Auparfum

Les classiques de Rochas mis à l’honneur

par , le 10 mai 2016

Suite à l’arrivée des parfums Rochas chez Interparfums, Femme, Madame Rochas et Tocade retrouvent leur flacon d’origine, et deux références disparues seront rééditées.

Femme composé en 1945 par Edmond Roudnitska, puis retouché en 1989 par Olivier Cresp, retourne dans son célèbre flacon amphore inspiré par les hanches de Mae West, à l’origine habillé de dentelle Chantilly noire. [1]
Femme fera par ailleurs l’objet d’une nouvelle campagne publicitaire, afin de remettre en avant ce monument de la parfumerie, initiative plus que louable et totalement inespérée il y a encore quelques années !

Madame Rochas, imaginée par Hélène Rochas en 1960, après la disparition de son époux Marcel, incarne la femme indépendante qu’elle était alors devenue. Composé par Guy Robert, ce floral aldhéhydé poudré, classique et toujours gracieux, retrouve son contenant d’origine à huit facettes, créé par Pierre Dinand d’après un flacon en cristal du XVIIIe siècle.

Tocade, conçu par Maurice Roucel en 1994, à une époque où la marque Rochas incarne une certaine audace et ose même l’humour en parfum, avait été élu parfum de l’année lors de son lancement.
Son écrin, reprenant la silhouette de Femme en plus élancée, est surmonté du célèbre “chapeau pointu” rouge, bijou géométrique un peu "toqué", façon verre Murano et imaginé par Serge Mansau.

Enfin, la marque a annoncé la réédition prochaine de deux parfums disparus depuis quelques années :
Byzance, chypre floral et épicé composé par Nicolas Mamounas et Alberto Morillas en 1987 et inspiré par l’art byzantin, ainsi que Lumière, un floral rosé signé Michel Almairac, apparu à l’origine en 1984, puis relancé en 2000.

On ne peut évidemment que se réjouir de la mise en avant du patrimoine d’une telle maison de parfums, en espérant que cette initiative porte ses fruits, et donne de bonnes idées à d’autres marques !

[1retrouvez l’histoire de Femme de Rochas dans le dossier sur les parfums de la libération signé Yohan Cervi, dans le premier numéro de Nez, la revue olfactive !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 16 janvier 2018 à 22:11

Eh bien moi mon grand regret c’est que la maison Rochas ne réédite pas son Aquawoman sorti en 2002 et retiré en 2008. Enfin un parfum qui sortait de l’ordinaire signé Michel Almairac si mes souvenirs sont exacts et dont les derniers flacons se sont vendus à prix d’or sur le net. Un sublime floral aquatique qui continue à me manquer.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Delph

par , le 25 octobre 2017 à 14:25

Bonjour, qu’en est-il de l’Absolu de Rochas ? je ne le trouve décrit nulle part ici, et j’hésite à m’offrir la miniature (qui coûte un certain paquet avec les frais de port pour la Réunion), on ne le vend pas sur mon caillou perdu, donc pas de testeur à disposition. Merci pour vos retours !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 avril 2017 à 22:25

Eh bien, auhourd’hui, je laissais trainer mon nez au BHV Marais et que ne vois-je un"Lumière" dans un flacon type "Madame". Je renifle et il me semble retrouver l’odeur de lys de la version de 1984 et non la version sacrilège de 2000. Ai-je fait un songe à tellement vouloir sa réédition que cela a trompé mes sens ? Ce serait trop beau car en 2000, j’avais directement hurlé mon courroux auprès de la marque qui n’en avait eu que faire.
Quelqu’un peut-il m’en dire plus ? Quelle est la version qui vient d’être rééditée ?
Au passage, je risquai également une narine sur "l’eau", première du nom et là fracas de petites madeleines et de souvenirs,en particulier celui de la petite fille de six ans que j’étais qui découvrait la capitale notamment au travers d’une petite "boutelle" d’"Eau de Roche" qu’on lui donna dans une parfumerie et là je suis tombée en amour autant du parfum, de tous les parfums, que de Paris mon amour....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sarah13

par , le 15 mai 2016 à 10:18

Bonjour à tous,
Je suis ravie d’apprendre la réédition de Byzance, dont je garde un précieux flacon au fond de mon placard. Lorsque l’on voit à quel prix s’arrache ce parfum aujourd’hui sur ebay....
Il est quand même exceptionnel de voir la maison Rochas rééditer d’anciens parfums dont la plupart des parfumistas étaient nostalgiques. Une telle initiative ne se voit que rarement !?!
Je me souviens également de Byzantine, totalement disparu également, et dont je doute de la réédition un jour... J’en garde un petit déodorant que j’utilise avec parcimonie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aaricia

par , le 13 mai 2016 à 22:11

Idée géniale de la part de Rochas, ça change :)
Même si je suis tombée en amour du vrai Femme, celui de Roudnitska, sur lequel j’ai mis le nez à l’osmothèque.
Je suis surprise que personne ne regrette Alchimie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2016 à 12:34

Bonjour Aaricia,

J’avoue ne pas connaitre Alchimie. Pourriez-vous nous en apprendre davantage sur ce parfum qui vous a marqué ?

Merci et bonne journée.

Tamango

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2016 à 14:51

Comme vous, je regrette l’émouvant Alchimie, et espère que sa réédition sera la prochaine bonne nouvelle annoncée par Rochas. J’espère aussi que le retour aux flacons d’origine s’accompagnera du respect des formules historiques, ou, à tout le moins, de la recherche sincère de s’en rapprocher autant que la législation le rend possible.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 juin 2017 à 19:44

Mon premier amoureux m’avait offert Alchimie quand j’avais 17 ans, sur les conseils de sa mère... :) Je ne l’ai presque jamais porté tellement je le trouvais "vieux" et entêtant. 15 ans plus tard, je ne l’aime toujours pas : je le trouve moins vieillot, mais trop opulent pour moi. Si certains ont la nostalgie de ce parfum, je peux leur en envoyer vaporisateur de sac, mais je ne me séparerai pas du flacon, que je trouve magnifique et qui a une valeur sentimentale.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

derby13

par , le 13 mai 2016 à 19:53

Bonsoir, je suis heureux de ces remises en avant et rééditions, mais aussi plein d’attente pour les suivantes (?) : que reviennent, sans être trop modifiés, Macassar et Lui (lancé pour être aussitôt discontinué...) et je serai comblé. Même chose pour Mystère !
Mes souvenirs sont lointains, mais il me semble que le Lumière des années 2000 n’avaient avec l’original de 84 aucun rapport si ce n’est le nom... Je ne saurai le décrire mais il était porté par une copine de lycée et à l’époque je le trouvais (désolé pour cette analyse improbable) "bizarre", "sec" et "piquant" avec, en effet, un fond de fleurs blanches derrière tout ça ! Rien a voir en tout cas avec l’insignifiant Lumière ultérieur. Je suis en tout cas curieux et impatient de le retrouver 30 ans plus tard.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par , le 13 mai 2016 à 08:23

Si je suis contente pour les amateurs de Byzance, je suis déçue que Rochas ait préféré réédité Lumière qui était pour moi un parfum complètement insipide au lieu de Mystère qui était une vrai splendeur.... Mon 2ème bémol, si je suis contente de retrouver le flacon amphore de Femme et le chapeau chinois de Tocade, ce qui m’intéresse dans les rééditions, ce sont les reformulations : Madame de Rochas a-t’il retrouvé un peu de sa beauté d’antan ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 13 mai 2016 à 09:58

En effet Demian, du temps de sa splendeur, hélas passée, je préférais, et de loin, Madame de Rochas à sa proche cousine Calèche. Aujourd’hui, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. A suivre donc...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2016 à 16:23

OOPS
J’ai fait une gaffe, je le vois belle et bien en edt et je suis super content j’ai hate d’aller le resentir et l’acheté quand le moment sera venu
Ma carte bleu me fait la tête ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2016 à 16:20

Bonjour à tous,

Youpi enfin une marque qui écoute ses clients si ils le font tous on serai au pays des bisounours
Toutefois j’ai une question, c’est l’eau de parfum ou l’eau de toilette qui est sorti en premier ?
Je suis sur le site nocibe et je le vois en edt et edp, l’edt coute 91.90 et est indisponible ?
Vos reponse sont la bienvenue et je les attend

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2016 à 15:16

Quelle bonne nouvelle !
j’ai encore en mémoire mon achat coup de foudre pour Bysance et sa bouteille ronde toute bleue

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Posthume

Posthume - Son Venïn

Volutes brûlées, épices consumées et vanille fumée : un hommage aux vikings tout droit venu de Norvège.

en ce moment

helianthe a commenté Youth-Dew

il y a 6 heures

Bien que je vous conseille de tester L’Âme Perdue avant de vous laisser tenter par un achat, vous(…)

Oriande a commenté Youth-Dew

il y a 6 heures

Merci de ces conseils. Je ne connais pas la marque Le Galion, qui n’est pas commercialisée où je(…)

helianthe a commenté Youth-Dew

il y a 6 heures

La vraie alternative à Opium n’est pas Youth Dew mais Cinnabar d’Estée Lauder. C’était l’époque la(…)

Dernières critiques

Audacious - Nars

Songe du lys

Bloom Ambrosia di Fiori - Gucci

Que ma joie demeure

Le Ciel - Floratropia

Beauté céleste

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019