Auparfum

Mentha religiosa

Roos&Roos

Flacon de Mentha religiosa - Roos&Roos
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Frisson vert

par Alexis Toublanc, le 24 février 2017

Le jamais-vu a toujours cet effet déstabilisant qui fait aussi sa force, ce que Mentha religiosa illustre avec brio.

La signature de ce parfum, c’est la menthe poivrée. Elle est rarement traitée en parfumerie dans la mesure où certains lui trouvent une odeur trop fonctionnelle quand d’autres assurent qu’elle est très difficile à maîtriser et à rendre agréable à porter au quotidien. La choisir comme axe principal s’avère une prise de risque qui assure une originalité certaine au parfum final. Mais est-ce forcément beau et portable ?
La réponse est oui : la menthe poivrée de Mentha Religiosa s’insère dans un socle oriental et boisé où il semble difficile de s’exprimer pour une note aussi fraîche. Et pourtant, cinglante, piquante, vivifiante, elle tient tête à un patchouli têtu et revêche aux accents de café moulu et de sous-bois.
Son évolution poudrée, vanillée et toujours étrangement empreinte de menthe a l’originalité des parfums confidentiels du début des années 2000, loin des poncifs habituels du « marché de la niche » que l’on peut connaître aujourd’hui.
Dans cette évolution à 360°, où coexistent une fraîcheur saisissante et originale ainsi qu’un bloc puissant et indomptable, l’équilibre final pourrait sembler douteux. Mais est-ce seulement le but du parfum ? La question est ici simplement posée, et sa force de proposition reste entière. L’ensemble fonctionne curieusement.
Certains détesteront, d’autres seront intrigués, et quelques-uns l’adoreront ; c’est tout simplement une création qui ose et renoue avec les volontés premières de la niche. Voilà qui fait plaisir à sentir.

— 
Eau de parfum, 100ml/185€
Mentha Religiosa a fait partie de la sélection de la Box Auparfum (janv./fév. 2017)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par Adina76, le 13 février 2019 à 11:34

Je suis quelque peu étonnée de constater que cette Mentha religiosa ne suscite pas plus de commentaires. Je l’ai réessayée il y a près d’une semaine au Bon Marché. La mouillette que j’ai conservée dans la poche de mon manteau continue d’exhaler son souffle poudré mentholé baumé de toute beauté. Un parfum que je qualifierai Art Déco, de la trempe d’un Mitsouko, d’une Habanita ... Une vraie splendeur, particulièrement adaptée à la saison froide selon moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

perfumista82

par perfumista82, le 23 juin 2017 à 15:33

J’ai découvert ce parfum grâce à la box et je le vois sous un nouveau jour avec les fortes chaleurs. Les notes mentholées rafraîchissent et donnent un coup de fouet bienvenu en cette torpeur estivale. La rose se poudre délicatement et vient se joindre harmonieusement à la menthe, c’est un parfum moderne qui me correspond bien, je pense craquer pour un flacon...Merci pour cette découverte qui me donne envie d’en savoir plus sur cette maison.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 18 juillet 2017 à 14:48

J’étais très intriguée par les commentaires laissés sur le forum à propos des deux parfums Dear Rose. J’ai donc commandé le set d’échantillons, et j’ai eu un coup de coeur inattendu pour "Mentha religiosa" : inattendu, car j’ai beaucoup de mal avec la menthe, probablement en raison des connotations de produit d’hygiène (la lavande me fait malheureusement le même effet). Mais cette menthe est traitée de manière si subtile, avec un fond chaleureux tellement inattendu, que j’ai adoré ce parfum. En fait, plus qu’un effet froid/chaud, j’y vois un délicat fondu entre le départ certes vif et ce fond chaleureux. Tout se fait petit à petit, de manière très élégante. Si j’avais un homme qui aimait les parfums, c’est à coup sûr celui-là que je lui offrirais. Et je pense que je vais en parler autour de moi...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 15 juin 2017 à 18:55

Merci Alexis pour cette critique.
Je ne m’étends pas, j’y reviendrai, ce parfum m’a enthousiasmé. Je n’ai pas trop suivi les sorties de l’année 2016 mais franchement c’est une réussite digne de figurer dans la sélection de l’Olfactorama cette année. A moins que celle-ci soit déjà publiée.
Pour les réfractaires à la menthe parfumée je trouve que celle-ci est très bien entourée la rendant franchement apprivoisable.
Effectivement, habilement, ce parfum souffle le chaud et le froid.
Beaucoup plus abordable que l’étrange Géranium pour Monsieur qui pourrait s’appeler Menthe pour Monsieur ou Menthe pour Nobody que j’adore néanmoins.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Cornelius, le 9 juin 2017 à 07:34

J’en attendait beaucoup, cherchant un parfum plus frais que mes orientaux habituels, et trouvant le menthol de Le Male trop porté...et j’ai été déçu.
Mon ami de parfum avec qui j’échange échantillons et decant me l’avait fait découvrir en me disant "pour moi ça sent ...les galets dans les wc" ,et effectivement ça m’a aussi fait penser à ça. Dommage, pour le côté très frais menthe je crois que je vais tester Geranium pour Mr plutôt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 9 juin 2017 à 08:45

Bonjour Cornelius !
Mystère de l’alchimie des peaux et des parfums.... j’ai senti sur ma peau cette Mentha religiosa et ai été envoûtée par son sillage tout à la fois frais et douillet. Une alliance très réussie de notes a priori dans des registres très éloignés mais qui se marient ici avec une évidence rare. Elle m’a fait penser à Vétiver oriental de Lutens, mais beaucoup plus facettée, élégante et "épurée" si je puis dire. Une merveille ! La récompense remportée hier par Mentha religiosa est parfaitement méritée ! Bravo.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par demian, le 9 juin 2017 à 12:12

Bonjour Cornelius,
Essayez Nuit étoilée d’Annick Goutal, surtout en eau de toilette. Le départ en menthe poivrée qui se prolonge en Immortelle crée un "froid-chaud" magnifique. C’est un parfum parfaitement mixte, Annick Goutal a supprimé le flacon version masculine pour ne garder que le flacon version féminine, mais le parfum est le même...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Donald Bovy, le 23 avril 2017 à 12:26

Ahhh de la création !! C’est un parfum qui m’a réjoui. C’est si rare. Et quelle forte personnalité ! Ne passez pas à côté et comme les grandes créations, revenez-y car elles ne s’offrent jamais facilement. Bravo à la marque et à son créateur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

CarolinaD

par CarolinaD, le 13 mars 2017 à 08:31

bonjour
j’ai découvert ce parfum avec la box , sans elle je n’aurais jamais fait cette "rencontre"...au premier essai j’ai eu une répulsion totale pour cette fragrance ;Mon nez s’est senti "attaqué" par quoi ? Je suppose que c’est le mélange des odeurs menthe ,un fond corsé de marc de café plus du cèdre peut ètre qui m’indispose facilement dans les parfums...je me suis lavée le bras !! Comme cette box est là pour que l’on fasse des découvertes j’y suis revenue et j’ai bien fait .Je ne porterai pas ce parfum c’est une évidence mais comme quand on fait la découverte d’une toile un peu difficile ce parfum m’a déconcertée un début crissant vert pas vert,puis le boisé a pris le dessus ; Mais ce n’était pas fini pour ce parfum à facettes. La note de fond fut douce très douce comme la fin d’une journée presque" baumée "sur ma peau.sillage moyen (sauf en note de tête) et bonne tenue .
Voilà j’adore les parfums depuis... euh 30 ans voir plus je lis bcp les blogs ,les critiques mais je me permets peu de commenter n’ayant pas le vocabulaire précis incisif de certains d’entre vous.Mon domaine mon univers c’est la peinture aussi je fais souvent référence à une image une couleur pour exprimer ce que je ressens face à une odeur qui m’enchante.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sarah13

par Sarah13, le 4 mars 2017 à 20:18

Bonjour à tous,
Avec toutes les véhémences actuelles concernant Mon Guerlain, on oublie de commenter les belles choses...
Et cette menthe religieuse mérite vraiment que l’on s’y attarde. Tout d’abord, et je crois que nous sommes tous d’accord sur ce point, la menthe n’est pas une note attirante en parfumerie et la composition de ce parfum pouvait en laisser plus d’un dubitatif.
Lorsque j’ai découvert Mentha Religiosa grâce à la box d’auparfum (mille fois merci encore) j’ai tout de suite était surprise par cette menthe chewing gum, qui tout en étant franchement surprenante, m’a de suite donné envie d’en sentir davantage. Et mon dieu que ça en valait la peine...
Car une menthe qui ne disparaît pas, et qui reste le fil conducteur d’un parfum qui s’orientalise peu à peu, est pour moi une composition de génie. Ou comment conjuguer l’inconjugable....
Après on aime ou l’on aime pas. Mais je dois dire que c’est beau et merveilleusement bien construit. J’aime porter l’échantillon au creux de mon poignet de temps à autre. Peut-être irais-je jusqu’à m’offrir un flacon ?!
Il est temps de partir à la découverte de cette marque Dear Rose, qui j’espère, me fera découvrir d’autres bijoux de cette trempe ! C’est grâce à de tels partis pris créatifs que j’aime éperdument le parfum. Merci pour cette découverte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Fille d'Avril

par Fille d’Avril, le 27 février 2017 à 14:04

J’ai découvert ce parfum grâce à la box auparfum. Et rien que pour ça je dis merci à la vie, je chante la vie, je danse la vie...euh, je m’égare.

Bref, rien ne supposait que j’aille sentir de près cet "oriental boisé", très loin de mes odeurs de prédilection, moi qui suis d’habitude presque uniquement "florale". Pire, je n’aime en général pas le patchouli, encore moins les notes de cèdre. Ce "Mentha Religiosa" est un parfum qui s’apprivoise, qui s’enroule autour de vous, pour ne former qu’un. Je n’ai pas seulement aimé, j’ai adoré.
Dès les 1ères notes, la menthe se dévoile d’une manière mystérieuse que je ne saurai décrire : loin d’être entêtante ou piquante, elle est comme une brise qui revient jouer avec nos narines. Au fil des heures, sa présence se fait plus douce, comme si elle jouait à cache-cache avec les notes boisées, qui apparaissent petit à petit tièdes, vibrantes, onctueuses. L’encens enjolive le tout de sa rondeur veloutée, arcane secrète qui se révèle pour embellir les autres notes avec délicatesse. Ce parfum s’est véritablement épanoui sur ma peau en différentes "strates" que j’ai pu sentir unes par unes tout au long de la journée, et qui pourtant forment un tout grandiose, avec toujours en note cette petite menthe fraîche et douce. Le bonus : le sentir résonner de nouveau, sous la douche brûlante le lendemain matin.

Désolée si je ne connais pas le langage de la parfumerie pour en parler, mais encore merci pour cette splendide découverte !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Doblis

par Doblis, le 24 février 2017 à 18:26

Un nouveau parfum chez Dear Rose ne peut que m’attirer.
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette marque encore relativement peu connue, leurs créations sont vraiment magnifiques et agréables.

Les notes de menthe ne sont pas forcément celles que je préfèrent parce qu’elles me font souvent penser aux chewing gums.
Même de très beaux parfums, avec un départ mentholé, me rebutent toujours un peu. Un peu comme Laine de Verre de Lutens dont j’adore les notes de fonds.

Mais c’est avec grand, plaisir, avec une telle description, que j’irai le tester.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

ana

a porté Mentha religiosa le 2 juin 2019

Sa note :
perfumista82

perfumista82

a porté Mentha religiosa le 23 juin 2017

Ah les parfums ! Les miens me font voyager et vibrer. Mon parfum fétiche est Portrait of a Lady, une rose orientale qui a un fort tempérament. Sur moi, c’est une rose poivrée ! J’aime en particulier (...)
Sa note :
Fille d'Avril

Fille d’Avril

a porté Mentha religiosa le 27 février 2017

Sa note :

à la une

Concours "Les cent onze parfums qu'il faut sentir avant de mourir" (Nez éditions)

Concours "Les cent onze parfums qu’il faut sentir avant de mourir" (Nez éditions)

Auparfum et Nez éditions vous proposent de tenter de gagner le livre référence "Les cent onze parfums qu'il faut sentir avant de mourir".

en ce moment

il y a 16 heures

On s’en doutait, mais la formule "extra-vieille" de 1806 a forcément évoluée. Dans la liste des(…)

hier

Une eau de Parfum qui sort de l’ordinaire. Ce parfum ne ressemble à aucun autre, il est élégant,(…)

hier

Une belle nouveauté. Idole est pour moi un parfum réussi, il est puissant, frais à la fois, il a(…)

Dernières critiques

Ani - Nishane

Vanille sans frontières

903 - Bon parfumeur Paris

Cinquante nuances de bois

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

Divine Bordeaux

Divine Bordeaux

Bordeaux (33)

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019