Auparfum

Les parfums d’Anatole Lebreton en vente chez Jovoy

par , le 11 mai 2015

Si certains d’entre vous ont déjà eu la chance de sentir ou de porter les créations d’Anatole Lebreton, les autres auront désormais la possibilité de les découvrir et de les acquérir chez Jovoy.

Bois Lumière
Genévrier Corse, Sauge sclarée, Mandarine
Fir Balsam, Miel, Rose, Oeillet
Immortelle, Cire d’abeille, Cèdre, Benjoin
L’Eau Scandaleuse
Bergamote, Pêche, Davana
Tubéreuse, Ylang Ylang, Cuir
Castoreum, Cypriol Nagarmotha, Mousse de Chêne
L’Eau de Merzhin
Galbanum, Angélique, Feuille de Violette
Cassie, Aubépine, Flouve
Foin vert, Fève Tonka, Iris, Mousse

L’Eau de Merzhin
L’Eau Scandaleuse
et Bois lumière
Eau de Parfum 50 ml, 90€
Disponibles à Paris chez Jovoy

à Rouen chez Maison de Parfum 35 Rue Damiette
35 Rue Damiette, 76000 Rouen

et en Italie chez MIREM Profumeria
Piazza Lega Lombarda 1, 46100 Mantoue

Retrouvez toutes les informations sur site de la marque : anatolelebreton.com

Retrouvez Anatole Lebreton sur son blog, Civette au Bois Dormant

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

AdRem

par , le 22 décembre 2016 à 00:29

Intimidé je suis....2 grand bloggers parfumés francophones sur cette page...et moi qui arrive avec mes gros sabots pour essayer de dire pourquoi j’aime "L’Eau de Merzhin" et le petit dernier "Grimoire"...

Je redit ici combien la plume de Dau vaut bien une messe sur Au Parfum : aller relire ici son analyse critique sur "Odeurs 53" de Comme des Garçons...si vous ne me croyez pas.
J’adore me noyer dans son blog où est célébré à la fois Proust et les remèdes journaliers à appliquer sur peau pour lutter contre la bêtise ambiante. Dure d’essayer d’écrire à sa hauteur...

Et que dire à "Civette et Anatole" sinon chapeau bas Monsieur et merci pour les 5 beaux objets olfactifs....qui ont prolongés le plaisir de vous avoir lu un jour, ailleurs, sur un autre coin de web parfumé.

Au passage photographies de Dau et création Anatole LeBreton font du site de la marque un beau jardin à l’anglaise : liberté et maîtrise.

Pour toutes ces raisons je vais pour une fois prendre le temps de ciseler un texte sur le beau "Grimoire"...avant de le poster ici ou ailleurs pour éviter de faire tâche dans le décor....

Et pour "L’Eau de Merzhin" je vais essayer de me taire pour laisser la parole à plus beau que moi...pour parler de lui/ d’elle, mieux que mes gros doigts ne pourront jamais le faire sur un petit clavier.
Petit secret d’abord : j’ai découvert ce parfum sur la peau d’un coup de foudre, une rencontre inattendue mais impossible à ne pas célébrer une fois aperçue, un coup de tonnerre dans un ciel sans nuage, un soir d’été et de colère de célibataire....Depuis je ne suis plus seul....mais mal accompagné ?...on verra...chaque chose en son temps...et j’ai volé cette Eau pour la faire mienne pour revivre ce soir d’orage....sur l’écran noir de mes nuits blanches comme dit la chanson..fenêtre ouverte sur le jardin pas si simple.

Voilà je me tais et vous copie ses lignes tirées d’un roman inachevé....en Aragon...qui j’espère permettront de partager l’émotion olfactive qui me cloue au lit en humant ce parfum sur ma peau :

(...)"Moi qui frémissais
Toujours je ne sais
De quelle colère
Deux bras ont suffi
Pour faire à ma vie
Un grand collier d’air

Rien qu’un mouvement
Ce geste en dormant
Léger qui me frôle
Un soufle posé
Moins Une rosée
Contre mon épaule

Un front qui s’ appuie
A moi dans la nuit
Deux yeux grands ouverts
Et tout m’a semblé
Comme un champ de blé
Dans cet univers

Un tendre jardin
Dans l’herbe où soudain
La vervaine pousse
Et mon coeur défunt
Renaît au parfum
Qui fait l’ombre douce"

L.A 1956 (revue le Nez nº1 page 31 vous déjà dit combien cet auteur aime mêler les odeurs entre ses lignes)

Le Reste est Silence....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 décembre 2016 à 08:49

Bonjour, oui oui oui M. Lebreton est un grand homme ! Chez nous (ma fille et moi) sommes sous le charme total de son Eau Scandaleuse. Quant à Grimoire : il fait ses galops d’essai sur son cou et rejoindra certainement sa grande soeur. On peut affirmer qu’on ne s’ennuie jamais avec ses créations.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 6 septembre 2015 à 02:36

Les 3 créations d’Anatole Lebreton sont des pures merveilles. Mais je vais vous faire rire, quand j’ai testé la premère fois l’échantillon de L’Eau de Merzhin, la première image qui m’est venue à l’esprit, c’est le souvenir d’odeurs de cage aux lapins à la campagne... :) Après quelques minutes, des souvenirs de vacances, de campagne, d’hangars à foin, de ballades dans les champs l’été, tout est remonté à la surface. J’en suis devenu addict, du coup j’en ai acheté 2 flacons et j’ai aussi pris ses 2 autres créations qui sont tout autant extraordinaires.
On peut être surpris par les premières secondes de pulvérisations qui vous transportent telle une machine à remonter le temps mais ses parfums évoluent bien sur la peau et aussi sur les vêtements. J’avais contacté le créateur qui m’avait dit que ses 3 parfums actuels pouvaient être porté autant par les hommes que par les femmes. Je confrme ^^
A petite dois pour homme et un peu plus pour les femmes.
Il m’avait aussi dit qu’il travaillait sur une future eau de toilette masculine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Demian

par , le 14 mai 2015 à 12:24

Je suis vraiment très contente que les parfums d’Anatole Lebreton commencent à être reconnus et diffusés !
Il y a quelque temps, je l’avais contacté pour savoir si je pouvais avoir un échantillon de l’Eau scandaleuse, suite à l’article que Dau avait écrit dessus. Il m’a gentiment fait parvenir un échantillon, j’ai craqué et je lui ai commandé un flacon. J’au trouvé ma bouteille dans une petite boîte en carton à l’ancienne, lovée dans un duvet de plumes grises : le packaging était à la hauteur de l’Eau scandaleuse, et il m’a glissé avec un échantillon de son Bois lumière. L’Eau scandaleuse c’est une magnifique tubéreuse patinée de cuir : une pure merveille. Je ne suis pas un grande fan de tubéreuse mais de parfums cuirés, si, et j’avoue que le mariage des deux est détonnant. Le Bois lumière n’est pas en reste : je suis aussi une grande amoureuse de l’immortelle et son immortelle à lui est associée au miel qui lui donne un aspect érotique légèrement décadent : ma prochaine acquisition !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2015 à 13:02

Bonjour Demian,

De passage chez Jovoy la semaine derniere, je peux témoigner du fait que les créations d’ Anatole Lebreton ont été bien mises en valeur par cette belle boutique si craquante et accueillante ! On ne peut pas les manquer quand on arrive, ils sont placés juste devant le comptoir d’accueil :)

Personnellement et à l’inverse de vous, étant une amoureuse de la tubéreuse et ayant encore du mal avec la puissance du cuir, j’ai justement trouvé dans l’Eau Scandaleuse la fleur trop étouffée par ses lanieres SM hihihi .... Mais je comprends qu’un fan de cuir soit séduit, c’est une création audacieuse et pleine de caractere !

J’avais en revanche été tres attirée par son Bois Lumiere que je pense tres séduisant en contexte hivernal... c’est amusant parce que, je suis peut-etre completement à côté de la plaque, mais il me fait penser à une Heure Bleue bien plus ’couillue’ et lumineuse ;), un Sables débarrassé de son côté sombre, sale et un peu reveche ;)

Il me reste l’Eau de Merzhin à tester, sa 3e création... j’en ai 2 échantillons.
Si vous n’en avez aucun, je peux vous expédier mon 2e, je pense qu’1 me suffira pour me faire une idée ....

Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2015 à 14:54

Bonjour Solance,
Je suis une grande amoureuse de Sables (l’immortelle bien sûr...) et je suis surprise que cela ne m’ait pas sauté au nez quand j’ai senti Bois lumière la première fois : je viens de les tester tous les deux à chacun de mes poignets et je peux vous assurer que non, vous n’êtes pas à côté de la plaque, effectivement, il y a bien des réminiscences de Sables. Bien vu !
En tout cas je suis touchée pour votre proposition d’échantillon de l’eau de Merzhin : inutile de vous que je suis preneuse car je ne le connais pas du tout ! Un grand merci à vous ! je me tiens à votre disposition pour les modalités d’expéditions...
J’en profite pour vous dire que nous avons deux amours "en commun" (en tout bien tout honneur !) : Serge noire, car je suis aussi accro aux encens et aux épices, et Jeux de peau, le mal aimé, lui que je trouve tellement réconfortant, chaleureux et si peu commun....
Bonne journée à vous aussi Solance

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2015 à 15:23

Je suis très enthousiasmée à l’idée de partager des amours olfactives ;) Oh oui, que Serge Noire et Jeux de peau sont de beaux parfums ! ;)

Connaissez-vous aussi Une Voix Noire, un Lutens sublime, mon vrai coup de foudre durable ?

Bon, contente de voir que je ne yoyote pas complètement pour les liens de parenté/affinité que j’attribue parfois entre parfums ;)

Vous pouvez me contacter sur solange2710@yahoo.fr pour me donner vos coordonnées afin que je vous expédie l’échantillon de l’Eau de Merzhin ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 mai 2015 à 08:07

Non, je ne connais pas Une voix noire. Je l’ai en concrète mais je trouve que les concrètes ne rendent pas justice aux parfums... La dernière fois que je suis allée au Palais royal, en bonne mono-maniaque que je suis, c’était pour tester Un Daim blond, Boxeuses et Chêne et c’est celui avec lequel je suis repartie, à cause de l’Immortelle....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2015 à 20:24

Solance, tu m’intéresse beaucoup quand tu parles d’une Heure Bleue plus lumineuse. Bois de Lumière doit être très beau si c’est le cas...Quant à Une voix Noire je sais déjà que je l’aurai bientôt, indispensable. Bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 14 mai 2015 à 21:10

 ;) Bon, j’espère que tu ne seras pas déçue mais c’est vraiment mon ressenti...
Tu peux en avoir facilement et gratuitement un échantillon, de ce Bois Lumière (et des autres créations), en écrivant directement à son créateur (anatole.lebreton@gmail.com)

Pour ma part, la douceur feutrée et poudrée de l’Heure Bleue me plaît tellement que j’espère réussir à avoir le flacon entamé et si beau d’edp qu’une BTesteuse vend en ce moment...si je n’arrive pas trop tard ;)...

Ahhhhh, je suis ravie de voir que tu es en passe de craquer pour Une Voix Noire !!!
Nous avons quelques coups de coeur olfactifs en commun, chère Billie.... Carnal, UVN ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 mai 2015 à 12:59

Solance, merci pour l’information, je vais demander des échantillons bien qu’en ce moment je suis moins dans la recherche de nouveaux parfums, juste l’envie de profiter de coups de coeur.
Oui nous avons des goûts communs même si je sais que tu ne t’aventures pas trop vers les iris froids que j’aime beaucoup. Même si j’en portes moins en ce moment, j’ai envie de tubéreuse et de gardénia si tu vois ce que je veux dire. Grâce à toi j’ai découvert aussi Corsica Furiosa que j’ai souvent envie de porter ces temps ci. Il m’en reste encore un peu. En ce moment je me bagarre avec Narcisse Bleu, mais pas très probant tout cela, j’ai promis de persévérer alors...il n’éveille rien en moi, j’y suis comme étrangère, c’est très bizarre comme sensation...bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2015 à 15:48

Bonjour billie,

Oui, les iris froids, j’ai vraiment du mal, de même que les aldéhydes si ils ne sont pas accompagnées de notes plus chaudes ( ça passe plutôt avec le n°22 de Chanel parce que la tubéreuse et les autres fleurs réchauffent un peu la base ’froide’, mais avec le n°5, c’est juste pas possible !) Alors peut-être que le jour viendra où je trouverai ISM et le n°19 sublimes, pour l’instant, je les trouve juste ...froids et distants, absolument pas générateurs d’émotion. Bas de Soie sera mon entrée en matière pour cette note difficile car lui, je me sens tout à fait en capacité de le porter et de l’aimer (il me reste encore 1 peu de ton échantillon aussi. ;) ) avec son côté poudré, sensuel, vert et doux presque impressionniste...

Pour Corsica Furiosa, je suis ravie que tu l’aimes, je t’en renvoie un petit peu par courrier ;)

Bonne journée à toi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 mai 2015 à 16:18

Le 19 est sublime, j’ai commencé avec la version poudrée mais je préfère de loin l’original aujourd’hui. Super pour Corsica Furiosa ! Je t’enverrai un échantillon d’Une voix noire si tu ne l’as pas encore et surtout dès que je le posséderai ! Ce qui ne devrait pas tarder.
J’ai très peu de clivages en matière de parfum, j’aime presque toutes les familles, le principal est l’émotion. C’est peut être avec les chyprés que j’ai le plus de mal.
Je reviens aux exclusifs Chanel, je les connais mal sauf Cuir de Russie, Coromandel et Misia. Ils sont introuvables chez moi, je rêve d’en découvrir plus mais cela viendra...bon week end et vive la nuit des musées !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2015 à 00:05

Je me demande si cette répulsion pour les iris froids et les adéhydes coupants ne vient pas de ma personnalité plus solaire que lunaire, plus lumière qu’ombre... bref, on verra dans quelques années si j’évolue parce qu’en même temps, je n’ai pas envie d’être sectaire et fermée.... mais comme tu dis, il faut qu’il y ait émotion ! S’il n’y en a pas, on ne va quand même pas se forcer, le parfumage devant rester un plaisir !

Je t’enverrai ce CF la semaine prochaine et effectivement si je n’ai pas cassé ma tirelire avant toi pour UVN (qui a encore augmenté, le flacon est passé à 160€ :( ), j’en veux bien quelques gouttes aussi ;)

Les exclusifs Chanel, je les trouve pour la plupart très intéressants et qualitatifs... je n’y vois pas de "daubes"... J’aime bcp Beige, Jersey, j’apprivoise doucement le n°22, Coromandel est 1 splendeur, il me reste à essayer Sycomore que Bella m’a envoyé. Cuir de Russie me semble accessible, ce qui n’est pas mal pour un cuir, me concernant... Après Bois des Iles est très fumé, il faut aimer, ceux à l’Iris, je passe mon tour....
Tiens, je ne me souviens pas avoir essayé le 1932.... mais il y a franchement de quoi trouver son bonheur parmi ces fragrances classes ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2015 à 12:38

Solance, si j’aime tant l’iris, la fleur de Catherine de Médicis, c’est certainement parce que je suis une femme froide et ombrageuse...Je te taquine mais tu tiens peut-être une piste, je suis très ambivalente. L’iris m’aide aussi lorsque je veux que l’on me prenne au sérieux, c’est un peu "con" mais ISM est mon parfum des "réunions importantes". Je n’aurais pas idée de séduire mon conjoint avec. Le seul iris vraiment sexy que je porte est (et je sais que tu es de mon avis) Bas de Soie, mais parce qu’il est tordu par la jacinthe. L’image de l’intérieur des cuisses d’une femme lui va si bien...
Merci pour ton retour sur les exclusifs Chanel. Je vais acheter Coromandel cet été pour les 14 ans de ma sœur qui ne jure que par lui (une de ses copines porte Après l’Ondée !!!) Il y a donc de l’espoir ! Elle hésite avec Cuir de Russie que j’achèterai aussi pour sa classe infinie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2015 à 13:21

Bah je crois que je vais rester sur l’iris sexy alors ^^

Et sur celui, délicat et entouré, de l’Heure Bleue, dont je viens de m’offrir un flacon cédé par une Btesteuse... pour voir ce que ça donnera entre nous ;)mais je le sens bien, les essais peau et tissu étaient prometteurs.

Parmi les exclusifs Chanel, essaie de tester un jour le N°22... mon petit doigt me dit qu’il pourrait plaire à ta nature ambivalente ;) je le trouve bien plus intéressant et complexe que le très répandu et coupant N°5

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2015 à 14:25

Solance, l’Heure Bleue en edt ou edp. Je préfère de très loin l’edp ? Bel iris mais pas que...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 mai 2015 à 20:10

Oui, c’est bien l’edp que j’ai achetée, billie ... et si ça n’avait été qu’un iris, ça n’aurait pas été pour moi ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 20:23

Tout d’abord, merci à Dau pour ces belles photos dans lesquelles on reconnait bien ta "patte", et merci à Auparfum pour la bonne nouvelle.
Mais tout de même ...
Je tiens à signaler que les parfums Anatole Lebreton, tout comme ceux de Thierry Blondeau d’ailleurs, sont vendus depuis 2 mois à Rouen, chez Charles Berry au 35, rue Damiette. Merci donc de considérer que Paris n’est pas le seul endroit qui soit digne d’intérêt, et que parfois, en "région", on trouve aussi des parfumeurs qui savent repérer le talent !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 20:53

Merci Gabichou pour ces précisions !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 mai 2015 à 07:43

Merci Gabichou (et les autres)
Je tiens à préciser que l’accueil à Rouen mérite vraiment le détour en plus de la sélection, petite, mais vraiment belle. Amabilité, service, plaisir de parler entre amateurs et curieux sans forcément des pensées de vente en tête, un vrai bonheur qu’on ne trouve pas forcément dans toutes les boutiques. (Et puis, Rouen, c’est tellement joli que ça doit être vu, na !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 12 mai 2015 à 10:36

Tout à fait gabichou ! Les parfums d’Anatole Lebreton sont d’ailleurs aussi disponibles à l’étranger, en Italie. Les informations ont été mises à jour.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 17:52

Youpi ! C’est vraiment une excellente nouvelle de savoir que ces parfums extraordinaires vont pouvoir être connus de davantage de personnes. Je porte justement régulièrement Bois Lumière tous ces jours-ci et je le recommande vivement à tous les amateurs d’expériences fortes et captivantes. Il y a toujours un moment au début où quand je le vaporise je me dis que c’est trop violent et que je vais avoir du mal à le supporter et aussitôt après je suis tout simplement transporté (probablement qu’il vaut mieux avoir le doigt léger sur le vaporisateur, quand même, c’est très concentré). Transporté dans un monde de réminiscences rêveuses avec ces odeurs de bois qui ne m’ont jamais autant évoqué un vieux grenier, et puis dans un lieu complètement solaire (le nom du parfum ne ment pas), où se glisse une sensation à la fois érotique et éminemment poétique. Bois Lumière est également complexe et évolutif, j’y perçois plein de choses différentes qui font que je ne m’en lasse jamais.
Ce qui serait bien maintenant, ce serait une analyse de Bois Lumière sur auparfum ;) ;) ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

dau

par , le 11 mai 2015 à 14:15

Gniiiiii !
(Et je suis très fier, c’est moi qui ai fait les photos de ces beaux parfums !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 14:27

Bravo dau ! elles sont vraiment très belles !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 14:32

Félicitations Dau pour ces magnifiques photos.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 11 mai 2015 à 17:27

Magnifique, bravo ! J’adore ces photos !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Sur la plage ensoleillée, koala et fleurs de Grasse : la revue de sorties parfums #6

Sur la plage ensoleillée, koala et fleurs de Grasse : la revue de sorties parfums #6

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements, y compris dans les marques de niche, et que l’équipe d’Auparfum tient à vous informer de façon la plus complète possible, voici la revue de sorties, tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux ces dernières semaines.

en ce moment

il y a 2 heures

Bien sûr j’ai pensé à l’absolu graine de carotte et à l’ouverture assez "carotte" du parfum, mais(…)

il y a 5 heures

Il y a de l’absolu graine de carotte dans iris silver mist. C’est un ingrédient connu des(…)

il y a 7 heures

Entre un brouillard argenté et une petite gelée, il n’y a parfois que quelques degrés Celsius. Et(…)

Dernières critiques

Boxeuses - Serge Lutens

Uppercut hyper culte

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019