Auparfum

Maison Francis Kurkdjian

Maison Francis Kurkdjian

Flacon de Maison Francis Kurkdjian - Maison Francis Kurkdjian
Note des visiteurs : (5 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

par , le 10 janvier 2010

Un parfumeur qui lance sa marque, cela fait toujours jaser.

On se demande tout de suite ce qu’il va bien pouvoir inventer, libéré des briefs de ses clients, totalement libre de choisir les concepts, les accords, le prix et le nom de ses parfums.
Et bien la surprise, c’est qu’un parfumeur libre est un parfumeur qui fait ce qu’il aime, c’est-à-dire, s’il ne s’est pas trop mal débrouillé jusqu’à présent, ce qu’il a déjà fait pour les autres !
C’est ainsi que l’on retrouve à travers les différentes créations de la Maison Kurkdjian ses classiques relus et revisités, avec pour la plupart, un effet booster de matières premières qui améliore considérablement la qualité globale.

Francis Kurkdjian a sans doute profité de l’avantage de ne pas avoir d’intermédiaire pour mettre plus d’argent dans le flacon, et, menant jusqu’au bout ses obsessions olfactives, créatives et personnelles, il entrecroise la rose, le patchouli, la fleur d’oranger et l’odeur de propre dans un joli kaléidoscope parfumé.

Cologne du Matin

Pour une première entrée en matière, quoi de plus évident qu’une eau de Cologne, fraîche, florale et citronnée à souhait, qui vous donne envie de vous frictionner de la tête aux pieds au saut du lit ? Sa note fleur d’oranger lui confère un petit côté doucereux, crémeux et poudré, qui contraste avec l’acidité piquante du citron, très réaliste, et l’amertume herbale du thym et de la lavande. Très classique, dans une tradition Cologne Royale, donc très accessible, avec cependant un fond plus longue-durée qu’une Eau fraîche lambda grâce aux notes poudrées et musquées très propres.

Cologne du Soir

Pour ceux qui pensent que les Colognes ne sont pas que pour le matin, Kurkdjian en a imaginé une à porter spécialement pour les grands soirs.

Dans un esprit très Guerlain, ses premières notes hespéridées ne traînent pas très longtemps, pour dévoiler rapidement un accord poudré irisé et vanillé où le benjoin et les ionones imposent leur accord crémeux et gras à la manière d’un rouge à lèvres rétro.

Aqua Universalis

Aqua Universalis est avant tout un concept. L’idée que le parfum est partout, et qu’on peut se parfumer autrement qu’en se vaporisant de l’eau de toilette sur la peau, en parfumant directement son linge, en l’occurrence. Avec un assouplissant premium, assorti à son parfum.

Pourquoi le linge n’aurait-il pas droit lui aussi à sa parfumerie de niche, après tout ? Cela est d’ ailleurs plutôt une bonne idée, par les temps qui courent, de pouvoir s’offrir un litre de produit signé Francis Kurkdjian à seulement 28 euros, à la place de son Minidoux habituel, certes moins cher, mais aussi beaucoup moins classe. L’odeur de l’eau de toilette Aqua Universalis n’est pourtant pas un Soupline amélioré, il est au contraire construit comme un vrai parfum, qui aurait juste emprunté au linge son odeur de propre, à travers un accord très blanc, aldéhydé musqué poudré, qui s’inscrit dans la tendance des néo-aldéhydés comme le N°5 Eau Premiere ou Essence. Avec toutefois une dimension thé vert, aromatique, presque métallique, plus unisexe, un peu à la manière d’un CK one, mais en version luxe.

Apom

Apom, pour A Piece of Me, soit une partie du parfumeur lui-même, à savoir une certaine fleur qu’on retrouve tout au long de ses créations, que ce soit dans Fleur du Mâle, aux bassins parfumés du château de Versailles en passant par l’édition spéciale du papier d’Arménie : la fleur d’oranger est quasiment une idée fixe chez Francis Kurkdjian.

Pas étonnant, donc, qu’elle soit l’inspiration de la ligne Apom, qui se décline pour homme, pour femme et même pour maison, sous forme de papier d’Arménie, de bougie et de parfum d’intérieur, (ce dernier étant une bombe à vraiment tester sur peau pour les amoureux de cette matière, explosif de naturel, je le soupçonne d’avoir profité sciemment des subtilités des restrictions de l’Ifra, moins sévères avec les parfums d’ambiance...)

Apom pour femme est une fleur d’oranger opulente et charnue, capitonnée d’ylang ylang et de cèdre, à la fois propre (la facette savonneuse échappée de la Cologne du Matin) et animale (facettes miellées évoquant les pâtisseries orientales et la cire d’abeille).

Dans Apom pour homme, les notes lavandées de l’armoise virilisent l’accord dès les premières secondes, avec un effet fougère rétro qui, associé à la toujours présente fleur d’oranger, n’est pas sans rappeler son autre célèbre fleur masculine, Fleur du Mâle. Rien de révolutionnaire, donc, juste un beau floral pour homme élégant, raffiné, et relativement traditionnel.

Lumière Noire

La série Lumière Noire explore un duo bien connu, voire trop exploité, de la parfumerie de niche : Monsieur patchouli épouse Madame rose.

Si ce mariage est fort représenté chez les féminins (Perles, Rose Barbare, Une Rose, Voleur de Roses...), il est plutôt innovant pour un masculin, qui se présente ici comme un cuir chypré loin d’être efféminé. A l’ouverture aromatique de la lavande proprette, succède un cuir noir et goudronné, qui évoque des notes de résines végétales. La rose, dissimulée entre toutes ces notes musclées, prend la place du géranium pour créer un accord fougère qui ne fait que renforcer la force virile du parfum. Il y a quelque chose de Narciso Rodriguez For Him dans cette Lumière Noire pour homme, le même esprit revival 80, sombre, classique et indéniablement mâle.

Enfin, le meilleur pour la fin, Lumière Noire pour femme est l’anti nouveau-chypre que l’on n’attendait plus, un véritable parfum de femme fatale et insoumise comme on n’en n’avait plus beaucoup vu depuis Aromatics Elixir ou Diva. La rose, veloutée, majestueuse et noble, est littéralement violentée par un patchouli tout-puissant, vigoureux et massif, ne laissant que peu de place au narcisse et aux épices qui sont là tapis quelque part, juste cachés dans le décor pour apporter une petite touche animale un peu salace. La qualité des matières ne fait indéniablement aucun doute, c’est ce qui rend ce parfum si charnel, addicitif et presque sexuel. Porter ce magnifique chypre floral qui bien sûr, n’invente rien, (Rose Barbare, ébauche de Lumière Noire ?), fait vite oublier tous ces néo-patchouli qui se prétendent chyprés. Coco Mademoiselle et Miss Dior (Chérie) 2005 n’ont qu’à aller se rhabiller.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par , le 13 mai 2018 à 19:28

Bonjour,

mon premier message sur ce site sera pour APOM, de Francis Kurkdjian car c’est le parfum qui a su me réconcilier avec... le parfum :-)

Suite à un "traumatisme olfactif", cela faisait plus de 20 ans que je ne me parfumais plus du tout et puis, assez récemment, sans trop savoir pourquoi, j’ai éprouvé de nouveau l’envie de renouer avec les fragrances...

Alors, n’y connaissant plus rien - d’ailleurs je n’y ai jamais connu grand chose - je suis allé en parfumerie renifler les "best-sellers" du moment, Invictus, One Million, The Scent, etc, et là - cruelle déception ! - j’ai eu l’impression qu’ils sentaient tous la même chose... une odeur de.. hmmm... (censuré) et j’ai compris que si je ne voulais pas définitivement me saborder les sinus, il serait tout de même plus raisonnable de me renseigner un minimum avant de retourner en parfumerie.

Le NET m’a beaucoup aidé et m’a surtout permis de découvrir AUPARFUM, site d’authentiques passionnés que je parcours désormais régulièrement et avec délectation... Lorsque je lis le envolées lyriques de certains, je me dis que le parfum a décidément bien des vertus, dont celle de transformer en authentiques poètes la plupart de ceux qui en parlent...

J’ai assez vite décidé de me tourner vers le parfum de niche, quitte à revenir ensuite vers des parfums plus "mainstream".

Je vis à l’étranger (Tenerife - îles Canaries) aussi une sélection s’est-elle naturellement opérée en fonction de la possibilité ou non d’obtenir des échantillons.

La Maison Francis Kurdjian étant l’une des enseignes proposant des échantillons par correspondance, j’ai commencé à explorer sa gamme et puis un jour... miracle :-) APOM est arrivé et dès que je l’ai senti, je suis immédiatement tombé sous son charme.
Du coup, j’en ai assez vite commandé un flacon que je porte désormais régulièrement avec énormément de plaisir.

Bien sûr, j’ai eu depuis la joie de découvrir beaucoup d’autres très jolies choses : OUD (toujours de chez Kurkdjian), quelques Hermessences et les Jardins d’Hermès (j’ai également adopté le Jardin sur le Nil) des fragrances de Parfums d’Empire, de l’Artisan Parfumeur ainsi que le coffret "découverte" de chez Amouage (pour l’instant j’avoue que j’ai un peu de mal), mais APOM restera définitivement LE parfum qui aura su me redonner le goût au parfum.

Alors rien que pour ça, je lui mets 12 étoiles :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 30 mars 2016 à 13:30

APOM pour Homme est pour moi le parfum qui me rassure et m’enveloppe d’un sillage toujours présent au cours de la journée. Je retrouve ma Fleur d’Oranger chérie. C’est une belle création florale que je suis sûr de ne pas sentir sur quelqu’un d’autre. J’adore !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Hadrien de Nocieve

par , le 21 juillet 2015 à 13:52

bonjour
je suis tombé sous le charme d’ APOM pour homme avec ce parfum je me sens enveloppé, en securité

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Dellycat

par , le 13 novembre 2013 à 19:43

Aujourd’hui je porte Lumière Noire, j’aime beaucoup ce parfum, je le trouve infiniment subtil et féminin mais au bout de quelques heures je ne le sens plus sur ma peau, heureusement que mon pull garde l’odeur :) Cependant mon coeur est quasiment tout à Absolue pour le Soir qui me suit et me colle à la peau sensuel limite indécent...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Dryne

par , le 23 juin 2013 à 17:17

LUMIERE NOIRE POUR FEMME, POUR MOI... SUBLIME ! Magique, sensuel, charnel, classe, exhibant la féminité !!! Ce parfum est une vraie réussite, et au même titre que des "Poison, n°5" je suppute tout à fait humblement qu’il soit une vraie création ! Essayez-le si vous voulez être à la fois une grande dame, aux multiples facettes. Ne pensez en aucun cas qu’il soit facile, pour moi il est. Je l’ai porté en échantillon cependant, durant un temps, car comme tous les Kurkdjian, j’ai ouï la lassitude parce que, trop fort pour moi. J’y reviendrai, j’en suis sûre, quand je serai mûre. N’écoutez pas le "Critique de Parfum" :) car pour moi au contraire, il fait rêver. D’être une grande dame mystérieuse, fatale mais douce aussi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 9 avril 2011 à 11:45

Dans ma recherche d’un joli parfum pour homme avec belle présence de rose, j’ai croisé, sur mon chemin, Lumière Noire pour homme, et je n’ai pas été déçu ! Reste à tester sur la peau, mais sur touche, j’ai été réellement séduit !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 17 février 2010 à 14:44

Mince alors si je suis le raisonnement "lumière noire" devrait me déplaire outrageusement. Aujourd’hui j’ai osé le sortir ... je ne le sens pas... mais si je passe le doigt sur l’endroit où je l’ai déposé il est bien là très rassurant. "For Her" n’est en général plus existant à cette heure de la journée, peut-être une anosmie à ce type de musc comme vous dites.
Prochaine visite en parfumerie j’essaierai "antimatière", merci pour tous ces conseils.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 février 2010 à 15:57

Tout à fait néophyte en matière de parfum je démarre mon éducation olfactive en parcourant ce site avec délectation.
C’est ainsi que j’ai tout d’abord choisi de porter "For Her" créé par F.Kurkdjian. Si ce parfum séduit d’emblée je ne le sens hélas plus très rapidement et il ne tient quasiment pas sur ma peau. On m’en a fait cependant des compliments, je l’ai adopté et je le porte régulièrement.
Lorsque l’annonce de l’ouverture des magasins FK est parue sur le site, j’ai immédiatement voulu tester "lumière noire". Le mariage rose-patchouli m’avait enchantée il y a quelques années dans "le voleur de roses" de AP. Ma première impression a été très décevante. Cette attaque de parfum "vintage" m’a mise mal à l’aise. Mais j’ai persisté et au bout de deux à trois heures le parfum s’est développé d’une manière complètement charnelle et captivante. La rose est devenue très présente. A doser avec parcimonie. En fin de journée, "lumière noire" était toujours là encore différent mais toujours aussi charismatique. Je n’ose encore le porter "en public" car il présente une odeur féminine ultra sensuelle pas vraiment adaptée au bureau. Mais c’est un vrai plaisir d’en faire mon objet de compagnie quand je suis seule.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 février 2010 à 18:46

Il me semble très étonnant que For Her ne tienne pas sur votre peau, à moins que vous n’ayez une peau très particulière, ou peut-être utilisez-vous une crème qui l’empêche de s’épanouir, mais cela ne me semble pas très vraisemblable. Le plus probable, c’est que vous soyez victime d’accoutumance, en effet notre nez "ignore" très rapidement les parfums qui lui sont agréables, alors que les mauvaises odeurs peuvent nous incommoder pendant des heures. Ainsi, si un parfum vous plaît vraiment et vous convient parfaitement, il est normal de ne plus le sentir ! J’ai souvent été surprise de recevoir des compliments sur certains parfums en fin de journée alors que j’avais l’impression qu’il m’avait abandonnée ! Le mieux est de demander à votre entourage s’ils les sentent ! Surtout pour éviter le surdosage (des fameuses "acharnées" qu’évoque Jeanne =) ), surtout avec For Her, qui peut, particulièrement en version EDP, vite devenir étouffant pour les autres !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 février 2010 à 18:48

PS : j’y pense, il se pourrait aussi que vous soyez anosmique à certains muscs, chacun de nous est anosmique à un ou plusieurs types de musc ! Si vous avez l’occasion de sentir l’Antimatière de LesNez, faites l’expérience, c’est amusant : la première fois je ne sentais absolument rien, puis au fil des essais je le percevais de plus en plus !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 16 février 2010 à 22:00

Si c’est comme vous dites, Clochette, alors For Her est certainement le parfum qui est plus agréable pour mon nez…c ‘est bien cruel ca, l’aimer et ne pas le sentir après très peu de temps…

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 janvier 2010 à 16:59

Eh bien, enfin j’ai décidé d’acheter APOM en ligne, comme mon Rose Barbare est encore a moitie plein et ma carte de crédit a moitié vide...! En fait la fleur d’oranger est une idée fixe pour moi aussi, tandis que la rose n’a jamais fait mon bonheur (Rose Barbare est le premier parfum avec de la rose que j’arrive a porter, pour le reste je ne supporte pas meme les chef d’œuvres comme L’Ombre dans l’Eau ou Une Rose…je les admire, mais je ne peux pas le porter..). Bref, j’ai reçu mon colis dans un délai très très court, joli packaging et un échantillon avec (du meme parfum, ce qui depanne dans le sac a main, mais j’aurai aime essayer autre chose..sic..mais très sympa quand meme). Quant au parfum, un vrai bonheur, je le trouve très féminin, fleuri mas pas trop. Il m’a rappelé immédiatement Iris Nobile de Acqua di Parma (la version EdP), que je porte régulièrement : Iris Nobile pour moi est autant construit autour de la fleur d’oranger que de l’iris (mais je me trompe peut être). APOM est plus tourne vers le moyen orient, et surtout beaucoup plus persistant – le sillage est exceptionnel : moi que je ne sens plus mon parfum au bout de 2-3 heures maximum, j’ai trouve que APOM il était encore bien présent en fin de journée. Pour finir, ce parfum me fait penser aussi a 24 Faubourg, autre parfum fétiche pour moi ; peut être c’est le sillage qui me donne la meme impression d’etre enveloppée dans le parfum du matin jusqu’au soir…

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 25 janvier 2010 à 20:47

Apom pour femme est aussi mon préféré de la ligne, vraiment délicieux ! Par contre quand je le porte, très vite je ne le sens plus (il paraît qu’on s’accoutume vite aux odeurs que l’on juge agréables) ; mais j’ai retrouvé l’odeur sur mon pull le lendemain, la tenue est donc très bonne ! Qu’en est-il du sillage ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 26 janvier 2010 à 00:00

Bonsoir clochette, c’est difficile d’evaluer le sillage lorsque on porte un parfum, au moins pour moi..mais avec APOM j’ai la meme sensation que j’ai avec 24, Faubourg (et aussi avec Infusion d’Iris) : je bouge mon bras, je me retourne, et d’un coup je me dis "tient, ca sent bon, c’est quoi ca..bizarre ca me rappelle mon parfum", et c’est exactement le parfum qui m’entoure... C’est vrai que je n’ai jamais eu cette sensation avec For Her, que j’ai porte’ longtemps et qui reste peut etre mon prefere’ (avec une pointe de tristesse car je ne le sent pas apres peu de temps) : et je me souviens de mon etonnement une soir que je faisez mes courses en supermarche’ et la cassiere m’a dit "vous sentez si bon", moi que j’avais meme oublie’ d’avoir mis le parfum le matin et je me suis dite "oh mon Dieu, j’ai du exagerer !!"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 23 janvier 2010 à 20:16

Clochette, je ne sens pas vraiment la menthe en tête, mais peut-être est-ce un effet causé par le mélange du patchouli, avec sa note camphrée et de la rose qui a un petit côté vert ?...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

alaouet

a porté Maison Francis Kurkdjian le 13 mai 2018

Sa note :
Hadrien de Nocieve

Hadrien de Nocieve

a porté Maison Francis Kurkdjian le 25 septembre 2015

si il y a une chose que je n’ai jamais fait, c’est de ne pas m’etre parfumé. Pas un seul jour depuis enfant je dois posseder 80 parfums differents

à la une

Exit the King : un parfum de nouveau monde par État libre d'Orange

Exit the King : un parfum de nouveau monde par État libre d’Orange

Un nouveau chypre sème le désordre au 69 rue des Archives.

en ce moment

il y a 18 heures

Je suis bien d’accord. Le langage, c’est une production sociale, et en tant que le parfum et les(…)

il y a 20 heures

"même si l’odorat est dénué d’un langage qui lui est propre" Ce n’est pas parce qu’on a de la(…)

il y a 2 jours

Un petit bijou ce parfum, d’une profondeur et d’une très bonne tenue. En effet il fait penser à(…)

Dernières critiques

Eau capitale - Diptyque

Paris en bouteille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019