

La fleur d'oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

La fleur d’oranger dans tous ses états, par Sylvaine Delacourte

Après les muscs et la vanille, l’ex-directrice du développement parfums chez Guerlain poursuit l’exploration de ses matières premières favorites.

en ce moment

sigisbée a commenté Loulou

il y a 12 heures

Bonjour à toutes, tous, J’ai passionnellement ressorti un flacon de Loulou récent. J’ai été(…)

il y a 3 jours

Bonsoir, Pour ma part c’est un parfum que je porte régulièrement et je crois que j’ai trouvé(…)

il y a 3 jours

J’ai consulté la description pyramidale de "Libre" directement sur le site "yslbeauty.fr". j’y ai(…)

Dernières critiques

Oriental Leather - Memo Paris

Frissons d’ambre

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

La Parfumerie bordelaise

La Parfumerie bordelaise

Bordeaux (33)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

Divine Bordeaux

Divine Bordeaux

Bordeaux (33)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019